vendredi 27 décembre 2013

Joie de Noyel...

Finalement, c'était notre premier vrai Noyel enthousiaste et gai, avec les deux Bad Gnomes.

L'an dernier, Bad Baby était seul à déballer les cadeaux, son petit frère ayant un peu plus de trois mois, et l'année d'avant, c'est lui qui était trop petit et ne se rendait pas vraiment compte.

Donc mercredi matin, c'était la fiesta dans le salon.

Bad Baby et Bad Mini Boy allaient d'un paquet à l'autre, ne sachant plus trop avec quoi jouer ! :)

Des ptits bonhommes 123 et leur hôpital ou leur arche, des briques empilables et leurs ouvriers, de la lecture rigolote, des histoires à endormir, des animaux plus vrais que nature, des voitures, de quoi dessiner... comme dirait Bad Baby, "il est sympa, Pèsss Nowel, il donne plein de cadeaux quand on est sage" !


Avant le déballage du 25... ^^

lundi 23 décembre 2013

Worldline ou comment des incapables me gâchent ma fête...

Nous sommes donc allés chez l'Suédois vendeur de meubles.

Les deux Bad Gnomes, Tonton et moi.

C'est une fête, d'aller chez l'Suédois. Parce qu'il y a des milliers de choses super géniales à voir et à acheter. Parce que j'ai très très peu d'occasions d'y aller, n'ayant pas de voiture. Parce les Bad Gnomes n'y étaient jamais allés, et que j'étais certaine que Bad Baby allait adorer cet endroit magique...

Tonton et moi nous étions arrangés pour y aller avant Noyel... pour aller chercher, entre autres choses, le cadeau de Noyel de mon  Bad Boy.

Et le lit de Bad Baby, et un matelas, et une parure de lit, et des box de rangement, et des bougies parfumées, et une lampe, et une jolie table d'appoint...

Et on a tout trouvé en moins d'une heure... et on a chargé les deux chariots.

Et Bad Baby était aux anges.

Et on est arrivé à la caisse, et on a appris que tout le réseau de paiement par carte était en panne.
Pas d'argent liquide aux distributeurs non plus, en panne.

La veille de Noël, ces enflures sont incapables de gérer le réseau de paiement par cartes !!!!!

On a donc été obligés de laisser tout sur place, et de rentrer à la maison les mains vides.

Bad Baby a bien compris la situation, n'a pas pleuré, et sait que son lit, il l'aura plus tard... j'ai un petit garçon hyper facile, qui comprend bien quand on lui explique bien.

Mais moi, putain, je suis enragée.

Parce que d'ici à ce qu'on retrouve une occasion d'y retourner, Bad Baby sera marié !
Et surtout parce que je me retrouve le 24 décembre sans un cadeau à mettre sous le sapin pour mon Bad Boy chéri !

Parce que des imbéciles finis sont incapables de faire face à un rush commercial la veille de Noël ! Ils croient quoi, eux ?
Qui se balade encore avec du liquide pour faire les courses ?
Qui va acheter des meubles avec du liquide ???????

Qui veut bien me conduire chez l'Suédois demain ? ☺

En attendant, Godot manque de temps...

L'avantage d'avoir un ado stressant en vacances, c'est qu'il les passe chez son père, ses vacances. Et ça, c'est bien.  Ça me laisse du temps pour me déstresser et être en forme pour me restresser à la rentrée. :)

L'inconvénient d'avoir un ado parti chez son père, c'est que je n'ai plus personne à la maison pour garder les gnomes le temps d'aller faire les courses.

Résultat, qu'il pleuve ou qu'il vente, si on veut manger, je dois les embarquer avec moi.

Du coup, ça me bouffe du temps. Parce que bien sûr, on va moins vite à trois que moi toute seule en mode "speedy".
Donc, je manque de temps pour faire autre chose.
Donc, je suis en retard sur mes plannings habituels.
Donc...

Ben en fait, je m'en fous. Parce que ça me fait bien rire les courses avec les Bad Gnomes.
Ils sont drôles, ils attirent les regards, et moi je suis fière, parce que c'est moi qui les ai faits !

Bon, je gagnerais aussi du temps à ne pas rester coincée à la maison parce que quelqu'un m'a dit "je vais passer tel mercredi" et que je l'attend comme on attend Godot...
D'ailleurs, j'ai remarqué que plus les gens sont éloignés, plus ils bougent... plus ils sont près, moins on les voit...

Bref, cette semaine, je zappe plein de trucs, j'ai du ménage en retard, et c'est pas aujourd'hui que ça va s'arranger, parce qu'on va se promener chez l'Suédois pour acheter un lit de grand pour Bad Baby... ^^


lundi 16 décembre 2013

Mea Culpa...

La mode est au "terrible two".
Je n'en avais jamais entendu parler avant de le lire sur la blogosphère (surtout française) ! Et pourtant, je suis trois fois maman et je viens d'une famille pleine de gnomes !

Apparemment, c'est quand le rejeton de trois ans est difficile à gérer...

Mouais... mais TOUS les rejetons de trois ans ont une phase difficile, et ce depuis la nuit des temps... pourquoi invente-t-on ce "terrible two" maintenant ? Et que veut-il dire ?

Mais bon, comme on cherche toujours une cause à chaque cap difficile (la psychanalyse enfantine est aussi très en vogue), je n'y prête pas plus attention que ça...

Entre 0 et 6 mois, on met ça sur le compte des coliques...
Entre 6 mois et 15 mois, "il fait ses dents"...
A trois ans, c'est le fameux terrible two dont tout le monde parle et se plaint...
A huit ans... c'est soit le divorce des parents (ben oui), soit la pré-adolescence...
A douze ans, c'est l'adolescence...
A trente ans, il se cherche encore... lol

Bon, ici, l'aîné a 18 ans, il est ingérable, vit sa vie sous MON toit sans tenir compte du reste de la famille, n'a pas de coliques, a toutes ses dents, et a subi le divorce il y a déjà 12 ans... C'est quoi, alors ??????

Moi, j'ai tendance à mettre ça sur un bug dans son éducation, un égoïsme exacerbé qu'on a laissé s'installer, et maintenant, c'est trop tard... et ça durera jusqu'à ce qu'il tombe sur une petite nénette qui aura de la poigne et dont il sera fou amoureux et qu'il voudra mettre dans son lit à qui il voudra plaire...

Bref... avec du recul, je me dis que "oui ma pôv' Ginette, j'avoue mon imperfection, je suis sûrement une des raisons de ce bug"... et je vais tâcher de ne pas reproduire les mêmes erreurs avec les Bad Gnomes...

En attendant, Bad Baby a trois ans, et il n'est vraiment pas chiant... et Bad Mini Boy me sort une dent toutes les semaines, pour le moment, sans crises et sans hurlements.
Le point commun entre les trois ? Ils ont un caractère têtu et borné... et ça aussi, l'air de rien, c'est de ma faute ! :)

samedi 14 décembre 2013

Il en faut peu pour être heureux...

Je parlais l'autre jour de voir briller (de joie ou de bonheur) les yeux de mes Bad Gnomes... j'ai encore eu un bel aperçu hier, et ça me fait fondre.

Jeudi, nous étions allé faire un tour chez Monsieur Bricolage, en revenant des courses.
Parce qu'ils ont un superbe étalage de trucs de Noyel, des manèges musicaux que Bad Baby adore aux boules multicolores de toutes les tailles, en passant par des éclairages faramineux... le tout formant une espèce de petit pays féérique au milieu du magasin.

C'est là que j'ai décidé d'acheter de nouvelles boules et de changer les couleurs de mon sapin, généralement décoré de trois nuances de mordoré.
Dans un coup de folie, j'ai pris du turquoise et du noisette !

Et hier, pendant leur sieste, pour leur faire la surprise au réveil, j'ai installé le sapin...

Les cris de Bad Baby, quand il est descendu !!!

Leurs quatre yeux flashaient plus que les ptites loupiotes du sapin ! ^^



vendredi 13 décembre 2013

Vendredi 13...

On voit fleurir, ici et là, des tas de souhaits tous plus vénaux les uns que les autres...

"pourvu que le 13 me porte bonheur... j'ai tant besoin de..."
"on est le 13, j'espère que je vais gagner le gros lot..."
"je ne joue que les vendredis 13, cette fois, c'est pour moi..."

Et les "amis" commentent "j'espère que tu penseras aux amis, si c'est le cas..."

(sourires)

Et les amis, est-ce qu'ils y penseraient, eux, aux amis ? Surtout aux amis du virtuel FB !

(grand LOL)

Moi, j'ai dit deux vérités :

- si je gagne (aujourd'hui ou plus tard), les zamis... rien à foutre. Je mets mes Gnomes à l'abri, je me mets à l'abri, je pense à la famille qui pense à moi, et le seul ami qui aura la big part du gâteau, c'est celui qui a toujours été présent en cas de coup(s) dur(s), et puis basta. Même là, je ne la jouerai pas hypocrite genre ♫ je te dooooonne, tout, je te dooooonne... ♫
Ben non, faut pas rêver. Je donne rien. Et que l'Etat ne rêve pas non plus, je préfèrerais encore tout donner à une asso de chats castrés, sourds à trois pattes !

- je ne joue à rien, donc ça ne risque pas d'arriver que je touche le gros lot...

Sauf si un ami pense à moi ! Héhé ! ☺

Bon vendredi 13, les gens !


mercredi 11 décembre 2013

Je Vois la Vie en... Marron...

Encore une fois prête pour le rendez-vous mensuel donné par Ali Alanoix, qui, pour rappel, nous fait voir la Vie en couleurs.

Ce mois-ci... le MARRON est à l'honneur. Trop facile, c'est une de mes couleurs préférées !

L'avant-dernière paire de chaussons de Bad Baby... sur mon parquet marron clair...
Les tentures du salon...
Mon penseur africain, vestige d'une amitié qui n'est plus...
Un côté de la chambre des Bad Gnomes...


J'aurais pu prendre tous mes masques africains, ou mes yeux, ou encore mes chaussures actuelles, mais bon... j'avoue, j'ai un peu la flemme de faire le tour du domaine ! ^^
Mais, que j'y pense... mon blog est également marron ! :)

Le mois prochain (8 janvier), un motif ÉTOILÉ remplacera les couleurs...
























mardi 10 décembre 2013

Quand l'intelligence du choix suffit à la quantité d'une liste...

Nous regardions l'autre jour, un reportage sur les fêtes, les dépenses, les cadeaux, etc...

Le genre de reportage qu'on nous ressert chaque année à la même période, pour être sûr que ceux qui ne lisent pas la presse et les magazines soient au courant de toute ce qui se dit.
(c'est pareil en janvier pour les régimes) (mais on y reviendra).

Dans le reportage, une nénette d'âge moyen, mère de deux enfants d'une dizaine d'années, ayant des revenus moyens... bref, une personne "normale", quoi.

Et c'est là que je manque de m'étrangler, quand le journaliste lui demande le budget cadeaux de Noyel pour les enfants... et qu'elle répond "là, on est un peu serrés financièrement, donc on a revu le budget à la baisse... 200€ pour les deux."

200€ !!!!!
Deux cent euros !!!!
Pour deux enfants de 8 et 10 ans (environ) !!!!
Et béh ! J'voudrais bien être "serrée" comme elle, moi !

"T'imagine même pas les sommes (astronomiques) que les gens peuvent mettre dans les cadeaux de Noyel" me glisse mon Bad Boy...  Non, je n'ose pas imaginer.

Tu m'étonnes que les mômes d'aujourd'hui soient exigeants et difficiles, quand on voit les listes longues comme le bras qu'ils brandissent chaque fin d'année, comme une feuille de revendications d'un syndicaliste du TEC !

Chez nous, pas de liste !
Je hais les listes. Les to do list, les wishlist, les listes de choses à faire, à ne pas faire, à manger, à ne pas manger, à gérer, à travailler....
La mode est aux listes de toutes sortes, et les enfants ne sont pas épargnés !
"Tu veux quoi pour Noyel ? Tu as fait ta liste ?"
Et le môme d'inscrire la Porsche rouge grandeur nature et de piquer sa crise s'il ne la reçoit pas...

Mais ça ne va pas, non ? Hé, oh, les gens !!!!
Et le plaisir de découvrir ? Et la surprise ?

Je vous avoue que ça me pue de savoir à l'avance ce que les Gnomes vont recevoir auprès d'une tierce personne ! Moi aussi j'aime être surprise, même si ce n'est pas pour moi !

Donc pas de liste. Et certainement pas un budget qui correspond au tiers du loyer ! Y'a des limites, quand même ! Et lorsqu'on dépasse ce genre de limite, les morpions deviennent imbuvables à force d'avoir été pourris selon leurs exigences.
Oui madame, on a les enfants qu'on façonne.
Qu'on ne s'étonne plus de les voir criser publiquement quand on a pour habitude de céder à la maison !

J'ai fait le compte... à Noyel, les Bad Gnomes auront à peu près cinq ou six trucs chacun... ça ira du livre (Bad Baby est l'enfant le plus heureux du monde quand il reçoit UN SEUL "Monsieur Bonhomme", alors imagine trois) aux Légos (Bad Mini Boy a une âme de constructeur/destructeur) en passant par des animaux ou de la pâte à modeler...
5 ou 6 trucs que j'ai choisi en fonction de la possibilité que ça leur plaise, à force de les observer tous les jours.
5 ou 6 trucs que j'ai trouvé par hasard, sans les chercher vraiment, juste parce qu'ils étaient là au moment où j'y étais aussi.
Et j'ai entassé dans la colonne du garage.
J'ai fait le compte, et quand je vois le nombre de trucs que j'ai planqué au garage, je me demande où on va pouvoir ranger tout ça !
J'ai fait le compte, et on ne doit pas avoir dépassé les 30€ par Bad Gnome, pas parce qu'on n'a pas les moyens, mais parce qu'ils sont gâtés tout au long de l'année pour n'importe quelle occasion (un pipi dans le pot, un caca bien géré, un nouveau mot bien prononcé, ou simplement comme ça, pour le plaisir de voir les yeux briller).

Et c'est là mon but. Voir leurs yeux briller de plaisir et de bonheur.
Un simple tableau magic a suffi à bonheuriser Bad Baby (merci Saint-Nicolas)
Un simple Barbapapa a suffi à bonheuriser Bad Mini Boy (merci Saint-Nicolas)
(Saint-Nicolas passe dans mon Ardenne Natale pour les enfants)
Pourquoi donc les gens s'obstinent-ils à acheter des tonnes de trucs bien chers à des gosses qui de toute façon, vont juste s'amuser avec l'emballage ?
L'amour de son gnome ne s'achète pas.
Je le vois tous les jours quand l'un des deux se jette sur moi, comme ça, sans raison, juste le temps d'un câlin... et ça, toutes les listes abouties du monde n'y changeront rien.

Et puis, je ne veux pas arriver un jour à ça :



(planches piquées dans le Fluide Glacial de décembre 2013, "Le Cadeau", Bonzard)


(c'est du vécu, je déteste ce genre de gosse) (c'est pas un des miens :p )

lundi 9 décembre 2013

Jamais Tu ne Diras...

Avant, quand j'étais jeune, très jeune, je m'étais persuadée que jamais, au grand JAMAIS je n'aurais d'enfants.
Je me souviens qu'à 14 ans environ, je disais à qui voulait l'entendre que ma Vie ne dépendrait certainement pas de mouflets crétins, baveux, morveux et hurleurs et que "plutôt m'opérer dès que je serai majeure que de tomber enceinte un jour !".

Et puis comme disait Françoise Hardy, le temps a passé et me revoilà... mère de trois enfants, et motivée pour un quatrième si mon corps ne m'avait pas lâchée en cours de route ! :)

Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis... ça me conforte dans l'idée que je ne suis pas une imbécile.
C'est pareil pour les principes.

Avant, j'avais des principes. Plein.
Maintenant, j'ai des gosses.

(j'aurais pu participer au {Ça Jacasse #12}, mais les règles ont changé et il est hors de question que j'associe mon blog à FB)

Donc avant j'avais des principes... et l'un d'entre eux était celui ci : "si un jour j'ai des enfants, jamais jamais je ne les habillerai pareil... même si j'ai des jumeaux !"
Et sur cette certitude, j'ai eu un garçon, qui resta fils unique pendant 16 ans.

Les deux Bad Gnomes ont entre eux 22 petits mois, mais je n'ai jamais transgressé mon principe vestimentaire... jusqu'à samedi.

Je suis allée faire un tour chez le Suédois aux deux lettres, j'en suis ressortie les bras chargés et avec deux sweats parfaitement identiques pour les deux ptits. Et avec le recul, s'il y avait eu la taille de leur Bad Père, j'en aurais pris un troisième ! ^^

Bref... je les trouve super mignons tous les deux, et même s'ils ne les portent pas forcément en même temps, et bien voilà, mes deux bébés auront été habillés pareil au moins une fois. Et sans regret. :)


vendredi 6 décembre 2013

lundi 2 décembre 2013

Détestable mois de Décembre...

Nous sommes le 02 décembre.

Décembre étant le mois le plus détestable (à mon sens) de l'année, n'être que le 02 promet donc des semaines beaucoup plus longues que celles des 11 autres mois.

Mais pourquoi donc "détestable" ?

Parce que, au sens le plus physique, c'est un mois froid, humide, sombre, et désagréable à vivre. Nous quittons l'automne et entrons dans une période glaciaire plus ou moins longue (4 mois au mieux, 6 mois au pire) couverte de glace et de neige. BEURK !
Et en plus, on ne vend plus nulle part de bon vieux gros pulls tout doux-tout chauds à col roulé ! Cata !

Ensuite, parce que c'est un mois qui coûte cher. Très cher.
On a beau adorer faire et recevoir des cadeaux, on a beau adorer les traditionnelles fêtes de Saint-Nicolas ou de Noël, on a beau attendre avec grande impatience le début d'une nouvelle année, le 31 décembre, on est raide de chez raide financièrement parlant .

Et enfin, parce que pendant 31 longs jours, ça dégouline partout de bons sentiments.
De janvier à novembre, personne n'en n'a rien à foutre de personne, en général (ceux qui en ont à foutre tout le reste de l'année n'en parlent pas, mais agissent), mais tout le temps que dure décembre, c'est à qui aimera le plus son prochain !

Décembre est hallucinant de fausseté et d'hypocrisie mal placée.
Aussi bien du côté des politicards que des stars et autres people...

Ça dégouline de bons sentiments écœurants sur toutes les chaînes de télé, dans toutes les émissions radiophoniques, sur tous les blogs dits "influents"... tous se permettent de te dire quoi faire, quand faire, quoi penser, tous se permettent de te moraliser et de te conduire vers le chemin de la rédemption (ou presque) !

Sans compter les divines promesses et résolutions...

Décembre me gonfle, quelque chose de rare...

Et on est que le 02...


samedi 30 novembre 2013

J'ai perdu la Main...

D'abord, j'ai dit "on fera du poulet curry, depuis l'temps qu'on en n'a plus mangé..."

Puis je me suis dit que du poulet curry, c'était ptêt pas ce qui convient le mieux pour des enfants de sept ans.

Alors j'ai dit "tu nous feras la salade de blé avec le poulet, les tomates, les concombres, la mozza et ta vinaigrette (qui est une tuerie)..."

Puis j'ai réfléchi, et je me suis dit que les mômes, ils n'adoraient pas le blé, en général...

Finalement, j'ai dit "ramène des dés de jambon, on fera des pâtes jambon-fromage, ils adorent ça, les gosses, c'est une valeur sûre ! "

Ce week end, je reçois ma copine et ses deux morpions de 7 ans, et j'ai complètement oublié comment ça vit, un morpion de 7 ans !
Je sais juste qu'il leur manque des dents, à cet âge-là ! ^^

lundi 25 novembre 2013

Y'a encore des nuits comme ça...

Des nuits dites "de merde"...

Le genre de nuit qu'on redoute et à laquelle on s'attend tous les soirs parce que ça fait longtemps qu'on n'en a plus eu, en croisant les doigts très très fort, au risque de se les briser, pour qu'elle n'arrive pas.

Et puis paf ! Elle arrive, cette fichue nuit horrible.

Bad Mini Boy commence à gémir... je l'entends dans le babyphone... mais c'est presque silencieux... d'ailleurs, mon Bad Boy n'a rien entendu...
Je laisse couler. Tout le monde gémit dans son sommeil ! Bad Baby discute, lui, ça ne nous empêche pas de dormir.
(Inconsciemment, je sais que c'est foutu. Des gémissements, il y en a des milliers par nuits, mais quand l'un d'entre eux me réveille, je sais que ma nuit est foutue. )

Oui, mais le gémissement devient grognement, puis chouinement, puis pleurnicherie, puis pleur.

J'me lève, je tente de calmer le truc, et ça marche... jusqu'à ce que je le repose dans son lit.

Là, c'est un déferlement de larmes, de cris, de pleurs hystériques... au point que, pour éviter le réveil de Bad Baby, qui dort encore comme un bienheureux (ben oui, il est à peine deux heures du mat !), je chope l'emmerdeur et le prends avec nous, dans le grand lit.

Souvent, il se rendort illico, un sourire de vainqueur imprimé sur son petit visage.

Parfois, il continue son cinéma. Comme cette nuit.
D'abord, il fait semblant de se rendormir.
Oui, à presque 15 mois, on sait faire semblant et on est sournois !
Ensuite, il te nargue en chantonnant des "dodo, dodo, dodo" (il sait dire trois mots : "Papa", "Maman" et "dodo").
Puis il fait sa ptite gymnastique, t'assomme d'un ou deux coups de boule, et grimpe sur vos deux corps morts fatigués.

Quand tu fais mine de le remettre dans son lit, il hurle de rage et réveille Bad Baby.

Là, tu abandonnes la place à ton Bad Boy, parce que tu es déjà en train d'hésiter entre étouffer ton gnome ou l'étrangler, et ça, c'est pas bien ! ^^

Alors pendant qu'il tente de calmer la bête (il est 2h30 environ), toi tu embarques Bad Baby dans le grand lit, en coupant le babyphone, manière qu'il y ait au moins une personne qui se rendorme dans le calme.

On finira par laisser hurler Bad Mini Boy seul dans sa chambre (il est environ 3h). Sa colère durera à peine 10 minutes, et on finira par se rendormir tous... jusqu'au réveil de mon Bad Boy moins de trois heures plus tard !

Trois heures, bordel !

Il est parti bosser sans avoir dormi. Moi, le torticolis gagné la nuit précédente n'a fait qu'empirer. Bad Baby, tout perturbé de se retrouver avec nous a mis du temps à se rendormir et a été surpris par le réveil de son père...
Bref... on attend avec impatience le jour où Bad Mini Boy comprendra que paresser et dormir, c'est la chose la plus cool du monde, surtout la nuit !!

jeudi 21 novembre 2013

Le Bonheur n'est pas dans la Neige...

Lorsque je me suis connectée sur FB ce matin, j'ai vu que la plupart de mes amis (sans guillemets, parce que ce sont de vrais amis que je connais pour de vrai) avaient posté des photos de leur jardin plein de neige, ou en parlaient en tout cas.

La neige si belle qui fait le bonheur des enfants et des parents...

Beurk beurk beurk beurk beurk !

Je n'aime pas, je déteste, je hais, j'exècre la neige !

C'est une des trois raisons qui m'ont fait quitter mon Ardenne Natale, et qui m'empêchera à jamais d'y retourner vivre !

La neige !

Quand je pense que des gens paient pour y aller, à la neige ! Quelle horreur !

Alors j'ai publié moi aussi ce que je voyais par la fenêtre ce matin... et j'ai souri de bien-être en me félicitant encore une fois d'être partie de là-bas. :)


mercredi 20 novembre 2013

Le Flop de la Semaine...

Tout le monde en parle.

Sur la blogosphère, dans les médias, sur Twitter j'en suis quasi sûre, sur FB c'est certain.

La France, en se qualifiant pour le Brésil hier, a déjà gagné le Mondial. Rien que ça !

Ouais. Mais quand même...

Après leur grève du bus, ils feraient bien de jouer profil bas. Moi, j'ai pas oublié leur ptit cinoche de gamins d'merde, et je trouve qu'ils ne devraient pas la ramener trop.
Ça, c'est dit.

Ensuite... encenser Deschamps après l'avoir démoli lors des matchs précédents, c'est un peu comme critiquer Aimé Jacquet puis le porter en héros... tu vois c'que j'veux dire ?

Et enfin, ce dont personne ne parle, parce que les médias et les blogs que je lis sont français, et qu'un Français ne critique jamais l'équipe de France, c'est qu'hier, avant le début du match, leurs supporters (et y'en avait beaucoup, vu que ça se passait au Stade de France) ont sifflé et hué l'équipe adverse sur leur hymne.

Pas bien !
Pas bien du tout !
C'est mal, même !
C'est pas du tout fair-play.
C'est irrespectueux.
C'est grossier.
C'est tellement... français, cette attitude.

Alors quoi les gars ? La France, plus beau pays du monde, pays des droits de l'Homme, et caeteri, et caetera ?

Moi, de la France, ces dernières années, je retiens ceci :

- des dizaines de manifestations homophobes, violentes et haineuses.
- des lancers de bananes et des cris de singes aux visages de personnes de couleurs, sportifs ou politiques.
- des huées sur des hymnes nationaux lors de rencontres sportives.
- j'en passe, et des meilleures...

Un des plus beaux pays, peut-être... mais à la mentalité imbuvable et médiocre, c'est certain.

(j'ai souhaité très très fort que l'Ukraine gagne. Jusqu'au bout, même à dix contre onze... mais voilà... c'était pas un feuilleton américain où les gentils gagnent à la fin... la France s'est qualifiée... sans honneur).


lundi 18 novembre 2013

Trois Ans...

Hier, c'était Un et Sept !

Un et Sept, ça fait dix-sept. Et le dix-sept, c'est l'anniversaire de Bad Baby.

Il le sait. Il s'y prépare depuis l'anniversaire de Bad Mini Boy, soit depuis le mois de septembre !

Il dressait ses crayons pastels en guise de bougies et s'exerçait à les souffler... il parlait des personnes qui seraient là, des cadeaux qu'il recevrait... et presque tous les jours, il étudiait le calendrier et on devait compter les jours restants. :)

Puis samedi, j'ai acheté des drapeaux Mickey, des assiettes Mickey, des serviettes Mickey... on a dit à mon Bad Boy qu'il devrait bientôt gonfler des ballons... le grand jour n'était plus très loin.

Et hier, après la sieste, tout le monde était là. Des grands. Parce que Bad Baby n'a pas encore de petits copains. Mais il sait que c'est son dernier anniversaire avec des grands... l'année prochaine, il aura ses copains de l'école ! :p

Depuis le temps qu'il était au taquet, il a bien profité de sa journée. Le gâteau était aussi beau que bon, Bad Mini Boy a profité également, et tout le monde était bien content (et a trouvé notre nouvelle maison super).
Il a soufflé ses trois bougies comme un grand ! Deux fois ! 



Il y a donc trois ans, naissait un petit garçon si beau, si doux, si drôle, si bavard et si amusant qu'il faisait le bonheur de son Bad Boy de Père et de sa Maman.

jeudi 14 novembre 2013

De la complication du Menu...

On a essayé les carottes... on a essayé les haricots... on a tenté les chicons, qu'on a fait passer pour des endives, on a courageusement brandi une poêlée de choux de Bruxelles, on a grillé ou farci des courgettes, rien n'y a fait...

Monsieur n'aime pas les carottes parce qu'il ne veut pas d'orangé dans son assiette... les haricots, ce n'est vraiment pas ce qu'il préfère... il déteste les choux de Bruxelles, n'aime pas les courgettes, a horreur des chicons... il accepte parfois un bouquet de brocolis en sauce Béchamel, et se ressert de compotes de pommes...

Et à part ça, il veut des pâtes, parce qu'il n'aime pas le riz.

Alors, je vous le demande à vous : que fait-on à manger à un ado de 18 ans qui n'aime ni le riz, ni les légumes, ni les patates, et qui se goinfrerait de hamburgers puants tous les jours si c'était lui qui tenait les cordons de la bourse ???

Sinon... vous n'avez pas une jeune ado un peu délurée à lui présenter, qu'il se marie enfin ??? ^^

mardi 12 novembre 2013

Pipi Un Jour...

Bad Baby et l'apprentissage de la propreté... toute une histoire !

Avons-nous commencé trop tôt ? Lui a-t-on mis trop la pression ? Je ne pense pas. Nous avons attendu qu'il gère bien la marche pour l'habituer au petit pot... petit pot super génial qui chante lorsqu'il se rempli... mais ledit petit pot a fini par le traumatiser avec ses notes musicales...
Alors j'ai acheté deux réducteurs de toilette, il a choisi son préféré, et a commencé à "trôner" comme un grand... sans grand résultat, faut bien l'avouer. Mais par hasard, on avait droit à un joli cadeau, offert avec un sourire d'ange, et on l'encourageait à coup d'applaudissements et de bisous.

Puis Bad Baby a décidé qu'il ne trônerait plus avant d'habiter la nouvelle maison et qu'il ferait pipi dans la nouvelle toilette... soit... on a donc attendu le déménagement sans le stresser, et on a recommencé ici...

Jusqu'à ce qu'il pique des colères terribles et de véritables crises de nerfs à chaque essai-pipi !

Durant trois semaines, il s'est mis dans des états tels qu'on abandonnait tout de suite.

Et puis un jour de crise, j'me suis énervée. Je l'ai redescendu pour le rhabiller et je lui ai dit sèchement "avant tu allais très bien sur la toilette, pourquoi tu nous fais des crises tout le temps, maintenant ???"
Et entre deux sanglots, il m'a dit "Tutus l'est encore un petit bébé, Tutus veut mettre des langes comme Cocosh !"
Et là j'ai enfin compris que mon petit ange avait peur qu'on ne le câline plus s'il ne mettait plus de langes. 
Gloups.

Je lui ai expliqué que ce n'est pas parce qu'il devient un petit garçon qui va sur le pot que Papa et Maman ne lui feront plus de câlins... que c'est pas parce qu'on ne met plus de langes qu'on n'aura pas d'autres occasions/raisons de faire des chatouilles et des bisous. Que même quand il sera encore plus grand on l'aimera toujours.
Et d'ajouter que Bad Mini Boy ira lui aussi bientôt sur le pot.

Je lui ai demandé s'il avait bien compris, et il a dit "d'accosh".

C'était le 6 novembre.

Depuis, il fait pipi dans la toilette dès qu'il y va. Il a réclamé son petit pot musical, et on l'a mis à la cuisine, pour arriver à temps (la toilette est en haut), parce que maintenant, Bad Baby demande à aller sur le pot !
De trois fois par jour, il est passé à six ou sept fois sur le pot ! Et on est récompensé à chaque fois !
Je ne désespère plus de le voir propre un jour ! ^^
Pour dimanche, jour de ses trois ans ?

vendredi 8 novembre 2013

Twitte Ta Perte...

L'actu-fait-divers en France ou en Gelbique est la même lorsqu'elle concerne les stars du foot ou de la télé, les politiciens de gauche, de droite ou des extrêmes, les people à moitié nus ou même les citoyens lambda :

tout le monde twitte des conneries, fait le buzz, scandalise, et se fait virer après avoir été harcelé par la moitié de la planète.

Je ne ferai pas un billet sur Twitter, je ne sais pas ce que c'est. Je sais juste que c'est le moyen de se réseausocialiser à la mode, que tout le monde twitte des âneries pour être lu par le plus grand nombre.

"Bah, c'est la même chose que FB", me dit mon Bad Boy... sauf que moi, mon FB, il sert à rester en contact avec 25 personnes que je ne vois que très peu, voire plus du tout, mais dont j'ai envie d'avoir des nouvelles.
Ma Vie n'est pas vide au point de twitter au monde entier que ma culotte rose indien est assortie aux murs des toilettes du dernier resto 3 étoiles que j'ai fréquenté.

D'ailleurs, au vu de mes finances actuellement, je pense que je ne pourrais même pas visiter les toilettes d'un 3 étoiles sans me faire remarquer ! ^^

Et puis je n'ai pas de culotte rose indien.

Et quand bien même j'en aurais une, ça ne ferait même pas le buzz... parce que dans la connerie, y'a une surenchère incroyable sur Twitter... c'est à qui balancera le plus d'images de singe ou se déguisera en victime d'attentat pour faire parler de lui. Je ne peux définitivement pas lutter face à autant d'imagination...

Bref, la réseausocialisation ne passera pas par le vieux dinosaure que je suis... à moins que je ne trouve LA culotte rose indien de mes rêves et que j'ai les moyens d'aller me picturiser dans les toilettes d'un resto 3 étoiles ! ^^

mardi 5 novembre 2013

Qui ne Tente Rien...

Conversation téléphonique datant de jeudi passé...

- "Oui, bonjour Madame Vanette, c'est Monsieur votre Propriétaire... dites, je voudrais savoir si je pourrais passer avec mon notaire mardi après-midi, pour faire évaluer la maison... droits de succession, faut bien y penser un jour, hein !"

- "Euh... mardi... oui bien sûr... c'est pour me mettre sur votre testament ? "

- "Mouahahaha... vers 16h, ça vous arrange ? Je vous souhaite une bonne journée, Madame Vanette."

Moi je dis que ça ne coûtait rien d'essayer ! :p

jeudi 31 octobre 2013

Des Frères...

Ils me font rire tout le temps, mes Bad Gnomes.

Bad Mini Boy chante toute la journée la mélodie de son tracteur ("Old McDonald had a farm") en mettant un souk inimaginable dans la maison...

Quant à Bad Baby, il cause en chiffres toute la journée. Dehors, ce sont les numéros des maisons, ou les plaques des voitures, ou encore les numéros des bus... à la maison, il demande les dates anniversaire de chacun, ou "lit" l'heure sur la grosse horloge du salon...

- "et un un et un cinq, ça fait quoi ?"
- "ça fait quinze."
- "non, ça fait l'anniversaire de Papa !"

- "et un un et un sept, ça fait quoi ?"
- "euh... ça fait l'anniversaire de Tutus ?"
- "non, ça fait dissett !"

Mais ce que je préfère, c'est de les surprendre en train de discuter tous les deux dans un langage qu'eux seuls comprennent et qui les fait se marrer comme des bossus...
Souvent, on me demande si Bad Baby n'est pas jaloux depuis l'arrivée de son ptit frère... mais non. Depuis la naissance de Bad Mini Boy, il a toujours été très attentionné, et il continue à l'être. C'est gai. C'est beau de les voir tous les deux s'entendre aussi bien.

Le petit suit le grand partout.
Le grand a toujours un bisou en réserve pour le petit.
L'un et l'autre s'agacent de temps en temps.
Mais ils se rejoignent toujours pour un moment câlin.


mercredi 30 octobre 2013

Je Vois la Vie en... Orange...

Chez Ali Alanoix, chaque mois, on voit la Vie en couleur... et ce mois-ci, l'ORANGE est mis à l'honneur.
Mais pas n'importe quel orange ! Nonononon !

The Orange ! Celui de l'objet qui a le plus de sens pour nous.

Hum... pas facile, me suis-je dit ! Et puis la journée s'est passée, on s'est habillés pour sortir, les Bad Gnomes et moi, et c'est là que je me suis dit (oui, je me dis beaucoup de choses) "mais c'est bien sûr !!!"

Le truc orange qui a le plus de sens pour moi est l'écharpe que mon Bad Boy m'a offerte pour Noël... sans que je lui fasse aucun message subliminal, sans que je ne lui donne aucune instruction, il a trouvé THE ÉCHARPE que je voulais !

Longue, douce, chaude, pas trop orangée, mais plutôt "potironnée", c'est MON écharpe ! Elle prime sur toutes les autres, et elle et moi, on est sublimes en cette période automnale ! :)



Le mois prochain... nous verrons la Vie en...

   ... MARRON !


lundi 28 octobre 2013

Changement d'heure...

Comme toujours, c'est à l'envers que ça se passe quand on a des bébés.

Quand on est censé dormir une heure de plus, ils se réveillent plus tôt... quand on est censé dormir une heure de moins, ils se réveillent pareil...

Au final, le parent est toujours lésé.

La nuit de samedi à dimanche, nous avons donc reculé les aiguilles d'une heure pour entrer dans l'heure d'hiver.
A 2h, il était donc 1h. Mais ça, on s'en fout, à 2h ou à 1h, on dort déjà depuis longtemps.
Le dimanche matin, les Bad Gnomes se sont réveillés à 8h30 nouvelle heure. Donc à 9h30 en théorie.

Cool, me dis-je ! On va réellement gagner une heure un jour ou deux !

Dans tes rêves, Thérèse !

Ce matin, Bad Mini Boy a claironné à 6h45 !

Y'a pas de nouvelle heure ou d'ancienne heure, dans pareil cas ! 6h45, c'est la nuit !!!!

Il a entraîné Bad Baby, qui lui, assume beaucoup moins bien le lever au chant du coq, et sa mère migraineuse, càd Moi !

A 7h20, ils étaient habillés, avaient bu leurs bibis, avaient déjeuné, et se disputaient déjà pour la voiture rouge !
Et moi... je me branchais la perf de café sur ma plus grosse veine.

A 9h45, j'ai dû coucher le mini gnome mort fatigué. Ben oui ! On l'serait pour moins !
Mais du coup, ça déphase toute la journée, vu qu'habituellement, la sieste du matin est supprimée et qu'il dort 2h30 l'après-midi !
Bad Baby, quant à lui, a eu les yeux gonflés dès la fin de la matinée, et s'est écroulé après le repas !

Bon, et alors ? Rien de grave, quoi.

Et ben si ! Parce que le mini, qui a pioncé 1h30 la matinée, n'est plus fatigué pour la sieste de l'aprèm ! Donc là, pour le moment, alors que je l'ai monté le plus tard possible (14h), il est en train de foutre le souk dans sa chambre depuis une heure !!!

Alors ces cons, ils vont arrêter de nous faire tourner en bourrique deux fois par an pour des foutues économies d'énergie qu'on ne fait de toute façon pas, parce que les lampes, elles sont quand même allumées puisque les mômes sont réveillés !!!!
Mais c'est pas dieu possible d'avoir des imbéciles finis pour nous gouverner !

Coup de Gueule...

La tradition, chez nous, c'est que la semaine (ou les 15 jours) qui précède le 06 décembre, les enfants mettent leurs chaussures devant la cheminée (ou sur l'appui de fenêtre) afin que Saint Nicolas y dépose une friandise, friandise méritée si et seulement si l'enfant en question a été sage.
Si ce n'est pas le cas, Saint Nicolas ne met pas de friandise dans la chaussure, mais son compère Père Fouettard, ramoneur de son état, y met un martinet ou un bâton, en guise d'avertissement :
" si tu continues à ne pas être sage, tu n'auras pas de cadeaux le 06 décembre !"

Je me souviens qu'une fois, mon petit frère (21 mois plus jeune que moi) avait eu sa chaussure garnie de pièces en chocolat, alors que la mienne contenait un vulgaire bâton auquel était attachée UN SEUL bonbon.
J'avais dû être infecte la veille pour mériter ça. Je ne m'en souviens plus. Mais jamais je n'oublierai le bâton menaçant. Ni la peur que le ramoneur me procurait.

Voilà donc une anecdote qui concerne le Père Fouettard.
C'est le type qui ramone les cheminées pour faciliter le passage de Saint-Nicolas, et qui, occasionnellement, joue un rôle de méchant pour effrayer les enfants désobéissants en jouant avec son image de personnage noir de suie et repoussant.

Cela fait plus de 40 ans que j'entends cette histoire, et aujourd'hui, parce qu'il est de bon ton de crier au racisme pour un oui ou pour un non, on lui prête une nationalité africaine, à notre Père Fouettard tout sale, et on le considère comme un symbole malsain de l'esclavagisme, et le voilà persécuté par l'ONU qui veut nous supprimer ce personnage clef sans qui le grand Saint ne serait plus ce qu'il est !!!
C'est comme si GAIA (qu'on a d'ailleurs accusée de racisme également, que je pense à ça, lol) décidait de supprimer l'âne de Saint-Nicolas sous prétexte de maltraitance envers le pauvre animal (alors que les enfants lui offrent sucres et carottes) !!!!

Père Fouettard est un simple ramoneur (selon une première version) ou un livreur de charbon (dans une autre version), très sale et aux cheveux hirsutes, et ceux qui voient en lui l'image d'un racisme primaire sont soit des grands paranos mal dans leur peau, soit des gros fainéants qui n'ont vraiment rien d'autre à foutre que de nous emmerder dans nos traditions !

Quand je regarde le monde, je me dis que, putain, les Droits de l'Homme et l'ONU ont franchement de quoi faire, ne fût-ce que pour sauver des gamines d'une excision violente, des femmes menacées de lapidation, ou que sais-je encore ?
Mais non.
Ils s'attaquent au Père Fouettard en criant au racisme !!!

Y'en a qui font le buzz avec des demandes en mariage stupides, d'autres occupent les premières pages en polémiquant sur l'éventuelle homosexualité du nouveau Roi, et les Droits de l'Homme crient au racisme pour un ramoneur dont l'image a été galvaudée par la bien-pensance ou par des irréductibles cons !

Et pendant ce temps-là, on crève toujours de froid et de faim dans nos rues, des femmes se font violer ou lapider en toute impunité dans des pays tout proches, des enfants sont victimes d'adultes ayant autorité spirituelle sans que personne ne s'en offusque, d'autres doivent bosser plus de 10 heures par jours pour deux francs six sous,...

A chacun ses priorités, je suppose... l'ONU a apparemment les siennes...


vendredi 25 octobre 2013

Vacances j'oublie tout...

Les Vacances de Toussaint, c'est maintenant !

Ça veut dire une semaine de calme tôt l'matin... ça veut dire une orgie de riz et de légumes pendant une semaine... ça veut dire un peu moins de lessive et de ménage...

Ça veut dire que le Ptit Con s'en va chez son Papa pendant une semaine !

Ça, c'est ce que j'appelle des vacances, oui ! \0/



(comment ça, mère indigne ?^^)

lundi 21 octobre 2013

Vers la non-dépendance...

Arrêter, c'est hyper difficile.

Arrêter quoi, me direz-vous ?

Arrêter tout ou plutôt n'importe quoi.

Arrêter de fumer, pour un fumeur invétéré; arrêter de boire, pour un buveur (ou un étudiant ); arrêter de râler, pour moi; arrêter le chocolat, pour mon Bad Boy...

Arrêter la sucette, pour un bébé.

Le Ptit Con a donné sa sucette à Saint-Nicolas vers trois ans et demi (il est né en juin, et Saint-Nicolas passe le 06 décembre) (avec son ami ramoneur le Père Fouettard, qui fera plus tard l'objet d'un billet !).
Il ne la prenait que dans son lit, lors des siestes et des nuits (je ne supporte pas un enfant avec une sucette en bouche toute la journée) (c'est moche et ça fait "gaga").
Je me disais donc que celle de Bad Baby suivrait le même chemin, au même moment... soit en décembre de cette année (il aura trois ans en novembre)...

Et bien non.
Je crois que Bad Baby ne veut plus sa sucette MAINTENANT, et qu'il l'a décidé tout seul.
Et comme il ne peut pas nous expliquer pourquoi, il nous dit qu'elle lui fait mal à la bouche.

Ce qui nous a inquiété, bien sûr. Et étonné. C'est une nouvelle sucette, elle a à peine une semaine (l'autre était déchiquetée) (c'est exactement la même que l'autre, que toutes les autres que je remplace depuis 35 mois), et subitement, sans crier gare, depuis trois jours elle fait "mam à ma bouche" ??
J'ai bien re-re-vérifié sa bouche au moment de le mettre au lit, cet après-midi. Il n'a rien. Aucune blessure, aucun gonflement, aucune dent qui sort. Rien. D'autant que rien d'autre ne lui fait mal.

Alors j'en déduis qu'il en a marre de sa sucette, et qu'il souhaite tourner cette page-là.
Ça ne l'empêche pas de dormir, en tout cas.
Mais... et si ma déduction est fausse, c'est quoi ?
Pourquoi mon petit garçon ne veut-il plus sa sucette ?
Et pourquoi dit-il qu'elle lui fait "mam à ma bouche" ?

Mon bébé est-il en train de muer et de devenir un grand, tout simplement ?

jeudi 17 octobre 2013

Péché de Gourmandise...

Bad Mini Boy est plutôt gourmand. Il lui arrive de crier lorsque son assiette est vide quand il vient de s'enfiler trois kilos de patates ! (euh... trois kilos, c'est une image, hein !)

Bad Baby est gourmand de la Vie en général (il ne s'arrête jamais, s'extasie de tout et de rien) et des Nic-Nac en particulier... si bien qu'on limite leur nombre au préalable, et qu'on les compte ensemble ! (c'est un chouette exercice pour apprendre à compter et à lire) (les Nic-Nac sont en forme de chiffres et de lettres).

Mon Bad Boy est un gourmand dans le sens premier du terme. Il peut s'enfiler une plaquette de chocolat de 200gr, ou un paquet d'un kilo sans s'arrêter avant de n'avoir plus que des miettes !

Mais la palme d'or revient au Ptit Con.

Revenons un mois en arrière...

Quelques jours avant le déménagement, comme je savais que je n'aurais plus l'occasion d'aller dans mon supermarché (celui à l'enseigne allemande) préféré, j'avais profité de la voiture de Tonton pour faire le plein de tout... pour au moins quatre semaines.

Genre des packs d'eau, de lait, de boisson zéro, de PQ, de sirop de grenadine, etc, etc...
Un carton de sirop de grenadine contient six bouteilles. Avec six bouteilles de sirop, il y a moyen de faire des tonnes de litres de boisson...
Et une semaine après avoir emménagé, je descends chercher une bouteille du fameux sirop... y'en avait plus !

En sept jours. EN SEPT JOURS, QUOI !
Il a flûté un pack entier de grenadine en SEPT JOURS !!!!

"J'avais soif", qu'il m'a dit !
Le mec qui revient d'une escapade de 40 jours au Sahel n'en boirait pas autant !

Rien que d'y repenser, ça me fout les boules ! Je n'en reviens toujours pas.
Depuis, il est évident que le niveau de grenadine est mesuré, calculé, compté et distribué au compte gouttes !

Vous avez plus gourmand que ça chez vous ?

mercredi 16 octobre 2013

Premières chaussures...

Parce que lorsque l'on marche comme un grand, on est un grand... et un grand met des chaussures ! :)


Bad Mini Boy 1 - portefeuille de Maman 0






Un Kilomètre à Pieds... ça use, ça use...

Le Ptit Con a marché le 19 juillet, soit quatre jours avant son 13ème mois.

Bad Baby a marché le 10 mars, soit 7 jours avant son 16ème mois.

Bad Mini Boy a marché le 15 octobre (hier !!!!) (cri hystérique!), soit 12 jours après son 13ème mois... et avant son petit cousin qui a deux mois de plus que lui, et qui ne se met pas encore debout !!!! ^^

Chui trop trop fière !


dimanche 13 octobre 2013

{Ça Jacasse} #11 : Le Doudou en Image...

{Ça Jacasse} est un rendez-vous hebdomadaire imaginé par deux blogueuses, Une Poulette et Une Dinde,  centré sur un thème précis, et qui concerne la grossesse, la maternité, ou les enfants.

Clique sur le logo pour les détails


Cette semaine, un défi photo sur le personnage le plus important de la Vie de bébé, après Maman... j'ai nommé Doudou !

Tellement important, le Doudou, que toute femme qui devient mère devient en même temps grand-mère-doudouesque ! :p

En image donc, je vous présente Madame Lapin (doudou du Ptit Con), âgée de 18 ans, rhabillée par la Reine Mère il y a quelques années tellement elle était usée/élimée/déchirée... Gougou (doudou de Bad Baby) et Doudou (doudou choisi par Bad Mini Boy himself) :



(Gougou et Doudou sont passés dans le lave linge il y a 15 jours, désolée pour le côté non-crade de la chose, ils avaient été contaminés par les rhumes des deux gnomes après avoir vécu un déménagement pluvieux assez traumatisant ! ^^)

vendredi 11 octobre 2013

Pause...

Je me demandais dernièrement quand est-ce que nous avions supprimé les siestes matinales, pour Bad Baby.

Tard, apparemment. Vers 18 mois, j'en parle .

Bad Mini Boy a 13 mois, et ne sieste plus le matin depuis environ deux semaines. Peut-être plus. Peut-être un peu moins. Je ne sais plus.
Parce que si je le mets au lit le matin, il est déchaîné l'après-midi. Et s'il est déchaîné l'après-midi, il empêche Bad Baby de dormir, et s'il empêche Bad Baby de dormir, Bad Baby est ronchon, pleurnicheur, et, ne tournons pas autour du pot, casse-couilles !

Alors à choisir, j'aime autant avoir la paix, l'après-midi, quand ils pioncent tous les deux durant deux heures (pour le mini gnome), voire trois heures (pour mon grand paresseux, dont les nuits sont écourtées, la faute au mini gnome).

Ben oui. On a bien le droit d'être égoïste, de temps en temps. A leur service Au service de leur bien-être de 7h du mat à 7h du soir, je me permets de glandouiller deux heures après le dîner.
Et encore... en général, c'est pour faire une vaisselle, mettre à sécher une lessive, ou nettoyer une partie de la (grande) maison.
Mais au moins, ces deux heures-là (MES deux heures) sont d'un calme... mais d'un calme !!!!


14h58... je profite des dernières minutes de silence.
Bientôt, je vais entendre "mamamamaman mamamaman mamaman" dans le babyphone. Si je ne monte pas assez vite, il criera la même chose, un ton au-dessus.
Et la journée continuera jusqu'au retour de mon Bad Boy, entre cris, éclats de rire et disputes de gnomes.

C'est épuisant.
C'est routinier.
Mais je n'échangerais pas ma Vie contre une autre plus cool, mais tellement fade.

mercredi 9 octobre 2013

Un Petit Pas Pour l'Homme...

Bad Mini Boy a un petit côté showman.

Quand il a l'intention de faire son cinéma, ça ne se passe jamais quand il est seul dans un coin et que personne ne le regarde. Non.
Il attend plutôt que tout le monde soit là pour le voir, l'applaudir, le féliciter et l'embrasser.

Parce que Bad Mini Boy adore les applaudissements et les bisous.

C'est ainsi qu'hier, il a attendu patiemment que son Bad Boy de Père rentre du boulot, que ses deux frères soient exceptionnellement dans la même pièce, et que sa Maman lâche son aspirateur pour faire...

SES PREMIERS PAS !!!!

Comme s'il avait fait ça toute sa vie.

Trois petits pas vers Maman.
Trois petits pas vers Papa.
Un immense sourire genre "j'vous tue, là, hein ouais ?"

Et ça a marché.
Mon Bad Boy a complètement craqué/fondu !

Bad Mini Boy sera petit rat de l'Opéra.
Ou pas.


dimanche 6 octobre 2013

{Ça Jacasse} #10 : Les Cadeaux de Naissance Pourris/Moisis...

{Ça Jacasse} est un rendez-vous hebdomadaire imaginé par deux blogueuses, Une Poulette et Une Dinde,  centré sur un thème précis, et qui concerne la grossesse, la maternité, ou les enfants.

Clique sur le logo pour les détails

Cette semaine, les cadeaux de naissance (ou pas) pourraves. Voilà un thème crapouillet à souhait ! On va pouvoir se lâcher, se venger enfin, ou faire sa langue de p*** !

Et ben... non, même pas. J'ai eu trois enfants, et sur les trois, pas un seul cadeau pourri/moisi ! C'est vraiment pas de chance !
Je me souviens d'une phrase de ma nièce lorsqu'elle a accouché de sa première fille, et qu'elle venait de recevoir un gilet immonde, fait main: "chouette, elle le mettra pour aller jouer dehors"... ça m'a fait fait mourir de rire et j'attendais avec impatience d'avoir un bébé moi aussi pour pouvoir la ressortir ! ^^

Je n'ai pas fait de liste de naissance pour le Ptit Con, mais je n'ai pas eu à me plaindre... jusqu'au fameux pyjama blanc décoré d'une énorme tulipe rose ventrale !
C'est la seule chose hideuse que j'ai reçue, tout le reste était nickel parfait.
Quand j'ai reçu le siège-auto (assorti au cosy, à la poussette et au landau), j'ai demandé la voiture et le permis qui allait avec... mais je ne les ai pas reçus. :)

Pour Bad Baby, 16 ans après, il a fallu tout recommencer à zéro. Forte de mon expérience précédente, j'ai imprimé une mini-liste de naissance que j'ai fait circuler dans la famille en stipulant que je voulais du marron/beige/orange pour les garnitures de lit et/ou landau. C'était la seule demande, elle a été respectée, et j'ai reçu tout ce que je souhaitais... sauf le dernier article de la liste que j'avais mis "au cas où", parce que nous en avions réellement besoin à ce moment-là : une gazinière. Personne ne me l'a offerte ! :p

Pour Bad Mini Boy, je n'avais pas besoin de grand-chose, bien sûr, puisque Bad Baby n'avait que 21 mois et que toute la puériculture était encore parfaite.
J'ai donc demandé des boites de langes et de lait en suffisance... c'est utile, ça nous fait faire des économies, et voilà tout. Ça a été suivi, et j'ai reçu en plus quelques chouettes petits pyjamas/vêtements/jouets.
L'objet insolite de sa liste, je ne l'ai pas reçu non plus : un frigo. :)

Bien sûr, on a eu des fringues trop petites, trop grandes, ou pas de saison, on a eu également un ensemble "Cars" qu'on n'a jamais mis tellement c'est vilain, mais en dehors de ça, mes bébés ont été gâtés comme des princes.

Par contre, dans le genre cadeau inutile, Bad Baby a reçu un établi de bricoleur... mais n'ayant pas d'exemple concret à la maison (mon Bad Boy n'est pas ce qu'on appelle un Papa Bricoleur) (il ne bricole pas du tout, ou alors par obligation, genre monter un meuble Suédois), il ne s'en est jamais servi. Il aurait reçu une cuisine qu'il aurait été vachement plus inspiré, son Papa cuisine comme un dieu. :)

J'ajouterai que je suis heureuse d'avoir eu trois garçons... je pense qu'une petite fille aurait incité les gens à offrir plus de trucs moches. Parce que lorsqu'on regarde les rayons dédiés aux petites filles, on remercie le ciel tous les jours d'avoir eu des gamins ! :)

jeudi 3 octobre 2013

1er Bilan...

Voilà.

Cela fait trois semaines que nous habitons dans la "Nouwelle Maiwon".

Pour rappel, je l'avais trouvée sur un site immobilier en avril. J'avais flashé sur les photos, mon Bad Boy aussi. On a pris rendez-vous pour la visiter, et on a su que c'était celle-là !

D'ailleurs, on n'en a pas visité d'autres. (parce qu'il n'y en avait pas d'autres, mais ça, je ne suis pas obligée de le dire).

J'ai fait des pieds et des mains pour l'avoir, et on l'a eue.

Et puis après je me suis dit "et si on se plantait comme pour l'autre ?" (quand on se plante, c'est "on").

Donc, voilà ce qui se passe, trois semaines après l'emménagement dans cette maison que nous n'avons visité qu'une seule fois...

Rien.

Il ne se passe rien.
Ou plutôt, tout se passe tellement bien, qu'on a l'impression qu'il ne se passe rien.

Il n'y a pas de moisissures cachées.
Il n'y a pas d'infiltrations.
Il ne pleut pas dans la salle de bain.
Je n'ai pas encore dû changer une seule ampoule.
Quand on enlève une prise, ça ne fait pas une petite flamme bleue.
Il n'y a pas de souris.
Il n'y a pas de bruits.
Les voisins ne font pas de barbecue sous notre fenêtre.

Pire : la cuisine est tellement agréable que j'ai cuisiné au moins 5 fois depuis qu'on est là !

Et si je dois vraiment trouver un inconvénient à sa situation, cela concernera l'absence de ce magasin à l'enseigne allemande où j'avais l'habitude de faire mes courses et dont j'étais hyper contente, ce qui m'oblige à aller dans ce magasin à l'enseigne française qui coûte trois fois plus cher et qui fait que mon budget alimentaire s'en retrouve méchamment rogné.

Mais bon.
On est bien ici.
On verra pendant l'hiver, mais je suis confiante. :)

lundi 30 septembre 2013

Les Bosses Ou Le Rhume...

Bad Baby a "un arbre à bosses" en guise de tête.

Je crois que depuis qu'il est en âge de tenir assis tout seul (hum... vers 8 mois pour Bad Baby, avant, il se complaisait dans la position du ver de terre), il se cogne la tête; et après avoir appris à courir (Bad Baby ne marche pas, il court), il a également appris à trébucher et à tomber sur le front, ou parfois sur la lèvre. C'est aussi vachement impressionnant, la lèvre, surtout quand elle saigne. :(

Mais de toutes ces chutes, aucune séquelle grave, juste de belles bosses aux couleurs chatoyantes. Et rares sont les photos où il a le front "vierge".
Ce matin encore, alors qu'il me donnait très sagement la main pour aller en ville, il s'est pris le rétro d'une voiture mal garée, parce qu'il avançait en regardant le camion rouge qui passait dans l'autre sens !
C'est tellement récurrent que ça en devient presque banal et marrant.
J'ai beau lui dire de regarder devant lui, de faire attention à la voiture, là sur le trottoir, de ne pas tourner la tête, ou de lever le pied parce qu'il manque un pavé, rien à faire, c'est plus fort que tout, il est obstinément attiré par le mur, le rétro, le trou ou le poteau qui se trouve devant lui.

Bad Baby n'a pas une mauvaise vue.
Bad Baby est distrait.
Bad Baby est juste la digne relève de Gaston Lagaffe.


Par contre, Bad Mini Boy a une bulle de protection invisible qui l'empêche de se blesser. S'il tombe, c'est sur un nounours. S'il renverse en arrière après avoir tenté d'escalader je ne sais quel fauteuil, il atterrit sur une de mes pantoufles. S'il fait un faux pas, il y a toujours un truc pour le retenir.
Depuis qu'il joue au cascadeur, j'ai sorti trois fois le tube de pommade. Pas plus.
Aucune bosse visible, pas une seule goutte de sang perdue. Rien.

Mais...

Ben oui, il y a un mais, sinon ça ne serait pas chouette que Bad Baby soit la seule victime !

Mais Bad Mini Boy a une santé un rien plus "fragile".

Il a déjà eu cinq jours d'aérosol, il a fait une bronchite en plein juillet caniculaire, a eu droit à des antibiotiques, et là, il est à son quatrième rhume.
En un an et 27 jours, c'est pas mal, quand même !

Je me demande lequel (de Gaston Lagaffe ou Atchoum) héritera de mes allergies... ^^



dimanche 29 septembre 2013

{Ça Jacasse} #9 : Les Premiers Pas...

{Ça Jacasse} est un rendez-vous hebdomadaire imaginé par deux blogueuses, Une Poulette et Une Dinde,  centré sur un thème précis, et qui concerne la grossesse, la maternité, ou les enfants.


Clique sur le logo
pour les détails


J'ai raté les rendez-vous #7 ("j'ai mis dans ma valise") et #8 ("l'annonce de la grossesse") pour cause de vacances en Bretagne et pour cause de déménagement... Faut dire aussi, que le coup de la valise préparée à l'avance, c'était pas du tout mon genre, du coup, y'avait rien dans la mienne ! ^^

Bref, cette fois, le sujet me parle un peu plus, et j'ai enfin le temps d'y participer...

Le Ptit Con, qui a aujourd'hui 18 ans et ne marche pas beaucoup (il roule... en skate), était "très avancé"... il était le petit dernier de la famille, tous ses cousins et cousines étaient tous très vieux, presqu'en âge de faire eux-mêmes des bébés, et rien n'était censé le motiver à se bouger... et pourtant...
A 4 mois, assis tout seul, à 6 mois, il voyageait à quatre pattes, à 8 mois, il est devenu bipède et à 9 mois il faisait le tour de l'appartement en se tenant juste d'une main, aux meubles ou à son trotteur.
Tout le monde s'extasiait, me certifiait qu'il marcherait avant son premier anniversaire, et j'étais fière comme un paon, le caméscope (c'était il y a 18 ans, pour rappel) constamment à portée de main ...
Sauf qu'il s'est lâché à 13 mois, soit quatre mois après, chez la Reine Mère, et que je n'ai rien vu parce qu'occupée à autre chose !

Bad Baby, lui, a pris son temps.
Beaucoup beaucoup beaucoup de temps.
Tellement beaucoup de temps qu'on a eu le temps de filmer ses premiers pas et de les poster sur Facebook (c'était il y a moins de deux ans, pour rappel)... il avait 16 mois et demi, et a évité ainsi le record à battre de sa cousine Tételle, qui avait mis la barre à 18 mois ! L'Honneur était sauf ! ^^

Bad Mini Boy, quant à lui, a une motivation turbulente : son Bad Baby de frère... si bien que ça fait un bail qu'il le suit partout à quatre pattes, que ça fait deux mois qu'il se met debout et bouge en se tenant aux meubles, et qu'on attend qu'il se lâche.
L'appareil numérique est là, à ma gauche, les piles sont neuves, le son est coupé pour ne déconcentrer personne, et j'attends...
Bad Mini Boy a 12 mois et 26 jours, et ce n'est plus qu'une question de temps... ou pas ! ^^

Quoiqu'il en soit, nous avons prévu des barrières de sécurité en suffisance, parce que Bad Mini Boy fait de ses bêtises quotidiennes un leitmotiv qui te donne 15 cheveux blancs à la minute !

Je n'ai pas trop subi de questionnement gonflant pour les premiers pas de mes gnomes... par contre, qu'est-ce que ça me pompe qu'on me demande 30 fois par semaine si Bad Baby est enfin propre... Mais ça sera peut-être le sujet d'un prochain rendez-vous... :)

Je terminerai par un vieux brol qui date de 1974 (oui oui, j'étais déjà née, et je marchais depuis 4 ans ! :p) et que j'adore...



vendredi 27 septembre 2013

Susceptibilité...

En arrivant ici, nous avons vite remarqué que la maison grouillait d'énormes araignées.

Mon Bad Boy en a tué des dizaines.

J'ai dû en chasser une demi-douzaine et en aspirer quelques petites.

Mais nous en avons gardé une. Une belle grosse, bien imposante. Imperturbable, on voyait qu'elle était chez elle, et que nous n'étions que des co-locataires tolérés.

Hier soir, nous riions encore avec elle.

Elle a dû croire que nous riions d'elle. Parce que ce matin, plus de toile, plus d'araignée, et pas une seule lettre d'adieu.



jeudi 26 septembre 2013

Les Vaccins du Gnome de Un An...



 Hier, Bad Mini Boy avait son rendez-vous vaccins.

Quand nous sommes arrivés (un quart d'heure avant l'heure), il y avait déjà beaucoup de monde. J'ai donc enlevé les vestes, enlevé les chaussures, et j'ai dit aux Bad Gnomes d'aller jouer et de s'éclater ! ^^

Ce que Bad Mini Boy a fait. Il a galopé sur les tapis de psychomotricité, escaladé les boudins, les coussins, les obstacles, il a couru (bon, à quatre pattes, hein) après les grands de deux et trois ans, les a presque agressé pour avoir toute la place pour lui seul, il est allé piquer un téléphone à une petite fille au nez qui snotte, il s'est calmé avec des papillons magiques... bref, Bad Mini Boy est prêt pour aller à l'école, je n'aurai pas peur d'un éventuel traumatisme !

Bad Baby, plus... réservé (ou couillon, c'est selon), s'est d'abord collé à mes genoux le temps d'observer. Quand il a vu que l'action se passait principalement sur les tapis de psychomot, il est allé se réfugier sur le tapis des tout-petits, beaucoup moins fréquenté, plus tranquille, et certainement plus rassurant.

Ils ont joué ainsi pendant une heure.
Bad Mini Boy a fait rire la galerie avec ses singeries. Il est comme ça, mon Mini Gnome... il court partout, et il se marre.
Bad Baby s'est fait gâter par les dames de l'accueil, parce qu'il est comme ça mon grand couillon, séducteur, charmeur, et câlin.

Puis le moment des piqûres est arrivé.
Une sur chaque cuisse.
Et un gros chagrin à chacune d'entre elles.
Mais Bad Baby veillait, et à coup de biwous, il a rendu le sourire à son petit frère. ♥

Au final, juste un tout petit mauvais moment à passer contre une grosse heure d'éclate totale !
Bad Mini Boy a pris presque 500gr, mais par contre il a grandi de 6,5cm !
8,970kg pour 76cm ! Un long machin tout mince débordant d'une énergie digne de celle d'Usain Bolt (les anabolisants en moins).

mercredi 25 septembre 2013

Je Vois la Vie en... Violet...

Encore une fois prête pour le rendez-vous mensuel donné par Ali Alanoix, qui, pour rappel, nous fait voir la Vie en couleurs.

Ce mois-ci, le VIOLET est à l'honneur... autant dire que... ben non, finalement, les jouets des Bad Gnomes me sauvent encore une fois la mise, et ma vilaine vue également !

Le fauteuil de Bad Baby.
Le panier à bordel des garçons.
Mr Hippo et un anneau de la pyramide.
Mes lunettes.
Le sirop des enfants (petits et grand).

 Le mois prochain (30 octobre), nous verrons la Vie en...


                                                                                         ...  ORANGE !

(par contre, en une seule photo, la plus belle ou celle qui aura le plus de sens... va falloir que je trouve un sens à l'orange ! :p)











lundi 23 septembre 2013

Une Overdose de Concombres plus tard...

Fallait s'en douter.

Une overdose de concombres.

Cela fait trois semaines que je ne peux plus voir, sentir, manger et digérer un seul concombre.

Mais bon, c'est pas grave. Y'a les salades. Puis y'a l'excitation du déménagement.

Et malgré quelques grosses entorses à mon programme (genre une raclette ou une tartiflette), je continue à perdre ce poids indésirable.

Après avoir retrouvé ma balance dans un des cartons et m'être rendu compte que je perdais de plus en plus mon nouveau jean, j'ai vérifié...

Bon, on va aller directement au chiffre : -14kg au total.

'Tain, j'y crois pas. Y'avait tout ça en trop !
Et le pire, c'est qu'il en reste encore un peu. Pas autant, mais encore un peu.

Je vais mettre la barre à 5.

Encore 5, et je vous fous la paix avec mes comptes d'apothicaire.
Encore 5, et je refais ma garde-robe.

Plus que 5, bon sang !!!!

dimanche 22 septembre 2013

Un Petit Homme...

Bad Baby aura bientôt 3 ans.
En novembre.

A trois ans, c'est encore mon petit bébé.
A trois ans, c'est déjà un grand garçon.
A trois ans, il est parfois plus "responsable" que le Ptit Con qui en a dix-huit.

Bad Baby range derrière Bad Mini Boy.
"Allez, Bad Baby, on range!" et tout le foutoir de Bad Mini Boy est rangé, sans discussion le plus souvent.

Bad Baby m'aide.
Il va me chercher un lange pour son ptit frère, ou une paire de chaussettes. Il m'aide pour la vaisselle (il range les casseroles et les couverts qui ne coupent pas), il m'aide pour les lessives (c'est lui qui prend le "senbonpourlelinge"), il prend les poussières (swiffer est le copain des gnomes de trois ans), ...

Bad Baby est un babysitter hors pair.
Quand Bad Mini Boy tombe, se fait mal ou pleure, il court le prendre dans ses bras et lui fait des "biwouswipète". Il le console en lui donnant sa sucette ou son Doudou.

Bad Baby marche beaucoup.
Il adore prendre le bus pour aller faire les courses, mais il aime aussi marcher dans les rues de la ville et compter les voitures rouges, ou les bus, ou les chiens, ou les pigeons...
Dans le bus, quand les cons ne lui feraient même pas une petite place assise, il se tient comme un grand, avec un sérieux pas possible mais en ne se privant pas de dire bien haut que "Tutus, il est petit, il voudrait s'asseoir!"... des fois, ça marche. Mais les cons restent cons, le plus souvent, ils n'en n'ont rien à foutre de ce petit garçon, tant que eux sont assis.

Bad baby a beaucoup d'humour.
Il rit des blagues qu'on lui fait, et il en fait lui-même.

Bad Baby sait ce qu'il veut. Et ce qu'il ne veut pas.
Il dit ce qu'il aimerait manger, ou boire.
Il choisit la couleur de son bavoir, et celle du bavoir de son frère.
Il demande de la musique, ou la télé.
Il demande à aller faire pipi... parfois. Cet objectif-là n'est pas encore parfaitement atteint, ça me désespère.
Il sait ce qu'il veut faire sur le moment. Lire, ou dessiner, ou jouer avec ses voitures.
S'il est fatigué, il le dit et réclame le dodo, sieste ou soir.

J'ai de grandes conversations, avec Bad Baby. Des fois je ne comprends pas tout, mais c'est dit avec un tel sérieux que ça doit être réellement important.
Toute la journée, il signale que ça, "il va le montrer (comprendre "le raconter, le dire") à Papa au soir", et il le fait. Mon Bad Boy a droit au récapitulatif de toute la journée.

Il n'est toujours pas inscrit à l'école. J'attendais qu'on déménage.
Maintenant qu'on a déménagé, j'attends qu'il soit propre.
Mais un jour, je ne pourrai plus attendre, il faudra qu'il y aille. Comme un grand.

Mon tout petit est devenu un petit garçon.

vendredi 20 septembre 2013

L'Adaptation...

Les Bad Gnomes, âgés respectivement de bientôt trois ans pour le premier et un an et 17 jours pour le second, n'ont pas été perturbés pour un sou par tout ce remue-ménage.

Samedi matin, quand les déménageurs sont arrivés, je les ai enfermés tous les deux dans le parc (mes fils, hein, pas les déménageurs) afin qu'ils ne soient pas dans les pieds, et ça les a vachement fait marrer de se retrouver tous les deux derrière les barreaux !

Ensuite, ils sont allés se promener pour la dernière fois dans le quartier avec ma soeur, puis ils ont débarqué dans la Nouwelle Maiwon, comme s'ils avaient vécu là toute leur vie.
Tout de suite, ils ont pris leurs marques, et possession de leur grande chambre.

Au fur et à mesure que j'installais un lit, ou un jouet, ou leur lampe orange, Bad Baby s'épanouissait en sourires de plus en plus grands.

Leur première sieste, dans toute l'agitation, fut longue et sans pleurs.

Leur première nuit, très profonde.

Et depuis, les babyphones restent muets jusqu'à leur réveil, qui se fait dans la bonne humeur.

Bien sûr, Bad Baby a été très énervé durant le week end de l'emménagement. Tellement de monde, tellement d'agitation, tellement de nouveautés ne font pas partie de son quotidien.
Mais depuis, tout se passe formidablement bien.
Bad Baby s'accomode de la nouvelle toilette et fait pipi sur le pot quand je l'y conduis. Parfois même, il me demande pour y aller... on va y arriver ! ^^
Bad Mini Boy, quant à lui, a trouvé les nouveaux terrains de bêtises jeux super sympa.

Moi, j'apprécie le calme de l'endroit. Pas de circulation, pas de sirènes, pas de bus, pas de cris. J'apprécie aussi la fréquentation du quartier. Je ne vois plus d'indésirables barbus, et n'en déplaise aux grands défenseurs de la Moralité, je me sens mieux, rassurée, et plus sereine.
Et en plus, ma chambre (enfin, notre chambre) est plongée dans le noir grâce au volet ! Et ça, c'est le pied pour moi !

Le Ptit Con, lui, est à 10 minutes en skate de l'école, et, chose incroyable, il se lève à l'heure et ne m'a pas encore ramené de fiche de retard à signer !!!

Bref, tout le monde a l'air d'y trouver son compte.
A tel point que, lorsque je suis allée rendre les clefs à l'autre, Bad Baby s'est mis à hurler et a refusé d'entrer dans la cour de l'ancienne maison. Il a fallu que je le calme et que je lui explique qu'on ne faisait que passer.

Il me manque juste ma chère voisine d'en face... l'écureuil qui la remplace ne se montre pas aussi bavard...

jeudi 19 septembre 2013

La Remise des Clefs...

Lundi à 11h, j'avais rendez-vous avec Mc Gyver, mon ex-propriétaire, pour un état des lieux et la remise des clefs... la veille, j'avais été nettoyer et récupérer deux trois petites choses avec Le Ptit Con, et relever les compteurs d'eau, de gaz et d'électricité.

La première chose qu'il ait dite, en ouvrant la porte du cagibi extérieur (là où je mettais mes poubelles), c'est :
"vous n'avez pas nettoyé, ici".

Signal déclenchant l'ouverture des hostilités.

Ma réponse : "vous êtes méchamment gonflé de me dire ça, vu l'état dans lequel vous m'avez loué votre maison ! Il pleut, dans ce cagibi, et il a plu toute la nuit... mais si vous voulez la jouer comme ça, ok".

"Non, non, Madame, je ne veux pas faire des misères, c'est bon, c'est bon".

On continue le tour de la maison, et il teste même la fameuse hotte ! Ça m'a fait rire... je lui ai signalé qu'au vu de l'installation de la hotte, je n'avais jamais osé l'utiliser. ^^

Puis il me dit que nous n'avons payé que la moitié du loyer.
Je réponds que je ne vais pas payer 15 jours pour une maison vide dont je n'ai plus les clefs.
Il enchaîne par un "tout mois entamé doit être payé".
Je réponds il n'y a aucun bail et qu'il n'a pas voulu de renon officiel.

Il va m'emmerder, je le sens, pour me rendre ma garantie locative.

Mais il ne sait pas à quel point je peux être chiante et méchante. Il n'imagine même pas comment je vais lui pourrir la vie et la vente de sa baraque de merde, photos à l'appui (et des photos, y'en a un paquet).

A suivre, donc... au jour d'aujourd'hui, il n'a toujours rien versé sur mon compte.

mercredi 18 septembre 2013

L'Installation...

Un rez de chaussée composé comme suit : garage, "atelier", buanderie, arrière buanderie, long couloir; un premier étage (3 pièces), un second étage (3 pièces), et enfin un troisième étage (1 grande pièce), sans compter les paliers intermédiaires (toilette), c'est pas rien !
Ça fait même très beaucoup quand il faut aménager tout ça.

Et après avoir aménagé tout ça, faut le nettoyer, le très beaucoup !

Et c'est là que j'interviens. Moi, et moi seule.
J'ai ptêt pas porté des choses très lourdes quand il le fallait (t'façon, j'aurais pas pu), mais après, purée, j'en ai eu du taf !

Parce qu'avec ma guigne habituelle, je suis encore tombée sur une maison dont la précédente habitante n'était pas la reine du ménage, et que passer après des gens pareils, c'est décidément démoralisant. T'as vraiment l'impression que jamais t'y arriveras.

Mais Rome ne s'est pas faite en un jour...

Mais en trois jours, c'eût été possible ! ^^

Lundi, j'ai terminé le premier étage, le couloir et les escaliers. Et béh... y'en a des escaliers dans une maison bel-étage ! D'ailleurs, si dans un mois mes fesses et mes mollets ne sont pas durs comme fer, je ne comprends plus rien !

Mardi, j'ai fait le rez de chaussée en entier. Les Bad Gnomes squattant les deux chambres, je ne pouvais rien faire en haut l'après midi.
J'ai enfin un endroit propre pour faire mes lessives.
Après 17h, j'ai attaqué le second étage, arrangé la chambre des Gnomes, la nôtre, et fait de la salle de bain un lieu plus "hygiénique" qu'il ne l'était. Et encore des escaliers...

Aujourd'hui, c'est repos. A moins que le Ptit Con ne termine la mise en place de tous ses trucs et de tous ses câbles.
Mais au moins, nous pouvons nous balader pieds nus...

La question que je me pose encore une fois, c'est "comment les gens peuvent-ils vivre dans la crasse et dans la merde sans éprouver le moindre dégoût ou la moindre honte ?"

Je peux comprendre qu'on ne soit pas un fan de ménage. Qu'on puisse manquer de temps, qu'on ne soit pas une maniaque compulsive (je fus une grande malade de la poussière, et j'ai encore quelques tocs, même si je me suis calmée avec les années).
Mais là, ça fait deux maisons que je dois récurer à fond, parce que les précédents étaient réellement des saligots !
Un ami me répondait que "oui, mais quand c'est pas leur maison, les gens ne font pas attention, ils s'en foutent".
Oui, ils s'en foutent, mais c'est une question d'hygiène perso, quand même ????

Il y a dans cette demeure quatre pièces avec parquet, et tous les paliers et les escaliers sont en bois/parquet... et bien j'ai quasiment vider trois seaux de boue (j'exagère pas, c'était noir et boueux) avant de les avoir brillants !!!!!! Hallucinant !
Des enfants ont vécu là-dedans, quoi !
Et des chouettes parquets anciens, en plus !
Ce n'est peut-être pas MA maison, mais je vais y vivre avec ma famille, et rien que pour notre bien-être, j'exige un minimum de propreté !

Non, vraiment, je ne comprends pas.
Je doutais de la véracité de l'émission "c'est du propre", mais après avoir vu ce que j'ai vu dans l'ancienne maison et dans celle-ci, je pense que finalement tout est possible, plus rien ne m'étonnera...

mardi 17 septembre 2013

Le Déménagement...

Samedi 7h, on se lève, manière d'avoir le temps de prendre une douche et de boire un café (ou deux, ou trois) avant que les gnomes ne se réveillent et avant que les déménageurs prévus à 9h arrivent...

Bon, ben c'est loupé. Les gnomes se sont réveillés plus tôt que prévu et les professionnels sont arrivés à 8h45.
Le Ptit Con était toujours sous la douche et aucun des produits salle de bain n'étaient emballé.
Hum.

Et comme je n'avais pas eu le temps de finir la cuisine (vider les placards de bouffe), et qu'il y avait encore plein de trucs à la cave, et qu'en haut, et qu'au salon, et que et que et que...
Bref, y'avait encore un max de taf en dehors du déménagement des meubles !

9h30, mes soeurs sont arrivées pour les petits.
9h45, l'ami aidant, de retour d'une soirée apparemment très arrosée, arrive aussi, vaseux, mais efficace.

Cédric et Mike, les déménageurs, cousins de caractère des célèbres Tic et Tac, se sont montrés très efficaces et bien sympas.
Cédric m'a dit "vous, vous restez là et vous dirigez"... il a compris au premier coup d'oeil que c'est ce que je faisais de mieux dans la vie ^^
Les meubles et autres cartons ont alors été dispatchés correctement dans toutes les pièces de la nouvelle maison.
A midi, les deux compères avaient terminé, avec une heure d'avance sur le forfait prévu. :)

Au jour d'aujourd'hui, le couloir du rez de chaussée est récuré, ainsi que les escaliers (c'est une maison bel-étage).
Le premier étage (cuisine, salle-à-manger, salon) est rangé, décoré, nettoyé.
Le second étage (notre chambre, salle-de-bain, chambre des Bad Gnomes) est en passe d'être terminé.
Le troisième étage (domaine du Ptit Con) est presque prêt à recevoir des ados con-cons et des ptites nénettes "trop sympa tellement elle est belle" !

Mon dos est cassé.
Mes ongles sont niqués.
Mes mains sont gercées à force de nettoyer cette maison qui n'était pas très propre (c'est fou cette chance que j'ai de passer après des puants-force 5 !).

Mais...

Les Bad Gnomes crapahutent/courent partout, d'une pièce à l'autre (les barrières de sécurité sont installées), heureux de ce nouvel environnement. Ils adorent leur immense chambre et y dorment très très bien.

Les voisins de gauche ont un bébé et ceux de droite en ont deux (ou l'inverse), et pratiquent donc des horaires basés sur la vie des bébés, comme nous, et ne sont donc pas bruyants ! Du tout !

L'habitant du parc du manoir en vis-à-vis est un charmant petit écureuil qui fera le bonheur de Bad Baby dès qu'il le verra.

Bad Mini Boy a trouvé plus pratique de se mettre derrière son trotteur (plutôt que dedans) et de le pousser... j'attends qu'il se lâche et marche seul, et ça ne va plus tarder.

Bad Baby adore qu'on aille faire les courses en ville, parce qu'on doit prendre un bus et qu'on passe devant les "twains qui va chez Mamino".

Y'a pas, ou très peu, de circulation, pas de bus qui s'arrêtent et redémarrent, pas de sirènes hurlantes de police/ambulance/pompiers. Y'a pas de mecs beurrés qui hurlent à 3h du mat, y'a pas de mecs barbus et louches qui traînent dans la rue.
Par contre, plus bas dans la rue, y'a un vieux pervers à poil qui se masturbe devant sa fenêtre... à surveiller. Mais pas plus dérangeant que ça, il est loin et je ne passe pas trop souvent par là.
(ceci dit, j'ai été surprise, et ça m'a bien fait marrer) (la soixantaine défectueuse, gros, gras, tatoué, moche) (trés défectueuse, la soixantaine ! ^^)

Bref... un bon début !

Le point négatif : je n'ai plus mon ptit Marocain pour les légumes et les fruits en dépannage dernière minute, qui offrait un Cécémel à Bad Baby; ni ma chère voisine d'en face adorable.
Ils vont me manquer très beaucoup (même si on ne se quitte pas de vue, elle et moi) (on s'aime) :p