jeudi 17 novembre 2011

C'était il y a Un An...

(Billet écrit en Novembre 2010, sur mon autre blog, celui qui n'existe plus) :

Aujourd’hui, on dit « induction » , il y a 15 ans, pour mon aîné, on disait « on provoque  » . Mais le principe est le même : on t’hospitalise le mardi, seule avec ton gros ventre, et tu te retrouves le mercredi avec un ventre moins gros et un Bad Baby en plus.

A minuit, on t’implante un ptit ovule censé faire démarrer le Travail, mais rien ne se passe, et à 6h du mat, on t’en file un autre. Soit… Patience.
J’n'aurai pas patienté longtemps. 6h30, ça commence… Les contractions s’enchaînent, et la Douleur monte crescendo…
THE Douleur. Pas comme une migraine ou une rage de dents ! Dix fois pire !!! Vingt fois pire !!!!
Putain ! Mais qu’est-ce que je fous là, Mouâ !?

11h00. On se décide ENFIN à me périduraliser !
Je ne sens plus rien, mon corps est complètement shooté, je n’ai plus de jambes, ni de bassin, ni de dos…
Le rêve ? Ça aurait pu… ça aurait dû… Mais non.
Ma tension chute. On tente de l’adrénaliser. Mais elle chute. Celle de Bad Baby aussi… et son coeur faiblit de plus en plus… On le relance en secouant mon ventre. Moi, je ne peux plus rien faire, je ne ressens rien de rien. Je peux juste paniquer… On le relance encore une fois... puis une fois encore... on n'entend plus le bip-bip-bip de la machine... Tiens bon mon coeur !

12h30. Doc Gynéco décide de prendre le taureau par les cornes et ordonne aux troupes qu’il faut faire vite, Bad Baby est en danger…
Dame Béa s’assoit presque sur mon ventre, et avec l’aide de Dame Véro, elle pousse et appuie comme une enragée…

13h00. Bad Baby est enfin expédié, et contre toute attente, son petit coeur repart de plus belle. Il récupère très vite (c’est quand même le mélange corsé d’un breton et d’une ardennaise, ce ptit Bouchon, il a du caractère!), et pousse son premier cri après quelques secondes de flottement. Ouf. On le pose quelques instants sur mon ventre endolori… il est beau… tellement beau…

Tout est bien qui finit bien… pour nous deux. Doc Gynéco ne peut pas en dire autant…
Après cette expérience traumatisante autant pour Bad Baby que pour mon Bad Boy et moi, mon corps a réagi comme souvent quand on le pousse un peu trop dans ses limites : je vomis !
Et ce dernier effort a expédié avec une rare violence mon placenta (et sa suite)… au visage de Doc Gynéco, qui, assit entre mes cuisses, terminait bravement son boulot.

Purée, sa tête ! Il en avait plein sa blouse, et plein ses lunettes.
Après une bonne minute d’étonnement, il a dit « décidément, vous ne faites rien normalement, vous  » .

C'était il y a un an...

Bon anniversaire mon Amour.

3 commentaires:

Cehaim a dit…

Bon anniversaire à Bad Baby....
Et plein de bonnes choses à la petite famille... :-)

Vanette a dit…

Merci, Cehaim. :)

Miss Zen a dit…

On a eu le meme genre de grand moment ....Alors un tres tres bon anniversaire au Bad Baby !