lundi 4 février 2013

L'Agneau s'Endort Aussi...

Les nuits de ces derniers jours furent assez rock'n'roll.

En cause, les quintes de toux de Bad Mini Boy, ou son nez bouché...

Retour en arrière...

J'ai séparé Bad Mini Boy et Bad Baby. Ce n'était finalement pas une bonne idée de les faire dormir dans la même chambre, l'un réveillant l'autre et vice versa.
Bad Baby parle et crie, la nuit (il paraît que moi aussi), ce qui réveille Bad Mini Boy qui croit que 3h, c'est la bonne heure, ce qui nous réveille et nous met de méchante humeur... bref, on a mis le lit de Bad Mini Boy chez nous.
(parce que je me suis dit que repeindre la pièce du second, encore une fois, pour lui faire son domaine, alors que nous avons réellement l'intention de quitter cette maison-éponge, ce n'est pas la peine...).

Donc Bad Mini Boy dort avec nous depuis environ un mois et demi, et jusqu'à ce qu'il soit malade, ça se passait bien.

Mais Bad Mini Boy est un futur petit homme, et comme tout homme qui se respecte, quand il est malade, le monde se met à tourner autour de lui et de lui seul !
Ce qui donne, au niveau d'un bébé de 5 mois, de multiples réveils tout au long de la soirée et de la nuit, des gémissements, des pleurnicheries, une sucette perdue qu'il faut lui rendre toutes les dix minutes... le tout agrémenté de toux, de nez bouché, de pseudo-étouffements, de reniflements en tout genre.
(on pourrait penser que tous ces allers-retours dans les escaliers me feraient perdre un peu de mes cuisses et me seraient bénéfiques, mais non, même pas !).

Pauvre chaton ?
Pauvres de nous, oui !
Plus une nuit complète depuis plus de dix jours !
Mon Bad Boy expédié sur le canapé du salon pour laisser la place à Bad Mini Boy (plus facile de l'avoir à côté de moi pour le rassurer et lui rendre la sucette plutôt que de me lever toutes les 5 minutes) !
Un calvaire !

Depuis ce week end, on revient peu à peu à la normale, et je croise les doigts pour que ça soit vrai.
On a terminé les aérosols, le nez va mieux, il ne tousse presque plus... et on a passé notre seconde nuit sans se relever...

Une maison sans enfant est une tombe, dit un proverbe sanskrit... mais moi je dis que c'est une maison où on dort ! ^^

Aucun commentaire: