lundi 23 juillet 2012

Villégiature...

De jeudi à samedi, je suis retournée dans mon Ardenne Natale. Seule, avec Bad Mini Boy bien calé dans mon gros ventre, et Bad Baby, bien calé sur mes genoux, parce qu'exceptionnellement, nous sommes partis en voiture, et que Bad Baby, trop habitué aux Transports en Commun, déteste la voiture et hurle tout le long du voyage.

Juillet dans mon Ardenne Natale, c'est pire que la Bretagne... il y fait froid et pluvieux.
En fait, l'Ardenne est intemporelle dans le sens qu'elle reste bloquée continuellement sur le mois d'octobre.
Nous quittions les 23° liégeois pour les 15°humides d'un No Men's Land éternellement mouillé.

Deux jours pour me reposer des tâches ménagères journalières que je dois me coltiner seule, dans les escaliers la plupart du temps, et dont je commence sérieusement à être gavée !
Je me suis dit que chez Maman, je serais tranquilou !

Mouais.
C'était sans savoir que Bad Baby parlait la nuit en dormant, se remuait comme un beau diable des heures durant, en papotant ou en appelant son grand frère (oui, c'est nouveau, il scande le prénom du Ptit Con 24h/24).
C'était sans compter également sur la voisine de la Reine Mère, une folle hystérique très baraki sur les bords, qui hurle et maltraite ses mômes même au milieu de la nuit, et qui va se choper les flics et les services sociaux si elle continue à m'emmerder écourter mes nuits les rares fois que je rentre au pays !

Bref, sur deux nuits, j'ai dû dormir 5 heures tout au plus (ajoutons à ces désagréments les crampes nocturnes, le fameux " brûlant "  et les coups de pieds professionnels d'un Bad Mini Boy qui essaie absolument de s'enfuir en sortant par mon nombril).

Ces départs font évidemment aimer les retours à la maison. Où, malgré les tâches ménagères qui ont repris de plus belle, je dors définitivement comme un bébé, avec mon Bad Boy à mes côtés.

Aucun commentaire: