lundi 17 juin 2013

A la Recherche du Temps Perdu...

Facebook est formidable !

Non seulement on reçoit des invitations à devenir "amis virtuels" venant de gens qu'on a croisés au lycée, sans leur avoir jamais adressé la parole, ou si peu, mais aussi des messages de gens qu'on a croisés à une certaine période et qui se demandent ce qu'on devient.

Développons ! :)

- J'ai reçu, il a quelques mois, l'invitation "amitié" d'une ptite nénette que j'ai croisé à nos 15 ans (c'est dire si ça date), que je n'ai jamais pu voir en peinture, et avec laquelle je fus assez méchante, si je me souviens bien.
De l'innocence de la belle, qui s'imagine que je m'inquiète de son parcours vital depuis 28 ans !

- J'ai eu également un message bien gentil d'un joli garçon qui aurait pu devenir l'homme de mes rêves s'il avait daigné s'apercevoir, ne fut-ce qu'une seule fois, de mon existence, à l'époque... nous étions jeunes, il était beau, il avait du succès, j'étais transparente. Je m'en suis remise rapidement, ceci dit.
Bref... je reçois un bienveillant "que deviens-tu?".
Je souris, je réponds, je raconte... "bah tu sais, grand ado, blablabla, puis un beau Breton, blablabla, deux beaux bébés, blablabla, la vie est belle, blabla."  Et poliment, je lui demande "et toi ?" (bien que connaissant la réponse, j'ai des espions dans mon Ardenne Natale)... Pas de réponse. Jamais. Les trois enfants, ou mon bonheur, ou les deux ont dû le refroidir ! ^^

- Et ce matin, un message de mon tout tout premier petit ami (ou peut-être le tout tout deuxième, je ne sais plus) !
Même grand intérêt de sa part : "mais que deviens-tu ?"
Je souris, je réponds, je raconte... "bah tu sais, grand ado, blablabla, puis un beau Breton, blablabla, deux beaux bébés, blablabla, la vie est belle, blabla."  Et poliment, je lui demande "et toi ?" (là, je ne connais pas la réponse, le mec, je ne l'ai plus vu depuis 28 ans) (on remarquera que je menais la grande vie, il y a 28 ans !)
Et là, silence radio !

Beuh ?

Et si j'avais dit que j'étais célibataire, fraîchement divorcée, sans enfant, auraient-ils répondu ? :p

Aucun commentaire: