samedi 14 février 2015

Au travers les mailles...

J'avais peur en me connectant ce matin...

J'étais persuadée de voir, dans ma liste de lecture, dix billets au moins débordants d'amour et dégoulinants de sucre, de miel, et de cœurs rouges et roses.

J'étais certaine de trouver des wishlists dans tous les coins, acculant les amoureux transis, les petits amis, les maris et autres compagnons à deux jambes, et les forçant à sortir le grand jeu sous peine d'un tirage de gueule en bonne et due forme au mieux, d'un divorce aux torts non partagés au pire.

Et rien.

Nulle part.

Même chez les plus accro de la gamine-attitude !

Pas un cœur écœurant. Pas une liste, pas une seule niaiserie neuneu.

Les mecs de mes bloggeuses préférées, pour la première fois depuis six années au moins, ne risquent pas les pires sévices, n'ont pas le couteau sous la gorge et la carte bleue menacée !

Cette année, nous allons apparemment passer le cap de la Saint Valentin sans overdose de bisounourserie.

Ouf.

2 commentaires:

Miss Zen a dit…

Comme tu dis "ouf", je crois bien que c'est la pseudo fête qui me saoule le plus ! Bises quand même !

Vanette a dit…

Chaque année je m'énerve devant ces cœurs qui m'horripilent, ou devant ces gens qui ne vivent que dans l'attente du Carnaval... cette année, les deux tombaient en même temps, imagine mon angoisse ! Mais étrangement, je n'ai rien vu/lu d'agaçant ! :))

Des bises aussi, Miss ! :)