mercredi 11 mars 2015

Twitter...

Je n'ai jamais utilisé ce truc-là que tout le monde connaît, dont tout le monde parle, que tout le monde utilise.

Ils appellent ça un réseau social.

Moi, j'appelle ça de la merde.

Depuis l'invention de Twitter, tout le monde s'enflamme virtuellement sur tout. Et tout le temps. Tellement tout le temps que j'en viens à croire qu'ils sont payés pour twitter.

On ne peut plus faire un pet de travers n'importe où dans le monde sans que la twittosphère s'enflamme, grogne, s'offusque, se choque, s'énerve.

Twitter fait et surtout défait une réputation, une info, un film.
Twitter sert de plate-forme à tout ce qui se termine en -isme, à commencer par "racisme", "djihadisme",  "obscurantisme",...
Twitter est l'outil qui nous conduira au mieux au silence, au pire à l'auto-censure, de peur d'être lapidé en place publique virtuelle.

Et bien je le dis haut et fort, ils m'emmerdent, ces gens, à critiquer à tout va et à décider d'un twitt qui a raison, qui a tort, qui fait bien ou qui fait mal.
Ils m'emmerdent à faire leur loi et à jouer un rôle de Conseil Supérieur de la Bienpensance.
Ils m'emmerdent à pointer du doigt tout ce qui ne leur plaît pas.

On ne peut pas lire un seul sujet qui ne soit passé à la moulinette par Twitter.
Je remarque que personne, politique, star ou people, ou humain lambda ne peut plus rien dire sans que ça soit monté en mayonnaise.
Personne ne peut plus dire un truc sans que ça soit détourné, retiré du contexte ou encore incompris et soit traîné dans la boue.

C'est hallucinant ce que ce truc est néfaste pour la libre pensée. Et ce qui est encore plus hallucinant, c'est que PERSONNE ne s'en rende compte !

Twitter m'emmerde. Les gens qui utilisent Twitter dans cet esprit-là m'emmerdent. Et j'emmerde Twitter.

Aucun commentaire: