dimanche 5 août 2012

Y'a-t-il un Flic...

... pour me chanter une berceuse ???

Cela vient de faire un an que nous sommes là.
Bon, on a dû repeindre, on a dû frotter, on a dû se battre contre les souris, mais on est finalement très bien dans cette vieille maison plutôt agréable à vivre.

S'il n'y avait pas ces foutus voisins.
Ceux que l'on n'entend pas de tout l'hiver, mais qui nous imposent leurs poules et leur coq de merde et qui se rattrapent tout l'été en travaux et autres bruits nocturnes.

L'été passé, j'ai rien dit. J'ai râlé, pesté dans ma barbe, mais c'est tout. J'attendais naïvement qu'ils se rendent compte qu'ils ne vivaient pas tout seuls.

Cet été, ça a recommencé dès le 02 juillet. Vers 21h des bruits de coups de marteau ou de masse dans les murs, bruits qui s'intensifiaient vers 23h, pour se calmer et recommencer entre 2h et 5h du matin.
Toutes les nuits.
Et là, j'ai recommencé à râler et à pester dans ma barbe.

Puis je suis allée trouvé le mec, qui m'a répondu " je suis chez moi, je cuisine, je fais keske j'veux ".

Et juillet a passé...

Cette nuit, réveillée pour la millième fois à 2h30, j'ai attendu... et à 4h, j'ai craqué.
Je suis descendue, j'ai pris le téléphone, formé le 101, et déversé ma haine, ma colère et ma frustration de ne pas dormir plus de trois heures par nuits à cause de sales connards égoïstes qui ne peuvent pas vivre normalement !

Et deux flics super sexy sont arrivés. :)

Je ne raconte pas un rêve ou un fantasme, je relate une énième nuit cauchemardesque. La dernière, je l'espère.
Les deux gars, compréhensifs (quand on est trèèèès enceinte, tout le monde est toujours compréhensif, c'est cool), sont allés trouver les voisins après m'avoir fait signer les papiers de ma plainte, je suis remontée dans notre lit, toujours occupé par un Bad Boy comateux qui n'a strictement rien entendu de tout ce qui s'est passé, et j'ai somnolé jusqu'à la prochaine envie de faire pipi.

J'angoisse pour les prochaines nuits à venir.
A suivre...

2 commentaires:

Miss Zen a dit…

C'est pas cool du tout. J'ai connu ça dans mon ancien appart. On a déménagé. Et maintenant à chaque déménagement dans l'immeuble, je prie pour ne pas tomber sur des dingues. Surtout que le sommeil est déjà limité avec le koala alors.... Bon tu as déjà du bol que les flics se déplacent !

Vanette a dit…

Je n'ose imaginer ces gens dans un immeuble à appartements, vu comment on les entend d'une maison à l'autre.
Je pensais être tranquille dans une maison unifamiliale, et ben non ! Les cons sont partout. :(