vendredi 6 mars 2015

La Rentrée de Bad Mini Boy...

Bad Mini Boy a donc deux ans et demi, et a (enfin) atteint l'âge de rentrer à l'école.

Mon Bad Boy avait pris congé, c'est donc tous les quatre que nous sommes partis à l'école mercredi matin, pour le Grand Jour, qui n'était pas finalement si grand, puisque Bad Mini Boy va à l'école tous les jours conduire son frère, et que c'est complètement blasé que nous l'y avons laissé. :)

Blasé, oui. Y'a que pour nous deux que c'était un grand jour.

Parce qu'on a encore du mal à y croire, aux deux ans et demi de la Crevette ! Il est né y'a à peine trois jours, et paf ! Rentrée des classes !

Par contre, avoir Papa toute la journée un mercredi, ça, c'était exceptionnel !

Les gnomes étaient déchaînés, survoltés, et, ma foi, à coller au mur en fin de journée. mais apparemment ravis.

Pour moi, le grand jour, c'était plutôt aujourd'hui : ma première matinée toute seule à la maison (ils ne sont pas allés à l'école jeudi) ! Sans Gnomes. Sans mec. Personne, que moi !

Et je me suis é-cla-tée ! Ouaips !

J'ai déposé ma progéniture dans leur classe respective, suis repassée faire les courses du souper, et je suis rentrée à la maison, vide, calme, silencieuse... pas pour longtemps.

Je me suis fait un café que j'ai dégusté dans le calme, sans m'énerver sur l'un ou l'autre, en lisant les nouvelles et les derniers articles de blogs... puis, après cette petite parenthèse délicieusement calme (j'insiste), j'ai décidé que ça serait ménage total en musique.

Mais pas n'importe quelle musique de radio comme d'hab, non.

Ma musique de corbeau des années '80. Le genre de trucs que j'ai plus écoutés depuis 150 ans. Et à fond la caisse !
Et puis j'ai dansé aussi.
J'avais 16 ans. Libre, délivrée, sans enfants. Sans mec. Pour deux heures.

Putain, le bien que ça fait.

Puis je suis allée les rechercher, à midi. Je leur ai demandé s'ils s'étaient bien amusés, ce qu'ils avaient fait, j'ai écouté attentivement Bad Mini Boy qui semblait heureux de sa seconde matinée, et Bad Baby m'a demandé ce que moi j'avais fait... j'ai dit :
" oh, juste un peu de ménage, et aussi les courses..."

Je ne sais pas s'il a vu le sourire qui accompagnait cette banalité du quotidien...





Aucun commentaire: