jeudi 31 janvier 2013

C'est Pas l'Pied...

Bad Baby est un ptit garçon plein de joie de vivre.
C'est une pile électrique, et 26 mois après sa naissance, on cherche toujours l'interrupteur pour l'éteindre, manière de nous reposer un peu.
Il a inventé son propre langage, et au jour d'aujourd'hui, nous pouvons dire que nous sommes parfaitement bilingues, mon Bad Boy et moi. On comprend tout ce qu'il dit. ^^
Il compte jusque dix sans faute.
Il connait toutes les couleurs.
Il adore les livres, les crayons, les petites voitures, les hochets de son petit frère... il s'intéresse à tout... et à rien, et la phrase que j'entends le plus sur une journée, c'est " qu'est-ce que c'est" !

Mais Bad Baby est... couillon. Ou phobique ?
Il y a encore quelques mois, c'est mon Bad Boy qui le coiffait, avec la tondeuse, le peigne 3#, et hop, le tour était joué.
Maintenant, il a une véritable phobie des cheveux qui tombent sur lui, et en particulier sur ses mains et ses pieds !

Il a découvert la neige virtuellement, dans ses dessins animés... mais quand elle est arrivée chez nous et que j'ai voulu aller jouer avec lui, il s'est figé au milieu de la cour en hurlant parce qu'il y en avait sur ses pieds, à tel point que j'ai dû le porter pour rentrer ! (non, il n'était pas pieds nus !)

Ce soir, j'ai mis de la mousse dans son bain... pour faire les fous, pour souffler, pour faire des barbes... dès qu'il a eu les pieds dans la mousse, il a hurlé comme si je l'avais fait marcher sur des braises ardentes ! ^^

Je pense que je vais lui acheter des Moon Boots, parce que cet été, c'est le sable et la plage !

mardi 29 janvier 2013

Tous Tout Toux...

Depuis une dizaine de jours, j'ai l'impression de ne vivre que dans les mouchoirs, les éternuements, les toux et les expectorations peu ragoûtantes.

Depuis ce week end, j'ai l'impression que cela fait dix ans et non dix jours que nous vivons dans les mouchoirs, les éternuements, les toux et les expectorations peu ragoûtantes.

Depuis une dizaine de jours, je marche sur la pointe des pieds quand je vais chercher un gnome, de peur de réveiller l'autre, et vice versa.

Depuis ce week end, je me retiens de tousser ou de me moucher, parce que je risque de réveiller un des deux fiévreux.

Et depuis ce matin, peut-être le bout du tunnel ?
Le médecin est venu pour Bad Mini Boy, qui faisait vraiment plus tuberculeux qu'un vrai tuberculeux.
Pas de bronchiolite. Les bronches sont intactes. Ouf.
Pas besoin d'antibiotiques, et ça c'est une bonne chose, je hais les antibiotiques. Ouf.
Mais besoin de faire des aérosols quand même, manière d'expectorer tout ça, et des gouttes pour le nez, manière de désinfecter tout ça.
Ça aurait pu être pire, je suis contente.

Bad Mini Boy a donc eu son premier aérosol à 14h.
Premières secondes... l'étonnement.
Qu'est-ce que c'est que cette drôle de machine qui fait du bruit ?
Première minute... l'amusement.
Quel drôle de nouveau jouet que ce masque vert beaucoup trop grand pour mon tout petit nez ou beaucoup trop petit pour cacher tout mon visage !
Deuxième minute... le jeu.
Ça fume devant mes yeux et je peux tenir le masque tout seul, ça me fait vraiment rire!
Cinquième et dernière minute... l'agacement.
Bon, tu m'enlèves ce truc qui pue que je puisse sucer mes doigts, ou bien j'm'énerve!

Après 12 essais infructueux auprès des médecins répertoriés dans le quartier, j'ai finalement appelé hier la doctoresse qui s'occupe de vacciner et ausculter mes Bad Gnomes à l'ONE... elle est sympa, ils la connaissent, et... elle est médecin, quoi !
Et tant que j'y étais, je l'ai nommée au grade de médecin traitant. Ainsi, je ne me casserai plus la tête à chercher en vain quelqu'un qui ne m'enverra pas chier parce que je ne suis pas une patiente à fidélité ancestrale.
(Je maudis sur 17 générations ces connards de soi-disant médecins qui m'ont dit ne plus vouloir de nouveaux patients alors que je leur exposais les ennuis respiratoires d'un nourrisson de 5 mois ! Sales cons ! On devrait les rayer de l'ordre des médecins !)

Bref... je consacrerai peut-être mon prochain billet à autre chose que cette crève qui nous a littéralement tué tous les cinq.

dimanche 27 janvier 2013

Y Tousse, Y Crache, Y R'nifle...

Mercredi, Bad Mini Boy avait donc rendez-vous pour se faire (encore une fois) piquer les cuisses.
Derniers vaccins avant son premier anniversaire.
7 mois de répit. Ouf.

Pour commencer la matinée marathon, déposer Bad Baby chez la Voisine.
Un Bad Baby larmoyant, snottant, reniflant et brûlant. Dans son sac à malices, son Doudou, Titi, Nounours, un lange, des lingettes, sa sucette et le reste de son déjeuner, déjeuner qu'il n'achèvera pas, même avec "Cooowl" (c'est le prénom de la Voisine).

Emballage de Bad Mini Boy... dans la combi-doudoune que son frère n'a jamais eu l'occasion de mettre (trop grande, temps trop chaud quand à la bonne taille), puis dans le porte-bébé... il gèle à pierre fendre (-1°, mais c'est déjà énorme quand on hais l'hiver comme moi), et je suis contente de choper le bus tout de suite.

Arrivée à l'ONE, désenchantement... il y a du monde, il va falloir attendre des heures, la Crevette va devoir zapper sa sieste matinale, et mon Gnome Malade va se demander ce que je fous !
Bon, ben patience.

Bad Mini Boy a bien grossi (7,040kg) et bien grandi (65cm), se porte comme un charme, et a supporté courageusement les deux piqûres. Pauvre chaton.
Rien a redire sur son alimentation ou son évolution, il suit parfaitement le mode d'emploi du bébé parfait.
J'ajoute fièrement qu'il est aussi très résistant aux microbes que trimballent depuis des jours ses frères et son père.

Au jour d'aujourd'hui, Bad Baby a repris du poil de la bête, il remange quasi normalement, et ne fait plus de température, les NOOOOOON font peu à peu place aux OUI des beaux jours, et il ne fait presque plus de crises de larmes à la moindre contrariété... mais ma pauvre petite crevette a pris la relève et tousse comme Marguerite-la-tuberculeuse.

Le point positif, c'est qu'on a réussi à passer outre l'épidémie de gastro... le point négatif, c'est que j'ai horreur de voir mes deux poussins aussi arrangés qu'ils le sont, et que je flippe un peu de voir poindre le bout du nez d'une bronchiolite.
Pour l'instant, pas de température inquiétante (toujours un joli 37,5°) et aucune perte d'appétit ni de sourire.
Parce que de mes trois bébés, Bad Mini Boy est le plus souriant.

samedi 26 janvier 2013

C'est Quand Qu'On Brûle la Sorcière ?

Cent cinquante-trois mille.

C'est le nombre de mouchoirs employés quotidiennement pour tous les nez qui coulent depuis plus d'une semaine dans cette maison.

C'est le Ptit Con qui a commencé.
Parce que le Ptit Con, comme tous les ptits cons d'ados, il se balade à moitié nu quand il fait -15° (comprenez pas de veste chaude, pas d'écharpe, juste un bonnet ridicule pour faire style et un gilet à capuche).
Ajoutons à cela le chauffage défaillant de sa chambre (qui a fonctionné jusqu'au 23 décembre, et puis pouf, plus rien)... bref... une toux et un rhume inguérissables.

Puis mon Bad Boy, qui bosse dans des courants d'air froid (on bosse rarement dans des courants d'air chaud, vous avez remarqué ?) a pris le relais.

Et les deux ont refilé rhume, toux et température à Bad Baby. Cinq jours à plus de 38°. Une semaine de crises de colère parce que NOOOON je ne veux pas me moucher, NOOOOOOON je ne veux pas manger, NOOOOON pas du fromage, de la confiture, NOOOOOON pas de la confiture, une banane, NOOOOON je ne mangerai rien finalement, NOOOOOOOOON pas le sirop !!!! Et c'est loin d'être fini !

J'y suis passée en débutant par une migraine et des vomissements tels que j'aurais pu être hospitalisée avec Kate Middleton si je n'avais pas eu deux gnomes bien encombrants (et bien encombrés). Heureusement, les rares fois que je suis sur le point de mourir, mon Bad Boy est en congé... Heureusement pour moi, mais pour lui ?

Seul Bad Mini Boy, ma petite crevette de 7,040kg et de 65 cm, résistait, envers et contre tout, tel un brave ardennais... jusqu'à hier soir, où les premiers signes sont apparus sous forme d'éternuements en série.

Ce matin, nous avons déjà utilisé trois paquets de mouchoirs par personne (j'exagère à peine)... mais on dirait que ça va mieux !
Bad Baby a terminé son bibi... sans hurler.

Bon, ce putain d'hiver, il finit quand ?

mardi 22 janvier 2013

On s'en Fout du Gaz...

Je savais déjà que ça fait mal.

Je l'ai expérimenté le 26 août 2001, en perdant l'homme que j'aimais le plus au monde. Mon Père.

Aujourd'hui, les mêmes larmes. La même douleur. Ou presque.

Je viens d'apprendre que même un macho italo-ardennais au grand coeur, ça n'est pas immortel.

Repose en Paix Angelo, mon Ami.

Solde qui Peut...

J'aime bien le samedi.

Parce que mon Bad Boy est en congé, et que je peux donc en profiter pour sortir un peu et aller (parfois) en ville.
Je lui laisse soit les deux Bad Gnomes et je me sauve chez le coiffeur, ou alors je prend Bad Baby et je lui laisse Bad Mini Boy, qui de toute façon dort et lui donne l'occasion de dormir aussi.

Bref, ce samedi, je suis partie avec Bad Baby, avec la ferme intention de faire quelques boutiques et de ramener un pyjama pas sexy mais chaud et un gros peignoir encore moins sexy mais très chaud !
Parce que ça caille à mort depuis quelques semaines et que la chaleur et le confort, c'est ce que j'aime par dessus tout.

Il faisait sec et très froid. Le temps idéal pour sortir si on est bien habillé. Je hais l'humidité, et là, y'en avait pas. On s'est emmitouflés, et hop, on est parti main dans la main, sans poussette, comme des grands.

On a fait un magasin... puis un autre... et encore deux autres... Bad Baby a adoré se promener comme un grand, il est monté en escalator, redescendu en ascenseur... le pied pour un ptit morpion de deux ans qui aime toute nouvelle expérience.
Mais Bad Baby n'est pas le chasseur de soldes idéal, il s'en fout, lui, des peignoirs et des pyjamas de vieille.

Alors on est rentré... avec une tarte aux cerises, des ptits choux à la crème, pas de peignoir et pas de pyjama...

Il faisait sec et très froid, mais on était bien habillés.
Il faisait sec et très froid, mais il y avait beaucoup de vent.
Je n'ai pas pensé à ce putain de vent qui s'engouffrait entre les mailles de nos écharpes.
Bad Baby a de la température depuis hier, il tousse comme un fumeur de cigares et son petit nez tout mamé est soit encombré, soit tout coulant.

Pauvre petit ange. Je m'en veux de m'être échappée une heure et demi avec lui. Il s'est amusé, mais maintenant, il est malade.

lundi 21 janvier 2013

Et Merde...

Y a des soirs comme ça...

On cuisine au gaz. Bouteilles de gaz, ça revient moins cher que le gaz de ville.

Et on a en général une bouteille d'avance.

Sauf que.

Y'a toujours un "oui mais" ou un "sauf que", quand tout à l'air de tourner rond...

Sauf que quand la bouteille se vide pendant la préparation du repas, à 20h45, et que la bouteille d'avance à un embout qui ne correspond pas au détendeur habituel, et bien on est dans la merde.

Pour trois jours.

Parce que mon Bad Boy ne rentre qu'à 18h15, que je ne sais pas bouger avec (à cause) les deux petits, que même si je savais bouger, je ne pourrais pas ramener une bouteille de gaz sur mes épaules, et que demain, je vais devoir expliquer à Bad Baby que ben non, il ne dînera pas avec des patates et ses légumes préférés, mais avec une tartine, et ce pendant trois jours parce qu'on a plus de gaz et que papa n'est en congé que mercredi soir.

Merde, merde, et merde !!!!

vendredi 18 janvier 2013

Tous les chemins...

Message à celui ou celle qui arrive ici en tapant "harem masculin" dans le moteur de recherche...

Certes, c'est une démarche courageuse, mais n'espérez rien en venant ici, je ne partage, ni ne prête, ni ne montre aucun de mes hommes.

Je sais, je suis cruelle, mais la Vie est cruelle.


Echalote...

J'ai un Bad Boy qui cuisine tous les soirs.
J'ai de la chance, me direz-vous.

Oui et non.

Oui, parce que ça m'évite de le faire, c'est sûr.
Non parce que c'est bon, donc je m'empiffre, donc je ne perds pas ce que j'ai à perdre.

Mais il m'arrive de cuisiner aussi ! Faut pas croire !
Je fais des bolo, des Béchamel, et hier soir, j'ai fait une blanquette de veau.
Délicieuse.
Je me suis piégé moi-même, je me suis empiffrée ! ^^

Mais j'ai trouvé une nouvelle raison de ne plus cuisiner.
Ce matin, j'avais les mains qui puaient l'échalote.
Oui.
Malgré le fait que je me lave les mains 150 fois par minute.
Malgré la toilette du soir.
J'avais les mains qui puaient l'échalote. Et je n'aime pas ça.

J'ai un Bad Boy qui cuisine tous les soirs.
J'ai de la chance, me direz-vous.

Oui.

Parce que quand il cuisine, mes mains sentent bon la crème hydratante.

mardi 15 janvier 2013

HP... haut potentiel ?

J'ai offert, à Noyel, une ptite imprimante sympa tout-en-un à mon Bad Boy, et depuis qu'il l'a installée, je m'amuse (raisonnablement*) comme une petite folle ! ^^
Hier, j'ai testé l'impression de photos couleurs.
Chouettes couleurs, chouette rendu, je suis contente.
La Reine Mère ne se plaindra plus de ne pas avoir de photos des Bad Gnomes !

Puis j'ai testé la numérisation des photos papier... j'ai pu ainsi mettre sur le pc des photos du Ptit Con enfant ! (ben oui, à l'époque, on n'avait pas de pc, ma brave dame!) (on avait même des téléphones à cadran !) (je sais, je suis vieille).

Aujourd'hui, j'ai piqué un dessin sur le net, je lui ai collé une petite phrase toute simple, et j'ai créé un avis à placarder sur la porte d'entrée quand les Bad Bébés siestent (et que j'attends par exemple la venue d'un livreur) (mon Bad Boy commande des vinyles) (livreur qui s'acharne toujours soit sur la sonnette, soit sur le heurtoir).

Bref, je ne sais pas si moi j'en rêvais au départ, de cette imprimante, mais en tout cas, elle m'occupe bien !


*(raisonnablement, parce que je sais que les cartouches d'encre coûtent la peau des fesses, et que ça serait con de les user pour des bêtises).

lundi 14 janvier 2013

C'est Beau, mais c'est pas Gay, la France...

Ils étaient entre 300000 et 800000 personnes, hier, à Paris.
Un demi million (droite catho extrémiste?) à défiler contre le mariage gay. Contre le mariage pour tous.

Un demi million de personnes !

Putain, un demi million, quoi !!!!

Les mêmes sans doute qui ne reconnaissent pas le divorce, qui se sont opposé à la contraception, ou à l'interruption de grossesse, et qui refusent toute discussion sur l'euthanasie.
Des gens qui ont certes leurs convictions, leurs croyances, mais qui veulent surtout les IMPOSER à l'ensemble de la société.
Ceux-là même qui se défendent, horrifiés et vexés, d'être homo ou xéno -phobes.
Des gens propres sur eux... des "gens bien".

Elle est belle, la France des Droits de l'Homme...

En Belgique, cette loi fût votée en 2003... et depuis, on célèbre un millier de mariages par an, sans que cela ne fasse de vagues, sans que les gens descendent faire un caca nerveux dans la rue, sans que personne n'impose quoique ce soit à l'Autre...

Cette loi n'a absolument rien changé à notre vie, ni à celle de l'Etat (qui continue à nous voler allègrement)... elle a juste pu rendre heureux des centaines de couples amoureux en leur autorisant enfin un bout de papier à leurs deux noms et une pièce montée...

jeudi 10 janvier 2013

La Vache et le Bébé...

Dans le mode d'emploi du bébé, au chapitre Doudou, il est dit que...

- c'est l'enfant qui choisit lui-même son doudou... il s'attache à un truc, et hop, ça devient un Doudou.

Ben non, pas chez nous !
Parce que pour Bad Baby comme pour Bad Mini Boy (et déjà moi pour le Ptit Con), c'est nous qui avons choisi et acheté les doudous.
Comme d'autres choisissent amoureusement la chambre de bébé pendant la grossesse, nous, on a choisi amoureusement les doudous (on n'avait pas de sous pour choisir une chambre) (lol).
Mon Bad Boy et moi, nous avons les mêmes goûts pour plein de choses, et pour les doudous en particulier.
Donc, nos bad gnomes n'ont pas eu trop le choix. Mais on a choisi les plus beaux et les plus doux.

- le doudou n'est pas obligatoire... l'enfant a certes besoin de se rassurer quand il se rend compte qu'il est une personne autre que la personne de sa maman (gné?), mais il peut le faire par exemple avec son pouce... ou en chipotant dans ses cheveux...

Hum... pour être sûre qu'il se rassure en silence, j'ai opté pour le doudou ET la sucette. Sans regret !
Parce que premièrement, il est plus facile de stopper la sucette (en la donnant à Saint-Nicolas) que de stopper le pouce (vas-y couper le pouce de ton môme ! Tu te retrouves derrière les barreaux illico).
Parce que deuxièmement, moi j'ai sucé mon pouce, et j'ai niqué tout mon palais et déformé ma machoire (bonjour les problèmes de dentition).
Parce que troisièmement, un doudou et une sucette, c'est le dodo garanti sur facture !
Parce que quatrièmement, mes bad gnomes n'ont pas de (longs) cheveux à triturer.

Bad Mini Boy a seulement 4 mois (et 7 jours), et depuis quelques jours, il a compris l'utilité de son Doudou (Fally, la vache de chez Bellodoux)... il l'a tellement bien compris que je ne passe plus mon temps à monter le calmer et lui rendre la sucette quand il l'a perdue/enlevée/jetée au loin !
Non, maintenant, quand il perd sa sucette, je l'entends râler dans le baby phone, et puis plus rien... parce qu'il a chopé sa vache et qu'il la sert très fort contre son nez en suçottant une des pattes !

Ha ha ! Bad Mini Boy est le plus malin des trois ! Il a inventé le substitut de sucette !
Je suis trop trop fière de ce tout petit machin qui m'étonne tous les jours !

- quand l'enfant se sépare (de lui-même) de Doudou, il faut le conserver, parce qu'il restera à jamais un souvenir inoubliable...

Bien évidemment que je les conserve... Bon, seul le doudou du Ptit Con est passé aux oubliettes, pour le moment, mais je l'ai toujours, Madame Lapin, et le Ptit Con a sourit, dernièrement, quand je lui ai montré qu'elle était toujours là.
Je suis sûre qu'un jour, il me la réclamera.

Fally, Doudou Vache de Bad Mini Boy

Quand la Connerie devient Con-tagieuse...

Hano décrivait dernièrement les drôles de zèbres que l'ont pouvait trouver sur Facebook, et c'était tellement vrai et drôle que ça m'a fait mourir de rire.

Ce midi, en m'y connectant, un de mes contacts affichait la photo d'un pied de panneau routier avec cet avertissement :

"Nouveaux radars le long de la Nationale Unetelle* venant d'E. jusqu'à la frontière belge. Les radars qui ont été mis en service le 2 janvier 2013 calculent en première phase la distance entre les voitures. En deuxième phase ils calculent la vitesse entre deux bornes qui sont implantés à toutes les 1000 mètres. A partir du 1 février 2013 la phase d'essai terminé, des PV seront envoyés directement à votre domicile."


Ce qui me dépasse, c'est la crédulité, voire la bêtise, de gens pourtant intelligents... 

*j'aime autant ne pas dévoiler la région.

mercredi 9 janvier 2013

Premier Voyage en Bus...

Ce week end, nous sommes retournés dans mon Ardenne natale.

Pour présenter nos voeux à la famille. En fait, on a fait plein de trucs, sauf ça. Mais bon.

L'expérience du samedi, c'était tester la patience de Bad Mini Boy pendant le trajet en bus (1h40), chose qu'il n'avait pas encore faite, à 4 mois, alors que Bad Baby faisait déjà le voyage à 15 jours de Vie.

Nous sommes partis à 13h05, après les avoir nourri tous les deux... Bad Baby tenant la main de son père (on a laissé la poussette à la maison), et Bad Mini Boy entre mes nichons, dans le porte-bébé.
Ils ont donc zappé tous les deux leur sacro-sainte sieste (ils dorment en général de 13h à 15h30/16h)... on s'attendait donc au pire.

Et bien non !
Bad Baby a été sage, a joué avec son Père, a lu des livres, a fait des câlins et a presque failli s'endormir. Presque.
Quant à Bad Mini Boy, il a dormi environ 30 minutes sur moi, et ensuite, il a maté tout ce qui se passait autour de lui, avec ses grands yeux éternellement étonnés.
On n'a pas entendu un pleur.
On n'a pas dû se fâcher ou sévir.
On est fiers de nos Bad Gnomes !

Chez la Reine Mère, galette des Rois oblige.
C'est le Ptit Con qui a eu la fève (un Marsupilami) (Melchior, Balthazar et Gaspard n'en reviennent toujours pas).
C'est Bad Baby qui a eu la couronne (une couronne Marsupilami, of course).

Contrairement à son Bad Baby de frère qui hurlait dès qu'il était en dehors de ses habitudes (et même dans ses habitudes, il hurlait, à cet âge-là), Bad Mini Boy s'est accommodé de suite au nouvel environnement, s'est plu immédiatement dans ce lit étranger, et a testé la manne à linge de Mamy, puisqu'il n'y avait pas de relax ou de cosy pour lui. A la guerre comme à la guerre, il est fils d'ardennaise, quand même !

Nous sommes rentrés dimanche, morts fatigués, et les Bad père et fils ont siesté dès les bagages posés.

C'est gai, des mômes qu'on peut trimballer à gauche et à droite sans soucis.

mardi 8 janvier 2013

Envie Récurrente

J'ai envie d'un chien.

C'est une envie qui me prend tout les dix ans, et quand elle débarque, elle est très très forte.

La race change au gré de mes envies. Tantôt c'est un bouvier bernois, tantôt c'est un golden retriever, ou un labrador...
Presque toujours, c'est un gros chien.
Parce que j'ai horreur de tous ces machins petits, moches, qui aboient sans cesse et qui sont vraiment laids à faire peur (genre yorshire ou pire, chihuahua) et qui ressemblent plus à de gros rats qu'à des chiens.

Je peux craquer devant n'importe quel chiot.

Et puis je reçois quelqu'un qui a un chien (même très sage) qui dégueulasse mon couloir, ou je vais rendre visite à une partie de la famille qui a un chien (qui pue et qui pète), et mon envie retombe comme un soufflé... jusqu'à la prochaine fois.

Là, j'ai envie d'un Cavalier King Charles. C'est pas trop gros, pas encombrant, gentil tout plein, et tout mimi...


Autonomie en Haute Résolution...

Bad Mini Boy, 4 mois depuis 5 jours, fait mine de vouloir tenir son bibi tout seul.
C'est comique de le voir repousser ma main de ses tout petits doigts !
Depuis quelques jours, déjà, il attrape ce qu'on lui donne et porte le tout directement à la bouche, en souriant, en racontant, en se marrant.
Bad Mini Boy est un gnome on ne peut plus agréable à vivre (sauf à 5h du mat) (mais pas cette nuit, il a dû lire le blog).

Bad Baby, presque 26 mois, enlève son pyjama tout seul, ou ses chaussettes, ou son pantalon, et tente d'enfiler lui-même tout ce qu'il arrive à enlever.
Il décide du t-shirt qu'il veut mettre, et choisit aussi la couleur de son bavoir et du bavoir de son ptit frère.
En plus de ranger la vaisselle (du moins ce qui ne casse pas et ce qui ne coupe pas) (faut pas croire, mais je veille) et de vouloir m'aider à plein de trucs, mon petit schtroumpf de deux ans est déjà un grand !

Contre toute attente, au deuxième jour de la rentrée, le Ptit Con, 17 ans et demi, a réussi à se lever sans qu'on insiste trop, à se préparer ses sandwiches de midi, et à partir à l'heure !
C'est assez exceptionnel pour que je le souligne.
Le Ptit Con est plutôt paresseux.

J'en déduis que, si moi je n'ai pris aucune résolution, mes gamins ont décidé, eux, de devenir plus autonomes, cette année ! ^^

lundi 7 janvier 2013

A vos conseils, les autres...

Bad Mini Boy passait ses nuits.

Oh, il ne faisait pas de grasses matinées, non. Au pire il se réveillait à 7h30, au mieux à 8h15... mais on passait au moins une nuit complète.

Depuis quelques jours, Bad Mini Boy emmerde le monde.
Soit il réveille Bad Baby, puis se rendort (mais pas Bad Baby), soit il estime que sa nuit, et donc la nôtre (celle de Bad Baby y compris) se termine à 5h (au pire), ou 5h30 (au mieux).

Il ne peut pas avoir faim, son dernier biberon (21h), qu'il vide entièrement ou pas, étant bien rempli.
Il n'a pas sa couche pleine. Au pire un gros pipi, mais rien d'affolant.
Il n'est pas malade. Il est en pleine forme et en bonne santé.
Il ne fait pas de dents ni de coliques (les éternelles excuses).

Et le pire, c'est que si je le prends près de moi, il se rendort en général jusque 7h30.

Alors quoi ????

Là, si vous avez un tuyau, refilez-le moi, parce que je suis crevée (et pas que moi), et mon dos est cassé à force de me pencher sur son lit pour lui rendre sa sucette et tenter de le rendormir.

vendredi 4 janvier 2013

Résolutionnons... ou pas...

C'est le mot à la mode depuis plus d'une semaine.

Ré-so-lu-tions.

Au pluriel, oui. (et souvent qualifiées de "bonnes")
Parce qu'il est de coutume de prendre DES résolutions (décision ferme) les 1ers janvier de chaque année nouvelle.
Résolutions que certains maintiendront jusqu'au 31 décembre, et que d'autres oublieront dès la gueule de bois terminée.

Des résolutions de toutes sortes... il y a autant de résolutions que de gens différents, c'est dire... mais trois valeurs sûres reviennent comme un leitmotiv :

En tête de liste, les résolutions concernant le poids et la santé en général...
"je me promets de maigrir et de ne plus manger de cochonneries" "et de faire du sport" "et d'arrêter de fumer"
Ensuite, la réussite et l'aspect financier...
"c'est décidé, je monte d'un échelon et je gagne plus" "cette année, je réussi mes examens" "je joue au loto chaque semaine à partir de maintenant, et je gagne!"
Et enfin les ptits plaisirs souvent zappés...
"cette année, je pars en vacances quoiqu'il arrive"

Et on se retrouve le 31 décembre à faire un bilan réel vachement loin des résolutions de départ, parce que la Vie, ça ne s'écrit pas à l'avance.

Moi, dans le mot résolution, je vois plutôt une solution à un problème, genre "cette année, ça serait bien que je trouve une maison saine, ça résoudrait les soucis dus à l'humidité de celle-ci"... parce que le mot "résolver" n'existe pas mais que le mot "résoudre" oui !
(y a aussi la haute résolution, mais c'est une toute autre chose dans un domaine où je n'excelle absolument pas) (encore un).

Et comme j'ai déjà arrêté de fumer, que mon poids est ce qu'il est (mais si j'en perds c'est super), que le sport, c'est le Mal, que je n'ai plus envie de retourner bosser et que je ne suis pas assez riche pour jouer au loto, les résolutions de l'an neuf, c'est comme un nouvel agenda, ça ne sert à rien. (quoique mon agenda me sert à ranger discrétos mes protèges-slip dans mon sac).

Alors à la question "et tes résolutions, tu vas t'y tenir?", je réponds qu'il y a des années que j'ai pris la résolution de ne plus jamais prendre de (bonnes) résolutions !
Et le pire, c'est que je m'y tiens ! ^^

jeudi 3 janvier 2013

Quatre Mois...

Bad Mini Boy a quatre mois aujourd'hui.

Et comme à chaque moisiversaire, je me dis que purée, déjà, que le temps passe vite (et je vieillis, bordel !) !
Et alors j'ouvre le dossier photos Bad Baby/Bad Mini Boy, et je me plonge dans un passé pas si lointain, juste pour voir si...

Si il y a des similitudes entre les deux Bad Crevettes...
Bien sûr qu'il y en a. Il y a tout d'abord les similitudes qui sautent aux yeux, genre le pyjama orange que Bad Mini Boy porte ce soir, Bad Baby le portait à 4 mois également... ils font donc la même taille, ou le même poids... du coup je compare les deux carnets.
Et puis les ressemblances physiques... ils sont frères, c'est logique, mais si différents tout en étant pareils... c'est drôle.

Si l'un a l'air plus avancé que l'autre, ou le contraire...
Et apparemment, ils évoluent pareil. Bad Baby avait ses hochets en main ou en bouche, alors que je m'étonne que Bad Mini Boy les attrape déjà !

Si les sourires sont pareils...
Et ils le sont. J'ai eu trois bébés différents, et chacun des trois a un sourire radieux sur les photos.

Bad Mini Boy a quatre mois aujourd'hui, et j'ai l'impression que demain déjà il courra derrière son grand frère... tout va tellement vite.

Bad Mini Boy a quatre mois aujourd'hui, et parfois, je me surprends à les imaginer à notre table un soir de réveillon, accompagnés chacun de leur moitié et de leur progéniture (ou pas).

Bad Mini Boy a eu quatre mois aujourd'hui, mais là il est 20h30, il a bu son biberon, et il est temps pour lui d'aller dormir. :)

mercredi 2 janvier 2013

Paf !

Bon, ça y est, il est quand même fini, ce satané réveillon et nous sommes enfin le 2 !

Je ne plaindrai aucun connard qui s'est blessé, qui s'est fait explosé la main ou la tronche à coup de pétards et de feux d'artifices illégaux.

Y'a eu des drames ? Tant mieux !
Y'z'avaient pas besoin de faire chier le monde à minuit (et même avant, et même après), de faire péter de façon stupide des trucs dangereux qui risquaient de foutre le feu chez les voisins et qui ont réveillé les enfants en bas âge, qu'il aura fallu calmer et tenter de rendormir toute la nuit !

Ils ont finit la nuit à l'hosto et leur début d'année est gâché ? Bien fait pour eux !

Moi, mon réveillon a été gâché par ce genre de connard (le voisin), qui a fait péter des trucs pendant deux heures juste sous mes fenêtres, risquant l'accident et l'incendie à tout moment et réveillant Bad Baby que j'ai retrouvé prostré et tremblant de peur dans son lit, et que je n'ai pu rendormir avant 4 heures du matin !

Alors à toi, connard, qui fait soi-disant la fête (ah, c'est faire la fête, ça ?) de manière intempestive, irrespectueuse des autres, et dangereusement, je te souhaite pour 2013 tout le malheur du monde !

Et toi, l'imbécile qui fait des lois stupides et inutiles, t'es prié d'interdire ce genre de trucs en ville dans les ptits quartiers tranquilles !