vendredi 30 septembre 2011

Death Clock...

Le 22 septembre 2053, à 14h et quelques, je mourrai.

Je ne sais pas de quoi.

C'est un site de prédiction qui me l'a dit.

J'aurai donc plus de 80 ans... cool.
Et j'aurai un dernier anniversaire, 11 jours avant. Cool aussi.

Après ce test idiot et inutile, je confirme qu'être geek rend biesse.  ^^

jeudi 29 septembre 2011

Madame Promène Sa Chienne Sur les Remparts...

... de la Connerie.

S'il y a bien une catégorie de personnes que je ne supporte pas, c'est celle de ces tarées de féministes nouvelle-vague.
Je ne parle pas de celles qui se sont battues aux siècles derniers pour nos droits les plus fondamentaux, non ! Je parle de ces idiotes qui en sont restées au stade frustrant des cours des maternelles, séparant les filles des garçons, parce que les garçons, c'est le mâle Mal !

Celles-là mêmes qui aujourd'hui, exigent le retrait du  " Mademoiselle " dans les formulaires administratifs (en France).

Dieu sait que je suis loin d'être une soumise, et le mec qui m'aurait dirigé n'a pas eu le temps de naître... mais bon sang, personne ne se rend compte qu'elles jettent le discrédit sur tous les actes de leurs doyennes, ces folles furieuses ?
Un Mademoiselle jugé trop sexiste, et hop, elles ruent dans les brancards ! Hallucinant.
Non, Madame, toutes les femmes ne se reconnaissent pas dans leurs valeurs à elles.

Elles se battraient intelligemment pour des salaires égaux que je n'aurais sans doute pas relevé.   :)

Je ne suis pas mariée, mais je ne suis pas célibataire. Je suis vieille (si si, au dessus de 25 ans, on est vieux). Et j'ai deux enfants (dont un grand presque vieux)... mais je coche toujours le  " Mademoiselle " fautif avec plaisir, et je ne me retourne pas quand on s'adresse à moi en m'appelant " Madame " (parce que je n'ai pas l'impression que ce n'est pas à moi qu'on parle)  (mais quand une petite jeune me laisse sa place dans le bus en m'appelant Madame, je prends, évidemment) (je suis opportuniste, parfois)  lol
Le contraire ne changerait absolument rien à ma Vie, et probablement rien à la leur, sauf certainement le fait de sortir  " vainqueuses " (je féminise le terme vainqueur, on ne sait jamais) d'un combat stupide et ridicule qui les aura rendu encore une fois détestables et peu crédibles.

Quand je pense qu'à côté de ça, ils interdisent toujours le mariage homosexuel sans trouver ça plus choquant, y'a de quoi ricaner gentiment, de mon côté de la frontière, du côté où il n'y a même pas un Gouvernement...


                                                                                                                                   
(tapez pas trop fort, parfois, je dis c'que j'pense... et je ne pense pas toujours comme le troupeau  :p )

mercredi 28 septembre 2011

10 mois et 11 jours...

Je me rends compte qu'avec toutes ces allées et venues aux Urgences, j'ai complètement zappé le debriefing des 10 mois de Bad Baby !

Du coup, pour me faire pardonner, vous aurez droit, en exclusivité, à une photo :


Sa bouche souriante et pleine de dents !
Quatre en haut, quatre en bas, huit au total; Bad Baby peut désormais manger des frites chez la Reine Mère, faudra qu'on y retourne un de ces jours.

A part ça, depuis quelques jours, il tente de plus en plus souvent, et de mieux en mieux, de se mettre debout.
Ses petites jambes commencent à bien le soutenir, et il trouve plus facilement son équilibre... d'ici une semaine à tout casser, il y arrivera tout seul.

Il explore toujours la maison en rampant, et il est devenu quasi impossible de le garder dans le parc ou même sur une couette posée sur le sol.
Bad Baby à des tendances de petit fugueur, et il se sauve précipitamment en riant aux éclats quand on lui dit sur un ton semi-sérieux  " viens ici tout d'suite " !

NON est un mot qu'il a bien assimilé, et contre lequel il se rebelle régulièrement.
Il sait très bien que les prises de courant lui sont interdites, mais quand il est d'humeur  " pirate des Caraïbes ", il brave tous les interdits, et ça finit inexorablement (héhé) en crise de colère.
Bad baby ne supporte pas qu'on le contrarie.  :)

Il mange à présent de tout. Patates, pâtes, riz, légumes variés, jambon, poulet, dinde ou boeuf, panades, gaufres, boudoir et autres gougouilles... Bad Baby aime manger.
Autant ce fût galère au début, autant il est facile de lui concocter un menu... si seulement le Ptit Con était aussi facile, la Vie au moment des repas n'en serait que plus belle.

Quant à ses premières syllabes intelligibles, j'ai bien l'impression qu'elles signifient  " Maman " !  :)

mardi 27 septembre 2011

Light Fantasy...

Jasper Fforde. Si vous ne le connaissez pas, je vous le conseille à 150%.

Il est l'auteur d'une série de 5 romans* (entre autres) complètement loufoques dont l'héroïne, Thursday Next, inspectrice des opérations spéciales littéraires, fait partie d'un monde totalement déjanté et imaginaire.

Ça ne se résume pas, ça se lit ! Que dis-je, ça se dévore, et avec un énorme plaisir.

Moi, j'ai les trois premiers, j'attends les deux autres avec grand impatience ! (private clin d'oeil)


* L'Affaire Jane Eyre
Délivrez-Moi !
Le Puits des Histoires Perdues
Sauvez Hamlet !
Le Début de La Fin

lundi 26 septembre 2011

Comme les Shampoings Trois en Un...

Environ toutes les trois semaines, je change d'homme.

Des fois, j'ai un non barbu au crâne rasé.
Des fois, j'ai un barbu au crâne rasé.
Des fois, j'ai un chevelu barbu.
Aujourd'hui, j'ai un chevelu non barbu.

Bad Baby va encore regarder son Père bizarrement.

dimanche 25 septembre 2011

Le Sauveur...

Tout le monde (catho) s'accorde à dire que le Sauveur, il s'appelle Jésus...

Moi je dis FOUTAISES !!!!

Le Sauveur, c'est GOUGOU !
Et c'est pas Bad Baby qui me contredira.

Gougou, doudou de Bad Baby

Crémannif...

Une pendaison de crémaillère et un anniversaire, ça se fait avec des gens qu'on aime très beaucoup.
Ça se fait aussi quand on peut.
C'est à dire le seul week end de congé de Tonton, parce qu'une Crémannif sans Tonton, c'est pô la peine d'y penser.

Ben voilà, c'était hier.
Rien de prétentieux.
Juste une ptite réunion d'amis sympa (sans S parce que c'est la réunion qui est sympa, les amis, on le sait déjà).

Voilà un résumé en images...




Y'a aussi un ptit mal de tête, ce matin... parce que si j'adore le vin blanc, ma tête si fragile ne le supporte pas trop... mais j'm'en fous, une fois tous les deux ans, je peux bien, hein !

Sinon, à tous...

(clique, tu verras, ça bouge)

vendredi 23 septembre 2011

Ou Grey's House Emergency, peut-être ?

Euh... il va falloir qu'on déménage très vite... parce que vivre si près des Urgences, ça l'fait pas du tout du tout !
Ou alors, c'est la maison qui est ensorcelée ?

Quoiqu'il en soit, mon Bad Boy a glissé ce matin en sortant de la douche, et s'est pété le coude...
Dès que je suis rentrée du boulot, il a filé aux Urgences (je peux dire dorénavant  " notre seconde résidence ").
Dès que je suis rentrée du boulot, ça veut dire aux environs de 14h30... il est 21h, et il est (enfin) rentré depuis 15 minutes. (on va pouvoir manger) (j'ai faim)
Soit dit en passant, les Urgences télévisées sont un rien plus rapides dans la prise en charge des patients, il me semble...

'fin bref... la bonne nouvelle, c'est que c'est pas cassé, donc pas de plâtre, et pas de rééduc par la suite.
La mauvaise nouvelle, c'est que s'occuper d'un Bad Baby survolté avec un seul bras, quand je suis au boulot, ça va pas être de tout repos.

La loi des séries, que ça s'appelle, un enchaînement de malheurs !
Dois-je parler tout de suite de la machine à laver qui perd ses eaux et du pc qui pète un câble, s'éteint, et retient sa respiration jusqu'à devenir tout bleu avoir un écran bleu ?

jeudi 22 septembre 2011

Agenda Organisé...

Cette semaine, je suis allée chez IPL m'acheter un Agenda 2012.

Non pas que j'en ai besoin pour noter mes rendez-vous, ou mes horaires... je n'ai jamais de rendez-vous, et mes horaires sont quasi immuables...

Mais j'avais besoin de cet agenda pour ranger deux protèges-string de secours dans mon sac (sinon je les retrouve tout chiffonnés dans le fond du sac).

Comme quoi, on peut trouver une utilité à une chose dont on ne se sert jamais.

mardi 20 septembre 2011

Un Vrai Jour de Congé...

... c'est celui que l'on passe à glandouiller toute la matinée en pyjama.
C'est quand on prend le temps de boire trois ou quatre cafés en surfant sur le net.
C'est quand on prend sa douche à midi.
C'est quand on replie le linge en attente depuis des lunes, en écoutant Radio Nostalgie.
C'est quand on prend le bus pour aller faire les boutiques et qu'on revient les mains vides, mais en souriant, parce qu'on ne l'a pas fait en courant.
C'est quand, pour la première fois depuis des lunes, on met son Bad Baby à la sieste et qu'il ne hurle pas, bien trop habitué à ce que se soit son Papa qui le fasse.
C'est quand, en rentrant d'avoir fait les boutiques pour rien, on enfile un vieux jogging en décrétant que  " c'est fini pour aujourd'hui, je ne sors plus! "
C'est quand on ne doit pas faire la file pendant des heures au syndicat ou à la Cité Administrative, parce qu'enfin, malgré ces cons de fonctionnaires, on est presqu'en ordre de tout.

Trois jours de repos sur la semaine, et c'est le premier aujourd'hui où je ne fous rien (ou presque)... dieu que ça fait du bien !

lundi 19 septembre 2011

Le Vrai Rebelle...

... c'est celui qui ose afficher ce que tout le monde pense tout bas, en se le tatouant sur la peau...

Ce matin, dans le bus, le mec, entre 25 et 30 ans, la casquette vissée sur la tête, la mine patibulaire, la tronche de Rutger Hauer dans  " The Hitcher " , avec, tatoué sur les doigts de sa main droite, un agressif  " FUCK " ... et sur les doigts de sa main gauche, en tout aussi grosses lettres : " RAIN " !

Et sur l'avant bras droit, pour ceux qui n'auraient pas vu ou pas compris : " I SAY I FUCK RAIN " .

Pour mon prochain tatoo, je demanderai à Lou de me dessiner sur la peau un joli  " ME TOO " ... parce que moi aussi, je suis une rebelle.   :))

dimanche 18 septembre 2011

Rodent's Killeuse...

Dans ma série  " je suis cruwelle envers les rongeurs " , je lance aussi quotidiennement des Hamsters.
Oui. Haïssez-moi encore !

Seulement, dans cette activité, je suis vraiment la plus nulle.
C'est mon Bad Boy, Hamster Champ, qui m'a appris à les lancer... j'ai moi-même transmis le virus au Ptit Con, qui est devenu Hamsterrific !
Mais moi, je suis nulle. J'arrive à peine à être Totally Sweet. C'est dire.

Record de mon Bad Boy
Record du Ptit Con
                                
Un de mes Records

Faut vraiment que je recommence à fumer !

samedi 17 septembre 2011

Grave Décision...

Ce matin, après une nuit quasi blanche, j'ai pris une grave décision.

Je vais tuer notre animal de compagnie.

La souris qui se planque on ne sait où.

Elle m'emmerde tellement la nuit, que j'ai demandé des graines de poison anti-souris au Boss (qui est le mari de la Boss) (et à qui on peut demander n'importe quoi, il a de tout)... il m'en a donné une grosse boite.

Si on avait eu une souris de jour, je ne l'aurais pas tuée.
Mais une souris de nuit qui m'empêche de dormir, alors que mes nuits sont déjà tellement courtes... je dis non.

En rentrant, j'ai déposé des assiettes de graines assassines dans tous les coins de la maison.

Haïssez-moi si vous voulez, je m'en tape ! Je veux DORMIR, la nuit.

vendredi 16 septembre 2011

Cure de Jouvence...

Mercredi après-midi, je me suis fait draguer.
Mercredi après-midi, je me suis fait draguer à l'arrêt de bus.
Mercredi après-midi, je me suis fait draguer à l'arrêt de bus par un ptit jeune !
Il devait avoir... 15 ans ! 16 grand maximum !
Oui Madame, un ptit jeune de l'âge de mon fils m'a draguée à l'arrêt de bus mercredi après-midi !

Je n'ai pas porté plainte pour gérontophilie.
Je suis rentrée avec le sourire.

Et cet aprèm, alors que la gamine que je forme au boulot (oui, je suis une nouvelle et je forme une ancienne) (c'est dire toute l'importance que j'ai, à mon boulot) (et ma mégalo se porte hyper bien), donc, disais-je, ma jeune collègue, qui s'étonnait que je lui dise  " ah oui, c'est vrai que j'aurais pu être ta mère  " (ce que je sais impossible, puisque je ne connais pas son père) (mais c'est une expression), s'est étonnée donc, en s'écriant  " mais non, vous n'auriez pas pu être ma mère, à moins de m'avoir eue à 13 ou 14 ans !  ". (elle me vouvoie deux fois sur trois) (je dois l'impressionner quand même).

J'aime beaucoup la ptite jeune que je forme.
D'ailleurs, après qu'elle m'ait dit ça, je lui ai donné plein de trucs que je gardais secrets, pour qu'elle gagne des points auprès de la Boss.

jeudi 15 septembre 2011

Complicité Fumeuse...

Dès le début de ma grossesse, mon Bad Boy a décrété qu'on ne fumerait plus à l'intérieur, parce que c'était nocif pour le bébé.

Moi, j'm'en foutais, je ne fumais de toute façon plus.

Puis, quand Bad Baby est né, il a continué à fumer à la fenêtre, ou sur la terrasse, quand le bébé n'était pas dans les parages.

Moi, j'm'en foutais, je n'ai pas recommencé à fumer après l'accouchement.

Maintenant que nous sommes dans notre nouvelle maison, il fume dans la cour.
Avec le Ptit Con (à qui j'ai formellement interdit de fumer dans sa chambre) (j'interdis formellement pas souvent) (mais merde, on fume pas dans les chambres).
J'les entends papoter dehors.
Et quand ils rentrent, ils ricanent entre eux. Et après, ils regardent X Men ensemble.

Et là, ça m'énerve, parce que je ne fais plus partie de leur club, et je ne sais pas pourquoi ils ricanent bêtement entre eux.

J'vais r'commencer à fumer, je pense. (et puis ça m'fera perdre du poids) (j'étais mince quand je fumais)

Son Roi Lion A Lui...

Y'a des jouets comme ça sur lesquels on flashe directement.
Ooooh il est mamé !
Ooooh les musiques sont chouettes !
Ooooh t'as vu les couleurs et la bouille sympa !

Et on l'achète, en ne voyant que le côté sympa du truc.

Une fois à la maison, on adore appuyer sur les ptites touches... mais pas trop souvent... juste parce que 40 mélodies sur le même jouet, c'est cool, on se lasse moins.
Sauf que... quand on a un Bad Baby qui a bien compris que le remix des 40 mélodies, en boucle de 15h à 18h, c'est marrant comme tout, je vous jure que le jouet sympa devient vite le jouet à abattre.

Si bien que quand les piles meurent, et bien on fait un feu de joie !

Oui mais... quand un matin (ce matin), on voit le regard malheureux et larmoyant de Bad Baby qui caresse d'un air résigné son pauvre Lion devenu muet, on craque, et on file acheter des piles.

Et c'est reparti pour six mois !!!

mardi 13 septembre 2011

L'Inspecteur V

C'est comme dans la série... chui sûre qu'il a le sang vert, cet homme-là !  ^^

Bon... il est venu ce matin, le bel inspecteur en scooter.

Et contre toute attente, ce n'est pas un vieux machin bedonnant, ou au contraire un maigrichon à lunettes... comme quoi on se fait toujours une fausse image des gens, en se basant sur une voix ou des propos.

Non, ce cher Inspecteur est plutôt beau mec, d'une grosse quarantaine d'années (un ptit jeune, quoi... :p), pas bedonnant du tout, à l'allure sportive, pas trop mal foutu, le genre de policier qu'on s'attend à voir sur une grosse BM de patrouille, vous voyez l'genre.  Et avec le non-sourire et le côté antipathique de circonstance, bien entendu.
Pas du tout le style d'un agent d'quartier en scooter !  :))

Mais bon, il est enfin venu.
Y'a plus qu'à attendre qu'il retransmette les documents à la Commune, et après y être repassés (à la Commune), nous aurons enfin nos papiers en ordre.
Compliquée et ridicule, l'administration de Gelbique ?  Pensez-vous !  C'est simple comme bonjour.

Du coup, j'ai pris le temps de retenter d'inscrire le Ptit Con... chose que je n'ai pu faire la semaine passée, parce qu'il nous fallait l'autorisation écrite de son Papa pour le domicilier chez nous...  les traces de cet accouchement-là ne suffisant pas pour prouver qu'il était bien MON fils !
Enfin, soit... voilà qui est enfin fait.
Le hic, c'est que la Commune doit transmettre le dossier Ptit Con à l'Inspecteur V, qui devra venir vérifier que ledit Ptit Con existe bel et bien et qu'il vit effectivement chez nous...

Euh... suite dans 3 semaines...

Ou Grey's Emergency ?

Je vais peut-être penser à prendre un abonnement pour les Urgences...
Peut-être qu'à la dixième facture envoyée, j'en recevrai une gratuite ?

Hier, à 7h18, j'ai trouvé le Ptit Con en larmes entre la cuisine et la salle de bain... (quelque part, ça me rassure, c'est la preuve qu'un ado de 16 ans peut encore pleurer) (en général, ils font les durs)... tellement il avait mal au pied.

Je passerai sur la suite illogique de mes questionnements et mes humeurs... j'ai pris ma douche (après UN SEUL café), et j'l'ai amené aux Urgences... (je me demande si c'est réellement une bonne chose d'habiter juste en face, ça peut produire une addiction, non ?).

Presque deux heures d'attente.
Mais deux heures d'ambiance... euh... épique ?
Entre la vieille énorme qui a sans doute l'épaule démise, voire la clavicule cassée, mais qu'on laisse dans son coin, le jeune black qui raconte comment un probablement junkie l'a mordu au poignet alors qu'il défendait une voiture qui ne lui appartenait pas, le jeune couple arrivé en titubant, lui la soutenant parce qu'elle a avalé deux boites de  "je ne sais pas quoi pour dormir ", le tout-vieux-tout-maigre qui s'est réveillé avec des plaques rouges tout partout et que  "mildju ça le gratte à crever "... c'était assez marrant !  :)

Y'avait moins de monde quand j'y suis allée le mois passé, et c'était moins comique !

Bref... deux heures d'attente pour nous entendre dire que la douleur, c'est normal, qu'elle sera encore là pour les 10 jours à venir, qu'il doit bien prendre ses anti-douleur, et que ça ne doit pas l'empêcher d'aller en cours ! Par contre, il gagne 5 jours de plus sur le certif qui le dispense de gym. (la gym, c'est héréditaire, on hait ça de mère en fils)

Et alors que j'avais battu le tam-tam pour que quelqu'un nous trouve le Cyrano pour lundi matin, le Ptit Con n'est pas allé en cours de français, avec tout ça !

Faites des gosses, qu'ils disaient...

lundi 12 septembre 2011

Trop Petites Roues...

- Moi : " allô, bonjour Inspecteur V... voilà... nous avons déménagé, et nous sommes inscrits à la Commune à notre nouvelle adresse depuis le 06 août... depuis, nous attendons votre visite de confirmation, pour pouvoir être enfin en ordre dans nos papiers...je sais que vous étiez en congé, mais là, ça fait un mois et demi... "

- Lui : " un instant...  oui, j'ai le dossier sous les yeux... mais bon, hein, faut comprendre, je fais ma feuille de route selon les adresses, je n'ai qu'un scooter... "

- Moi : ...

- Lui : " et aujourd'hui, j'ai fini les domiciliations, demain, je ne sais pas, mercredi, je ne suis pas là... "

- Moi : " ok, mais là, on est coincé officiellement sur notre ancienne adresse, donc problèmes pour la banque, la mutu, les alloc... "

- Lui : " oui, mais en scooter, on ne peut pas se permettre de faire autant de visites qu'en voiture !!! "

- Moi : " ben on peut venir, si vous voulez, c'est pas comme si c'était SI loin ! "

- Lui : " non, j'aime bien voir moi-même si les gens sont effectivement bien installés à l'adresse indiquée, manière de voir si c'est pas une adresse pour les fraudes de toutes sortes, je ne suis pas censé savoir à qui j'ai affaire ! "

Pour la petite histoire, le commissariat se trouve à environ 200 mètres de la maison, et ce flic à la con commence par nous les briser menu !
Si vendredi, il n'est toujours pas passé, je fais ce qu'on m'a conseillé à la Commune, je vais directement avec les papiers au bureau du commissaire en chef.

Un cliché, l'Administration fainéante ? Que nenni !
Mais quand ça se passe au niveau de la Police, je trouve ça pas mal hallucinant !
Mais on les paie à quoi faire ? A se promener en scooter dans les rues de la ville en attendant de pouvoir leur offrir une voiture à 4 roues ????

dimanche 11 septembre 2011

Gourmandises...

C'est définitif.
Bad Baby est un ptit garçon très gourmand !

On a mit le temps à lui faire avaler autre chose que son lait et ses panades, mais depuis plusieurs semaines, il goûte à tout, termine tout, et à en plus le culot de râler et réclamer plus encore.
C'est bien simple, si on l'écoutait, il mangerait toutes les heures !  :)

Dernières nouveautés (pas sur la même journée, hein) : les brocolis (il a l'air d'adorer), les gaufres garnies de Nutela (sans commentaire), la glace à la mangue, et cet après-midi, un superbe Saint-Honoré (que j'ai oublié de prendre en photo) que mon Bad Boy est allé chercher pour mon anniversaire, et que nous avons partagé avec mes soeurs qui m'ont ramené mon béquilleur de fils aîné.

Prochaine étape, en faire un petit Gourmet.  :)

samedi 10 septembre 2011

Ado Cassé...

Je suis rentrée du boulot vers 18h30, j'ai foncé direct sous la douche tellement il a fait mourant aujourd'hui que je collais de partout, quand, au loin, j'entends papoter mon Bad Boy, qui était censé donner son biberon à Bad Baby...

Je crie "Quoi ??? J'entends pas c'que tu dis..."
Et de sa réponse étouffée par les bruits d'eau, je comprends : "ton fils... gnégnégné.... gnéquille..."
Bon, quand un mot se termine par " quille " , c'est jamais bon ! Je le sens, je le sais, comme disait Lara Fabian...

Je sors donc vite fait de la douche, me sèche tout aussi vite, et repose mon  " QUOI ??? "  interrogatif.

Lui : " ton fils (Le Ptit Con, donc, vu que l'autre, il l'a sur les genoux) a des béquilles, ta soeur vient d'appeler, il s'est pété la cheville au Skate Parc. "

Parce que Le Ptit Con, il a décidé hier de rentrer dans notre Ardenne Natale pour le week end, pour aller skater avec des potes (dixit lui).
Résultat des courses, il revient avec une cheville pétée, des béquilles, des soins et des médocs, et par dessus l'marché, il n'a même pas le Cyrano de Bergerac pour son cours de français lundi !

C'est là qu'on s'dit " t'ain, faites des gosses, qu'ils disaient... "

J'me suis retournée vers Bad Baby, et je lui ai promis que je l'attacherai au radiateur jusqu'à ses 25 ans au moins.

vendredi 9 septembre 2011

Homme, Sweet Homme...

Mon Bad Boy, d'une discrétion que lui envieraient tous les espions made in le FBI, m'a dit qu'il descendait seul en ville, sans moi, et sans Bad Baby, avec un sourire de cachottier breton.

Irait-il chercher un cadeau pour mon anniversaire ??? (qui a lieu dimanche) (je donne mon N° de compte à qui veut faire un don) (je plaisante lol de mdr) (ça c'est pour le troll)

Arf... encore deux fois dormir !

De l'Inégalité Face à la Plaisanterie...

Depuis le temps que je traîne sur la toile, depuis le temps que je feuillette les pages des blogs, depuis le temps que je vais sur les forums, depuis le temps que je laisse des commentaires à gauche et à droite, ou que je lis ceux des autres, y'a un truc que je trouve toujours aussi hallucinant, et auquel je ne m'habitue toujours pas, c'est la connerie de ceux qui prennent tout au 1er degré.

La question que je me pose, quand je lis ce genre de truc, c'est  " sont-ils vraiment cons, ou n'ont-ils réellement pas compris qu'il y avait là une pointe d'humour, un second degré, de la dérision, voire du foutage de gueule ? "

Bad Baby, à presque 10 mois, sourit quand je change de ton, quand je dis une grosse bêtise... il voit la différence entre ce ton-là, et celui que je prends quand je l'empêche, d'un NON sec et sans réplique, de mettre sa main dans les prises de courant...
Je pourrais donc croire que ce que j'écris ici n'est pas toujours pris entièrement au 1er degré... et ben non. C'est dingue, hein ?

Alors, quand je lis sur ce blog-ci (qui n'est franchement pas le genre de blog hyper sérieux, étant donné qu'il regorge d'anecdotes concernant ma propre Vie, qui ne l'est absolument pas (sérieuse, pour ceux qui comprennent pas tout) )... quand je lis ici, donc, disais-je, que, je cite, " humm, les stéréotypes ne sont pas que dans les magasins d'électroménager " à propos de ce billet-là, je me dis qu'il y a vraiment des gens très très bêtes qui ne comprennent vraiment rien à rien, et qui feraient bien de lire un bon petit Desproges et de péter un bon coup, ça les détendrait.

Cher Anonyme, les clichés qui circulent depuis cent mille ans sur tous les sujets (l'homme vs la femme par exemple), il me plaît de les utiliser comme et quand bon me semble, dès lors, je vous prierai de passer votre chemin et de ne plus perdre votre temps ici, parce que des tas de choses risquent encore de vous déplaire par la suite (ou pas), et que de toute façon, les commentaires trollesques, je ne les publie pas.
A bon entendeur...

Non mais oh !

A part ça, j'ai encore bien ri au boulot, mais pas au point d'en faire un roman.
Par contre... (dingdingding, tournez la page)

jeudi 8 septembre 2011

Une Star au Pied de la Cathédrale...

 " Une Vedette (de l'italien vedetta, lieu élevé où on place une sentinelle), ou une étoile (aussi appelée par l'anglicisme « star » signifiant « étoile » en français) est une personne très connue et souvent idolâtrée par les adeptes (fans) du « star system » ou vedettariat. Elle est souvent issue du milieu de l'industrie du divertissement. " (source Wiki)

Bon, je ne bosse pas dans l'industrie du divertissement, et je ne sais pas si je suis aussi divertissante, mais je suis connue et reconnue, au pied de la Cathédrale où se trouve ma la boutique... les gens font demi-tour pour venir me saluer, et me dire à quel point je leur ai manqué...

Euh... dans la vraie Vie, ce matin, un type qui passait devant la boutique a fait demi-tour et est venu me dire qu'il était content de me revoir, qu'il pensait que l'on m'avait virée, que...
STOP !
On ne vire pas Vanette ! Vanette s'en va d'elle même, et revient quand elle le souhaite.
Hihihi

Mais sans blague, ça fait plaisir que les clients se souviennent de moi, me saluent ou me demandent de mes nouvelles... ça cultive ma mégalo... j'adore ça.  :))

Donc, au deuxième jour de ma reprise, je peux encore me permettre d'être enthousiaste et contente de mon choix.

mercredi 7 septembre 2011

Aie Confiansssssssss... Crois en Mouâââââ...

Dans le genre je suis un pays stupide et ridicule, je crois que la Gelbique bat tous les records.

Là,  " ils" viennent de libérer  " momentanément "  10 (pas 1, mais 10!!!) criminels dangereux (meurtriers) pour cause de, je cite,  " engorgement des cours d'assises "...
Ils n'ont pas libéré le vilain fraudeur, ni le voleur à la tire, non. Pas assez dangereux. 

Citoyen, sois rassuré, la Justice Gelbe veille sur toi...


Ma rentrée à Moi...

Ça se résume ainsi :

Je suis la plus gentille, j'ai toutes les qualités, je suis la meilleure, et gare à celle qui n'écoutera pas ce que je dis !
(celle = les deux autres employées)

Ah, bien que levée de méchante humeur et très malheureuse, on peut dire que ma rentrée, après deux ans d'absence, s'est faite en fanfare, avec les honneurs, les couronnes de fleurs, les remises de médailles, les saluts au Drapeau, et tout et tout !  :)

C'est bien simple, dans deux mois, je la quitte de nouveau pour deux ans, et pî je reviens ! hihihihi

Bon, il faut que je réhabitue mes vieilles jambes à tenir debout 4 heures d'affilée, mais il me semble même avoir entendu dire que  " Vanette, elle peut s'asseoir au salon, elle s'occupe quand même d'un bébé toute la journée, en dehors des heures qu'elle fait ici ".

Le premier qui rit, je le flingue !

Allez, je le remets, il est vraiment de circonstance :

mardi 6 septembre 2011

Rentrée du Ptit Con...

Ayé.
Mon Grand est rentré à l'école.

Mais ça a failli ne pas le faire.
Parce que des fois, je lis un peu trop en diagonale, donc je passe à côté d'informations hyper importantes, du genre le jour et l'heure de la rentrée...
Et si je n'avais pas tout relu hier soir à 22h, je serais passée à côté de l'heure indiquée (10h45), et on se serait rendu comme deux glands à 8h15, heures des cours en temps normal.

Soit... nous sommes arrivés un peu à l'avance, ne sachant pas où se trouve " le forum "  de l'école, lieu de rendez-vous.
Mais après avoir parcouru un demi couloir avec lui, je me suis rendu compte que les autres ados étaient seuls, sans leur Maman... :))
Alors je l'ai un peu laissé tout seul... il a 16 ans, mon Grand, une certaine facilité à se faire des potes, donc l'âge et la maturité requis pour demander tout seul comme un grand où se trouve ledit forum.
Et je suis repartie, seule.
Dire que je n'ai pas eu un petit pincement au ventre serait mentir.
Mais je n'ai pas pleuré, pour sa première rentrée dans une ville qui lui est presque totalement étrangère.  :)

Demain, c'est ma rentrée à moi...

lundi 5 septembre 2011

De l'Inégalité des Sexes...

Pour le centième billet de ce blog, j'ai choisi d'écrire sur un sujet sérieux.

Tout à l'heure, je repensais au jour fatidique où mon aspirateur mourut inopinément, et au moment, où, à son magasin d'origine, j'expliquais au vendeur ce qui lui était arrivé, depuis combien de temps je l'avais, etc...

Le type en question a tout noté, m'a fait signer le papier de reprise de l'appareil, et m'a dit d'attendre au minimum trois semaines, sans être plus sûr ni plus convainquant que ça.
C'est alors que, en toute logique (et en tout désespoir, faut dire), je lui ai demandé si je pouvais en avoir un en remplacement...
Il a ri.
Le con, il a ri à ma demande !

Et c'est à ça que je repensais ce matin...
Le mec, qui, le matin, découvre que sa voiture est en panne, ou qui la crashe en roulant comme un taré, il est en droit d'en avoir une de remplacement, prêtée généreusement par son garagiste/concessionnaire le temps des réparations, non ?

Alors pourquoi, moi, pauvre ménagère, je ne peux pas avoir un aspirateur de remplacement ???? Hein, hein, hein ?

Parce que sa voiture, au mâle dominant, est plus importante que mon aspi ?
Parce que sans voiture, il peut pas aller bosser ? Et sans aspi, je fais comment, moi, pour tenir la casba dans son état de propreté habituelle ?

Je suis loin d'être féministe. Mais y'a des limites !
Militons, mes soeurs, pour avoir le droit à un appareil ménager de remplacement quand l'original est en panne/mort !


NDLR : (ça fait plus de 36 heures que je me traîne une migraine abominable... ceci explique sans doute cela. Il est temps que je reprenne mes esprits le boulot)

samedi 3 septembre 2011

Privés de Frites et Cheveux Courts...

Pas de frites pour nous ce week end.
La Reine Mère a décrété que les frites, c'était le midi... et nous sommes arrivés vers 14h30.
J'ai dit ok, pas grave, demain midi alors.
Mais le samedi midi, c'est pas l'jour des frites ! Ça va pas, non !
Euh... tant pis, on se contentera des pâtes, alors... pffff

Même en pleurnichant, en rappelant que dans 8 jours, c'est mon annif... rien n'y a fait. On n'a pas eu de frites.
Elle est chien, la Reine Mère, quand elle veut.
Ou c'est moi qui perds la main.

Mais soit. Il a fait super beau, on a tous bien "mouru" de chaud, Bad Baby a mangé des pâtes, ma glace à la mangue, des Ptits Suisses, et... tadam...
... est allé chez le coiffeur !!!

Ça fait des jours et des jours que je dis que ses cheveux qui tombent sur ses oreilles, c'est moche, qu'il est temps de lui faire sa première coupe... oui, mais je ne connais personne digne de confiance, à Liège... ça devait donc être un de mes potes coiffeurs Ardennais...
Véro en congé, Gilles ou Richard trop loin à pied... tant pis, on s'en passera encore cette fois-ci...
Mais en nous promenant en ville, nous sommes tombés par hasard sur le nouveau salon de  François. Lui, tout sot qu'il est, je veux bien lui confier la tête de mon bébé... et hop hop hop... en trois coups de ciseaux, Bad Baby ressemble à s'y méprendre à... un petit garçon !

Avec tout ça, j'ai oublié de pleurnicher très fort pour avoir un nouvel aspirateur... la Reine Mère n'étant sensible qu'aux hauts pleurnichements, c'est foutu pour ça aussi.
Décidément, je fus, par le passé, bien meilleure manipulatrice pleurnicheuse que ça.
C'est encore un signe que je deviens vieille.
Ouais.

vendredi 2 septembre 2011

La Bonne Excuse...

Bad Baby avait bien aimé les frites, chez la Reine Mère...

Du coup, hier, il m'a dit  "tiens, et si on allait dire bonjour à Mamita, manière de voir si les frites sont toujours aussi bonnes ?"
J'ai dit ok. On y va vendredi aprèm, et on revient samedi.

Bad Baby, à neuf mois et demi, parle couramment le langage des frites.
Cela n'a strictement rien à voir avec mes envies.
Promis.

jeudi 1 septembre 2011

Le Début de la Fin...

Ce matin, je me suis aperçue que j'avais vieilli.
Non, pas que j'avais vieilli.
Que j'étais vieille.

Ce matin, j'ai vu que j'avais deux taches sur la main droite, et une sur la main gauche.

Trois taches.
Comme les vieux.
Après, y'en aura cinq. Puis huit. Puis il sera impossible de les compter tant il y en aura.

Mes mains deviennent des mains de vieux.
A dix jours pile-poil de mon anniversaire.

Arf.