mardi 30 avril 2013

Jour J-5mois...

Comme la semaine passée il a fait beau tous les jours, nous avions décidé de passer une partie du week end dans mon Ardenne Natale... manière que la Reine Mère profite un peu des gnomes, que les gnomes profitent un peu d'ailleurs, que, que, que...
(pas de chance, il a fait caillant de chez caillant, -54° sans exagérer... ou à peine)

Nous voilà donc parti samedi avec le bus d'après dîner (le dîner belge, pas le dîner français !) (bref, à midi, quoi !).
C'est fou le nombre de choses qu'il faut déménager pour partir UNE journée !
DES doudous, DES couches, DES biberons, DES tonnes de vêtements de rechange, des tas de choses anodines et pourtant in-dis-pen-sables !
Bref, dans le bus bondé, on se fait une place tous les quatre, je montre bien mon mécontentement lorsqu'un plouc demande à s'installer près de nous, et nous voilà partis pour l'aventure !

Arrivés sur place, je constate que j'ai un appel en absence et un message sur ma messagerie vocale.
Rien entendu, dans le brouhaha du bus.
C'est le proprio-indécis de l'autre maison, celle qu'on veut.
Il me demande de le rappeler... ce que je fais illico presto dès qu'on arrive chez la Reine Mère.

Voilà-ti pas que ce brave homme a décidé de faire un bout de chemin avec nous !
Il a donc réussi à convaincre son épouse, à dire non à sa belle-fille, et à nous choisir parmi les deux candidats locataires !
ON A LA MAISON !

Nous avons, à partir de demain, 5 mois et 15 jours pour emballer MÉTHODIQUEMENT (message subliminal à mon Bad Boy) (bien sûr, qu'il lit) tout le bordel que nous accumulons depuis des mois et des mois et des mois...

Je me remets de la crève chopée dans le no man's land ardennais glacial, pî je commence à y penser.

D'ici juin, il faudra que la cave soit vidée de TOUT ce qui doit être viré à la déchetterie (là, je parle français, chez nous on dit "parc à conteneurs"), que les vêtements trop petits des Bad Gnomes et moi soient triés et donnés et que les cartons (caisses à bananes, caisses à bananes) soient prêts à être remplis (tout ce paragraphe est un message subliminal à Tonton).

En juillet, on lève le pied dans sa Bretagne Natale, et en août, on emballe !

Je pense que je vais ouvrir un "cahier des charges". Manière de ne rien oublier. Manière que chacun sache quoi faire. Manière d'aller vite de façon organisée.

Ouais Madame, ça va être l'enfer ! Ça va être pire qu'à l'armée ! Sans la bière ni les jeux de cartes !

Après, je suppose que je serai plus calme... jusqu'à... :p

Putain, on va enfin partir d'ici !

mercredi 24 avril 2013

Oui Oui Oui...


Un pupitre, trois boutons. Oui. Non. Abstention.

331 oui. (dont une "erreur" du plus fervent opposant) (lol quoi)
225 non.

La France a voté OUI au mariage pour tous.
Après des semaines, des mois, à s'empoigner dans les rues; des semaines, des mois à se ridiculiser devant les caméras du monde entier, la France a unanimement décidé d'accorder aux homos le droit de se marier.

On croit rêver. LE DROIT DE SE MARIER !

Il aura fallu des heures de débat, il aura fallu subir les assauts et les manifestations violentes de deux folles furieuses pour que des gens comme toi et moi obtiennent LE DROIT DE SE MARIER !
Ce n'est pas le droit de poser des explosifs, ou le droit de violer, ou encore le droit de tuer. Non. C'est juste le droit de se marier !

Si ça n'était pas aussi grave, ça en serait totalement risible.

Le 23 avril 2013 donc, la France a rejoint les 13 autres pays à autoriser ce mariage aux personnes de même sexe. Vingt-quatre ans après le Danemark. Huit ans après la très catholique Espagne.

On festoie, on rit, on est content... mais la guerre n'est pas pour autant finie, quand on voit les réactions rageuses et colériques des "anti" !
Des arguments stupides emplis de haine et de bêtise sont véhiculés par des "gens biens", des enfants sont utilisés, manipulés et lobotomisés par des parents haineux... tout ça parce qu'une poignée de cons veut s'approprier la juste pensée et le pouvoir d'interdire aux autres ce qu'ils font eux-mêmes: se marier !
C'est... hallucinant.

La Belgique a légalisé le mariage pour tou-te-s en 2003... le pays existe toujours, les Flamands et les Wallons se déchirent toujours pour des conneries linguistiques, et les moules se mangent toujours avec des frites !
Allez, les gens, on pète un coup, et on met ses deux pieds en canard ! De toute façon, dans 7ans*, la majorité de ces nouveaux mariés divorcera ! :)
(*c'est la fameuse crise relationnelle de la fichue septième année) (statistiquement, on divorce majoritairement entre 5 et 9 ans de mariage) (mais je ne veux pas être pessimiste, hein ! ^^)


dimanche 21 avril 2013

Jour J+1...

Les gens qui ne peuvent donner de réponse claire, franche et définitive m'énervent !

Et c'est le cas du proprio de la maison de nos rêves.

Il devait venir ce samedi à 11h, pour nous donner plus de précisions... et en terme de précisions, je m'attendais à un "ok, je vous loue la maison" ou au pire à un "désolé, je ne vous loue pas la maison".
En fait, je pensais qu'il venait jeter un oeil sur notre façon de vivre, l'entretien de notre domicile actuel, et là, je me disais "c'est tout bon, je suis la meilleure locataire du monde, tellement je suis maniaque propre" !

Contre toute attente, il est juste venu nous refiler une fiche de renseignements candidat locataire à remplir, nous annoncer que la maison serait libre le 15 septembre (ce qui nous arrange bien), et nous dire que nous n'avons qu'une seule concurrente : sa belle-fille... mais qu'il n'a pas envie de louer à la famille, et qu'il va falloir convaincre sa femme, et patati et patata.

Bref, on en est toujours au même point. Et ça m'énerve grave. Parce que je n'ai pas envie d'apprendre le 15 août que finalement non, ça ne sera pas pour nous.
Parce que j'ai envie d'avoir le temps de m'organiser, que j'ai deux gnomes très prenants, un ado tout mou qu'il faut secouer 2 mois à l'avance et un Bad Boy absent du lundi au vendredi de 7 à 18h !

On va renvoyer ce satané papier, et attendre encore. Après le 8 mai, on l'enverra péter si on a pas de réponse définitive, parce que ça commence à bien faire ! Et à urger !

Non, mais c'est vrai quoi... faut arrêter de tourner autour du pot !

vendredi 19 avril 2013

Jour J-1...

Je ne dirai rien, parce qu'il paraît qu'en parler avant, ça porte malheur...

Mais je suis sur des charbons ardents. Je trépigne, je m'énerve, je fais des plans, et je ne veux pas que ce soit sur la comète...

Je vois les images, j'imagine quoi va où et qui fait quoi...

Allez, tout le monde retient son souffle et croise les doigts !


mardi 16 avril 2013

Four Teeth...


Quatre dents et le plus beau des sourires... ♥

jeudi 11 avril 2013

Besoin de Liberté...

Bad Mini Boy a 7 mois.

Et un besoin de bouger égal à son besoin de dormir. C'est dire s'il a besoin de bouger !

Pour sa bonne convenance, j'ai donc tout prévu pour qu'il ne s'ennuie pas trop.
Il a son relax multi-poisitions, dans lequel il peut rester allongé , semi-allongé, assis ou très assis, attraper tout ce qui est à sa portée (en général, la jambe de son frère), jouer avec les hochets pendus à son portique...

Il a son parc, bien confortable, dans lequel il est à l'abri de la tornade Bad Baby, où il a tous ses petits jouets, et grâce aux barreaux duquel il pourra se redresser... un jour.

Il a son trotteur (tapez-moi, brûlez-moi, j'ai demandé un trotteur à son Parrain) (le trotteur est l'accessoire proscrit de la décennie) (mais je promets de ne pas le laisser jouer dans les escaliers), et même s'il est encore un peu petit pour s'en servir correctement, l'asseoir là quelques minutes fait son bonheur : il y a des sons et des musiques formidables !

Mais Bad Mini Boy sait ce qu'il veut, et surtout ce qu'il ne veut plus !
Et il ne veut plus rester 15 minutes dans son relax !
Et il ne veut plus rester 15 minutes dans son parc !
Il grogne, il pigne, il chouine, il pleure... il s'emmerde !

J'ai donc déménagé tout l'intérieur du parc (tapis, couette, coussin, jouets) sur mon tapis de salon !

Et là... la ré-vé-la-tion !

Plus de barreaux ! Vive la liberté.
Il bouge enfin comme il le souhaite, du dos sur le ventre, sur le dos, sur le ventre, sur le dos... il avance (un peu) et recule (beaucoup) afin de choper tous ses trucs éparpillés à sa gauche... à sa droite... Il s'essaie à la marche à quatre pattes, chute, se marre et recommence. Il recommence à crier gaiement, il re-papote, il s'échappe sur le tapis, tente le carrelage...
Bref, il s'amuse ! Et ça dure une heure ! Ensuite, je le recouche pour deux heures et demi de sieste bien méritée, et c'est reparti mon kiki !

Bon... mon salon ne ressemble plus à un salon. Mais c'est l'histoire de quelques mois, non ? :)


mardi 9 avril 2013

Mammobile...

La mammographie, dans le cadre du dépistage du cancer du sein, est gratuite pour les dames de 50 à 69 ans, et il leur est conseillé de la faire tous les deux ans...

Ma Province étend cette campagne aux dames de 40 à 49 tous les ans, et aux dames de 70 à 75 ans tous les deux ans.

C'est ce que dit en gros (et en résumé) le courrier que j'ai reçu il y a 15 jours.

J'ai pris rendez-vous... parce que je suis dans la fourchette des 40/45, et parce que Soeur-très-Aînée est actuellement en "rémission" (je viens de regarder la définition exacte du mot "rémission"... et je n'aime pas du tout le terme "de façon temporaire" qui vient après "diminution d'une maladie").

Y'a pas de raison pour que... mais y'a pas de raison non plus pour que pas... vaut mieux être sûre, je me dis.

Ce qui ne m'empêche pas de flipper.

C'est demain soir. Et je ne sais même pas si on a un résultat tout de suite.

Paraît même qu'ils vont me torturer les seins et que ça fait très mal.
Paraît aussi que ça ne fait pas mal du tout.
C'est chiant tous ces avis qui divergent.

lundi 8 avril 2013

Multiplication...

Hier soir, nous avons couché un bébé qui avait 7 mois et deux dents.

Ce matin, j'ai levé un bébé qui avait 7 mois et quatre dents.

Si je couche mes deux bébés ce soir, en aurai-je quatre demain matin ?

dimanche 7 avril 2013

De Prune à Nectarine...

J'ai reporté deux rendez-vous coiffeur.

La première fois pour cause de fausse alerte de neige !
J'avais en effet convenu avec mon amie coiffeuse de mon Ardenne Natale que ça serait elle qui me coifferait dorénavant une fois par mois parce que mon coiffeur de La Ville faisait n'importe quoi depuis qu'il était devenu papa.
Pas de chance, on annonça pour ce week end là des chutes de neige ca-ta-stro-phiques de façon tellement menaçante que j'ai eu peur de prendre le bus et de me retrouver ensevelie dans le No Man's Land ardennais.
Finalement, il est tombé 15 flocons sur le pays, et je suis restée avec ma tête de folle.

La seconde fois, 10 jours plus tard, j'ai dû annuler pour cause de grippe aviaire.
C'était le week end passé, quand je fus clouée au lit par une fièvre de cheval (ou de boeuf, qui sait) pendant trois jours.

Ce samedi, j'ai pu enfin y aller. Chez mon coiffeur de La Ville... qui m'a ratée mais grave de chez grave !! Décidément, depuis qu'il est devenu papa, il a arrêté d'être coiffeur. C'est décidé, je n'irai plus. J'y avais pourtant mes habitudes depuis près de quatre ans.

Ceci dit, j'ai refait ma colo moi-même, en choisissant un ton tout à fait à l'opposé de ce que je fais depuis 20 ans !
Je me suis dit ça passe ou ça casse... Et si ça passe, c'est assez flashy que pour détourner l'attention des erreurs du coiffeur.
C'est passé !
Je suis toute contente, parce que j'adorais cette couleur sur Pénélope Garcia (Esprits Criminels).
Et mon Bad Boy aime.
Pénélope Garcia, alias Kirsten Vangsness
De prune, je passe donc à nectarine ! :)

mercredi 3 avril 2013

39 degrés à l'ombre...

J'ai failli mourir.

Je me doute que personne ne me croira, on ne me croit jamais.

Mais j'ai quand même été gravement malade pendant quatre jours.

J'ai même fait 39,2° ! C'est dire si c'était grave !

Aujourd'hui, bien que je tousse encore et que ma tête bourdonne, je pense être sauvée.

Ce qui m'énerve, c'est que c'était un long week end, que mon Bad Boy était en repos les trois jours, et que c'est encore lui qui a dû quasi tout faire tandis que je mourais sur le canapé. Je meurs toujours quand il est en congé ! Merde quoi !

A part ça, rien de neuf... je fonctionne au ralenti parce que le gel et le froid ont endormi tous mes muscles.
Oui, j'ai des muscles.
Deux. Et aucun d'eux ne supporte les prolongations de l'hiver.
La grippe n'a altéré aucun de mes neurones. Enfin, je crois.

Sinon j'attends. J'attends que la locataire de la maison qu'on veut se décide à remettre officiellement son renom, ainsi son propriétaire pourra nous choisir parce qu'on est les meilleurs. Le 15 avril j'en saurai plus.
J'aimerais que le 15 avril au soir, je puisse offrir sur un plateau d'argent, le "oui, la maison est pour vous" à mon Bad Boy. Pour son anniversaire. :)

Ici, la cuisine est très aérée... depuis que le plafond est niqué, l'air passe très bien... une hotte était vraiment superflue. Je me demande sérieusement si ce n'est pas dans cette pièce que j'ai chopé la grippe.

Ah oui... et Bad Mini Boy a 7 mois aujourd'hui ! ♥