mardi 22 janvier 2013

On s'en Fout du Gaz...

Je savais déjà que ça fait mal.

Je l'ai expérimenté le 26 août 2001, en perdant l'homme que j'aimais le plus au monde. Mon Père.

Aujourd'hui, les mêmes larmes. La même douleur. Ou presque.

Je viens d'apprendre que même un macho italo-ardennais au grand coeur, ça n'est pas immortel.

Repose en Paix Angelo, mon Ami.

1 commentaire:

Ø a dit…

Ben zut alors