mercredi 14 janvier 2015

Mon Premier Amour...

Extrait du journal que j'aurais pu écrire en septembre 1985...

- (ma meilleure amie) a embrassé D ! C'est un vieux ! Il a 19 ans ! Et il fume en plus ! C'est dégueu, ça ne durera pas, quand sa mère le saura, elle devra casser avec !

- (ma meilleure amie) avait rendez-vous avec D... il n'est pas venu, mais fin d'après-midi, on l'a vu avec M... je vais devoir être présente, elle ne s'en remet pas ! Quel salaud ! Mais il est beau, ça c'est sûr.

Octobre 1985...

- D m'a embrassée. Je plane. Je sais que c'est un vieux, mais tant pis, papa connaît son père, ça fait passer la pilule . Il est si beau quand il met sa chemise blanche, on dirait un ange sous les stroboscopes du WN !

Novembre 1985...

- Je suis toujours avec D, on file le parfait amour quand on se voit, parce qu'il étudie dans une autre ville, mais quand il est là, on va au Café des Sports, au foot, et je me tape tous les fromages qui accompagnent ses bières spéciales ! Il peut en boire, même si on n'est pas majeur ! Il a 19 ans quand même ! Mais il est une vedette, dans notre petite ville ardennaise, on se croirait dans un feuilleton !

Décembre 1985...

- Je sais ce que je vais offrir à D pour notre soirée du nouvel an, papa m'a aidé à choisir. (ma meilleure amie) ne me parle toujours pas... elle me manque mais lui me manque plus.

- D m'a téléphoné à Noël !!!! Chez mes parents !!! J'deviens folle ! J'en suis folle !

- Ce connard m'a dit juste deux jours avant le réveillon que c'était fini entre nous. 63 jours ! Je veux mouriiiiiiiir !

Janvier 1986...

- J'ai offert le cadeau prévu pour D à papa. La soirée du réveillon est la plus belle de toute ma vie, F m'a embrassée...

Janvier 2015...

"vous avez reçu une invitation sur facebook"... je clique sur l'icône devenue rouge... D !

Ça m'a fait rire. J'ai accepté l'invitation. La dernière fois que nous nous sommes vus, nos aînés avaient 5 ou 6 ans, cette année ils auront 20 ans...
On a vieilli, on s'est assagi, on s'est recasé, on a refait des gamins, on vit très bien l'un et l'autre, mais cette bourrasque de vieux souvenirs m'a fait penser à autre chose qu'à ce qu'il se passe actuellement.

En 1985, nous étions insouciants, et la Vie était belle. Vraiment belle.

Aucun commentaire: