vendredi 30 mars 2012

Ras le Bol...

Une semaine et demi pour descendre un pot de Nutella® dans la caisse des verres qui se trouve à la cave. (et c'est toujours pas fait, soit dit en passant).

Une semaine pour aspirer une chambre qui devient un repère pour les rats et les cafards (ou presque) (tiens, ça non plus c'est pas fait).

Pas un mot, ni un regard, ni un sourire du lundi au vendredi (le week end, ça ne compte pas, il n'est pas là).

Aucune aide quelle qu'elle soit pour me soulager un minimum dans la maison (je trimballe à présent un ventre énoooorme) (et je lui demande, au pire, de ramener un pack d'eau du Lidl voisin).

Le culot de réclamer des écus sonnants et trébuchants ou 5 lessives par paires de chaussettes.

Et pour couronner le tout, un comportement à déplorer à l'école et un bulletin exécrable.

J'aime autant dire que l'Ado en pleine crise, j'en ai ma dose.
Je ne sais pas si le but de ses manœuvres, c'est que je pète un câble et le renvoie fissa chez son paternel, mais si c'est ça, il n'est pas loin d'y parvenir, j'ai plus la patience et aucune envie de m'énerver plus.

Voilà la situation bien agréable de ces dernières semaines.

A part ça, ça va.  :)

lundi 26 mars 2012

Dimanche tout Simple...

Premier dimanche de printemps dont nous pouvons profiter en Namoureux (et avec Bad Baby).
Mais qui dit joli dimanche de printemps dit aussi changement d'heure, ce qui perturba légèrement la sieste matinale de Bad Baby, qui, au lieu de dormir, fit la java dans son lit.
Bon... il dormira après le dîner, mon Bad Boy aussi, et nous irons nous promener après.

Chose dite, chose faite.

On est descendu à pied en ville, sous le soleil (même si moi, je supportais bien ma ptite laine), avons glandouillé dans les rues de Liège, débarrassées, comme tous les dimanches, de tous ces gens pressés de la semaine, et des troupeaux de bécasses stupides qui squattent en général les trottoirs en jacassant.

Bref, la paix dans la ville.

Ensuite direction notre QG, le Pot au Lait, la terrasse y est à l'abri du vent, de la foule et de la circulation, car située dans une impasse... Bad Baby adore cet endroit... tant mieux, parce qu'il est hors de question que je m'en passe.
Nous sommes rentrés contents. (et moi crevée)
Le soleil, c'est gai.

vendredi 23 mars 2012

Envie d'un Homme Debout...

J'ai non seulement envie, mais surtout besoin, d'un Homme Debout !
Et la Reine Mère, je m'en suis souvenue hier soir, en a un dans son grenier !
Il me le faut... va falloir jouer rusé et serré !  :))

Alors, pour celles et ceux qui, comme moi hier, ne savent pas ce qu'est un Homme Debout, je vous explique que c'est en fouillant sur le net sur les sites de trocs et de ventes de seconde main après une lingère raisonnablement abordable que je suis tombée sur ce meuble au nom étrange.

Et je me suis rendu à l'évidence que c'était ça que je voulais pour la chambre des garçons :


Je peux faire une croix sur les vendeurs de meubles suédois, y'a pas ça chez eux, j'en suis sûre.
Alors où ???
Help me please !
(celui de la Reine Mère est en je-ne-sais-pas-quel-bois brun très foncé, c'est moins le style que je recherche)

Missions Possibles...

Mercredi, Bad Baby et moi sommes partis dans mon Ardenne Natale, avec plusieurs missions de la plus haute importance !

La première étant de voir comment se portait la Reine Mère.
Elle est en pleine forme. Comme déjà dit, tant qu'elle a de quoi bougonner tout va, et elle avait de quoi ! :)

La seconde, présenter mes condoléances à l'époux de Bad Baby's Godmother... c'est jamais gai, mais voilà voilà, c'est la Vie, ça aussi... :(

La troisième, m'occuper ENFIN de mes nouvelles lunettes ! Celles que j'ai reçues au Nouvel An, et que je n'ai encore jamais portées parce que je ne trouve pas le temps d'aller vérifier et rectifier ma vue afin de commander les verres ad hoc... Voilà qui est fait, je les récupèrerai la semaine prochaine, lors de la prochaine visite dans mon Ardenne Natale.
(oui, il y a des ophtalmo, des opticiens, des verres et des lunettes dans ma Ville Actuelle, mais j'ai mes habitudes et mes préférences là-bas, c'est comme ça).

La quatrième, acheter des chaussures pour Bad Baby, qui marche réellement de mieux en mieux, et qui ne va pas rester pieds nus comme un petit sauvage toute sa Vie...
J'ai repéré trois paires super belles, dans les marques que je sais être parfaites pour lui, mais pas de bol, aucune dans sa pointure... match à remettre ici en ville ce week end ou plus tard.

La Cinquième, et non la moindre, papoter avec mes soeurs, apprendre les derniers potins, me plaindre du ptit Con et de son caractère lunatique, me pavaner avec mon gros ventre, exhiber mon Bébé qui marche comme un grand et me gonfler de fierté et d'orgueil, etc, etc...

Le soleil était de la partie, et j'ai eu, à l'aller comme au retour, mon chauffeur de bus préféré (et pas le connard qui roule comme un taré et qui manque à chaque fois de ma faire accoucher prématurément) !

Un seul bémol : l'absence de mon Bad Boy, resté à la maison pour cause de boulot, si bien que je mourus de froid toute la nuit, parce que l'Ardenne Natale, c'est bien joli, mais c'est encore très froid, les nuits de mars...

lundi 19 mars 2012

Statistiques...

Dans mon tableau de bord, j'ai les statistiques du jour, de la semaine, ou du mois.

J'ai le nombre de participants, et les pays d'où ils se connectent.

Les systèmes d'exploitation ou les navigateurs de ces mêmes participants.

Et les mots-clés tapés dans Google qui les font arriver sur mon blog.

J'avais lu chez Hano ou chez la Belette que certains étaient complètement à la ramasse, et j'avoue que je les enviais un peu d'avoir une horde de tarés qui les suivaient... jusqu'à ce que je vois qu'on pouvait arriver sur ce blog en tapant par exemple :

- effluves de petites culottes
- efluve de petites culotes (il a perdu des lettres en chemin)
- amel bent sans culotte
- Kroll à poil
- femme s'amuse a faire pipi dans la bouche d un homme (??????)

...

Voilà. Je suis une blogueuse à part entière, j'ai aussi mes détraqués (et y'a apparemment du lourd) !  :)

dimanche 18 mars 2012

Réaménagements en vue...

Des fois, la nuit, je pense et je réfléchis.
Oui.
Et cette nuit, j'ai vu.
J'ai vu notre chambre (la plus grande de la maison) réaménagée en  " chambre des garçons " , et la chambre de Bad Baby réaménagée en  " chambre des parents "...
J'ai transmis l'idée en me réveillant à mon Bad Boy, qui a dit que ce serait une bonne idée ! Parce que comme ça, la quatrième chambre servira de bureau-bibliothèque, parce qu'on a des milliers de cartons pleins de milliers de livres qui attendent d'être rangés quelque part.
(moi, je le savais, je n'ai que de bonnes idées)

Et puis je trouve ça cool que les deux gamins soient ensemble, vu qu'ils auront moins de deux ans de différence. On va acheter le même mobilier que pour Bad Baby, l'un n'aura pas plus que l'autre, et si dans un premier temps Bad Mini Boy passera ses nuits avec nous, ensuite, ils pourront foutre le boxon dans leur domaine. Ça va être fun !  ^^

Du coup, pendant les week end qui viennent, on va réorganiser tout ça, repeindre, redécorer... j'ai plus d'idées dans la tête qu'en juillet.
Faut juste que je trouve une armoire-lingère en pin, sans penderie... et ça, c'est cher.
Donc si quelqu'un a un bon plan, je suis preneuse.  :)

Voilà voilà. Finalement, y'a des avantages au fait que la Crevette à venir soit un garçon. On économise sur les pyjamas, on récupère une pièce pour nous, et Bad Baby aura un copain de jeu... Un garçon et une fille, ça aurait posé problème... mon frère et moi avons aussi 21 mois de différence, et ça a toujours été la guerre.  :)

samedi 17 mars 2012

Grandir... un Jeu d'Enfant...

A partir du moment ou il traverse tout le salon sans se tenir, est-ce qu'on peut dire qu'un enfant marche ?

Si oui, ça y'est, Bad Baby marche !

D'ailleurs, mon Bad Boy a sorti les piles rechargeables, les a mises à recharger, et se prépare à filmer l'évènement. Qui n'en n'est presque plus un, puisque cela se passe (et se travaille) depuis une semaine maintenant.
Quant à moi, j'ai mis le tube d'Hirudoid® à portée de main... qui dit marche dit chutes.

Cet aprèm, nous allons voir après une barrière de sécurité, des nouvelles pantoufles (les autres sont trop petites, déjà), et cette semaine, faudra penser aussi aux premières vraies chaussures de ptit mec ! Pour cela, je rentrerai une journée dans mon Ardenne Natale, si le temps le permet.

Ayé. Bad Baby n'est presque plus un bébé.

vendredi 16 mars 2012

mercredi 14 mars 2012

Bécassine ou...

Seconde échographie...

Bad Crevette va super bien, grandit comme il se doit, mesure environ 10 cm, est normalement constituée, possède bien deux bras, deux jambes et...

Un zizi.

Bad Crevette est un Bad Scampi !

Nous l'appellerons donc Bad Mini Boy.

mardi 13 mars 2012

A la Six Quat' Noeuf...

Bad Baby fait quelques pas sans se tenir, mais on ne peut pas dire qu'il marche.

Bad Baby répète quelques mots, mais on ne peut pas dire qu'il parle.

Cependant, ces mots, il les sort toujours au bon moment, et ça le rend vraiment comique.

" Maman " ... " Sage " ... " Miam miam " ... " Six " ... " Sucette " ... voilà à peu près la totalité de son répertoire, sans compter les babillages propres aux enfants de 16 mois, babillages que j'essaie de traduire, sans y parvenir.

Ce midi, je tentais, avec un franc succès, de lui faire répéter qu'il avait mangé des " patates " (c'est plus facile à dire que  " pommes de terre ", vous en conviendrez) et " un oeuf " ...

Et Bad Baby de répéter studieusement  " Tatates "  " six "

Moi : " non Loulou,  " patates " et  " un oeuf "
Lui :  " tatates six "

Bon... déjà quand on compte, il ne répète que " six " ... alors " neuf " , hein !  :))

dimanche 11 mars 2012

Un week end mouvementé...

Que d'émotions !

Sur deux petits jours, il est arrivé plein de choses à Bad Baby.

Tout d'abord, il a fait ses premiers pas !
Ooh, il n'est pas encore prêt à faire 5 km à pied, mais il lâche enfin les meubles du salon pour aller du point A au point B (trajet qu'il termine cependant à quatre pattes) .

Ensuite, mon Bad Boy lui a rasé les cheveux !
Il avait toujours ses longues mèches pas très jolies, et nous n'avions toujours pas trouvé un coiffeur digne de s'occuper de sa petite tête (François-le-Coiffeur-Ardennais étant trop loin, et Maître Roger trop cher), alors nous avons décidé de le faire nous-même, à la tondeuse, avec le sabot 18mm.
Bad Baby, bien calé dans sa chaise haute, n'a pas bronché d'un poil. Sage comme une image, il a gentiment patienté tout le long de l'opération.
Et il est beau comme un coeur. ♥

Et enfin, alors qu'il y a à peine deux jours, sa bouche ne comptait toujours que ses huit premières dents, nous avons vu que quatre premières molaires étaient arrivées on-ne-sait-quand ! Deux en haut (une à gauche, une à droite), et deux en bas (pareil) !

Pour couronner le tout, il a goûté ce midi à ses premières pâtes bolo, et a vachement apprécié (faut dire que ma sauce bolo est la meilleure du monde) !

Demain, il récitera probablement un poème de Maurice Carême !  :)

samedi 10 mars 2012

Touche pas à Bad Baby...

S'il y a une chose que je ne supporte pas, que j'exècre par dessus tout, qui m'horripile plus que Elie Semoun (et Dieu sait je le hais, ce morpion), c'est la saleté.

Pas que la saleté dans la maison (bien que je fus maniaque) (me suis soignée) (maintenant je suis juste niaque) (ou mani, au choix), mais aussi et surtout la saleté corporelle.
Les gens sales. Les odeurs de sale. Les cheveux gras. Les mains sales.
Arghhhhh ! Les mains sales !!!!

Et hier, dans le bus, j'ai pas pu me retenir...

Un homme, la grosse soixantaine, souriant, aimable, s'amusait à grimacer avec Bad Baby (qui fait toujours autant de victimes dans les transports en commun)... j'aime bien, que les gens s'aperçoivent que non seulement mon fils est beau, mais qu'en plus, il est sympa avec tout le monde. Et leur jeu était comique.
Jusqu'au moment où l'homme, attendri, avance sa main pour faire une caresse à Bad Baby.

Arf ! Une main sale, souillée, pas propre, quoi !
Moi-même, avant de le changer/nourrir/cajoler/toucher, je me lave les mains, c'est dire si j'exige un minimum de propreté de n'importe qui d'autre.
J'ai fait barrière. Directement. Et lui ai dit de ne pas toucher mon fils, s'il vous plaît monsieur.
Il s'est reculé comme si je l'avais brûlé.
J'ai gardé le sourire, ai dit "désolée, mais c'est ainsi, on ne vous connaît pas".
(si ça st'rouve, il avait fait pipi juste avant sans passer par la case lavabo)(mais beurk, quoi)

On descendait à l'arrêt suivant. Ouf. (on ne sait jamais, des fois que, remis de sa surprise, il fasse un scandale).

Mais c'est comme ça. Point barre. On te connaît pas, tu touches pas. On te connaît, tu touches si t'es propre.

jeudi 8 mars 2012

Egalité des Chances...

La Journée de la Femme !
Une raison de plus de glandouiller toute la journée... je vais assommer Bad Baby, attacher le Ptit Con au radiateur, et profiter clairement de ma journée (parce que je suis femme) (si si) en faisant du banc solaire, en m'offrant un petit bain moussant, en me détendant au hammam du coin, etc, etc...

Bon, tout ça, c'est que du pipeau... parce qu'il est interdit par la Loi de maltraiter ses enfants, parce qu'enceinte, je ne peux pas faire de banc solaire (ça tombe bien, j'ai pas les moyens), parce que la baignoire est trop petite pour prendre un bain (sauf pour Bad Baby), parce que dans le coin, y'a pas de hammam, juste une épicerie ou un hôpital, et que de toute façon, je n'aurai jamais le temps de faire tout ça avant que mon Bad Boy ne rentre du boulot : j'ai pas encore pris ma douche.

Je vais donc juste profiter de mon statut de femme libre en Gelbique presque démocratique, fière de pouvoir faire ce qu'elle veut quand elle veut, de pouvoir dire et écrire ce qu'elle veut quand elle veut (même si ce ne sont que des conneries), et, une fois prête à sortir avec Bad Baby, j'irai faire les courses pour que mon admirable chéri puisse cuisiner notre souper, en rentrant tout à l'heure.

Le pire, dans tout ça, c'est que bien que je sois consciente de la chance énorme que j'ai de vivre ici avec un homme génial, c'est que demain, je recommencerai à me plaindre que  "merde à la fin, je dois toujours faire tout dans cette maison " !  :)

lundi 5 mars 2012

Crise d'Ado... Ça Commence...

16 ans et 9 mois. C'est l'âge du Ptit Con.
Jusqu'ici, j'avais pas à me plaindre. Plutôt taciturne, pas sorteur, pas trop chiant (sauf sur la bouffe), pas dépensier, bref, je me disais que comparée à d'autres parents, j'avais plutôt de la chance de passer entre les maille du filet "crise d'adolescence".
Oui.
Mais.
Voilà.
Depuis quelques temps, je peux rien lui dire ou lui demander sans qu'il ne prenne la mouche. Il m'a virée de FB parce que, je cite, je n'arrêtais pas de critiquer tous les com de ses potes, fin de citation.
(à ma décharge, ma dernière critique s'est portée sur l'orthographe de son pote M., que je trouvais merveilleuse par rapport à celle des autres) (ils écrivent vraiment comme des gogols), et en général, il ne répond plus à aucune question (genre cet aprèm   " je fais quoi pour souper, ce soir, t'as envie de qqch? ").

Aujourd'hui, une lueur d'espoir avec un sms :  " faudra que je te demande un truc tantôt "

Chouette, me dis-je, il a ptêt besoin de fringues, ou d'un bouquin, et on va pouvoir en parler ou choisir ensemble (comme pour les soldes)...
Mouais... rentré de l'école, il me demande le truc en question.
Lui : " Je peux faire un élargisseur ? "
Moi :  "euh... oui, non, peut-être, c'est quoi ça ??? "  (c'est là que je me dis que je deviens une vieille conne pas dans le coup)
(mais j'y crois, j'me dis que c'est un truc pour jouer de la basse, ou pour faire du skate)
Lui : " ben c'est un truc qui élargit le lobe de l'oreille, tiens, le mot le dit bien ! "

Mon esprit se met en mode panique et imagine la suite :





Moi : " ben t'es malade! Pense un peu que tu n'auras pas 16 ans toute ta vie et que ce genre de truc peut t'handicaper plus tard pour trouver un job ou commencer des études ! Tu sais qu'on est en plein dans une période de merde et que trouver un boulot, même avec des diplômes, c'est la croix et la bannière ? Tu sais qu'ils regardent à tout, et que ton oreille déformée, elle te servira pas de laisser-passer ? Tu sais que ça ne se rebouche pas ? Tu veux un piercing discret, ok, mais ÇA !!!!

Et le Ptit Con de sortir un ou deux  "putain fait chier " avant de monter s'enfermer dans son antre...

Parce qu'il a pas suivi le déroulement de l'explication de la vieille conne que je suis, parce qu'il a juste entendu le  "NON".
Merde ! Pour une fois que j'argumentais cool et intelligemment !

La prochaine étape, je l'attends avec grande impatience...

Bon, je sais, moi, à 16 ans, j'étais comme ça :


Mais rien d'irrémédiable, quoi !

dimanche 4 mars 2012

De l'Origine des Guerres...

Vendredi après les cours, le Ptit Con a pris le bus pour notre Ardenne Natale, où il retourne tous les week end parce que finalement, c'est mieux chez Papa, et puis y'a les copains.

Soit. Je dis rien, je dis plus rien, j'ai assez dit par le passé. Tant qu'il revient le dimanche pour être en cours le lundi, j'm'en fous.

Vendredi soir, je me connecte sur FaceBook, et le Ptit Con a disparu de mes amis !
Je ne suis plus l'amie de mon Fils !!!!

Tout ça, je suppose en tout cas, parce qu'on s'est permis de mettre un ou deux commentaires sur une photo, ma nièce, ma soeur et moi (on avait d'ailleurs bien ri, ce matin-là). Il nous a viré, ou a viré son compte pour un plus secret ! Je bous !

Ce soir, quand il rentrera, je l'engueule, le prive de pc, et exige mon retour dans sa liste !

Un ado n'a pas le droit de jeter sa mère !

vendredi 2 mars 2012

C'est Six... (titre soufflé par Bad Baby)

Risque-je la prison si je commets un Pakicide ?

Il ont remplacé le coq.

Par un autre coq !

'Tain, je les hais !