dimanche 24 février 2013

Voyage Intersibérial...

Mon Bad Boy a eu deux jours de récup... et on les lui a donnés jeudi et vendredi !

Cool ! Un week end de quatre jours ! On va pouvoir partir en villégiature dans mon Ardenne Natale ! La Reine Mère n'a plus vu les Bad Gnomes depuis longtemps, ça va lui faire plaisir !
Et en partant de jeudi à samedi, on évite les bus bondés d'étudiants !

Jeudi après l'dîner, nous avons donc démarré... à pied. Parce que la seule fois depuis le début de l'année où l'on décide de bouger, les transports en commun ne circulent pas, parce qu'ils suivent ENCORE un mouvement de grève ou une énième manifestation !
Ça caille, il commence à neigeoter, et y'a du vent, mais ça ne nous empêchera pas de partir ! La ligne Domicile Actuel- Mon Ardenne Natale ne fait pas grève, elle ! Alors on s'emmitoufle, on emmitoufle les Gnomes, on fait chauffer la poussette, on m'harnache du porte-bébé et hop !

Arrivés au pays, j'ai commencé à regretter cette grande idée lumineuse !
Mon Ardenne Natale est la cousine germaine de la Sibérie ! Il gèle à pierre fendre, les rues de la ville, sensée être touristique même en hiver, sont vides, il ne manque que des virevoltants pour faire ville fantôme.

Mais bon, les gnomes étaient contents d'être chez Mamy, ils ont bien dormi, Bad Mini Boy s'est amusé à faire pipi dans son lit les deux nuits, manière de nous réveiller à 6h et de niquer les deux gigoteuses, les deux pyjamas, les deux bodies... brefs, tous les trucs de rechange pour deux jours !

Bad Baby a fait sa vedette, a été inondé de bisous, ils ont été gâtés, et gardés par les gardes du corps de la Reine Mère pendant que nous, pour la première fois depuis trois ans, nous sortions boire un verre avec des potes-à-moi jusqu'à minuit... pas que le carrosse allait se transformer en citrouille, mais bien parce que si je restais une minute de plus, c'est moi qui me transformais en zombie.

Moralité : quand tu prends de l'âge tout en continuant à faire des bébés, tu deviens une vieille femme qui boit des capuccino en sortie pour tenir le coup !

Nous avons quitté le froid pays qui est le mien pour notre ville moins froide et pas enneigée du tout hier, et les gnomes ont retrouvé leurs marques, le parc, les jouets et leurs lits avec grand plaisir, même s'ils se sont bien amusés.

Ce matin, en ouvrant le volet, j'ai cru que j'étais toujours là-bas quand j'ai vu ça :


La neige, le vent et le froid nous on suivi jusqu'ici ! Merdalors !

Aucun commentaire: