vendredi 9 septembre 2011

De l'Inégalité Face à la Plaisanterie...

Depuis le temps que je traîne sur la toile, depuis le temps que je feuillette les pages des blogs, depuis le temps que je vais sur les forums, depuis le temps que je laisse des commentaires à gauche et à droite, ou que je lis ceux des autres, y'a un truc que je trouve toujours aussi hallucinant, et auquel je ne m'habitue toujours pas, c'est la connerie de ceux qui prennent tout au 1er degré.

La question que je me pose, quand je lis ce genre de truc, c'est  " sont-ils vraiment cons, ou n'ont-ils réellement pas compris qu'il y avait là une pointe d'humour, un second degré, de la dérision, voire du foutage de gueule ? "

Bad Baby, à presque 10 mois, sourit quand je change de ton, quand je dis une grosse bêtise... il voit la différence entre ce ton-là, et celui que je prends quand je l'empêche, d'un NON sec et sans réplique, de mettre sa main dans les prises de courant...
Je pourrais donc croire que ce que j'écris ici n'est pas toujours pris entièrement au 1er degré... et ben non. C'est dingue, hein ?

Alors, quand je lis sur ce blog-ci (qui n'est franchement pas le genre de blog hyper sérieux, étant donné qu'il regorge d'anecdotes concernant ma propre Vie, qui ne l'est absolument pas (sérieuse, pour ceux qui comprennent pas tout) )... quand je lis ici, donc, disais-je, que, je cite, " humm, les stéréotypes ne sont pas que dans les magasins d'électroménager " à propos de ce billet-là, je me dis qu'il y a vraiment des gens très très bêtes qui ne comprennent vraiment rien à rien, et qui feraient bien de lire un bon petit Desproges et de péter un bon coup, ça les détendrait.

Cher Anonyme, les clichés qui circulent depuis cent mille ans sur tous les sujets (l'homme vs la femme par exemple), il me plaît de les utiliser comme et quand bon me semble, dès lors, je vous prierai de passer votre chemin et de ne plus perdre votre temps ici, parce que des tas de choses risquent encore de vous déplaire par la suite (ou pas), et que de toute façon, les commentaires trollesques, je ne les publie pas.
A bon entendeur...

Non mais oh !

A part ça, j'ai encore bien ri au boulot, mais pas au point d'en faire un roman.
Par contre... (dingdingding, tournez la page)

Aucun commentaire: