dimanche 28 juin 2015

Fin d'Année Tout en Douceur...

Voilà... l'année scolaire se termine en douceur et sous le soleil.

Jeudi, c'était la journée la plus importante de la semaine : la journée de passage !

Bad Baby l'a passée avec l'institutrice qu'il aura l'an prochain, et pareil pour Bad Mini Boy. L'un et l'autre ont réussi leur année sans manquer un seul jour pour maladie ! C'est assez exceptionnel que pour être souligné !

Bad Baby va donc rentrer en troisième maternelle. Dernier échelon avant d'aller chez les grands, en primaire.

Bad Mini Boy quitte sa classe d'accueil pour entrer en première maternelle. Mais du côté des "grands", c'est à dire de ceux qui savent compter plus loin que 5, qui connaissent les couleurs, les nombres ou leur prénom écrit sur le porte-manteaux.

Merde, Bad Mini Boy est aussi un génie ! :)

Samedi, c'était la fête de l'école. Y'avait des jeux, du soleil, les copains, à boire et à manger, ils étaient les rois du monde sur LEUR terrain de jeu, et nous on suivait, et on saluait les autres parents qui suivaient eux aussi leur progéniture tout en saluant d'autres parents qui eux aussi...

Et demain, il y a la fête des enfants dans la grande cour, à 15h. Bad Baby doit mettre un t-shirt bleu, il fait un schtroumpf ! :)

A partir de mardi, je les aurai dans les pieds pour deux mois, à gérer leurs disputes, leurs coups de gueule, leurs empoignades, leurs larmes et leurs câlins.

Et vendredi, le 03, Bad Baby rentrera à l'hôpital (de jour) pour une opération essentielle qui devrait, par la suite, enfin lui épargner tous les déboires qu'il a connu depuis qu'il est né.
Si après ça il nous fait encore des poussées de fièvre, des rhumes ou des bronchites, je ne comprends plus rien ! ^^
Une opération banale en soi qui devrait le soulager de tous ses maux (même si cette année a été assez cool de ce côté-là).

Voilà. L'année scolaire se termine. Le Ptit Con a encore raté. Mais je ne suis pas censée le savoir... que faire, que dire à part soupirer d'agacement et peut-être croiser les doigts très fort pour qu'il devienne enfin mature et réfléchi ?

Vivement la rentrée ! :))

vendredi 26 juin 2015

L'État d'Esprit du Vendredi... #12

Vendredi 19h57

- Fatigue : je sens que je vais m'endormir devant Koh Lanta !
- Humeur : égale
- Estomac : j'attends le souper, ça va venir ! Saumon et tomates-crevettes
- Condition Physique : sous condition
- Esprit : révolté
- Boulot : je passe
- Reste : l'appareil photo numérique
- Penser à : à passer chez le fleuriste dimanche !
- Avis Perso : est-ce que les gens vont comprendre et cesser de partir là-bas alors que nous ne sommes même pas à l'abri chez nous ?????!
- Msg Perso : rien à dire à personne
- Loulous : au lit ! Enfin !
- Amitié : dans le trou du cul du monde
- Love : sourd comme un pot !
- Sorties : aucune envie de bouger
- Divers : ah non, c'est d'été aujourd'hui !
- Courses : de quoi faire des salades fraîches
- Envie de : d'un verre de Monbazillac
- Zik : la télé qui déverse les nouvelles du jour... :/


vendredi 19 juin 2015

L'État d'Esprit du Vendredi... #11

Vendredi 10h24

- Fatigue : ben oui, fatiguée, encore...
- Humeur : plus belle que le temps maussade.
- Estomac : café et pitch
- Condition Physique : migraine
- Esprit : est-ce pris?
- Boulot : en retard
- Reste : les babyphones
- Penser à : congeler la viande
- Avis Perso : j'adore ma nouvelle salle à manger !
- Msg Perso : Ø fais-nous un signe !
- Loulous : à l'école jusqu'à 15h
- Amitié : grossit à vue d'œil ! ^^
- Love : au boulot, les yeux cernés.
- Sorties : bof
- Divers : ou il fait trop chaud, ou il fait trop froid... y'a pas entre les deux, chez nous ! pfff
- Courses : c'est fait
- Envie de : d'un écran plat qui remplacerait notre vieille télé dinosaure
- Zik : la radio, éteinte, est à 3 mètres de moi, c'est trop loin pour que j'aille l'allumer !


vendredi 12 juin 2015

L'État d'Esprit du Vendredi... #10

Vendredi 14h22

- Fatigue : je me meurs tout doucement
- Humeur : exécrable, je ne supporte pas qu'on me pose un lapin.
- Estomac : des pâtes crème-jambon
- Condition Physique : migraine due à la chaleur et à l'énervement, pouces niqués par du bricolage
- Esprit : putain !
- Boulot : j'en ai assez fait hier!
- Reste :à attendre le réveil de Bad Mini Boy
- Penser à : rien
- Avis Perso : elle va être belle ma salle à manger !
- Msg Perso : rien à dire, il voit même pas mes appels en absence ! ^^
- Loulous : Bad Baby est en excursion avec l'école, Bad Mini Boy dort dans mon lit
- Amitié : mercredi ! :)
- Love : au boulot
- Sorties : fait trop chaud pour sortir...
- Divers : je hais, j'exècre cette chaleur irrespirable
- Courses : ça attendra ce soir
- Envie de : tuer cette connasse !
- Zik : pas de zik, pas de bruit, silence !

vendredi 5 juin 2015

L'État d'Esprit du Vendredi... #9

Vendredi 11h11

- Fatigue : ça va, je tiens debout !
- Humeur : excellente
- Estomac : deux cafés, deux pitch
- Condition Physique : mal partout...
- Esprit : et si je prenais un statut d'indépendante ? Chui quand même la meilleure !
- Boulot : fait trop chaud pour travailler, je vais faire le minimum.
- Reste : la vaisselle et passer l'aspi
- Penser à : remplir le papier de l'excursion
- Avis Perso : plein d'avis sur tout, mais rien d'important pour le moment...
- Msg Perso : tu veux bien partager mon album "à vendre" ? Merci ;)
- Loulous : à l'école en t-shirt et sans gilet !
- Amitié : dans le trou-du-cul-du-monde
- Love : au boulot
- Sorties : fait trop chaud pour sortir...
- Divers : j'ai quasi tout vendu, je suis une excellente vendeuse !
- Courses : c'est fait !
- Envie de : que les vieux meubles dégagent vite fait
- Zik : Lenny Kravitz - It Ain't Over Til It's Over  sur Nostalgie


lundi 1 juin 2015

La Laverie Automatique...

Mon Bad Boy et mon vieux corps ayant décidé que désormais, je n'enfanterais plus, je me suis décidée à dégager tous les trucs de puériculture qui nous encombraient.

C'est là que j'ai découvert les fabuleux groupe de vente sur Facebook.

En un week end, j'ai vendu la poussette, les deux lit cage, des jouets, des tas de trucs qui ne me serviront plus jamais, et même un canapé convertible.

Et comme je sers les gens comme j'aimerais être servie, j'ai tout relavé, nettoyé, aspiré, frotté et rendu nickel.
Même un des deux matelas des lits cage.

Oui mais... les choses n'ont pas forcément été comme je l'aurais voulu.

Le matelas est entré sans problème dans ma machine à laver... sauf que je n'avais pas pensé que, gorgé d'eau, il serait vachement plus lourd et bloquerait ainsi le programme d'essorage !
Damned !

Une seule solution pour qu'il soit propre et sec pour ce début d'après midi : la laverie automatique.
Et il y en a justement une toute neuve dans le quartier.
Bien. J'y suis donc allée ce matin après avoir conduit les Bad Gnomes à l'école.
Mon Bad Boy m'avait dit qu'il restait, dans son vide-poches, un jeton datant du dernier lavage de couettes, j'ai donc été fouiller, j'ai pris le seul truc qui n'était pas une pièce de monnaie, j'ai embarqué le matelas gorgé d'eau savonneuse dans mon cadi, et je suis partie pour la première fois de ma vie à la laverie automatique.

Il y avait un type qui repliait son linge. Je lui montre mon jeton, lui demande s'il vient bien d'ici, il me dit que non, il n'en a jamais vu de pareils.
Merde !

Je m'approche de la machine distributrice de jetons, et je reste un peu perplexe... mais un autre type (qui a l'air d'être soit un habitué, soit le patron) vient à ma rescousse, m'explique le fonctionnement, et tout va... les jetons tombent dans le bac, et je vois qu'ils sont les parfaites répliques de celui que j'avais montré à l'autre  gros connard 5 minutes avant !!!! Me voilà donc avec un jeton de trop, du coup . Pourquoi m'a-t-il menti, mystère ?!

Bon, j'enferme le matelas, je mets le savon, et je lance le programme. 34 minutes à attendre... j'ai pris de la lecture, ça va aller !
L'essorage terminé, je mets le matelas dans le sèche-linge, je ferme la porte, je mets deux jetons, je choisi la température, et je lance le programme...

Et c'est le sèche-linge du dessous qui se met à tourner à vide !

Putain, je me suis trompé de machine !!!! Comment on fait pour arrêter ce truc ???

Un Chinois plus loin est hilare. Je fulmine.

Finalement, j'ai réussi à ouvrir la porte du maudit appareil, j'ai tapé ce putain de matelas dedans, et j'ai repris mon bouquin dont je n'ai strictement rien compris tellement je l'avais mauvaise !

21 minutes plus tard, j'ai retiré l'objet de ma rage du séchoir, il était tout roulé en boule dans sa housse, housse qu'on avait essayé de retirer au préalable la veille, mais dont le fermoir s'est avéré être inviolable.

Putaiiiiiiiiiiiiin !

15 minutes que ça m'a pris ! A le retourner dans tous les sens, à pousser, à tirer, pour le remettre en place dans sa housse !
J'ai fusillé le Chinois du regard, il n'a pas osé esquissé le moindre sourire.

J'ai finalement remballé mon matelas, et je suis sortie fièrement de la laverie, la tête haute...

J'ai bien envie d'augmenter le prix du lot, du coup !

Ceci dit, j'ai été étonnée du nombre de mecs dans cette laverie... est-ce un endroit réservé aux hommes ?