mercredi 31 août 2011

Administrativement-vôtre...

Nous avons décidé qu'aujourd'hui, nous allions nous rendre à la Police.

Oooh ! C'est pas qu'on ait quelque chose à se reprocher, non ! Faut pas croire ! C'est pas nous qu'on a bouffé le jeune Russe, m'sieur l'juge !

Mais là, ça fait un mois que nous habitons notre nouvelle maison, que mon Bad Boy est allé signaler notre changement d'adresse au service Population de la Cité Administrative, et que nous attendons, en vain, la visite de l'agent de quartier, qui doit vérifier et confirmer que oui, nous sommes bien quatre à habiter ici, que l'habitation n'est pas une fausse domiciliation servant à arnaquer l'Etat, et qui doit nous refiler un papier qui nous donne droit, enfin, à un changement d'adresse officiel sur nos papiers d'identité.

Dit comme ça, ça a l'air simple.
Mais faut pas oublier non plus que nous vivons dans un pays qui n'a pas de gouvernement depuis plus de 400 jours...

J'ai donc l'impression que si on n'y va pas nous même, personne ne viendra nous trouver. C'est que, voyez-vous Madame, y'a les congés, le personnel réduit, beaucoup de travail quand même... faut attendre, ça va venir...
Ben non, j'ai plus envie d'attendre, parce que je voudrais bien qu'à la banque, on ne me dise plus que l'adresse que je donne n'est pas la même que sur papier, que mon courrier officiel arrive en temps et en heure à l'adresse que j'habite, que la puce de ma carte d'identité soit mise à jour, parce qu'à la pharmacie, elle ne correspond pas aux vignettes mutuelle, etc, etc...

Il n'était même pas obligé de perdre son temps trois heures avec nous, ce con d'agent d'quartier ! Une simple convocation aurait suffit à me faire penser qu'en un mois, les choses bougent quand même... mais non, même ça c'est trop demander.

Le pire, c'est que taleur, quand on sera au Commissariat, je suis certaine qu'un Trouduc nous dira que ah, mais un agent de quartier va passer chez vous, fallait pas vous déplacer, hein !

Aucun commentaire: