mercredi 27 mai 2015

The Terrible V...

En parcourant les divers blogs de mamans, j'en avais entendu lu parler.

Régulièrement, le sujet revenait sur le tapis. Et je lisais en ricanant (et en savourant ma chance) et en pensant que c'était encore un concept inventé par des bobos permissives qui n'avaient aucune autorité sur leur marmaille.

Vous pensez bien, avec un premier rejeton sage comme une image, et un second quasi parfait, on ne me la faisait pas, à moi !

Et puis j'ai eu Bad Mini Boy.

Et Bad Mini Boy a eu deux ans et demi.

Et j'ai su alors que ce putain de Terrible Two n'était pas un concept boboiste inventé par des bloggueuses en mal de... en mal de quoi, d'ailleurs ?

Non, ça existe vraiment, ce passage horrible où on a qu'une envie : étrangler ce mini-lui (quand les gnomes ont des défauts abominables, ils sont d'office l'engeance de leur père et de personne d'autre) !

Bad Mini Boy est en plein dedans. Une espèce de crise pré-adolescente pendant laquelle il te nargue constamment, il te répond, il t'affronte, il n'écoute pas, il désobéit sciemment, il cumule les conneries ET les crises de colère, du matin au soir et du soir au matin. Bref, il est en plein dans une phase où, disons le clairement, il fait chier.

Parfois, on a une journée d'accalmie. Si on a de la chance, on peut même en avoir deux ! Et puis ça repart sur des chapeaux d'roue !

Je n'ai jamais été aussi fatiguée nerveusement que depuis ces trois dernières semaines !

Ça finit quand, ce truc de dingue ? Pourquoi mon troisième a-t-il une personnalité aussi épuisante, alors qu'il peut être la plus adorable Petite Crevette à sa Maman ? Et pourquoi cela survient-il à deux ans et demi alors que c'est censé débarquer 6 mois avant ?

Les uns résument ce stade par "une saine manifestation de l'autonomie" et conseillent de dédramatiser.
Oui.
Je sais.
Je ne suis pas idiote, je suis trois fois mère.
Mais des fois, des fois, je te jure que je le bâillonnerais bien attaché au radiateur !!!!

(illustration Odyssée Dao)

Aucun commentaire: