jeudi 8 janvier 2015

Le Lendemain...

Je pensais qu'en me couchant hier soir, je me lèverais ce matin comme je me lève tous les jours : de bonne humeur et souriante d'avoir entendu les bêtises des deux Bad Gnomes dans le babyphone.

Je pensais que, comme tous les jours, le compteur repartirait de zéro, que je râlerais pour des conneries, telles que la pluie qui m'empêche encore une fois de bouger.

Mais non seulement ma nuit n'a pas été des plus belles, mais en plus, je me suis réveillée avec les larmes aux yeux.

Ils ont tenté d'assassiner Charlie Hebdo.

Ils ont tué Cabu. Le Cabu de Récré A2 ! Le pote à Dorothée, celui qui m'a fait rire pendant... putain depuis et pendant longtemps !
Ils ont tué Wolinski, celui qui, avec Reiser, avait inspiré la "déco" de mon tablier d'étudiante !
Ils ont tué Charb. Il avait à peine deux ans de plus que moi, et putain, il avait des couilles !

Ils ont tué au nom d'un dieu. Au nom de la haine. Ils ont tué des mecs dont les seules armes étaient un crayon et l'Humour.

Ils ont tué aussi lâchement qu'ils vivent.

Ils ont tué des mecs âgés de 76 ou 80 ans, assis et armés d'un crayon, quoi !!!!!  Mais PUTAIN !

Je suis en colère. J'ai la rage. Je suis aussi malheureuse que le jour de mes 32 ans, le 11 septembre 2001.

Et j'ai un énorme regret. Celui de ne pas avoir une seule once de talent et de ne pas savoir dessiner.

Le septième jour  de chaque mois, autant que faire se peut, je placerai une caricature, un dessin, une esquisse... à défaut de pouvoir la dessiner moi-même... parce que quelque part, y'a un Charlie qui sommeille en moi, je suppose. Et aussi parce que je les emmerde, ces salopards de dieu !


Pour Cabu, Charb, Wolinski, Tignous,  Philippe Honoré, Bernard Maris, Elsa Cayat, Mustapha Ourad, Franck Brinsolaro, Michel Renaud, Frédéric Boisseau et Ahmed Merabet.

Aucun commentaire: