mardi 13 novembre 2012

Vis ma Vie avec un Ado

Il y a la période  " chauve-souri du grenier ".
C'est la période où il rentre de l'école, balance son sac dans le couloir, sans un mot, se dirige vers la cuisine, traversant le salon sans un regard, se jette sur le pain comme un affamé, au son d'un incessant bip-bip provenant de son portable, tellement incessant qu'on l'image harcelé par une foldingue ou par une bande de racketteurs. Une fois le meurtre du pain accompli, il retraverse la maison, sans un mot, sans un regard, pour rejoindre son antre qu'il ne quittera qu'à l'heure du repas du soir.

Il y a la période  " compte là-d'sus et bois d'l'eau ".
C'est la période où le parent (en l'occurrence moi) peut chanter Malbrouck en dansant sur sa tête, rien n'y fera, le parent n'obtiendra qu'un NON au moindre service demandé.

Il y a la période  " faut qu'tu crashes faut qu'tu paies ".
Là, on peut éventuellement l'envoyer chercher du lait pour son petit frère, mais moyennant 20€ pour la sortie du samedi. Deal que le parent (en l'occurrence moi) accepte s'il ne veut pas que son Bad Baby se retrouve sans lait pour remplir son estomac (très demandeur, l'estomac).

Et entre chaque période, un peu comme le fil rouge d'un jeu qui n'en finit pas de monopoliser l'écran de la Vie, il y a l'énervement de minuit  " Ptit Con, coupe le son ou éteins cette PS de merde, ou je te l'écrase sur le crâne, je veux dormiiiiiiiir !!!! " et celui de 7h00 du matin (puis 7h10, puis 7h20, puis 7h25, puis 7h30)  " Debouuuuuut bon sang, tu vas rater ton bus / être en retard / ramasser une note de retard !!!!! "  (le tout dans des hurlements étouffés, vu que les deux bad bébés dorment, eux, à ces heures-là ).

Invariablement, il part en retard, sans préparer son déjeuner, et rentre donc le ventre vide à 16h30 --> retour à la première période, etc, etc...

Quand je pense qu'il y en a deux autres derrière qui n'attendent qu'une chose, devenir eux aussi ado, j'en ai des sueurs froides.

Aucun commentaire: