mercredi 16 novembre 2016

Cureman un jour... Cureman toujours.

On a entendu parler de la tournée un mois après l'horreur du Bataclan...

"Cure fait une tournée européenne, ils viennent à Paris en novembre l'année prochaine, c'est pour toi, ça !", m'avait dit ma copine Christine...

Mouais... Paris, concert, attentat... pas trop motivée, moi ! Puis elle me relance en me disant qu'ils viendront aussi en Belgique, à Anvers... aaaaaaaah, ça, ça me plaît déjà un peu plus, c'est moins loin, c'est moins Paris, c'est moins angoissant, va savoir pourquoi... et on a commandé les places, mon meilleur ami et moi !
Et l'année s'est écoulée...

Nous y étions donc samedi, le 12 novembre.

Moi, avec cette petite boule au ventre, quand même. Parce que ceux qui disent qu'on vit comme avant mentent, on a tous cette petite boule au ventre, quoiqu'on fasse...

Il est arrivé sur scène avec quelques kilos et quelques rides de plus que la première fois que je l'ai vu... j'avais 17 ans, il en avait 27... mais il est resté tel qu'il était à l'époque, et mon amour pour lui n'a pas changé d'un iota... il était sur scène pour moi, et il n'y avait que moi dans la salle. Le reste du monde n'existait plus.

Trois heures de pur bonheur. Ma dixième fois avec lui. La dernière, j'ai dit. Parce que 10 fois en trente ans, c'est pas mal, il faut savoir s'arrêter.

Mais dimanche, à la maison, j'ai dit à mon Bad Boy que finalement, s'il revient une autre fois dans une salle belge, j'irai peut-être bien le revoir, une dernière fois... :)

Bref, samedi 12 novembre, j'ai vu The Cure pour la dixième fois de ma vie, j'ai replongé pendant trois heures du côté dark de mon adolescence, et j'ai pris un pied d'enfer en écoutant jouer et chanter le Grand Robert Smith.



dimanche 6 novembre 2016

Un Mois... Bilan...

Demain, cela fera un mois que je retravaille.

Bilan positif.

L'équipe est chouette, sympa, marrante. Et de toute façon, on n'a pas le temps de se prendre le chou si on en avait l'occasion, y'a du boulot à en mourir.

D'ailleurs je meurs tous les soirs.

L'endroit est convivial, la (très très nombreuse) clientèle est plutôt agréable, et la musique est géniale.
C'est important de travailler dans une bonne ambiance musicale... je ne pourrais pas tenir si on bossait en écoutant NRJ, par exemple ! ^^

Le salaire... est plus qu'attractif. :)
Ce mois-ci, j'ai rebouché des trous, j'en ai fait d'autres en gérant mal, mais je pense que le mois prochain, on sera bien.

Le contrat... ne sera pas signé avant une première évaluation annuelle... cette boite fonctionne avec des contrats d'intérimaires, ce qui est bien arrangeant dans un premier temps. J'ai le temps de voir venir, et je reste plus ou moins libre de mes mouvements.

Je suis contente de sortir de chez moi, de reprendre une vie active, de voir des gens et de leur parler.
D'ailleurs, ça fait un mois que je cause non-stop, j'ai soif ! ^^

Je suis contente de pouvoir enfin me refaire petit à petit une garde-robe digne de ce nom et de ne plus devoir me retenir devant une paire de chaussures.

Je suis contente du retour positif de ma clientèle, et des répercussions de ces retours sur les contacts et évaluations avec ma responsable.

Bref. je suis contente. Même si je termine à 18h ou 18h30 et que je dois laisser les Bad Gnomes à la garderie.

Espérons que cela reste aussi chouette. :)

Le gros souci du mois concerna la semaine de congés de Toussaint et la garde des enfants... n'ayant aucune envie de les cloîtrer à la maison sous la (peut-être mauvaise) garde d'une écervelée hors de prix, n'ayant aucune mamy (ni marraine, ni parrain, ni famille) sur place et disponible... j'ai fouillé sur le site de notre ville pour trouver LA solution pratique, amusante, cordiale, responsable et pas chère, et je l'ai trouvée.

Un stage de vacances à deux pas de chez nous, avec garderie avant 9h et garderie après 16h (jusque 18h)... 45€ par enfant, avec animations, projet d'activité et spectacle le dernier jour.

Les Gnomes se sont bien amusés, se sont fait de nouveaux amis, ont gardé le rythme de la garderie jusque 18h deux jours sur la semaine, et souhaitent remettre ça aux prochains congés.
Et comme les congés scolaires, c'est pas ça qui manque, on remettra ça à Noël, sans doute.
Enfin... si il y a ! ^^