mardi 19 juillet 2016

Une Époque Formidable...

Quand j'étais petite, dans mon Ardenne Natale, l'hiver, il faisait froid. Très froid. Nous n'avions pas de chauffage dans les chambres, et les rideaux collaient aux fenêtres gelées.

On jouait dans deux mètres de neige, on ne rentrait que parce qu'il faisait sombre tôt, transis, mais heureux.

Il faisait terriblement froid, des semaines entières... mais c'était normal, c'était l'hiver.

Le printemps fleurissait ci et là, sans aucun éternuement, pourtant la campagne était proche. On faisait du vélo jusqu'à pas d'heure... enfin si, jusqu'à l'heure du souper, quand même ! Épuisés, mais heureux.

L'été était chaud, ensoleillé, et nous en profitions durant les deux mois de vacances, qui nous semblaient toujours si courts. On rentrait tard, parfois en ayant sauté le goûter et le souper, sales, mais heureux.

L'automne, pluvieux, nous empêchait de sortir trop souvent, mais c'était normal, il annonçait l'hiver...

Aujourd'hui, le printemps, l'été, l'automne et l'hiver sont pluvieux, le plus souvent. Il n'y a plus de neige, ou si peu,
On ne peut pas trop se plaindre du froid, mais on subit des chaleurs insupportables, avant de retomber dans de longues périodes de pluie... sans compter les allergies et autres rhumes des foins, qui entraînent d'interminables moments d'éternuements...

Mais c'est pas trop grave, les gosses, les yeux rivés à leurs tablettes, ne jouent plus dehors. Et heureusement d'ailleurs, parce que dehors, c'est dangereux, on enlève les enfants, on les viole, on les tue, on les laisse mourir de faim dans des caches, ou alors on s'amuse à écraser des familles entières avec des camions, on égorge des gens trop légèrement vêtus, on fait exploser des aéroports ou des métros, on mitraille des écoles ou des dessinateurs...

Peut-être Mère Nature a-t-elle compris que le Monde était devenu taré, finalement, et la pluie qu'elle nous envoie c'est pour que l'on garde nos enfants à la maison, bien au chaud, bien à l'abri... heureux ?

Aucun commentaire: