mardi 14 avril 2015

Tête en l'air...

Ce week end, j'ai réellement battu tous les records de tête en l'air du monde, avec en apothéose, la perte de l'objet qui me sert le plus sur une journée.

Retour en arrière...

Il y a environ quinze jours, je m'étais enfin décidée à appeler mon ostéopathe... une séance n'a pas suffi à débloquer mon sacrum coincé ni mes cervicales, et vendredi, j'y retournais pour la seconde séance.
Mon ostéopathe se trouve dans mon Ardenne Natale, nous avons donc profité de l'occasion pour récolter les 150 tonnes de chocolats déposés par les cloches ardennaises et autres lapins de Pâques.

Vendredi 10h30, je vais au distributeur retirer l'argent pour payer le praticien, et la journée se passe sans encombres... il parvient à faire craquer tous mes os, à remettre en place tout ce qui n'y était plus, et à offrir à mon dos une seconde jeunesse ! Pour peu, je referais bien un Bad Mini Gnome, je suis à nouveau prête à en porter un... non, j'rigole ! Stop ! Restons sur la nouvelle jeunesse de mon dos.

C'est après 17h00, à peine rentrée dans ma ville d'adoption, que je me suis rendu compte de l'absence de ma carte de banque !
Putain.
Le seul endroit où je l'ai utilisée, c'est au distributeur de ma Ville Natale, à 80 km... j'ai du l'oublier dans l'appareil !

A ma décharge, je ne vais jamais au distributeur. Je fais tout avec ma carte ou via le pc banking, je n'ai jamais de liquide sur moi (à peine 3€ dans mon sac), et je retire toujours dans les grandes surfaces quand j'ai exceptionnellement besoin de 20€ (en Belgique, c'est possible de retirer à la caisse d'un magasin)...

A ma charge, à mon âge, oublier sa carte de banque dans un distributeur, cela équivaut à un début d'alzheimer, non ?

Quoiqu'il en soit, après blocage de la carte fugueuse, et commande de la nouvelle, me voilà durant une semaine à la merci des pickpockets !
Plus sérieusement, j'enrage toujours de ce moment d'égarement !

Le samedi, comme j'avais promis un dîner en tête à tête au Q à Bad Baby, je m'en vais avec dans l'idée, de faire un échange de t-shirts achetés trop grands chez le Suédois aux deux consonnes. Nous partons donc tous les deux le cœur léger...
Sauf que, arrivés en bas de notre rue, j'ai dû faire demi-tour pour aller rechercher à la maison les t-shirts à échanger !

Bon, je n'ai pas encore oublié un de mes Bad Gnomes, mais je les compte avant, pendant et après, des fois que ! ^^

Aucun commentaire: