mercredi 16 novembre 2016

Cureman un jour... Cureman toujours.

On a entendu parler de la tournée un mois après l'horreur du Bataclan...

"Cure fait une tournée européenne, ils viennent à Paris en novembre l'année prochaine, c'est pour toi, ça !", m'avait dit ma copine Christine...

Mouais... Paris, concert, attentat... pas trop motivée, moi ! Puis elle me relance en me disant qu'ils viendront aussi en Belgique, à Anvers... aaaaaaaah, ça, ça me plaît déjà un peu plus, c'est moins loin, c'est moins Paris, c'est moins angoissant, va savoir pourquoi... et on a commandé les places, mon meilleur ami et moi !
Et l'année s'est écoulée...

Nous y étions donc samedi, le 12 novembre.

Moi, avec cette petite boule au ventre, quand même. Parce que ceux qui disent qu'on vit comme avant mentent, on a tous cette petite boule au ventre, quoiqu'on fasse...

Il est arrivé sur scène avec quelques kilos et quelques rides de plus que la première fois que je l'ai vu... j'avais 17 ans, il en avait 27... mais il est resté tel qu'il était à l'époque, et mon amour pour lui n'a pas changé d'un iota... il était sur scène pour moi, et il n'y avait que moi dans la salle. Le reste du monde n'existait plus.

Trois heures de pur bonheur. Ma dixième fois avec lui. La dernière, j'ai dit. Parce que 10 fois en trente ans, c'est pas mal, il faut savoir s'arrêter.

Mais dimanche, à la maison, j'ai dit à mon Bad Boy que finalement, s'il revient une autre fois dans une salle belge, j'irai peut-être bien le revoir, une dernière fois... :)

Bref, samedi 12 novembre, j'ai vu The Cure pour la dixième fois de ma vie, j'ai replongé pendant trois heures du côté dark de mon adolescence, et j'ai pris un pied d'enfer en écoutant jouer et chanter le Grand Robert Smith.



2 commentaires:

Miss Zen a dit…

Ahana c'etait donc ca ton affaire dark. J.imaginais un truc à la Star Wars ! Tu as raison de te laisser tenter une dernière fois, faut se faire plaisir !

Vanette a dit…

Ah non, Star Wars, c'est pas trop mon truc. ;)