vendredi 29 août 2014

Aux fourneaux...

Lorsque nous étions chez Mam Bretonne, Bad Baby a découvert le plaisir de pâtisser.
Il a fait de jolis gâteaux en forme de cœurs, garnis de framboises, qui étaient aussi bons que beaux.

Du coup, j'avais demandé la recette, au cas où que.

Et voilà que l'occasion se présente : l'anniversaire de Bad Mini Boy, deux ans !

Comme j'habite très très loin de mon ancien dealer de gâteaux d'anniversaire, que je ne connais pas de bonnes pâtisseries dans ce coin-ci de la ville, que c'est trop tard pour en tester (je mange beaucoup moins de gâteaux, depuis mon régime de concombres qui tient toujours la route), je me suis dit que j'allais faire ce satané gâteau moi-même.

J'en vois qui rigolent !

Certes, je ne suis pas la plus grande pâtissière du monde.
Je ne suis carrément pas la maman dont tous les gnomes rêvent, celle qui sait faire tout de ses dix doigts, bricolages et pâtisseries !
Mais je sais quand même casser quatre œufs et mélanger de la farine et du sucre !

Forte de ce don inné, j'ai donc fait un premier test le week end dernier.

Les Bad Gnomes m'avaient dit qu'ils voulaient "un gâteau en cœur avec des framboises dedans comme chez mami" ( en langage Bad Mini Boy, ça donne "un tâteau en cœusss avé des famboissses"), j'ai fait un gâteau en forme de cœur avec des framboises dedans comme chez mami...




Il était très bon !
Je me dis qu'avec un peu de déco genre déco de gâteau d'anniversaire, il pourrait passer pour un vrai !

Oui, mais voilà... l'une de nos invitées est allergique aux amandes, et cette recette contient de la poudre d'amandes... Mert ! Flûte ! Caca boudin !

C'est là, et vous remarquerez ma pugnacité, que je me suis dit "montons le niveau d'un cran, et testons ce fameux gâteau magique dont toute la blogosphère parle" !

J'ai tous les ingrédients... je testerai cette seconde recette ce dimanche...

Et nous aurons donc DEUX gâteaux d'anniversaire faits maison !!!

Des fois, je me dis que je suis réellement parfaite. :)

vendredi 22 août 2014

Mon Grand Bébé...

Bad Baby est un grand garçon de presque 4 ans.

C'est pas moi qui le dis, c'est lui. Et avec fierté, s'il vous plaît !

Bad Baby passe son temps à vouloir m'aider, quand il ne joue pas, ou quand il n'est pas occupé à harceler Bad Mini Boy.

Alors je lui file des missions.
Mais pas n'importe quelles missions, hein !
Des missions de la plus haute importance !

C'est ainsi que depuis quelques semaines, c'est lui qui choisit le verni que je vais mettre sur mes pieds.
C'est lui aussi qui me sert d'aide-nurserie, il me prépare les couches n°4 pour changer "le ptit" !
C'est lui que j'envoie à l'étage quand j'ai oublié la paire de chaussons ou le paquet de lingettes.
Il est mon pense-bête quand on fait les courses, parce que j'oublie systématiquement la liste.

Il compte les jours qui le séparent de la rentrée, il est tout excité de rentrer à l'école, et de dire à Mme C qu'il ne mouille plus ses slips depuis longtemps, maintenant. "Et on dira aussi que je suis plus malade, aussi", ajoute-t-il fièrement !

Il s'assoit seul sur le siège du bus, tandis que je reste debout avec la poussette, et il prend lui-même les boules de mozarella quand on fait les courses.  :)

Quand il sera capable de passer l'aspirateur après avoir fait la vaisselle et le linge, je pourrai enfin vernir mes orteils l'après-midi, en sirotant un... euh... je m'égare, là, non ? ^^

lundi 18 août 2014

Petit à Petit, je fais mon Nid...

Cela fera bientôt un an que nous sommes "dans la nouwelle maiwon" .

Et en un an, si on n'a pas beaucoup avancé, on n'a pas reculé du tout. Sauf dans la cour, dont les murs sont redevenus verts, depuis que la pluie est revenue pour ne plus du tout nous quitter.

Tant pis. Ils resteront verts. Et l'été prochain, on tentera de les recouvrir de chaux, tout le monde me le conseille, mais personne n'est venu le faire ! ^^

Soit. Deux pièces ont été repeintes. Les deux plus petites, j'avoue.
La toilette et la salle de bain. La première en deux tons de "Rose d'Antan", la seconde en "sable" et indigo, couleurs présentes sur le rideau de douche.
Les deux sont à présent terminées, tant en peinture qu'en décoration. J'ai terminé hier la salle de bain en trouvant enfin le rideau bleu dont j'avais envie et qui correspondait parfaitement.
Il me manque juste une déco murale, et je pourrai passer à autre chose.

La chambre des Bad Gnomes est quasi terminée. Il nous manque une étagère murale en pin pour y placer les trois tonnes de livres qui encombrent leur commode.
(et une perceuse pour la placer quand je l'aurai trouvée ! )

La prochaine étape sera la cuisine.
J'ai envie d'un gris clair.
Et d'un nouveau recouvrement de sol, l'actuel représentant une horrible pelouse vert pomme dont la locataire précédente était très fière... il paraît que les goûts et les couleurs ne se discutent pas, mais... euh... on en a brûlé pour moins que ça ! ^^

Et cet hiver, j'aimerais qu'on attaque le couloir, actuellement en jaune fatigué et abîmé.
Je n'ai pas encore eu de fulgurance quant à la couleur, mais chaque chose en son temps, je ne doute nullement de mes capacités à choisir, décider et faire faire ! :p

La dernière étape sera de faire un bureau/bibliothèque chaud et accueillant en lieu et place de la chambre du Ptit Con, qui nous quitte donc définitivement jusqu'à sa prochaine lubie.

Voilà de quoi nous occuper... mais qui va piano va... economico.
Photos à venir, bien sûr...

[édit] : peinture cuisine achetée... ça sera Gris Céleste. :)

mercredi 13 août 2014

Une éventuelle vocation...

Inutile de rappeler que depuis le mois de mars, soit depuis SA rentrée scolaire, Bad Baby a été souvent, très souvent, trop souvent malade.

Est-ce que ça a eu une incidence sur sa petite vie ?

Une légère... j'en veux pour preuve son dernier jeu de rôle !

Il prend son petit frère par la main pour faire les courses... avant, il achetait des fruits, ou des légumes, et se rendait pour ce faire à la cuisine.

Aujourd'hui, il se rend dans un coin du salon, à la pharmacie, où il demande bien poliment du sirop, des suppo et des petites pilules !

Il joue aussi au docteur, parfois.
Et il est devenu fan de "Docteur la Peluche" ! :)



mardi 12 août 2014

J'avais 20 ans en 14-18...

Liège organise, dans le cadre du centenaire de la première guerre mondiale, deux expositions.

" J'avais 20 ans en 18 "
" Liège dans la tourmente"

Et ce week end, en famille et entre amis, nous avons fait la première.

J'en avais lu ceci : "Cette exposition aborde la guerre dans son ensemble en évoquant à la fois les origines du conflit, le contexte géopolitique, les protagonistes, l’invasion, l’Yser et les tranchées, la médecine, les expressions artistiques ou encore les conséquences politiques, économiques et sociales. Le parcours se veut à la fois chronologique et thématique. La chronologie (Le pays envahi - Le pays occupé - Le pays libéré - Le pays transformé) s’insère dans une structure correspondant à différents angles ou points de vue tantôt liégeois tantôt mondiaux."

Et bien nous n'avons pas été déçus.

Des documents, des centaines d'objets d'époque ayant appartenu à des civils ou à des Poilus, des reconstitutions très réalistes qui vous glacent les sangs... tout y est pour passer un super moment culturel.
J'attends de faire la seconde expo avec impatience.

Le bémol : ce n'est pas l'idéal pour des petits de 4 ans et 2 ans. Évidemment. Mais je ne pouvais pas les laisser à l'entrée ! ^^

Cependant, certaines choses ont titillé la curiosité de Bad Baby. Par contre, j'en ai évité d'autres, trop hard pour des petits bouts qui ne savent même pas ce que "faire la guerre" signifie. :)

Mon avis, donc : à voir et à revoir.

lundi 11 août 2014

Excès de méfiance et Amitié...

Je connais quelques filles.

J'ai des potines ou des copines, des filles avec qui je me suis marrée mais que je ne vois plus, des filles qui ont été les compagnes de potes mais qui ne sont plus d'actualité, des nièces marrantes ou de lointaines belles-soeurs, des connaissances ou des anciennes collègues, des camarades de classe qu'on croise une fois tous les 25 ans...

Mais je n'ai pas d'amie(s).

J'en ai eu. Avec les coups de poignard qui vont avec. Et après une overdose de mesquineries, j'ai dit "stop, plus de filles dans mon entourage, ça craint de trop !"

Et je m'y suis tenue.

25 ans.

Et puis j'ai eu une copine de jeu virtuelle, qui un jour est devenue réelle.
Elle est venue une fois. Puis une deuxième fois. Puis une troisième fois avec ses gnomes à elle, pour un week end enfantin. Puis elle est revenue avec son aîné pour un week end pseudo-culturel et amusant malgré mes migraines persistantes.
Et puis elle est repartie et y'a comme un vide depuis hier soir.

Je crois que je peux dire à présent que j'ai une amie...  :)

mardi 5 août 2014

Le Grand Frère...

Prendre sa douche, lorsqu'on a deux Bad Gnomes dans les pieds, pourrait relever du défi quotidien.

Et même s'il est vrai qu'en semaine, je reste un peu moins longtemps sous la douche que le samedi et le dimanche, quand mon Bad Boy est là pour surveiller le terrible duo, j'avoue que ce moment n'est vraiment pas le pire de la journée. On a instauré un ptit rituel, ils connaissent les consignes, et tout se passe bien.

Je les installe dans leur chambre, porte ouverte, mais barrière de sécu bien fermée. Ils ont accès aux "jouets d'en haut" (vs les jouets d'en bas, qui sont au salon), aux livres, aux doudous, aux sucettes, à tout ce qui peut les amuser, les occuper, les rassurer. Rien de dangereux dans leur domaine.

La douche est à côté, et de la façon dont c'est agencé, je peux même surveiller un coin de leur chambre en regardant dans le miroir.
Et les quelques minutes se passent ainsi, dans de joyeux babillages, parfois une dispute, mais rarement.

Ce matin, alors que je sortais de l'eau, je les ai entendus rire sous cape.
Sur la pointe des pieds, je suis allée voir...
Ils étaient tous les deux installés dans le lit de Bad Baby, sous la couette, se refilant à tour de rôle la sucette de ce dernier, comme on fait tourner un joint ! ^^
J'ai souri, je suis repartie vers la salle de bain, et j'ai crié "vous faites quoi les loulous ?"

- "On fait dodo, mais (Bad Mini Boy) n'a pas sa sucette, alors il prend la mienne !"
- "Tu peux lui donner, elle est attachée à son sac (turbulette) !"

Bruits de pas... puis plus rien... je suis retournée voir sur la pointe des pieds...
Bad Baby rendait sa sucette à son petit frère, resté allongé, et se recouchant à côté, il lui glissa un "je t'aime, fais dodo"...

Ça, c'est une journée qui commence bien... ♥

lundi 4 août 2014

Vilain petit canard...

Quand j'étais petite, j'étais un véritable petit garçon manqué.

Toujours perchée sur mon vélo (un Torpédo, le seul de la rue qui freinait d'un coup de pédale en arrière), habillée à la va-comme-j'te-pousse d'un short sans forme et d'un t-shirt sans couleur, je défiais les gamins du quartier en me prenant pour la fille cachée d'Eddy Merckx.

Plus tard, j'ai rencontré celle qui devait devenir ma meilleure amie jusqu'à nos 18 ans... je la trouvais plus belle, plus intelligente, plus intéressante, surtout avec son appareil dentaire et ses lunettes, artifices qui me faisaient mourir de jalousie, moi qui n'y avait pas droit !

Ado... je me suis "déguisée" en punkette new wave, manière de passer inaperçue... raté. Dans le ptit bled ardennais où j'habitais, on ne voyait évidemment que les trois ou quatre déjantés coiffés comme Robert Smith.

Adulte... bah... j'ai commencé à me féminiser /situer dans une moyenne tout à fait honorable, mais sans plus, n'étant toujours pas accro du miroir, ni très narcissique. :)
J'ai eu un beau petit garçon, qui, heureusement pour lui, ressemblait à son père, dixit une vieille peau amie de mon beau-père de l'époque. Je n'ai d'ailleurs jamais compris le pourquoi de cette méchante phrase, mais qu'est-ce qu'elle m'a perturbée...

Et le temps a passé...

Depuis que Bad Baby est né, tout le monde porte aux nues ses magnifiques grand yeux bleus, les comparant en toute logique à ceux de son papa.
Et puis nous avons déménagé, et j'ai eu une salle de bain plus lumineuse que toutes les précédentes.

Et là, la révélation !

Un matin, en me maquillant, je me suis aperçue que mes yeux étaient aussi très beaux.
Pas bleus, mais très beaux.
Que leur forme avait la forme des yeux de Bad Baby.

Bad Baby a donc en fait les magnifiques yeux de sa maman, avec la couleur de ceux de son papa !
Et le Papa en question a confirmé, comme si c'était une évidence, que "ben oui, t'as d'beaux yeux" !

Voilà qui change la donne !

Depuis, et bien... je ne me trouve pas si moche que ça, et mes yeux sont vraiment beaux. :)


samedi 2 août 2014

L'Un et L'Autre...

22 mois séparent nos deux Bad Gnomes.

Mais pas que...

Autant l'un est un angoissé permanent, plutôt couillon et en tout cas pas capricieux et assez obéissant, autant l'autre est un électron libre prêt à faire le tour de la terre en enchaînant toutes les conneries possibles et imaginables. Mais jamais sans son Doudou.

Cependant, le premier ayant ouvert la voie à son cadet, ça nous facilite quand même la vie.

A commencer pour le langage.

On a ramé grave pour comprendre Bad Baby, qui, bien que très intelligent (il savait quand même compter à 20 mois et connaissait les chiffres et l'alphabet pour ses deux ans), avait vraiment du mal pour la prononciation.
Il aura fallu attendre 3 ans avant qu'il prononce correctement les R ! ^^

Mais aujourd'hui, on a le décodeur pour comprendre Bad Mini Boy, qui cause toute la journée !

Bad Baby se permet même de corriger ses fautes, c'est dire ! :p

Pour la propreté aussi, nous avons ramé grave. D'ailleurs, s'il tient la journée sans lange, Bad Baby a quand même parfois encore des accidents, et les couches sont de rigueur pour les siestes et les nuits. Encore.

Donc Bad Mini Boy, qui imite tous les faits et gestes de son aîné, s'essaye au pot, et avec succès (depuis hier, en fait) (qui va piano va sano) !
L'élève serait même capable de dépasser le maître !

"Et moi aussi" est le leitmotiv de Bad Mini Boy. Plus de différences donc entre les deux. Si l'un mange une banane, l'autre aussi. Si l'un boit au gobelet, l'autre aussi. Si l'un veut un livre, l'autre aussi. Et aussi ainsi de suite !

Quant à nos déplacements, ils se font à pieds, autant que faire se peut. Bad Mini Boy veut marcher en donnant la main comme son frère.
J'essaie de supprimer peu à peu la poussette de Bad Mini Boy de notre vie. Il devient lourd, et notre rue étant en pente raide, je meurs à chaque fois que l'on rentre.
Il va juste falloir que je m'organise autrement pour les courses (le panier de ladite poussette est quand même hyper pratique)...

Oui, finalement, ça facilite la vie. Vivement la suppression totale des langes !