mardi 24 juin 2014

Semaine de merde...

Gastro.
Pharyngite.
Sinus infectés, liquide derrière le tympan de l'oreille droite (pour moi).
Antibiotiques.
Antipyrétiques.
Diarrhées.
Vomissements.
Températures élevées.

Cela dure depuis vendredi.
Et ça commence à me gonfler grave.
Je ne supporte plus voir mes petits aussi faibles.
Je ne supporte plus de les faire pleurer à cause d'un thermomètre, d'un suppo ou d'un sirop.
Je ne supporte plus mes nuits de trois heures passées à veiller l'un ou l'autre alors que je ne tiens pas debout moi-même.

Le médecin m'a dit en souriant "s'ils avaient été à la crèche, vous auriez connu ça plus tôt, et là, ils seraient tranquilles"... N'importe quoi ! Plus tôt ou plus tard, qui aime voir ses bébés constamment malades ?

Ma semaine est bloquée, je ne peux pas les sortir et personne pour les garder, j'ai plein de trucs à faire en ville pour préparer les vacances, à commencer par acheter une valise ! Le week end est compromis , mais surtout, et c'est le pire, Bad Baby risque de rater sa fête des enfants à l'école !

Je suis enragée.

Le seul point positif, c'est ma coiffeuse géniale qui est venue ce matin à domicile.

vendredi 20 juin 2014

Et vogue la galère...

Ce vendredi matin, Bad Baby s'est levé avec le lange sec de chez sec !
J'étais extrêmement fière et contente. Je l'voyais déjà propre la nuit, tiens ! Enfin !

Mais à 10h, on m'a appelée de l'école pour que j'aille le rechercher, il avait vomi tout partout (et sur lui en particulier) (puis sur moi peu après être rentré).

Diète. C'est le mot d'ordre du docteur. Et hydratation par petites cuillerées...

Gastro. Le mot est tombé tel un couperet.

Gastro, ça veut dire recommencer à vivre dans les odeurs de diarrhées, alors que depuis seulement 24 heures, on était tranquilles avec Bad Mini Boy.
Gastro, ça veut dire remettre des langes, alors qu'on commençait enfin à s'en passer !
Gastro, ça veut dire se battre avec Bad Baby pour lui faire avaler du riz...
Mais gastro, ça veut dire aussi contagion à tous les étages !
Super !
Bad Mini Boy va y repasser, moi aussi, et mon Bad Boy suivra sans doute...

Virus, grippe, hospitalisation, rhumes, gastro... tout s'enchaîne depuis le mois de mars. Ça ne s'arrête  donc jamais !?
Et ce depuis que Bad Baby est entré en maternelle !

Il ne manque que la varicelle et les poux pour compléter le tableau !

J'en ai marre.
Ça pue.
J'en ai marre.
Ça pue.

Allez, plus qu'une semaine, et l'école est finie...

J'en ai marre. Ça pue !

Conversation de salon...

- " Bonjour, tu t'appelles comment ?"

- " Vanette, et toi ?"

- "Alice... et je te connais, toi, je te vois chez madame C ! Tu mets du rouge à lèvre sur tes pieds ?"

- "Tu veux dire du verni ? Oui, j'en ai mis".

- " Duquel ? Je veux voir ."

Je délace ma chaussure...

- " Oooooooh, il est beau ton rouge, t'es belle !"

- " Toi aussi Alice, tu es toute belle."

Et Bad Baby nous interrompt, il a fini de faire pipi...

C'est chouette les toilettes de l'école maternelle, tous les jours, je me fais une copine.  :)

mercredi 18 juin 2014

Cosette...

Ce matin, je suis allée me chercher une paire de ptites chaussures en toile à lacets... et, tant qu'à faire, voir ce qui se fait en sandales cette année...

A la première boutique, la chaussure est trop large. Jolie, pourtant, mais mon pied de Squelettor n'est pas fait pour elle.

A la seconde boutique, la vendeuse soupire fortement quand elle me voit entrer avec Bad Mini Boy en poussette. Elle a pris sur elle et m'a décoché un joli sourire accompagné d'un "que puis-je pour vous ?"... j'ai soupiré fortement et je suis sortie.

A la troisième boutique, j'ai trouvé ma ptite chaussure en toile toute simple, et j'ai demandé à voir les sandales "pas plates, mais pas à talon compensé, qui tiendra bien mon pied très fin, et sans strass ni autre faux diamants" (c'est fou le nombre de godasses rococo que l'on propose partout ! C'est abominable !).

La dame me montre un modèle sympa, mais trop haut pour moi (je suis à pied, avec une poussette et un gnome-marchant, sur les pavés de la ville, il me faut un talon plus pratique)... et un autre qui m'arrache un "ah non, ça fait trop mémère !!!" auquel elle répond "pourtant elles sont très confortables, je vous l'assure, j'en ai une paire."

Hum...

Oui, je ne doute pas un seul instant qu'elles soient confortables... mais voilà quoi.

La dame a bien 65 ans, tout de même.

Moi, pas encore.


mardi 10 juin 2014

En Vrac...

- Week end de trois jours, dont deux passés dans mon Ardenne Natale exceptionnellement ensoleillée.
Je dirais même plus, il faisait mourant, comme apparemment partout dans le pays.
Là, nous avons eu la confirmation que nos deux Bad Gnomes ne nous ruineraient pas en manèges et carrousels, ils ont refusé catégoriquement de monter dedans... par contre, le truc de Bad Baby, c'est définitivement la pèche aux canards (et aux Pikachu) !

- La cour est vraiment très agréable dès qu'il fait chaud, mais quelle corvée de la nettoyer après un orage : on se ramasse toutes les crasses des arbres voisins !

- J'ai mis "ne participera pas" sur l'autorisation de partir en excursion vendredi, pour Bad Baby... le voyage et la journée me paraissent très très longs, pour des petits, et surtout pour le mien qui n'est jamais parti sans nous et sans dormir.
De plus, c'est pour une immense plaine de jeux, et on sait comment est Bad Baby sur une plaine de jeux... alors sur une immense plaine de jeux, il risque de se tuer ! ^^
Bref... on verra l'année prochaine.

- Nous avons enfin nos billets destination vacances !
Alors, je veux du beau temps, mais pas 30° comme l'an passé, pas trop de vent mais beaucoup d'air, pas trop de soleil brûlant, mais pas de nuages gris non plus, et une plage sans un gramme de vent pour éviter les bronchites. (chat échaudé...)
Et une pèche aux canards, tant pis pour les manèges ! :)

- Je me sens comme une prof, qui attend avec impatience ses énièmes congés, parce que là, j'en peux plus de trimballer ma marmaille sous le soleil, dans les rues qui montent atrocement (et bizarrement ne redescendent jamais, ou si peu), pour en déposer un seul à l'école !

- C'est définitif, après 4 jours de soleil et de chaleur intenses, je pense vraiment être une nordique dans l'âme. Mais une nordique qui n'aime pas la neige non plus. :)

- Toujours pas de gouvernement. Mais il est encore tôt.

- Les gens mesquins, j'en peux plus, j'ai donné pendant 35 ans.

- Sur le trajet du retour, tous les passagers du bus m'ont applaudie. C'était très drôle.

- Si je gagne au Lotto, j'achète cette maison, je l'aime trop !
Bon, faut juste que je me décide à jouer au Lotto...

jeudi 5 juin 2014

Temps Plein Pour Soirée Calme...

Parce que des fois, je me dis que Bad Baby est un grand garçon de trois ans et demi et qu'il est temps que je lui lâche un peu la grappe, aujourd'hui, j'ai pris une grande décision (d'essai) !

Aujourd'hui, j'ai décidé de dire oui à sa demande de rester manger à l'école avec les autres ET d'y rester toute la journée.

Non, il ne l'avait pas encore fait.
Oui, c'est moi qui craignais de le laisser seul au milieu de ses congénères.
Non, je ne suis pas tranquille, je ne pense qu'à ça.
Oui, il était fier comme un paon de partir avec sa boite à tartines, son Doudou et sa sucette.

En fait, je crois qu'à partir du moment où il a à manger, son Doudou et sa sucette, Bad Baby peut très bien vivre sans moi.
(larmes)

L'expérience, faut pas croire, est aussi dans notre propre intérêt, à mon Bad Boy et moi.

Parce que Bad Baby, fort de ses trois heures de sieste quotidiennes, fait maintenant la java tous les soirs jusque 21h45/22h, bien qu'il soit au lit depuis 19h45 !

Deux heures de chants hurlés, de papotages, d'escalades en tout genre, et d'histoires à dormir debout qui empêchent son ptit frère de dormir.
Deux heures dignes de la Foire d'Octobre, qui le font se lever très difficilement chaque matin et qui leur filent des cernes ahurissantes à tous les deux.
Deux heures pendant lesquelles on monte l'un après l'autre le gronder et/ou le menacer (loupant ainsi un moment crucial des Experts) !

Alors, dans un de mes moments de pensées égoïstes et machiavéliques, je me suis dit que s'il restait à l'école toute la journée et que si il ne dormait que l'heure et demi de sieste imposée par les institutrices, il serait sans doute crevé ce soir, et dormirait dès sa mise au lit !

Hein ouais que c'est machiavélique ?! ^^

Bon, là où c'est plus stupide que machiavélique, c'est qu'aujourd'hui, y'a pas les Experts, ni même Esprits Criminels.
Tant pis, on profitera quand même du calme.

Ou pas.
Parce que Bad Baby est un petit lutin qui déborde, déborde, déborde d'énergie !

mercredi 4 juin 2014

Visite Pédiatrique...

Bad Mini Boy a 21 mois !

Et cette semaine, c'était visite chez la pédiatre.

Depuis la dernière fois, il a pris 5cm et presque 800gr, mais ce qui a le plus épaté la doctoresse, c'est quand il a dit en la repoussant "je veux pas ça, moi, Maman".

"Mais il parle bien !", s'est-elle étonnée !

Ben oui qu'il parle bien ! Tous les bébés ne sont pas de gros gogols fainéants comme Bad Baby, qui commence seulement à prononcer correctement les mots (en R) de son vocabulaire pourtant bien fourni !
(mais bon, Bad Baby, à sa décharge, est d'une intelligence rare et il sera prix Nobel plus tard ! Si si, vous verrez !)

Et il chante ! Et juste !

Et même qu'il a compris que je souffrais terriblement du dos, parce que depuis une dizaine de jours, il monte les escaliers seul.
Ça n'a l'air de rien, mais ça me facilite grandement la vie. Surtout dans notre maison de trois étages !

Et, sans vouloir en rajouter une couche, il range. Tout.
Les jouets, quand je le demande (avant la sieste ou le soir avant le dodo), mais également les trucs qu'on laisse traîner... pas plus tard que ce matin, il m'a apporté mes chaussons, que j'avais laissés en attente sur une chaise, en me disant " et ça c'est à Maman et ça va pas là !"
Oups... je ne le ferai plus !

Bad Mini Boy aura deux ans après les vacances ! Et en mars, il pourra aller à l'école.

"Mais vous allez faire quoi, quand ils seront tous les deux à l'école ??? m'a t-elle demandé en riant (la pédiatre), vous serez toute perdue sans eux !"
"Bah je leur ferai une petite sœur, ai-je répondu en riant aussi"... mais au fond de moi, je me suis dit qu'elle avait raison, que même en reprenant le taf dans six mois seulement, je serai toute perdue sans mes deux phénomènes collés à mes basques 24h/24...

lundi 2 juin 2014

Des fois, ça passe... des fois pas.

Il aurait pu me dire "Maman, ma copine est enceinte, tu vas être grand-mère."

Je l'aurais étranglé, j'aurais caché son corps dans le fond du jardin, et on n'en parlait plus.

Il aurait pu me dire "Maman, je m'installe avec mon ami parce que nous nous aimons."

J'aurais offert le champagne, j'ai toujours rêvé avoir un beau-fils.

Mais non.

Il m'a téléphoné de notre Ardenne Natale, et il m'a dit "Maman, je ne passerai pas mes examens, j'en ai marre, j'arrête l'école."

Il aurait pu me le dire en face, j'lui aurais dit "ok, on va te chercher un job."

Mais il m'a téléphoné, en envoyant au préalable ce texto : "je peux te sonner ?"

J'aurais nettement préféré être grand-mère. Ou avoir un beau-fils.