jeudi 27 février 2014

Petite Terreur...

Bad Mini Boy, n'ayons pas peur des mots, est in-fer-nal !

Mais entendons-nous bien... il est beau, souriant, adorable et comique... mais il est exaspérant de nargu'attitude !

En bref, tout ce qu'il ne peut pas faire, il le fait. De deux façons.

- soit quand il est seul dans la pièce avec Bad Baby et que je suis par exemple à la cuisine. J'entends tout d'abord un "non, Wicosh, tu ne peux pas !", et immanquablement, j'arrive trop tard, les vinyles de son père sont enlevés de leur pochette, l'écran de l'ordi est couvert de fenêtres dont on ignorait l'existence, ou alors il est debout sur le bord du canapé, sans les mains !

- soit il le fait devant moi, et dès que j'élève la voix, il planque ses petites mains derrière son dos, baisse la tête, fait sa petite bouche et les yeux au bord des larmes, il recule comme s'il avait l'habitude de recevoir des coups de fouet !

CO-MÉ-DIEN !!!

Et évidemment, ça marche, je n'ai qu'une envie, me marrer en l'embrassant ! Parce qu'en plus, il a une tête à bisous.

SALE GAMIN !

A presque 18 mois, il déborde d'énergie (qu'il emploie à me faire tourner en bourrique), tout autant que d'idées plus saugrenues les unes que les autres.
C'est quand même le seul de mes trois gamins à avoir allumé le four un jour, téléphoné au Mexique, avalé les touches de la calculatrice, démonté fils par fils son livre musical, joué au foot avec les patates, tenté d'escalader la barrière de sécurité...
C'est lui qui attaque son frère et qui s'assoit sagement dans le fauteuil avec un livre avant que je n'arrive, attirée par les hurlements de Bad Baby.
Du haut de ses presque 18 mois et de ses 82,5cm, il prend un plaisir fou à défaire toutes les constructions en Légo de Bad Baby, à lui piquer tous les jouets avec lesquels il est occupé, à le faire pleurer pendant une heure, à nous faire subir les jérémiades de son frère qui répète inlassablement sur un ton larmoyant "c'est juste pour moi" !

Cet été, au parc, il sera sans nul doute la terreur de la plaine de jeux et du bac à sable !

Je pense sérieusement à doubler mon assurance familiale, au cas où... ^^


vendredi 21 février 2014

Tout a un Début...

J'avais rendez-vous cette semaine avec un directeur d'école (maternelle et primaire) qui m'avait dit d'emblée que "oui, mais madame Vanette, vous vous y prenez un peu tard pour inscrire Bad Baby, les classes sont déjà complètes, il faudra peut-être attendre la rentrée de septembre"...

Ben oui, je sais que je m'y prends tard, mais bon, hein, c'est mon tout petit, et j'ai tiré sur la ficelle pour le garder encore un peu...
En septembre... il aura presque 4 ans, pauvre choupet, ça fait tard pour une première fois scolaire.

Bref, c'est avec appréhension que je suis allée au rendez-vous.

Directeur très sympa, système éducatif avenant, école proche, des classes à l'ambiance chaleureuse et pas surpeuplées du tout, et... contre toute attente, neuf autres demandes d'inscription, de quoi ouvrir une classe d'accueil de 10 élèves !

Bad Baby rentrera donc pour la première fois à l'école au mois de mars, après les congés de Carnaval, et il ne sera pas "le ptit nouveau", parce que les 9 autres seront aussi des ptits nouveaux. \0/

Une page va se tourner... mon petit garçon va rentrer à l'école...

J'vais avoir du boulot, il faut inscrire son nom sur toutes ses affaires, de son bonnet à son Doudou, et prévoir un tablier de peinture, et une boite à collation, et, et, et...
Faut que je pense aussi à aller chercher un shampoing contre les poux, au cas où...

Mon petit garçon va rentrer à l'école... déjà.

Photo prise en septembre 2013...

mercredi 19 février 2014

Je Vois la Vie... Comme un Cœur...

Tous les mois, comme vous le savez déjà, Ali Alanoix nous fait voir la Vie autrement... en couleurs ou sous d'autres motifs.

Ce mois-ci, février oblige, les Cœurs sont à l'honneur !

Trouver des Cœurs !

Dans une maison pleine de mecs ! Voilà un joli défi !
Pas la peine de chercher dans mes affaires, je ne suis pas une princesse à paillettes et à cœ-cœurs !
Donc une fois de plus, j'ai demandé de l'aide à l'équipe (Bad Baby), et c'est lui qui m'a dirigée sur les seuls Cœurs de la maison...

Le fameux tableau magic et ses formes

Scout, le chien de Bad Mini Boy... il nous dit "je t'aime" quand on appuie sur ses deux cœurs

Les jumeaux, trouvés chez le Suédois... les Bad Gnomes ont chacun le leur

Toujours des formes, dont un Cœur rouge, sur un camion de pompier

Un tout petit Cœur jaune sur l'un des 4 cadres de leur chambre

Voilà... quand on cherche, on trouve. Mission accomplie encore une fois.
Et c'est sans compter sur tout l'Amour qui entoure notre petite famille belgo-bretonne ! ^^

Je rééditerai pour le prochain rendez-vous, ce billet ayant été écrit une semaine avant la date fixée. :)


mardi 18 février 2014

Mon Droit de Veto...

22.

Vingt-deux nouvelles invitations sur Facebook.

A moi, qui n'avais que 25 amis en tout et pour tout.

Vingt-deux demandes en moins de vingt-quatre heures.

L'amitié est formidable.
Autant que l'hypocrisie.

En fait, j'ai liké et commenté une page fréquentée par toute mon Ardenne Natale. Et depuis, des gens que je ne connais pas, ou des gens que j'ai connu, ou des gens que je ne supportais pas, ou des gens qui ne pouvaient pas me blairer... enfin bref, des tas de gens ont décidé de m'aimer et de devenir mon ami !

Hihi.

Et comme je le disais hier à mon Bad Boy, je me sens un peu comme le personnage incarné par Maxime, quand il décide de qui rentre et qui ne rentre pas dans la boite de nuit.

" tu rentres... tu rentres pô... tu rentres, tu rentres pô"

Alors je clique depuis deux jours... "accepter l'invitation" - "supprimer l'invitation".

Et je supprime à mort ! :)
Par par "délit de faciès", non. Par délit de souvenir !
Pourquoi je raconterais ma vie à des gens que je n'ai pas vu depuis 15 ans et qui ne se sont jamais soucié de moi ?
J'ai toujours dit... un égoïste, c'est quelqu'un qui ne pense pas à moi.
Et bien dans mon cercle ultra privé, les égoïstes n'entrent pas comme ils veulent.

Et ça me fait bien rire.
Et quand je vois débarquer certains personnages, je ris encore plus.

En même temps, ce passé qui revient comme une gifle est assez perturbant.

jeudi 13 février 2014

Le jour du Cœur...

Voilà un joli sujet qui divise et qui fâche : la Saint-Valentin ! :p

La blogosphère dégouline de nouveau de cœurs en tous genres... des gros, des petits, des roses, des rouges, des cœurs en papier, en dentelle, en chocolat, en plume...
On pâtisse des gâteaux en forme de cœur, on enfile des dessous chics garnis de cœurs, on s'encœure ou on s'écœure depuis des jours !

La Saint-Valentin, en fait, quand on y pense, ça dégouline de mauvais goût. Toutes les horreurs sont de sortie en matière de déco et d'habillement...
Les cœurs immondes s'incrustent jusque dans les petites culottes !

Il y a les pros Saint-Valentin... ceux (enfin, surtout celles) qui collent des petits cœurs partout, de la salle de bain au salon, manière que leur pauvre mec n'oublie pas que c'est the D day of love... their love !
Ça foisonne de listes de cadeaux, manière qu'en plus de ne pas oublier, il n'ait pas intérêt à se tromper !
C'est le genre de "fête" que l'on prépare 15 jours à l'avance, de la tenue sexy aux chandelles romantiques.
Chez soi ou au resto.
C'est LA fête des amoureux !
Si t'es pas amoureux, passe ton chemin et laisse-moi les chocolats fourrés !

Et il y a les réfractaires... soit célibataires endurcis, soit récemment largués, soit anti-commercialisation d'un sentiment honorable, militant dès le 1er février en collant partout des "Fuck Valentin" sur leur page FB et autres réseaux sociaux. Manière de faire savoir au monde entier qu'ils sont en fait un cœur à prendre et qu'ils n'attendent qu'une chose : passer dans le camp des pros.

Nous, on ne se situe surtout pas dans le premier groupe.
Parce que, déjà, les listes à la con de cadeaux hors de prix (ou pas), c'est vraiment pas notre truc.
Les cadeaux, c'est jamais évident, ici... souvent, on n'a pas d'idée, et on se dit "on passe un tour, on verra au suivant si je suis plus inspiré(e)" en souriant... et quand l'idée arrive, elle tombe le plus souvent trois mois après l'occasion initiale ! C'est du vécu. J'ai déjà fait un tir groupé anniversaire/fête des pères, parce que zut, quoi, j'ai pas toujours THE idée au bon moment !

On ne se situe pas dans le second groupe non plus... parce que comme déjà dit, on ne fonctionne ni au calendrier, ni à la liste. Et on ne milite pas non plus, parce qu'en gros... on n'en a rien à foutre. C'est aussi simple que ça.

Des bisous d'amour, on s'en fait tous les jours de la semaine, et même le week end. Si si.
Des soirées à ambiance tamisée, c'est tous les soirs... parce que je suis une folle dingue de la bougie parfumée et du bâton d'encens.
Des ptites attentions, c'est n'importe quand, et c'est n'importe quoi (ça peut être une tablette de chocolat qu'on est sûr que ça va lui plaire ou 10 senteurs d'encens en revenant du marché).
Et un resto au prix doublé ce jour-là, et bondé car tous les amoureux s'y sont donné rendez-vous, c'est évidemment hors de question. Et puis on a personne pour garder les Bad Gnomes, donc ça règle le truc direct ! ^^

Nous, demain, on va se faire le repas qui nous est interdit la semaine parce que le Ptit Con ne mange de rien et qu'on cuisine la semaine en fonction de lui, comme tous les vendredis; les bougies seront allumées vers 19h, comme d'hab, parce que les deux gnomes aiment me les donner en choisissant les couleurs pour que je les allume; il n'aura pas de cadeau, et moi non plus, parce qu'on a franchement autre chose à faire que courir les boutiques de ptits cœurs parce qu'un hurluberlu a décidé que le 14 février on s'offrait amoureusement un cadeau, et nous irons nous coucher sur la pointe des pieds, en baillant, parce que la semaine a été franchement longue. :)

Ceci dit, je peux comprendre qu'on soit fan, hein.
Ce ptit côté festif qui sort de l'ordinaire, et qui rappelle un peu les fêtes du mois précédent.
Le truc qui me dérange un peu, c'est le côté "obligation de cadeau sinon je boude".
Chacun fait sa vie... mais encore une fois, ce débordement de bons sentiments à date fixe me fait vraiment sourire. Et j'avoue que sur FB, c'est à mourir de rire. La Saint-Valentin a ça de chouette, c'est tellement comique et hideux à la fois qu'on ne peut en vouloir à personne ! ^^

Tiens... savez-vous que le 14 février, c'est aussi La journée internationale de sensibilisation aux cardiopathies congénitales ?
Parce que chaque jour de l'année est également le jour d'un truc un peu plus sérieux...

mardi 11 février 2014

Mon Petit Génie...

Bad Baby a un calendrier imprimé dans sa tête. Ou un boulier à la place du cerveau.

Alors que tous les mômes de trois ans normalement constitués en sont au stade "je commence à me situer et à situer les évènements présents, passés et futurs sur la ligne du temps", Bad Baby parle comme un agenda ou une calculatrice.

Dernier exemple en date : hier, lors de la visite de notre ancienne voisine.

- Elle : est-ce que tu as dit à Maman qu'on s'était vu sur le marché, Bad Baby ?

- Lui : oui, le 2.

- Elle : quoi le 2 ?

- Lui : sur le marché, c'était le 2.

Je mate le calendrier, le 02 février était effectivement un dimanche, et c'est ce dimanche-là qu'il avait croisé, en compagnie de son Bad Boy de Père, notre amie sur le marché.

Des fois, il est flippant, Bad Baby, il me replonge dans Rain Man. ^^

Mais c'est plutôt amusant de voir les gens rester bouche bée et ne plus savoir quoi dire.

Bad Baby sait quels jours son Papa est en week end. Il dit déjà maintenant que le 15 et le 16 et les 22 et 23, Papa sera là toute la journée, que le 19 au soir, Mam'Bretonne sera là mais qu'il ne la verra que le 20 au matin.
Comme il peut dire aussi que le 01, tout le monde était chez la Reine Mère et qu'on disait tout le temps "bonne année".

Il sait que le 06 (du mois prochain) il pourra boire son ampoule de vitamines et que la prochaine sera pour le 06 d'après.

Il sait que son anniversaire tombe le 17, mais il sait également que le 17 de chaque mois, ce n'est pas son anniversaire.

Il sait quel bus prendre pour aller à tel magasin en ville, et quel autre pour rentrer de tel endroit.

Il sait également que sur le 7, il y a MOTUS à 11h (il aime les lettres, aussi, et regarde Motus quand je prépare leur dîner), et que sur le 140, il y a les dessins animés.

Dans un autre genre, il sait que la dame de la voiture rouge habite au 52, il connaît presque le numéro de téléphone de son Papa, a retenu toutes les dates anniversaire de la famille, il passe son temps à faire des additions de doigts, et compte encore plus qu'avant !

Alors ? Futur comptable ? Banquier ? Physicien ? Prof de math ? Génial Prix Nobel ?


Quoiqu'il en soit, sa mémoire d'éléphant me sert énormément, moi qui suis extrêmement tête en l'air au point d'oublier ma liste des courses, liste écrite au préalable pour ne rien oublier... le truc, maintenant, je l'ai trouvé... j'écris ma liste en citant les aliments à haute voix... comme prévu, on part faire les courses en oubliant la liste, mais... Bad Baby qui a écouté et retenu tout ce que j'écrivais, m'aide à remplir mon caddie !
Il a d'ailleurs son petit succès au supermarché du coin quand il me rappelle à l'ordre parce que j'ai oublié le sucre ou le chocolat pour Papa ! :)

mercredi 5 février 2014

Monsieur Catastrophe...

Bad Mini Boy a donc 17 mois... et presque autant de temps de bêtises à son actif. J'exagère à peine... il me semble qu'on s'est toujours dit, depuis qu'il est né, que "celui-là, il va nous en faire voir de toutes les couleurs" !

Je ne saurais répertorier tout ce qu'il a déjà inventé... mais ça va de allumer le four électrique à avaler les touches de la calculatrice de son frère... il m'a également fait courir aux Urgences pour lui faire faire des radiographies de l'estomac et de l'abdomen...

Bref, Bad Mini Boy n'en loupe pas une, et ses conneries ne sont jamais "pas dangereuses".

Ce matin, alors que, comme d'habitude, il chipotait à l'ordi, alors qu'il sait très bien qu'on ne touche pas à l'ordi de Maman, ni au téléphone, ni aux disques de Papa, il est parvenu à se coincer le doigt dans un trou de la partie mobile de mon bureau (la partie sur laquelle on pose le clavier et la souris, et qui se glisse comme un tiroir)...

Résultat : il ne pouvait plus retirer son doigt ! J'ai dû intervenir en douceur, et sortir l'index en l'écorchant...

Hier, il a subtilisé mon téléphone portable pendant que je changeais Bad Baby... il a envoyé un sms au Ptit Con, qui était en cours, et a appelé un numéro au Mexique (préfixe 0052)... je ne sais pas combien me coûtera mon inattention.

Bad Mini Boy est adorablement infernal. Tous les jours, il m'invente un truc pas possible... on ne se trompait pas... il nous en fera voir de toutes les couleurs !

Le doigt était coincé dans le premier trou...

Index tout écorché du côté intérieur...

mardi 4 février 2014

Intrusion...

Il paraît qu'encore une fois, des publicités intempestives apparaissent derrière certains mots dans mes billets...

Je ne suis pas sponsorisée par quoique ce soit, c'est donc indépendant de ma volonté.

Je vous conseillerai juste de ne JAMAIS cliquer dessus, d'une part, et d'autre part d'installer sur votre pc un bloqueur de publicités... moi, sur Firefox, j'utilise depuis longtemps ADBLOCK PLUS, qui est très bien, mais vous en avez d'autres pour tous les autres navigateurs, suffit de chercher (notamment sur "comment ça marche.net")...




lundi 3 février 2014

17 mois Once More...

Bad Mini Boy a 17 mois aujourd'hui.

17 mois, c'est presque un an et demi.

C'est fou ce que le temps file ! Encore une fois, j'ai cette impression d'avoir quitté la maternité hier avec ce petit gnome minuscule.

Bad Mini Boy est mon tout petit. Je ne sais pas pourquoi je le vois plus petit, plus fragile, et si bébé, alors qu'au contraire, c'est déjà un ptit mec débrouillard au caractère bien trempé, qui sait ce qu'il veut et surtout qui sait le faire comprendre.

Il marche depuis 4 mois déjà, alors que Bad Baby commençait seulement, au même âge.

Il fonce. Tête baissée. Il n'a peur de rien, ni de personne. Et son culot paie. Alors qu'on ne voit que les beaux yeux de Bad Baby.... de Bad Mini Boy on remarque en premier lieu son côté sociable et fonceur.

Donc à 17 mois, Bad Mini Boy marche et court depuis longtemps, il joue avec ses petites voitures en les faisant rouler (Bad Baby, lui, les trie par couleur et par taille), il joue avec les animaux en tentant d'imiter leurs cris, il fait à manger et met la table avec sa petite ménagère... bref, il utilise ses jouets dans leur rôle premier.
Il chante, et il danse. Tout le temps.

Il sait demander tout ce qu"il veut, s'il a soif, ou s'il veut regarder la télé, il réclame la musique, mais il sait faire la différence entre ma radio, Youtube ou la platine de son Père... s'il veut écouter un disque, il n'est pas question de lui allumer la radio ! ^^

Il est extrêmement petite canaille... il sait comment embêter son frère, lui faire faire une connerie et se retirer du jeu innocemment de manière à faire gronder l'autre !
Il est moqueur, joueur, cajoleur, emmerdeur, fripouille... Je dois le surveiller dix fois plus que Bad Baby.
Il est intelligent, chantant, charmeur et un rien manipulateur ! :)

Je n'ai absolument pas peur de le mettre à l'école, alors que j'ai du mal de me séparer de Bad Baby qui, je le sais, y sera malheureux dans un premier temps.

Bad Mini Boy est aussi gourmand et gourmet que son frère. Il mange à présent la même chose que Bad Baby, et n'a rien à lui envier sur la quantité ! ^^
Il raffole tout autant des légumes et vient de découvrir une saveur qui le fait fondre : le Nutella ! :)

17 mois de bizoutage intensif. Il est le meilleur allié de Bad Baby, tout en étant son pire cauchemar des fois.
17 mois de rires.
17 mois de bagarres pour l'habiller, ou lui faire ses oreilles ou ses ongles.
17 mois de bonheur, tout simplement.

Mes deux Bad Gnomes sont de plus en plus complices, et, même si c'est épuisant, je ne me lasse pas de les regarder grandir ensemble. ♥

dimanche 2 février 2014

Quand l'Indécence se fait royale...

Alors que la France et l'Espagne se complaisent dans une fange conservatrice aux odeurs nauséabondes d'extrême connerie, notre famille royale vit des heures difficiles...

En effet, depuis que le gouvernement a décidé de raboter leurs dotations, l'ex-Roi se retrouve dans l'impossibilité de faire le plein de mazout de son yacht, et doit se contenter d'un tout petit château et abandonner le plaisir de ses (nombreuses) secondes résidences, dont l'entretien lui coûte trop cher. Depuis, il boude et refuse de se rendre aux diverses activités publiques qui lui incombent.

Sa vieille belle-soeur, elle, déborde d'imagination et crée des tas de fondations qui protègeraient ses avoirs des impôts... quand on en supprime une, elle en crée une autre... à 85 ans, elle déploie toute son énergie à tenter de planquer son fric...

Son fils cadet, quant à lui, se rendra dorénavant aux cérémonies officielles sans sa princesse d'épouse, qui n'a plus les moyens d'aller aussi souvent chez le coiffeur...
Pensez-vous, avec seulement un peu plus de 300000€ nets annuels (dont le montant brut a été taxé, ô scandale !), c'est évidemment dans la dèche que se retrouve notre couple princier ! Qui peut encore vivre aujourd'hui avec 25500€/mois, je vous l'demande ?!

Un seul mot me vient en tête quand j'ai fini de sourire... INDÉCENCE. Pour le second, j'hésite entre HONTE et RIDICULE.

Alors que des milliers de personnes se démènent pour boucler des fins de mois de plus en plus difficiles, alors que des personnes meurent encore aujourd'hui sous les ponts, alors que des femmes se battent pour retrouver leurs droits, alors que des couples se font tabasser parce qu'ils ont décidé de s'aimer au grand jour et de se marier, alors que l'Europe régresse méchamment en remplissant les poches de ses faux socialistes qui se foutent de monsieur-tout-l'monde ouvertement, cette famille qui n'a strictement plus rien de royal se plaint des revenus mirobolants qu'elle reçoit sans avoir JAMAIS travaillé un seul jour de sa vie !!!

Messieurs Albert et Laurent, s'il vous plaît ! Mettez un point d'honneur, s''il vous reste un minimum, à faire profil bas, vous taire, et faire avec ce que l'on vous donne gracieusement.
Avec le peu que moi j'ai, je parviens à aller chez le coiffeur toutes les trois semaines, et mes enfants sont bien nourris et bien chaussés ! Et je suis loin de recevoir le huitième du quart de la moitié de vos "minables allocations" !

Imaginez-vous Français... vous n'auriez déjà plus de tête à coiffer !