dimanche 30 juin 2013

Pebezh Abadenn !

C'est demain que nous retournons, pour la première fois depuis trois ans, dans la Bretagne Natale de mon Bad Boy.

Plus de 9 heures de train.

Plus de 9 heures de train avec deux Bad Gnomes.

Plus de 9 heures de trains avec deux Bad Gnomes qu'il va falloir réveiller très tôt.

Sans poussette. Avec des bagages pour 15 jours, de quoi nourrir (différemment) 4 personnes dans le train, et de quoi occuper 2 bébés en bas âge.

Un changement de train à Bruxelles, un changement de gares à Paris... et la synchronisation parfaite (c'est bien connu) du Thalys et du TGV...

Si j'arrive à gérer le stress et à passer cette épreuve sans péter un câble (et sans perdre un des bébés), je m'inscris au prochain opus de Pékin Express...


vendredi 28 juin 2013

Le Doudou et le Bébé...

Début d'année, je faisais l'apologie du Doudou choisi par les parents, contrariant ainsi les plans du mode d'emploi du bébé.

En janvier, Bad Mini Boy avait 4 mois, et je pensais que... mais non !
Bad Mini Boy est le seul de mes bébés qui a décidé de suivre à fond le mode d'emploi du bébé, même pour le chapitre Doudou !

A peine avais-je écrit mon article qu'il décidait que finalement, la Vache à sucer, c'était pas le pied, et qu'il choisissait lui-même (grrrrrrr!) SON Doudou.

Il l'avait reçu de Mam Bretonne, ne l'avait jamais regardé/touché/machouillé, et puis subitement, pour me faire passer pour une folle, il l'a pris, l'a aimé, et ne l'a plus jamais quitté.

Si bien que hier, regardant les deux complices, je me suis que, quand même, qu'après 5 mois de suçages intensifs, il était temps que l'un des deux vole à la lessive.
J'ai laissé Bad Mini Boy dans son parc, et c'est le doudou crado et bien puant qui a morflé.

Contrairement à Bad Baby (qui à l'époque, avait boudé, renié, voire abandonné son Doudou que je venais de laver), il lui a fait la fête, quand je le lui ai rendu tout sec, tout beau, tout doux et bien odorant, et sans attendre une seconde, il a mis un bout en bouche.

Doudou lavé et propre de Bad Mini Boy

jeudi 27 juin 2013

Clash...

J'ai pourtant, il me semble, tiré plusieurs fois une espèce de signal d'alarme.

J'ai demandé de l'aide.

J'ai demandé à ce qu'on lui parle à ma place. Mieux que je ne pouvais le faire.
Je connais mes défauts.

J'ai demandé qu'on lui parle comme un médiateur pourrait le faire.

En vain.

Aujourd'hui, le clash que je voulais éviter à eu lieu.

Je ne sais pas si on pourra revenir en arrière.

Je pensais avoir bien fait comprendre que sur ce coup-là, j'étais impuissante.

Ça se passe de commentaires.

mercredi 26 juin 2013

Calme ta Joie, Maman...

Hier début de soirée, je préparais je ne sais plus quoi dans la cuisine, mon Bad Boy venait de rentrer et était sous la douche, Bad Baby papotait, assis dans le canapé, et Bad Mini Boy était dans son parc, juste à côté de son frère...
De temps en temps, je jetais un oeil, manière de surveiller les éventuelles conneries de l'un ou d'anticiper un éventuel accident de l'autre, quand, en passant la tête par la porte, je l'ai vu.

Bad Mini Boy était debout. Et Bad Baby avait l'air de trouver ça tout à fait normal.

J'ai crié "il est debout !!!", j'ai applaudi en criant bravo, il est retombé sur ses fesses.

Bon, promis, j'essaie de la faire plus discrétos, la prochaine fois !

En attendant, j'adore les voir jouer ensemble. Ils sont adorablement complices, et c'est génial. ♥


lundi 24 juin 2013

Je Vois la Vie en... Bleu ...

Il y a un mois, je participais pour la première fois à la chasse aux couleurs chez Ali Alanoix, où l'on voyait alors la vie en Jaune.

Ce mois-ci, c'est le BLEU qui est à l'honneur.

Pour cet opus, Bad Baby m'a aidée... il a sorti quelques babioles bleues, je les ai mises en scène, et voilà... il a également posé, et m'a rappelé que le rideau de douche avait des baleines bleues !

Il y a peu de bleu, à la maison... on a fait ce qu'on a pu... je ne me suis pas permise de montrer au public, sans son accord, la chambre du Ptit Con, seule pièce bleue (murs et moquette) de la maison ! :)

Un Bad Baby en t-shirt bleu, dans un canapé bleu, avec un paquet bleu de mouchoirs en papier

Quelques jouets bleus

Le rideau de douche

Le lait de Bad Mini Boy

Les sacs poubelle pour les PMC
Et les yeux de mon Bad Boy et de Bad  Baby





Le mois prochain (18 juillet), la Vie sera faite...

                                                                                ... de paillettes !


Coups de Gueule...

- Plus d'une heure pour remplir ces foutus papiers pour les contributions !
Et je ne suis pas arrivée à caser un montant !
Même avec toutes les données en main !
Même avec toutes les explications, incompréhensibles parfois !
Même en ayant fait un minimum d'études !
Ce truc est très très compliqué et très très chiant à faire ! D'autant qu'ils sont capables de le faire pour nous, vachement plus rapidement, vu qu'ils ont toutes les données sur programme informatique et qu'ils savent mieux que toi combien tu as touché/reçu/dépensé !

- Le TEC (transports en commun) (ou toujours en congé, c'est selon), je l'écris haut et fort, est une société qui regroupe le plus grand nombre de glandeurs et de fainéants finis. Ces gens ont totalement décrédibilisé le droit de grève en menant actions sur actions (cette année une bonne quinzaine) et en prenant le citoyen lambda en otage.
Tu as fini tes études et tu veux pas en foutre une ? Fais-toi engager au TEC !
Alors à toi, chauffeur du TEC, je te signale qu'il y a des gens qui ont BESOIN de travailler, qui ont BESOIN du bus comme moyen de locomotion, et qui n'ont pas les moyens de perdre une journée de travail parce que tu as décidé de faire chier le peuple !!!! Tu veux être entendu ? Prends les ministres en otage ! C'est pas ce qui manque, les ministres, on en a trois par habitant, en Gelbique !
Et si vraiment ton boulot t'emmerde, ben laisse ta place à un mec qui a vraiment envie de bosser... 

- Le service météorologique télévisé, en Gelbique, c'est un peu comme l'horoscope : c'est inutile et ça raconte que des conneries ! Alors par pitié, messieurs les pédégés de télé, virez-moi ces 5 minutes quotidiennes et remplacez-les par... les Simpsons, tant qu'à faire !

- Message à Johnny : arrête, gars ! Il est temps ! Prends ta retraite, et cesse de nous casser les oreilles. Sérieux, t'es plus pathétique que "géniaux", j't'assure !


dimanche 23 juin 2013

Il y a une Majorité de Cela...

18 ans à se faire des cheveux blancs.

Et à la date anniversaire, on prend directement 10 ans dans la tronche. PAF !

Aujourd'hui, à 12h40, le Ptit Con sera légalement un Homme.

Juste légalement.

Parce que malgré tout, il restera le bébé que j'ai porté 9 mois. Le petit garçon qui m'a fait rire. L'ado qui m'a fait chier.

18 ans... déjà...

vendredi 21 juin 2013

{Ça Jacasse} #6 : Papa à l'accouchement...

{Ça Jacasse} est un rendez-vous hebdomadaire imaginé par deux blogueuses, Une Poulette et Une Dinde,  centré sur un thème précis, et qui concerne la grossesse, la maternité, ou les enfants.


Clique sur le logo
pour les détails


Bad Baby est né le 17 novembre 2010 à 13h00, mais j'étais déjà rentrée à l'hôpital la veille, parce que c'était un accouchement programmé.

Mon Bad Boy a passé la nuit avec moi, et a assisté à tous les préparatifs le lendemain matin... la mise en place des ovules déclencheurs, la salle de travail, mes douleurs, la péridurale tardive, mes peurs quant à la paralysie partielle de mes membres, etc, etc...

Je pense que pendant toute la mise en place, il était plutôt cool. Prévenant. Attentionné, même. Bref, pareil à lui-même. Je le soupçonne même d'avoir été légèrement curieux et impatient. :)

Je dis "je pense", parce qu'on ne se souvient plus trop bien, ni l'un ni l'autre (on en a parlé quand j'ai vu le thème).

Il répondait patiemment à mes "et ce bruit là, c'est quoi ? Et le bip, il est normal ? Elle est passée où, la bonne-femme ? Demande si je peux boire quelque chose ! Elles disent quoi les lignes ?"

Puis les choses ont commencé à mal se passer... les bip bip du monitoring se sont espacés, puis sont devenus inaudibles, une sage-femme supplémentaire est arrivée, tout le monde s'est un peu affolé, je ne comprenais rien parce que je ne ressentais plus rien, et pî je m'enfonçais de plus en plus dans une espèce d'état proche de l'Ohio, Doc Gyné s'est agité et a pris sa grosse voix... et là j'ai vu mon Bad Boy devenir blanc, muet, et je lisais la panique dans ses yeux quand il regardait ce putain de monitoring... il caressait mes cheveux. J'ai horreur qu'on me caresse les cheveux, il le sait bien, mais il arrêtait pas de caresser mes cheveux.

Quand tout fut fini, j'ai vu des larmes, aussi, dans ses yeux.
Et j'y ai vu de la fierté.

C'est tout ce dont je me souviens... et de mon tout petit que l'on posait enfin sur moi.

Bad Mini Boy est né le 3 septembre 2012 à 6h25. Les contractions avaient débuté dans l'après-midi du 2, mais je n'étais pas trop sûre que ça soit ça, n'ayant jamais vécu un accouchement "normal" (comprenez avec des contractions allant crescendo, la perte des eaux, et pas provoqué) (le Ptit Con a, comme Bad Baby, été programmé). Et vers 00h30, j'ai compris que c'était bien ça quand ça m'a réveillé grave !
Mon Bad Boy, lui, dormait profondément comme c'est pas permis, et j'ai eu un peu de mal à lui faire comprendre que c'était MAINTENANT pour de vrai comme dans les films!

On habite en face de l'hôpital, mais nous n'y sommes arrivés que vers 2h30... ma valise n'était pas encore préparée (procrastination est mon deuxième prénom) ! ^^
Le temps de prévenir le Ptit Con qu'on partait, qu'on lui signale qu'il était seul avec son ptit frère sur qui il devait veiller jusqu'à ce que mon Bad Boy revienne, nous avons donc traversé la rue. :)

Les préparatifs d'un accouchement durent toujours plus longtemps que l'accouchement lui-même (quand ça se passe bien)... le temps de passer un monitoring de contrôle, de répondre à certaines questions d'ordre administratif, de préparer la salle de travail, la péridurale et toussa... les heures ont bien filé et mon Bad Boy est devenu très pressé et très pressant !
Genre "allez, vite, j'ai autre chose à faire, moi !".

Effectivement, je devais AB-SO-LU-MENT avoir accouché AVANT 7h00 du matin, parce qu'il devait impérativement rentrer pour que le Ptit Con puisse (se préparer et) partir passer sa seconde session d'examens sans abandonner Bad Baby qui dormait (déjà à cette époque) jusque 9h.

Tout s'est très bien passé... j'ai enfin été l'actrice principale de mon accouchement. Pour la première fois. Et j'ai accouché à 6h25 !

Il était ému, bien sûr.
A versé sa petite larme, bien sûr.
M'a embrassée vite fait en me disant "je reviens au plus vite"... et il a filé ! :))

Il est revenu fin de matinée avec Bad Baby qui se demandait ce que je foutais là avec un bébé dans les bras qui s'appelait comme le gros ventre de Maman !

jeudi 20 juin 2013

Pas là... au 1er degré...

Bad Baby, en bon petit paresseux qu'il est, réclame toujours pour aller au lit.

Cet aprèm, donc, alors que j'étais un peu en retard dans nos habitudes, il me réclame la sieste d'après dîner. Je le monte donc vers 13h05 (cinq minutes de retard).

Une fois dans son lit, je lui explique bien que Bad Mini Boy montera plus tard, parce que lui il a fait une sieste un gros dodo au matin, et que comme hier, il fera sans doute le dingue pour l'empêcher de dormir...

- "Alors tu fais celui qui n'est pas là, lui dis-je. Tu ne lui réponds pas, tu ne ris pas de ses bêtises, tu fais celui qui n'est pas là ! Ok ?"

- "Okééé !"

Je monte Bad Mini Boy vers 13h40.

Et pendant 20 minutes, je l'entendrai dans le babyphone, crier, chanter, pousser des cris stridents ou des blablas sans fin. Je l'imagine très bien tenter de faire rire son benêt de frère, qui est très bon public.
Et là, j'entends :

-"Pas là, Tutus... non Cocosh, l'est pas là Tutus"...

J'étais écroulée !

Finalement, à 14h20, je les ai séparés encore une fois, Bad Baby s'est écroulé dans mon lit et a dormi jusque 16h30, et Bad Mini Boy a continué de faire le dingue tout seul jusque 15h. Je suis sortie avec lui faire les courses, profitant de la présence du Ptit Con, et après son goûter, il a terminé sa folle journée au pieu !
Je veux bien être bonne, mais depuis 6h du mat, y'a des limites !!!
(17h21, il dort. Enfin !)

mardi 18 juin 2013

Chambre des Garçons, test #2...

A un mois et demi, nous avions installé Bad Mini Boy dans la chambre de Bad Baby.
Parce que j'aimais bien (et j'aime toujours) cette idée de "la chambre des garçons".

Mais nous avions vite déchanté, parce qu'alors, Bad Baby, toujours très nerveux, faisait beaucoup de bruit en dormant (parler, crier) (il a un ptit côté somnambule) et réveillait le bébé, qui ne se rendormait pas, croyant le matin arrivé, et qui du coup, réveillait toute la maison !

Après quelques nuits à ce rythme-là, et ayant encore des restes de cernes des nuits horribles que Bad Baby petit nous faisait subir, nous avons décidé de prendre le mini gnome avec nous, et tout rentra dans l'ordre. Les nuits furent presque reposantes.

Aujourd'hui que le grand à deux ans et demi et qu'il a l'air d'être moins causant la nuit, et que le mini gnome a neuf mois, j'ai redéménagé son lit dans la chambre "des garçons" pour quelques dodos tests.

De un parce qu'il fait très très chaud la journée dans notre chambre, qui est plein sud, et que pour la sieste de Bad Mini Boy, ce n'est pas très agréable.
De deux, parce que "faire attention de ne pas le réveiller", ça coupe la libido de n'importe quelle femme normalement constituée, fût-elle mère avant tout ! ^^
De trois parce qu'une fois que mon Bad Boy se lève, Bad Mini Boy croit que c'est l'heure pour lui aussi... là, ça fait trois jours à 5h40, j'en peux plus... à ce rythme-là, je meurs avant la fin du mois.
De quatre, parce que l'air de rien, la nouvelle maison ne comporte que trois chambres, donc ils devront dormir ensemble de toute façon.

Donc voilà. Il est temps pour moi de couper ce reste de cordon, et il est temps pour eux de tisser un lien fraternel très fort, quitte à ce que je les entende faire les dingues pendant une heure et demi comme cet après-midi ! :)

Il est 16h00, je viens d'aller chercher Bad Mini Boy qui avait encore une fois fait caca a quand même dormi une bonne heure (c'était pas gagné, pourtant, donc je me contente (et lui aussi) de cette heure-là), et Bad Baby dort toujours... il ne parle plus, il ronfle ! :)

On va dire que pour un premier essai, c'est pas trop trop mal !

lundi 17 juin 2013

A la Recherche du Temps Perdu...

Facebook est formidable !

Non seulement on reçoit des invitations à devenir "amis virtuels" venant de gens qu'on a croisés au lycée, sans leur avoir jamais adressé la parole, ou si peu, mais aussi des messages de gens qu'on a croisés à une certaine période et qui se demandent ce qu'on devient.

Développons ! :)

- J'ai reçu, il a quelques mois, l'invitation "amitié" d'une ptite nénette que j'ai croisé à nos 15 ans (c'est dire si ça date), que je n'ai jamais pu voir en peinture, et avec laquelle je fus assez méchante, si je me souviens bien.
De l'innocence de la belle, qui s'imagine que je m'inquiète de son parcours vital depuis 28 ans !

- J'ai eu également un message bien gentil d'un joli garçon qui aurait pu devenir l'homme de mes rêves s'il avait daigné s'apercevoir, ne fut-ce qu'une seule fois, de mon existence, à l'époque... nous étions jeunes, il était beau, il avait du succès, j'étais transparente. Je m'en suis remise rapidement, ceci dit.
Bref... je reçois un bienveillant "que deviens-tu?".
Je souris, je réponds, je raconte... "bah tu sais, grand ado, blablabla, puis un beau Breton, blablabla, deux beaux bébés, blablabla, la vie est belle, blabla."  Et poliment, je lui demande "et toi ?" (bien que connaissant la réponse, j'ai des espions dans mon Ardenne Natale)... Pas de réponse. Jamais. Les trois enfants, ou mon bonheur, ou les deux ont dû le refroidir ! ^^

- Et ce matin, un message de mon tout tout premier petit ami (ou peut-être le tout tout deuxième, je ne sais plus) !
Même grand intérêt de sa part : "mais que deviens-tu ?"
Je souris, je réponds, je raconte... "bah tu sais, grand ado, blablabla, puis un beau Breton, blablabla, deux beaux bébés, blablabla, la vie est belle, blabla."  Et poliment, je lui demande "et toi ?" (là, je ne connais pas la réponse, le mec, je ne l'ai plus vu depuis 28 ans) (on remarquera que je menais la grande vie, il y a 28 ans !)
Et là, silence radio !

Beuh ?

Et si j'avais dit que j'étais célibataire, fraîchement divorcée, sans enfant, auraient-ils répondu ? :p

Dimanche à la Campagne...

Pour changer un peu des dimanches à la maison, hier, nous avons pris le train pour aller dans un coin de Belgique que mon Bad Boy ne connaît pas encore... chez Soeur-très-Aînée.

Parce qu'elle n'a pas encore eu l'occasion de voir Bad Mini Boy depuis qu'il est né, parce qu'envie d'aller dans un jardin digne de ce nom, parce qu'envie de savoir comment elle va mieux, parce qu'une heure de train, c'était aussi un avant-goût test de ce qui nous attend dans 15 jours : 9 heures de train pour un peu de vacances dans la Bretagne Natale de mon Bad Boy.

Léger avant-goût sans les bagages et toussa, mais avant-goût quand même.
Nous sommes partis après le dîner des petits, ils ont donc zappé leur sieste quotidienne (qui dure quand même entre 2 et 3 heures, en général), pour un lieu qu'ils ne connaissent pas chez des gens presqu'inconnus pour Bad Baby et totalement inconnus pour Bad Mini Boy...

Résultat : rien à redire sur le comportement de mes bébés exemplaires. Sages, souriants, marrants (Bad Baby est décidément un drôle de gamin), pas chouineurs... exemplaires !

Soeur-très-Aînée vit à la campagne. Dans un bled qu'on a du mal à imaginer sur une carte, au milieu des vaches et des Hollandais. (les Hollandais ont tous une seconde résidence dans ce coin-là).
Et elle a un grand jardin. Avec des grenouilles. Et une mare avec des poissons. Et des poules bizarres qui ont des poils et pas des plumes. Et des voisins (Hollandais) qui tondent de l'herbe ou rasent des haies.
Bref, des tas de trucs que Bad Baby n'a jamais vu ou entendu et que tout enfant de la ville normalement constitué rêverait de découvrir.

Sauf que...

Bad Baby est un citadin. Un vrai de vrai.
Alors les grenouilles, ça lui fait peur, quand elles sautent subitement dans l'eau. Et les poules, c'est effrayant à 3 mètres, et l'oeuf qui se trouve dans la paille souillée du poulailler, pas question de le prendre avec les mains toutes propres ! Un oeuf, ça sort d'un frigo, pas d'une cabane en bois posée dans une brousse dangereuse pleine de bêtes sauvages !
Il est remonté vite fait dans la maison, tout dans le fond de la maison, là où il y avait des légos et des horloges étranges qui faisaient de bruyants tic-tac.

Les oiseaux qui chantent à 3 mètres de nous, c'est pas pour lui ! Il préfère le bruit de la circulation, des bus et des sirènes hurlantes de notre ville.
Les grenouilles, les oiseaux qui chantent, et les poules, c'est super dans les livres que Papa lui lit le soir. Et puis c'est tout !

Nous avons repris le train pour rentrer en ville, et Bad Baby avait encore en tête les bruits de la tronçonneuse (ou du coupe-haie) (le voisin était au moins à 1 km de nous) (mais dans la vallée, les sons inconnus sont vachement amplifiés)...  "t'entends le bruit ? Encore là le bruit ?"
C'est clair que Bad Baby ne participera jamais à L'Amour est dans le Pré !

Par contre, il pourrait être chauffeur de train ou contrôleur de billets, parce le train, il a adoré !

samedi 15 juin 2013

Record à battre...

J'ai la chance d'avoir trois enfants qui ne sont jamais malades.

Le ptit Con a eu un aérosol à 4 ans, et quand il voyait le médecin, c'était surtout pour les vaccins ou, plus tard, pour les certificats de bonne santé à remettre au club de basket.

Bad Baby a fait une grosse gastro l'an passé, et un ou deux rhumes sans gravité, dont un qu'il a refilé à Bad Mini Boy cet hiver.

Et puis c'est tout.

Mais depuis hier, Bad Baby et Bad Mini Boy me font un concours très très amusant. Le concours de celui qui fera le plus de cacas sur la journée.
Je ne sais pas quel truc ils se sont chopé, mais c'est diarrhées sur diarrhées, chacun à leur tour.

Hier, Bad Baby a gagné, avec un résultat de 5 contre 4.

Mais Bad Mini Boy n'est pas un ptit joueur et ne s'avouera pas vaincu aussi facilement... aujourd'hui, il s'est levé à 7h le lange plein, et m'en a refait un autre après son bibi ! Si ça c'est pas un départ de gagnant !

Bon, je file à la pharmacie dès que je suis habillée... ils sont déjà au régime carottes/bananes depuis deux jours, on va serrer la vis !
Et ça ne les affaiblit pas ! Pensez-vous ! En pleine forme, les gnomes ! Ça court partout, ça touche à tout, et ça déconne sec... enfin, sec... manière de parler ! ^^

jeudi 13 juin 2013

{Ça Jacasse} #5 : Les Nuits de Bébé...

{Ça Jacasse} est un rendez-vous hebdomadaire imaginé par deux blogueuses, Une Poulette et Une Dinde,  centré sur un thème précis, et qui concerne la grossesse, la maternité, ou les enfants.

Clique sur le logo
pour les détails





Les bébés sont comme les jours... ils se suivent mais ne se ressemblent pas !

Les nuits du Ptit Con sont loin, si loin, que je ne me souviens plus trop bien comment elles se passaient... je sais (pour avoir noté à l'époque les heures de chaque biberon, le contenu, la quantité, s'il régurgitait ou pas, etc) qu'à trois semaines, il avait son dernier biberon vers 22h, et qu'il prenait le suivant vers 5h... ce qui est merveilleux quand on est une jeune maman inexpérimentée qui a décrété toute sa jeunesse que jamais au grand jamais elle n'aurait d'enfant ! Rien de bien traumatisant, donc, sinon je m'en souviendrais et je le lui reprocherais au même titre que je lui reproche de mettre les rouleaux de scottex dans les sacs bleus dédiés aux PMC ! (le Ptit Con a du mal avec le tri).
Je dois dire que le Ptit Con, qui était un bébé hyper facile, m'a réconciliée avec le monde des gnomes !
Aujourd'hui, il me met en guerre avec celui des adolescents/jeunes adultes ! ^^

Bad Baby, qui est un petit garçon fabriqué dans une pile électrique, fût un bébé hyper nerveux dès sa première minute sur terre... il faut dire que son arrivée dans le monde fut quelque peu bousculée, voire violente, et on le serait donc pour moins !
Ses nuits (comme ses siestes) furent assez folkloriques !
Il n'arrivait pas à s'endormir ailleurs que sur moi ou sur son père, à tel point qu'on le surnommait "le greffon" !
Je ne l'allaitais pas, mais il était toujours scotché sur ma poitrine, seul endroit trouvant grâce à ses yeux et où il ne hurlait pas. Parce qu'il hurlait, en plus du reste !

Ses couchers étaient hyper difficiles... mon Bad Boy restait de très longs moments accroupi près du lit à lui caresser le nez, à lui parler, à chanter, pour tenter de calmer ses hurlements.
Au milieu de la nuit, il se réveillait une fois au mieux, trois fois au pire, et ce n'était pas de faim, non. On ressentait vraiment l'angoisse, parfois.
Plus tard, vers 4 mois je crois, ça a été un peu mieux, mais comme il venait d'apprendre à faire les marionnettes, il nous réveillait à 4h pour nous montrer ses progrès ! Après nous avoir réveillés à 2h pour nous montrer ses roulés-boulés chantants, bien sûr !
Les siestes n'étaient franchement pas mieux... je devais m'allonger à ses côtés, lui gratouiller les oreilles pour qu'il s'endorme, et surveiller qu'il ne tombe pas de notre lit, parce que le déplacer endormi pour le remettre dans son lit revenait à foutre en l'air tous mes efforts et à recommencer encore et encore.

Je me souviens que ma seule réponse à la question "quel genre de bébé est-ce ?" était "il ne dort JAMAIS !"
Et effectivement, s'il dormait 6 heures sur 24, c'était magnifique. Je n'ai d'ailleurs jamais vu bébé aussi cerné. Quant à nous... euh... on a parfois hésité à le ramener à la maternité pour qu'ils s'en servent comme cobaye dans l'étude du sommeil !

Quand il eut 9 mois, nous avons emménagé ici, il a eu sa propre chambre, et du jour au lendemain, il a fait des nuits de 19h à 9h, sans réveil, sans crise, sans pleurs ! Et pareil pour les siestes.
Après NEUF mois de galère, on a pu enfin souffler ! NEUF mois !!! Une grossesse entière, quoi !!!

Quant à Bad Mini Boy, à un mois et demi, il dormait comme un bébé.
Au départ dans le couffin du landau, que nous laissions au salon pour la nuit (pour ne pas reproduire l'erreur de le faire dormir avec nous) (mais dans l'appart, on n'avait pas trop le choix), ensuite dans son lit.

Tous les deux ont leur petit rituel du dodo, l'un avec son Papa, l'autre avec sa Maman, et leurs Doudous et lapin ou chien musicaux sont aussi importants que les bisous, les câlins ou les histoires.

Au jour d'aujourd'hui, Bad Baby est un petit paresseux qui prolonge ses nuits jusque 9h, voire plus parfois, et qui me fait des siestes de presque 3heures l'après midi.
Bad Mini Boy dort de 19h30 à 7h30, sieste de 9h à 11h15 et de 13h30 à 15h30 (environ) (c'est aléatoire, en fait) (free style, même) (ouais, Bad Mini Boy est un free style dormeur).
Quant au Ptit Con, comme tous les ados, quand il rentre de l'école, il est mort fatigué et sieste à n'importe qu'elle heure !

Tout Passe si Vite...

Bad Mini Boy et moi nous retrouvons seuls chaque matin dans le séjour... mon Bad Boy est parti bosser, le Ptit Con est parti en cours (ou commence plus tard, c'est selon), et Bad Baby dort encore.

Nous avons nos petites habitudes de vieux couple... et depuis des semaines, voire des mois, nos débuts de matinée se passent de la même façon...

On se lève, on descend, je le dépose dans son parc le temps d'un ptit tour rapide aux toilettes /lavabo, je le chope pour le changer et hop... biberon !
Moment câlin s'il en est. Pendant qu'il boit, je le bizoute. Il se nourrit de lait, je me nourris de lui.

Ensuite, je le dépose dans son relax, avec un jouet ou l'autre, le portique de jeux, et  je file me faire mon premier café, que je bois en lisant mon blogroll, et en papotant avec lui.

Peu de temps après, il me réclame un peu de liberté, et nous filons jouer sur le tapis jusqu'à ce que mort s'en suive ce que, fatigué, il réclame de lui même de retourner au lit. Je le remonte alors, et je descends Bad Baby... et la matinée continue sur un rythme alors plus soutenu.

Depuis quelques jours, c'est fini tout ça !
Bad Mini Boy ne veut plus passer par la case "je digère dans mon relax calmement" et exige sa liberté inconditionnelle tout de suite !

Autant dire que je bois dorénavant mon café froid, que je ne lis plus qu'en diagonale les blogs qui me font le plus rire (les autres sont en attente jusqu'à la sieste de l'après midi), que je cours derrière lui parce qu'il ne vise que les endroits interdits des trois pièces auxquelles il a accès (le salon, la cuisine, la salle de bain) (salle de bain dorénavant fermée) !
Bad Mini Boy ne veut plus jouer avec moi ! Il s'en fout de la belle étoile qui rentre dans ce trou-là, ou du chouette poussin qui hurle chante et fait cui-cui !
Lui, ce qu'il veut, c'est galoper jusqu'au superbe fil électrique (celui de la machine à laver, par exemple) que Maman n'arrive pas à planquer plus qu'il ne l'est, ou bien renverser la poubelle de la salle de bain pour suçoter le dernier coton-tige du jour !

C'est (encore une fois) le début de la fin... demain, il me réclamera 20€ pour aller boire un pot avec ses copains pour fêter la fin des examens et ses 18 ans... (ah non, je m'égare, c'est le Ptit Con qui aura 18 ans le jour de son dernier exam' )...

mardi 11 juin 2013

Crapahutage...

Quand bébé est tout petit et qu'il "ne sert à rien", on se projette toujours en disant "vivement qu'il bouge" "vivement qu'il marche" ou encore "vivement qu'il parle" !

Mouais...

A présent, j'en ai un qui parle toute la journée sans jamais s'arrêter (je n'ai pas encore trouvé le bouton OFF), et un autre qui fugue dans toutes les pièces de la maison...

Quand je le crois au salon derrière moi, il s'est sauvé dans le couloir, quand je pense qu'il joue sur son tapis, il est derrière le canapé à la recherche d'une connerie à faire (tirer sur une prise, par exemple) (j'ai dû rechanger une partie de la déco pour camoufler une prise de courant), et quand je suis à la salle de bain, il crapahute dans la cuisine derrière Bad Baby...

Finalement, c'est cool, la période où "ils ne servent à rien" ! :)


vendredi 7 juin 2013

{Ça Jacasse} #4 : Le Choix du Prénom = Baston ?

{Ça Jacasse} est un rendez-vous hebdomadaire imaginé par deux blogueuses, Une Poulette et Une Dinde,  centré sur un thème précis, et qui concerne la grossesse, la maternité, ou les enfants.

clique sur le logo
pour les détails


Mon Bad Boy et moi avons pas mal de goûts en commun. Et c'est une bonne chose, me direz-vous. Un seul sujet nous fâche, et il n'est de toute façon pas d'actualité chez les Jacasseuses, puisque ça n'a rien à voir, ni de près, ni de loin, avec la maternité ou les enfants. :)
Pour le prénom de Bad Baby, pas de baston, donc. Juste le choix entre trois ou quatre.
Nous aimions Arthur et Jules, on avait pensé à Oscar, et il y avait Elliott.
Il avait une préférence, j'en avais une également.
Nous avons donc fait tourner les quatre prénoms dans nos familles respectives, et le plus plébiscité l'a emporté !
Bad Baby porte le prénom que son Papa préférait, et c'est un prénom qui lui va très bien.

Pour Bad Mini Boy, pas de liste, pas de vote.
Les prénoms de la liste précédente n'étaient plus en lice, parce que nous n'avions pas envie que le futur bébé ait un prénom "de second choix". Et puis de toute façon, dans mon moi intérieur de mère, j'étais certaine d'avoir une fille avec des tresses, et cette petite fille s'appellerait  Léonie.

Puis Doc Gynéco a foutu le boxon en me disant que c'était (encore) un garçon !
Un garçon ??? Alors que j'étais malade comme jamais, et que je prenais de partout (devant, derrière, sur les côtés, sur les fesses...), que j'avais des envies de trucs que je ne mangeais pas en temps normal (genre les cornichons), et qu'en plus, l'horoscope chinois me certifiait que ça serait une fille, d'après mon âge et le mois de sa conception ????
Pas Possib' ! Et pourtant.
Mais pas de soucis les zamis, nous avions quand même émis la possibilité que je me trompe dans mes certitudes, et nous avions UN prénom.
C'est celui-là que Bad Mini Boy porte depuis neuf mois, et je trouve qu'il est très bien assorti à celui de son (petit) aîné !

Par contre, il y a 18 ans, le choix fut beaucoup moins facile, et ce ne fut pas si évident de prénommer Le Ptit Con !
Son papa avait des goûts musicaux très... rock FM américain, et me proposait tous ses chanteurs favoris !
J'en ai eu des crises de fou rire, des crises de larmes ou des crises tout court !
Ça allait de Jon (comme Jon Bon Jovi) à Steven (comme Steven Tyler, d'Aérosmith) en passant par Freddy (oui oui, ce Freddy-là !) !!! J'en passe, et des pires !
(Aujourd'hui, en y repensant, je me demande s'il plaisantait ou s'il était sérieux, finalement ? Il faudra que je lui pose la question ! ^^ )

Mais comme je suis assez finaude, très déterminée, et surtout que je déteste les prénoms américains, je lui ai suggéré malicieusement que le réalisateur de sa trilogie (à l'époque, c'était encore une trilogie) préférée portait un patronyme ma foi assez sympa...
L'idée était bien de lui suggérer, pas de lui imposer... et ça a marché !
L'homme ne devrait jamais minimiser la force de persuasion d'une femme enceinte ! ^^

Vous s'ave trop chaud ou Vous s'ave trop froid ?

Nous sommes le 07 juin, et il fait beau (càd sec, chaud, sans vent, avec du soleil) depuis... 3 jours. 4 peut-être.

On se plaint depuis deux mois (et le reste) que l'hiver est trop long, qu'on n'a pas de printemps, qu'on n'aura pas d'été...

Oui, mais... quand il fait chaud comme aujourd'hui (22° à 9h32), sans un pet de vent, et que la maison est orientée plein sud (je crois, je ne suis pas une boussole) (mais bon, là, j'ai le soleil dans la tronche, quand même), c'est très très lourd pour deux Bad Gnomes ! (pour moi, ce qui est très lourd, c'est Mike Brant qui hurle "c'est ma prière" de l'autre côté de la rue).

Je viens de mettre Bad Mini Boy au lit, en body à manches courtes, dans sa chambre qui ressemble à s'y méprendre à un four micro-ondes, toutes fenêtres ouvertes !
Du coup, comme il n'est plus encombré d'un pyjama et de sa gigoteuse, il en profite pour s'asseoir et faire le dingue à l'aise. En body, c'est la fête !

Oui mais non, Bad Mini Boy !!!! Il faut dormir ! Même s'il fait chaud ! Même si t'es à moitié à poil ! On ne joue pas, on dort !

L'attacher ? Ah non, on ne va pas remettre ça !
Sauf si peut-être je lui perce les oreilles pour y mettre des anneaux qui pourraient... oh, je plaisante !

(♫ c'est comme çaaaaaaaaaa que je t'aimmmmmmmmmeuh !♫) (comment peut-on écouter Mike Brant si fort et à cette heure ??????)

Bad Mini Boy va devoir apprendre à gérer tout seul son endormissement ce qui ne devrait pas être difficile, vu qu'il s'endort très bien depuis longtemps) par temps chaud et comprendre que même sans pyjama, quand on est dans son lit, c'est pour dormir.
Je suis remontée il y a dix minutes, je l'ai re-couché, re-embrassé (ça, c'est la mission la plus facile et la plus agréable, il a trop une tête à bisous), je lui ai re-expliqué, et j'ai re-tiré sur la queue de son Lapin-qui-chante... apparemment, il a compris, je n'entends plus rien.

Mais dès demain, mon Bad Boy aura pour mission de baisser le sommier du lit de Bad Mini Boy !
Parce que les positions assise et à quatre pattes dans le lit au sommier encore haut, ça me fait légèrement flipper.

Bad Mini Boy n'est plus un bébé... il faut que j'accepte cette évidence... c'est déjà un mini boy. ♥

jeudi 6 juin 2013

De l'Eau, de l'Eau !

Bad Mini Boy boit de l'eau !

Aaaaaargh ! Il est parfait, mon Monchichi !

Parce qu'il a passé ses nuits de suite !
Parce qu'il est tout câlin !
Parce qu'il est le seul sur les trois à boire de l'eau !

Bon, Le Ptit Con a passé ses nuits à 3 semaines, et Bad baby est tout câlin, mais Bad Mini Boy enfile toutes les qualités précitées comme je pourrais enfiler des perles si j'en avais la patience !

Non mais on ne se rend pas compte ! L'infirmière ONE ne me fera plus les gros yeux ! Mon bébé boit de l'eau sans grenadine ! ^^

Si ça se trouve, c'est lui qui comblera mon plus gros fantasme : avoir un fils dentiste !



lundi 3 juin 2013

Neuf Mois Aussi...

Bad Mini Boy a 9 mois aujourd'hui !

Jamais temps n'a passé aussi vite ! C'est complètement dingue.

Cela fait donc neuf mois que ce petit machin à tête de Monchichi nous sourit du matin au soir.

A neuf mois, il mange de tout et très bien. Il s'assoit tout seul, se recouche, se rassoit, rampe, avance sur ses genoux, se motive en se mettant des objectifs interdits (les fourchettes du service de Bad Baby, par exemple), et il sourit de ses six dents !
Ce gnome sourit tout le temps. Dès qu'on le regarde, il sourit. Dès qu'on lui parle, il rit.
Mais "on", c'est Papa, Maman et Bad Baby. C'est tout !

Si quelqu'un d'autre s'avise de lui adresser la parole, il prend son air le plus malheureux, fond en larmes, et enfonce sa petite tête chevelue dans le creux de mon cou.
Il pleure aussi si je le laisse avec le Ptit Con le temps de faire les courses. Parce que le Ptit Con, c'est le membre de la famille qu'il voit le moins souvent, donc il fait partie lui aussi des "étrangers" ! :)

Bad Mini Boy passe ses nuits depuis longtemps, contrairement à Bad Baby qui nous a fait galérer pendant huit longs mois... mais il a apparemment besoin de moins d'heures de sommeil... ce qui ne m'arrange pas toujours ! ^^

Il rayonne quand il entend Bad Baby arriver.
Dès qu'il entend la voix de son frère, ses yeux s'illuminent.
Et c'est pareil dans le sens contraire... Bad Baby est inquiet quand il ne voit pas son petit frère, et très attentionné (il lui donne son Doudou pour le calmer après une chute, sa sucette s'il le trouve triste, il lui prête gracieusement son propre Doudou ou lui remet ses chaussettes...).
Ces deux-là s'entendent bien, et l'un fait rire l'autre à coup de bêtises et vice versa !

Bad Mini Boy chante et danse.
Il vocalise dès que je commence à chanter avec Bad Baby, et se secoue danse sur la musique de son Bad Boy de père !

Bad Mini Boy est comique. Souriant. Agréable et facile. Doux, tout doux, avec sa petite tête de Monchichi, il est câlin à l'excès, mais a un caractère très affirmé;  il sera, à mon avis, le "chef" du duo Bad Baby/Bad Mini Boy dans les futures bêtises à commettre. Je ne sais pas pourquoi, mais je le sens. Je le vois très bien mener Bad Baby par le bout du nez. :)

Neuf mois de bonheur de les voir tous les deux grandir ensemble.♥


dimanche 2 juin 2013

{Ça Jacasse} #3 : La Grossesse et... les Kilos...

{Ça Jacasse} est un rendez-vous hebdomadaire imaginé par deux blogueuses, Une Poulette et Une Dinde,  centré sur un thème précis, et qui concerne la grossesse, la maternité, ou les enfants.

clique sur le logo
pour les détails
J'ai hésité longtemps à participer à ce troisième opus, parce qu'à l'heure actuelle, j'ai vraiment beaucoup de mal avec mon nouveau corps. Et puis j'ai décidé de me lancer, mais je serai plutôt brève.

Pour le Ptit Con, j'ai dû prendre une petite dizaine de kilos... tout devant. Mais uniquement sur la fin du deuxième trimestre. A 6 mois, on ne voyait quasiment pas que j'étais enceinte, et ce n'était pas faute d'essayer de le montrer ! :)
L'après fût plutôt cool... j'ai perdu, lentement mais sûrement, et cinq ans après, je suis même descendue très très en dessous de mon poids de départ. Un choc émotionnel, le décès inopiné du Roi Mon Père... S'ensuivirent quatre années de galère pendant lesquels je ressemblais à un fantôme anorexique (aux dires des autres)...

16 ans plus tard, j'étais enceinte de Bad Baby. Poids de départ : 50kg pour 1,69m. Aucune mésentente avec mon corps de jeune fille.
L'après fût moins joli joli. Mais pas trop dramatique.

Et puis vint Bad Mini Boy. Poids de départ : euh... deux tailles de pantalon en plus d'avant Bad Baby. Prise de poids pas si énorme que ça : 12 kg. Peut-être 13. Poids actuel... sans commentaire. Mésentente total avec ce corps étranger.
Je ne me goinfre pas entre les repas, mais je suis trop gourmande des plats préparés par mon Bad Boy. Ça n'aide pas.
Je ne fais pas non plus beaucoup d'efforts. Le sport, c'est LE Mal !
Et je ne suis pas très motivée, toute seule.
Mais je sens qu'un jour, je vais reprendre du poil de la bête... et même si je ne me fais pas d'illusion sur mon 36 à jamais perdu, je compte bien redescendre vers un léger 38...
Un jour.

Ah le vilain thème que voilà ! :p

♥ Bad Mini Boy inside ♥