dimanche 29 mars 2015

Lundi Les Canards Vont à La Mare Mare Mare...

Silence radio pendant dix jours...

Dix jours assez rythmés, je dois dire.

Un week end de fête à l'école. Le premier "pestacle" de Bad Baby. Son sourire, son évident bien-être, cette petite fierté de faire partie d'un groupe.

Puis le défilé en costumes et en musique, les danses apprises des jours durant. La première participation de Bad Mini Boy, complètement impliqué, et à fond dans le truc. L'effervescence autour du troupeau d'élèves (c'était plus un troupeau qu'un rang bien organisé), les papas qui filment, les mamans qui photographient, les cris de joie, les recommandations, et les petits, imperturbables, qui refont les gestes au son des Shakira et autres musiques endiablées...

Une semaine surchargée, enrhumée, grippée ou conjonctivée, des courses à faire ou un rendez-vous de merde qui bouffe toute une matinée.
Et puis les allers-retours domicile-école, école-domicile, domicile-école, école-domicile... fatigants, sous la pluie ou dans le vent, mais motivés. Très.

Un vendredi de congé, journée pédagogique, dont on profite pour un rapide aller-retour dans mon Ardenne Natale. Dont on revient toujours avec cette éternelle déception... Décidément, la Reine Mère et moi, ça ne le fera jamais...

♫ dimanche ils se reposent
et voient la vie en rose
la semaine recommencera demain, coin coin... ♫

jeudi 19 mars 2015

Fancy Fête...

Ces 21 et 22 mars, c'est la fête, à l'école des Bad Gnomes !

Depuis maintenant plus de 15 jours, ils répètent soit des scénettes, soit des chorégraphies, soit les deux !

Le thème de cette année, c'est les contes, et le conte de la classe de Bad Baby, c'est le Chat Botté. Chez Bad Mini Boy, c'est Pinochio, mais lui ne participe pas au spectacle du samedi (il a fait sa rentrée en plein milieu des répétitions), mais juste aux chorégraphies et au défilé du dimanche (oui, quand c'est la fête de l'école, on ne fait pas les choses à moitié, on en bouffe tout le week end ! ^^).

C'est assez drôle de les voir s'impliquer, aussi petits soient-ils. :)
Tous les jours, je vais rechercher Bad Mini Boy à midi, avec un bon quart d'avance, ainsi je peux regarder (de loin) tous les enfants danser !
C'est trop génial, ils sont tous complètement dedans !

Et en matant ainsi depuis une semaine, j'ai appris une des 5 chorégraphies... du coup, on s'amuse à la maison.

Ceci dit, j'admire la patience et le dévouement des institutrices ! Elles doivent attendre lundi avec grande impatience, que tout ça soit fini.

En attendant, voici l'un des morceaux (le plus moche, faut l'avouer) (mais où vont-elles chercher ce genre de zik ?), y'a pas de raison que je sois la seule à avoir ce truc infâme dans la tête :


dimanche 15 mars 2015

Simples Bonheurs...

Je me suis souvent demandé si Bad Baby arriverait un jour à dessiner comme les autres enfants de sa classe... je les voyais, l'an passé, colorier presque sans dépasser alors que Bad Baby en était encore à des gribouillages colorés à la Jackson Pollock ! (bon, en contrepartie, il épelait déjà son nom et son prénom, aujourd'hui, il les écrit).

Et puis un jour, sans prévenir, il s'est mis à faire des bonhommes qui ressemblaient... à des bonhommes ! Quel soulagement ! Et quelle fierté aussi !

Aujourd'hui, ses dessins ont même une histoire !

c'est un petit garçon qui a deux ans, un gâteau d'anniversaire (et ses deux bougies), un cadeau, un ballon... et après il monte à l'échelle ! ^^

Mon autre petit bonheur du jour, c'est d'aller les chercher à la sieste, de les réveiller à coup de bisous, et de les voir se câliner (les bisous de la sieste feront place à des bagarres de gamins, mais chuuuuuuut, profitons !)

Bad Mini Boy réveille son grand frère en douceur...

vendredi 13 mars 2015

L'État d'Esprit du Vendredi... #1

L'état d'esprit du vendredi... une idée qui a germé dans la tête de Postman il y a... des années. Un rendez-vous virtuel d'un autre temps, d'une autre époque, et qui revit aujourd'hui...
Le hasard du net m'a remise en contact avec ce passé que j'avais complètement zappé. :)
C'est assez étrange, et comique à la fois... et je joue le jeu encore une fois... mais je ne sais pas si je le ferai toutes les semaines, cela dépendra de mon temps libre... :)

Vendredi 13 - 8h00

- Fatigue : levée tôt, comme tous les jours de la semaine, donc crevée.
- Humeur : bonne
- Estomac : café - pitch au pépites de chocolat
- Condition Physique : casséééééééééééééée !
- Esprit : dans le brouillard
- Boulot : je laisse la main à mon Bad Boy !
- Reste : à prendre le bus pour Mon Ardenne Natale
- Penser à : prendre les fringues trop petits des Bad Gnomes pour les ptits de la maison d'enfants
- Avis Perso : j'espère qu'une séance suffira...
- Msg Perso : Fool*, Foolish* ou Silly...
- Loulous : je les laisse à leur père toute la journée !
- Amitié : me ramène en voiture :)
- Love : en congé aujourd'hui
- Sorties : rendez-vous médical, plutôt ! ^^
- Divers : il est trop tôt pour penser à autre chose
- Courses : pas pour moi today !
- Envie de : ne plus avoir mal et rebouger correctement, comme quand j'étais jeune ! ^^
- Zik : chuuuuuut...

jeudi 12 mars 2015

Statistiques (3)...

Ça faisait longtemps que je n'avais pas été voir qui venait ici, d'où il venait, ou comment il arrivait jusqu'à moi.

Je n'ai pas été déçue, encore une fois ! ^^

Commençons par les pays, par ordre décroissant des fréquentations...

Mes lecteurs viennent de France, de Belgique (bien sûr), des Etats Unis, de Russie, d'Allemagne, de Pologne, d'Ukraine, de République Tchèque, du Royaume Uni, de Suisse, du Canada et de la Réunion.

Wouaw ! Vanette, icône internationale de la blogosphère !

Si je connais certains visiteurs Belges, Français, Suisses, Réunionnais, et Canadiens, qui êtes-vous, les autres ? Manifestez-vous, ça serait sympa, non ?

Ensuite, continuons avec les mots-clef entrés sur les moteurs de recherche...

Contrairement à l'année passée (voir ici et ici), pas de quoi se marrer bêtement... des mots d'entrée classiques, allant du nom du blog au nom de l'auteure, voire le titre d'un billet particulier. On reconnait les habitués. :)

Et enfin, les sites d'origine...

Si certains atterrissent ici en cliquant sur mon pseudo là où j'ai laissé un commentaire, d'autres, par contre, arrivent ici par un site pornographique, et d'autres encore via un site plutôt (non, carrément) religieux !

C'est là que je m'étonne (et que je me marre comme une baleine, je l'avoue) ! Comment est-ce possible ? Je ne suis adepte ni de l'un, ni de l'autre ! ^^
Je veux bien admettre que les voies du Seigneur sont impénétrables, mais les autres voies le sont, si j'en crois les photos que j'ai vu en cliquant sur le lien !!!

Alors racontez-moi ! Ça restera entre nous ! Mais racontez-moi qui vous êtes ! :)

Ceci étant, merci à tous d'être toujours là. :)

mercredi 11 mars 2015

Twitter...

Je n'ai jamais utilisé ce truc-là que tout le monde connaît, dont tout le monde parle, que tout le monde utilise.

Ils appellent ça un réseau social.

Moi, j'appelle ça de la merde.

Depuis l'invention de Twitter, tout le monde s'enflamme virtuellement sur tout. Et tout le temps. Tellement tout le temps que j'en viens à croire qu'ils sont payés pour twitter.

On ne peut plus faire un pet de travers n'importe où dans le monde sans que la twittosphère s'enflamme, grogne, s'offusque, se choque, s'énerve.

Twitter fait et surtout défait une réputation, une info, un film.
Twitter sert de plate-forme à tout ce qui se termine en -isme, à commencer par "racisme", "djihadisme",  "obscurantisme",...
Twitter est l'outil qui nous conduira au mieux au silence, au pire à l'auto-censure, de peur d'être lapidé en place publique virtuelle.

Et bien je le dis haut et fort, ils m'emmerdent, ces gens, à critiquer à tout va et à décider d'un twitt qui a raison, qui a tort, qui fait bien ou qui fait mal.
Ils m'emmerdent à faire leur loi et à jouer un rôle de Conseil Supérieur de la Bienpensance.
Ils m'emmerdent à pointer du doigt tout ce qui ne leur plaît pas.

On ne peut pas lire un seul sujet qui ne soit passé à la moulinette par Twitter.
Je remarque que personne, politique, star ou people, ou humain lambda ne peut plus rien dire sans que ça soit monté en mayonnaise.
Personne ne peut plus dire un truc sans que ça soit détourné, retiré du contexte ou encore incompris et soit traîné dans la boue.

C'est hallucinant ce que ce truc est néfaste pour la libre pensée. Et ce qui est encore plus hallucinant, c'est que PERSONNE ne s'en rende compte !

Twitter m'emmerde. Les gens qui utilisent Twitter dans cet esprit-là m'emmerdent. Et j'emmerde Twitter.

samedi 7 mars 2015

vendredi 6 mars 2015

La Rentrée de Bad Mini Boy...

Bad Mini Boy a donc deux ans et demi, et a (enfin) atteint l'âge de rentrer à l'école.

Mon Bad Boy avait pris congé, c'est donc tous les quatre que nous sommes partis à l'école mercredi matin, pour le Grand Jour, qui n'était pas finalement si grand, puisque Bad Mini Boy va à l'école tous les jours conduire son frère, et que c'est complètement blasé que nous l'y avons laissé. :)

Blasé, oui. Y'a que pour nous deux que c'était un grand jour.

Parce qu'on a encore du mal à y croire, aux deux ans et demi de la Crevette ! Il est né y'a à peine trois jours, et paf ! Rentrée des classes !

Par contre, avoir Papa toute la journée un mercredi, ça, c'était exceptionnel !

Les gnomes étaient déchaînés, survoltés, et, ma foi, à coller au mur en fin de journée. mais apparemment ravis.

Pour moi, le grand jour, c'était plutôt aujourd'hui : ma première matinée toute seule à la maison (ils ne sont pas allés à l'école jeudi) ! Sans Gnomes. Sans mec. Personne, que moi !

Et je me suis é-cla-tée ! Ouaips !

J'ai déposé ma progéniture dans leur classe respective, suis repassée faire les courses du souper, et je suis rentrée à la maison, vide, calme, silencieuse... pas pour longtemps.

Je me suis fait un café que j'ai dégusté dans le calme, sans m'énerver sur l'un ou l'autre, en lisant les nouvelles et les derniers articles de blogs... puis, après cette petite parenthèse délicieusement calme (j'insiste), j'ai décidé que ça serait ménage total en musique.

Mais pas n'importe quelle musique de radio comme d'hab, non.

Ma musique de corbeau des années '80. Le genre de trucs que j'ai plus écoutés depuis 150 ans. Et à fond la caisse !
Et puis j'ai dansé aussi.
J'avais 16 ans. Libre, délivrée, sans enfants. Sans mec. Pour deux heures.

Putain, le bien que ça fait.

Puis je suis allée les rechercher, à midi. Je leur ai demandé s'ils s'étaient bien amusés, ce qu'ils avaient fait, j'ai écouté attentivement Bad Mini Boy qui semblait heureux de sa seconde matinée, et Bad Baby m'a demandé ce que moi j'avais fait... j'ai dit :
" oh, juste un peu de ménage, et aussi les courses..."

Je ne sais pas s'il a vu le sourire qui accompagnait cette banalité du quotidien...





jeudi 5 mars 2015

Les encombrants...

Chez nous, la ville "offre" un service gratuit mensuel pour nous débarrasser de nos "encombrants" (mais calculé dans la taxe immondices)... entendez par là tout ce qui devrait aller à la déchetterie moins les électroménagers et tout un tas d'autres trucs dont on se débarrasse par nos propres moyens.

Soit. Cette semaine, ils passent dans notre quartier. Demain, en fait.

La voisine a déjà sorti trois tonnes de planches qui proviennent vraisemblablement d'une chambre à coucher.

Et les gens intéressés (ferrailleurs et autres) viennent se servir avant le passage du camion de la ville.

Cela fait 20 minutes que j'observe, du haut de la fenêtre du salon, un couple de vieux puants qui fouillent dans le bordel de la voisine. Bordel bien rangé sur son trottoir, je précise.

Durant les 15 premières minutes d'observation (ils ne m'ont pas encore vue), ils ont tout enlevé, tout étalé partout, ouvert des sacs, déversé leur contenu sur MON trottoir, se sont servi en planches et autres déchets, et se sont apprêtés à repartir dans leur voiture.

Hum. J'ai crié après le type.

" Vous n'allez quand même pas partir sans remettre tout ce que vous avez dérangé ???"
" Arrangez-vous avec vos voisins, ce n'est pas mon problème, de toute façon, le camion passe bientôt"
" Moi, mon problème, c'est que vous avez foutu le bordel en vidant les sacs qui étaient correctement placés, que vous avez étalé tout partout, et que la moindre des choses serait de respecter mon environnement en remettant en place ce qui ne vous intéresse pas !"
" Et bien si ça vous dérange, venez le faire."
" Soit. De toute façon, j'ai votre numéro de plaque, je porte plainte illico", dis-je en montrant mon téléphone portable, et en refermant la fenêtre.

Bruits de portières... je mate de nouveau, mais sans ouvrir la fenêtre : la vieille est ressortie de la voiture et ramasse tout ce qu'elle a étalé 10 minutes avant...

Bon, apparemment, la menace "j'appelle les flics", ça fonctionne encore ! :))

Ceci dit, je n'arrive pas à comprendre le sans-gêne, le manque de respect et de savoir-vivre des gens, quels qu'ils soient, où qu'ils soient, en voiture, dans les bus, en ville ou n'importe où ailleurs.

On s'obstine à inculquer à nos gnomes certaines valeurs auxquelles ont a encore tendance à croire un peu, mais il me semble que les exemples qu'ils ont quotidiennement sous les yeux foutent peu à peu tout en l'air.

Je me fais souvent la réflexion qu'au lieu de leur apprendre à dire merci, on devrait leur apprendre à être moins gentils, pour leur donner une chance de survivre dans ce monde devenu complètement dingue.

Tous les jours ou presque, je fais une remarque à quelqu'un sur son incivisme. Un jour, je suis certaine que je m'en prendrai une. Mais ça ne m'empêchera pas de continuer à faire des remarques aux gens tant que j'estimerai que pour vivre en société, il y a quelques règles que tout le monde se doit de respecter.

mardi 3 mars 2015

L'âge Légal...

Voilà, on y est.

Bad Mini Boy, ma toute petite crevette, a deux ans ET demi aujourd'hui.

C'est à dire qu'il est en âge d'aller à l'école.

Et qu'il va y aller ! Depuis le temps qu'il me réclame de rester avec son frère !

Demain. Le mercredi, c'est "la petite journée", c'est bien pour commencer une vie de grand !

Bad Baby deviendra donc, du coup, le grand frère de. Voilà un grade dont il est fier ! Et il prend son rôle très au sérieux... il explique la grande cour et la petite cour, il raconte les collations et les chansons, et le dodo dans la classe des tous petits...  Bad Baby est fier et heureux que son petit frère le rejoigne enfin à l'école !

" Et on va courir tous les deux dans la cour en se donnant la main !"

Ça promet de belles chutes et des petits genoux blessés (et autant de pantalons déchirés) !

Aujourd'hui, mon tout petit bébé n'est plus un bébé. Il a deux ans et demi... et il rentre à l'école demain.