jeudi 15 novembre 2012

Le plus Dégénéré n'est pas...

... celui qu'on croit.

Le catalogue de jouets proposé par une grande chaîne de distribution française est montré du doigt, critiqué, attaqué, fustigé (j'm'y connais en synonymes, hein) par une bande d'illuminés-catho-extrémistes parce que, je cite,  " tout y fait pour pervertir et déséquilibrer les enfants afin qu'ils deviennent invertis ou tout du moins complètement anormaux" !

Vu comme ça, ça a l'air vachement grave, n'est-ce pas ?
Et quand on est maman de tout-petits, et qu'on ne pense qu'au bien-être de ses enfants, c'est le genre de truc qui nous interpelle.

Sauf que voilà ce qui les met tellement en colère :




Un petit garçon avec une poupée (noire, en plus, la poupée), une petite fille avec une voiture téléguidée, un petit garçon et sa mini-cuisine.

Des images décadentes, des rôles inversés qui feront de nos enfants des pervers, des invertis, des anormaux.

Hum...

J'ai un homme qui cuisine, moi. Et qui aime ça, en plus ! (comme sur l'image 3)
J'ai un homme qui est un papa poule et qui aime câliner ses bad bébés. (comme sur l'image 1)
Petite fille, je ne jouait pas à la poupée mais plutôt au foot, ou alors je défiais les petits voisins à vélo.
J'apprends à mes gamins à ranger, et Bad Baby adore m'aider à épousseter ou à passer l'aspirateur.
Nous formons donc une famille de dégénérés pervertis.
Soit.
J'assume.
J'ai même pensé à demander (à Saint-Nicolas ou à Père Noyel) une mini-cuisine pour Bad Baby (l'effet Master Chef). C'est dire si je suis loin dans ma perversion.

Ceci dit, ces gens sont complètement tarés, et dangereux. Aussi dangereux que les barbus.
Aussi dangereux que n'importe quel connard extrémiste.
Bien plus dangereux pour nos enfants qu'un simple catalogue de jouets.

De plus en plus souvent, je me demande vraiment dans quel monde on vit...

Aucun commentaire: