mercredi 31 août 2011

Visite au (du) Commissariat...

Bon... euh... LoL !

Voici les explications données par l'agent de service :

"Mais ? Vous n'imaginez quand même pas que la Ville, en période de vacances, nous a déjà transmis votre dossier !!! Quand avez-vous signalé le changement d'adresse ?"
Nous : " ben... le 08 août... "
Lui : " mouahahahaha (sans blague, il s'est bien marré), si ça se trouve (il regarde son calendrier) ils nous l'ont envoyé le... 12... le 15, c'était férié, le 16, l'agent qui s'occupe de votre quartier se remettait de sa cuite, puis il est parti en vacances ... il ne revient pas avant le 05 septembre... s'il revient... donnez un coup de fil aux alentours du 05, et dites-lui qu'il peut passer, que vous ne bougerez pas de la maison, parce qu'il ne laissera pas d'avis de passage et ne repassera pas... si tout va bien, ça devrait être fait dans cette semaine-là... ou pas ! "

En même temps, il m'a grondée parce que je n'avais pas emmené mon Bad Boy aux Fêtes du 15 août en Outremeuse (heureusement, on y était allé l'an passé), après avoir deviné à l'accent que mon Bad Boy était Français...

Bref... plutôt comique, cette visite. Nos papiers ne sont pas près d'être en ordre, je pense...

Administrativement-vôtre...

Nous avons décidé qu'aujourd'hui, nous allions nous rendre à la Police.

Oooh ! C'est pas qu'on ait quelque chose à se reprocher, non ! Faut pas croire ! C'est pas nous qu'on a bouffé le jeune Russe, m'sieur l'juge !

Mais là, ça fait un mois que nous habitons notre nouvelle maison, que mon Bad Boy est allé signaler notre changement d'adresse au service Population de la Cité Administrative, et que nous attendons, en vain, la visite de l'agent de quartier, qui doit vérifier et confirmer que oui, nous sommes bien quatre à habiter ici, que l'habitation n'est pas une fausse domiciliation servant à arnaquer l'Etat, et qui doit nous refiler un papier qui nous donne droit, enfin, à un changement d'adresse officiel sur nos papiers d'identité.

Dit comme ça, ça a l'air simple.
Mais faut pas oublier non plus que nous vivons dans un pays qui n'a pas de gouvernement depuis plus de 400 jours...

J'ai donc l'impression que si on n'y va pas nous même, personne ne viendra nous trouver. C'est que, voyez-vous Madame, y'a les congés, le personnel réduit, beaucoup de travail quand même... faut attendre, ça va venir...
Ben non, j'ai plus envie d'attendre, parce que je voudrais bien qu'à la banque, on ne me dise plus que l'adresse que je donne n'est pas la même que sur papier, que mon courrier officiel arrive en temps et en heure à l'adresse que j'habite, que la puce de ma carte d'identité soit mise à jour, parce qu'à la pharmacie, elle ne correspond pas aux vignettes mutuelle, etc, etc...

Il n'était même pas obligé de perdre son temps trois heures avec nous, ce con d'agent d'quartier ! Une simple convocation aurait suffit à me faire penser qu'en un mois, les choses bougent quand même... mais non, même ça c'est trop demander.

Le pire, c'est que taleur, quand on sera au Commissariat, je suis certaine qu'un Trouduc nous dira que ah, mais un agent de quartier va passer chez vous, fallait pas vous déplacer, hein !

mardi 30 août 2011

C'est définitif...

... je hais ma voisine, la Mama Italienne !


Elle n'arrête pas de passer l'aspirateur.


Snif.

Rencontres sur Internet...

Hi hi...
Je cherchais depuis longtemps la perche... mon Bad Boy me l'a tendue ce matin.

Lu dans Libération :  " Un cannibale russe invite un homme chez lui pour le manger ".
Et dans l'article, on apprend que le cinglé est allé le chercher sur un site de rencontres pour homosexuels, car ce sont, je cite  "des gens réservés qui préfèrent ne pas afficher leurs contacts " (fin de citation).
LoL.

Je suis moi-même, depuis quelques années déjà, une vraie geekette (quoique je me suis méchamment calmée), et des rencontres, j'en ai fait des cent et des milles.
Parce que je me suis toujours refusé à rester virtuelle. Je suis quelqu'un qui existe vraiment, et j'aime savoir à qui je parle, j'aime connaître celui ou celle qui me fait marrer.

J'ai juste eu la chance de ne pas tomber sur des malades mentaux ?*

Mon meilleur ami (Tonton), je l'ai rencontré sur le net il y a maintenant... 9 ans ? 10 ans ?
Et bien qu'un peu à la masse, il ne m'a jamais mordu le moindre petit bout de doigt ! ^^
J'ai croisé des tas de potes que je continue à voir ou à entendre, régulièrement ou pas, j'ai rencontré des amis sur lesquels je peux compter en cas de coup +/- dur (clin d'oeil à Ø), j'ai fait la fête dans tous les coins de Gelbique et de France...

Je me suis même rendue dans le fin fond de la Bretagne, à plus de 900 km de chez moi, pour goûter au Chouchenn d'un musicien Breton qui m'en vantait les mérites !

Et il ne m'est rien arrivé de grave (et pourtant je sais que je fus quelque peu inconsciente, avec le recul). Que du contraire. Le Breton en question s'est avéré être l'Homme de ma Vie... (et c'est le Peket qui a eu raison de lui, pas le Chouchenn, hé hé).

Alors que penser de tout ça ? Bien sûr qu'il y des fous dangereux sur le Net... mais au coin de la rue aussi...
Doit-on pour autant s'interdire toute rencontre, réfléchie ou pas ?

* (à moins que ce ne soit moi, la psychopathe ?)

Réveil-Matin...

Bad Baby n'est pas un réveil fiable.
C'est mon Bad Boy qui l'a dit.
Parce que ce matin, il s'est réveillé à 8h12.
8h12 !!!!
Un record dans le genre !  (on le met au lit à 19h)
Mais 8h12, ça sera trop tard, quand je recommencerai à bosser !
Et Bad Baby est tellement contrariant, qu'il est capable de commencer ses vraies premières grasses-mat à ce moment-là !

Han !
Neuf mois et demi qu'on attend de pouvoir paresser au lit jusque 9h, ne fût-ce que le week end.
Et c'est maintenant qu'il va le faire.

Mon Bad Boy a aussi dit que dans 15 ans, il les fera, ses grasses-mat. Il dormira jusque midi, comme tous les ados.
Et nous, on ne pourra pas en profiter, parce qu'on sera vieux et qu'on se lèvera à 6h du mat, comme les vieux.

Je vais offrir un tambour à Bad Baby. Comme ça il grandira jamais.
Et nous on deviendra pas vieux.

lundi 29 août 2011

Make a Wish...

Je parlais tout à l'heure des rêves récurrents que je faisais il y a quelques années...
Celui du camion bleu, qui me renversait inexorablement* au même endroit, ou celui dans lequel j'étais la maîtresse attitrée de Michael Caine (qui n'est pourtant pas le plus sexy de la planète) (mais des fois, il se passe de drôles de choses dans ma tête).

Ces rêves-là, je ne les fais plus depuis que je connais mon Bad Boy.
Peut-être est-ce tout simplement parce qu'il comble mes nuits ? Allez savoir.

Cependant, après l'été merdique que nous avons eu, les travaux qui nous ont achevés, la toute petite semaine qu'il me reste avant la reprise... j'avoue que là, je rêve de vraies vacances, de voir la mer, de manger des crustacés, et de glandouiller ailleurs que dans la grisaille.
Je rêve aussi d'un aspirateur qui ne tomberait jamais en panne. Dieu qu'il me manque, lui.


*Y'a pas que J-J Goldman qui peut placer ce mot-là ! hé hé

dimanche 28 août 2011

Cent Gènes...

Contexte :
Mon Bad Boy vient de nourrir son fauve de fils, soit une grosse assiette de pâtes/légumes/jambon + un Ptit Gervais abricots... moi je fais la vaisselle.

Bad Boy à son Bad Baby : " faudra que tu goûtes aussi du poisson, un de ces jours... manière de réveiller tes gènes bretons "
Moi : (sourires)

A ce moment-là, Bad Baby, voyant son père attraper sa cuillère pour me la filer (pour la vaisselle), recrache vite-fait sa sucette et ouvre la bouche.

Alors je dis : " pas besoin du poisson pour réveiller ses gènes paternels, vu comment il est gourmand ! "  :)

Araignée du Soir...

... Espoir ?

Si le proverbe est vrai, on est en droit d'espérer beaucoup... vu la taille de la bestiole que j'ai croisée avant d'aller me coucher hier soir.
Je pense que notre nouvel animal de compagnie sera cette jolie demoiselle... bien plus voyante que la souris dont je n'ai jamais aperçu le moindre bout de queue.

Âmes sensibles s'abstenir...

(je suis assez fière de ma photo)

samedi 27 août 2011

A la Une...

Hier, comme le temps était à la pluie et à l'orage, Bad Baby et moi nous ne sommes pas sortis du tout...
Mais comme il faut bien qu'on mange, que nous faisons les courses au jour le jour selon nos envies, il a bien fallu que quelqu'un d'autre se dévoue... autrement dit mon Bad Boy est allé en ville. :)

Quand il est rentré (trempé) (mais courageux), il a dit un truc du genre  " mais quel bordel au dessus de St-Lambert, y'a des flics partout, la circulation est arrêtée, ché pas s'qui s'passe ".
(ajoutez à ça un léger accent breto-belgon-liégeois, et vous avez le ton).

Peu après, nous avons appris ce qui s'passait en bas :

(clique pour agrandir)

vendredi 26 août 2011

Prélude Automnal...

Nous y avons eu droit, à notre orage.
Ça a bien pété.
Ça a bien inondé.
Ça a bien plu toute la journée.
Ça nous a évidemment empêché de sortir avec Bad Baby.

Que fait-on dès lors avec un bébé de 9 mois quand une des dernières journées d'été est en fait le remake du déluge de Noé ?
On lui apprend à foutre le bordel dans la maison, pardi !

Matériel utilisé & compétences requises :
- une grande couette posée sur le carrelage du living, pour le protéger du froid dudit carrelage.
- la caisse complète de tous ses jouets.
- un coussin pour les vieilles fesses de Maman.
- patience et imagination parce que l'après-midi sera probablement long.

C'est ainsi qu'après un bon dîner copieux (grosse assiette de pâtes/carottes/poulet + dessert -Petit Gervais-), une sieste bien méritée (mais un peu courte), un goûter gargantuesque (panade Betterfood/banane/melon + Boudoir mangé sans aide et proprement), Bad Baby s'est éclaté à foutre le boxon dans le salon (parce qu'il n'y a rien de plus fun que de ramper en dehors de la couette, bien sûr).

(photo floutée artistiquement, isn't it ?)

Ceux qui parlent haut, ceux qui parlent fort...

Ayé !
Nous savons enfin qui sont les voisins de gauche.
Ils ont réapparu en début de semaine, après apparemment deux mois de vacances.
(deux mois de vacances ? encore des enseignants !)

J'ai rencontré le père alors que j'allais chercher le courrier en ptite culotte. Trop l'habitude de ne croiser personne le matin. Va falloir que j'enfile un bas quand je sors, maintenant. Sauf quand je nettoie. Je ne sais pas nettoyer autrement qu'en culotte. C'est comme ça.

Bref, je l'ai vu, il traficotait sa voiture (une autre, une troisième) (trois voitures et deux mois de vacances, c'est pas des enseignants, non) quand il m'a lancé un bonjour souriant.
Après j'ai vu trois gamins et une gamine. Pas de femme. Pas encore.
Ce jour-là, je me suis demandé toute la journée quelle langue ils parlaient. Je n'ai reconnu aucun style connu. Drôles de gens.

C'est quand notre ptit Italien de proprio est venu mercredi que j'ai compris, en les entendant papoter, que le voisin était aussi Italien ! Dingue ! Il parle tellement mal et a une si vilaine voix que je n'avais pas reconnu cet accent chantant que j'adore...

Accent chantant... Mon Q ! C'est sans avoir entendu sa femme !
Je ne l'ai toujours pas vue, mais purée, qu'est-ce qu'on l'entend !!!!
De 8h du matin à +/- 22h30, elle hurle.
Elle ne parle jamais. Elle hurle.
Sur les mômes, sur le mec, par la fenêtre, à travers les murs... elle hurle toute la journée. Sans s'arrêter une seule seconde, sans prendre le temps de manger, elle hurle.
C'est hallucinant.

Je dois dire qu'on est bien entourés... des poules, un coq, des cricketteurs chasseurs de pigeons, et une folle hystérique qui n'a jamais appris à parler simplement...
D'ici à ce que l'un d'eux apparaisse dans le Nouveau Détective, il n'y a qu'un pas. Je vois d'ici le gros titre :
" La poule grise des Paki, agacée par les sifflements des cricketteurs chasseurs de pigeons, assassine la mama italienne à coup d'oeufs empoisonnés ".

J'ai fait un Lotto pour samedi... avec nos gains, on achètera un mas en Bretagne, au bord de la mer, au calme.
(y'a pas de mas en Bretagne, m'a-t-on dit dans l'oreillette ! M'en fous, quand on gagne au Lotto, on met des mas où on veut !)

10 ans... déjà...

jeudi 25 août 2011

Un seul être vous manque...

Il est l'heure.
Je vais nettoyer.
A l'eau.
C'est pas le jour, on est jeudi.
Je ne nettoie jamais le jeudi.
Mais je n'ai plus d'aspirateur.
Alors je dois nettoyer à défaut d'aspirer.
Ma vie est toute chamboulée.

Je pourrais le remplacer par un animal de compagnie, remarquez...
Un tamanoir, peut-être ?

mardi 23 août 2011

Intempéries Improbables...

La question que je me pose aujourd'hui est celle-ci :
Les Gelbes de Gelbique habitent-ils tous le même pays ?
(et ça n'a rien à voir avec les conflits politico-linguisto-ridicules)

Aujourd'hui, jusque 13h environ, il a fait plutôt gris... après, le ciel s'est éclairci, et nous avons pu profiter d'une superbe journée vachement chaude et pleine de soleil... alors qu'à la radio, les journalistes déploraient la pluie battante et les inondations dans des endroits situés à à peine 1 heure de chez nous.
Alors que nous nous plaignions presque de ce trop plein de chaleur inhabituelle, nos voisins se battaient contre la pluie, la boue, et tous les problèmes qu'un orage faramineux peut entraîner.


C'est fou quand même !
Si nous vivions dans un pays grand comme l'URSS la Russie, je comprendrais, mais la Gelbique, elle est minuscule ! Et malgré ça, tant de météos différentes !

lundi 22 août 2011

Aspi killeuse...

A l'attention des yeux fragiles et des âmes sensibles :
ce qui va suivre est truffé de jurons grossiers.


Nom de dieu de bordel de merde !
Mon nouvel aspirateur est mort !
Il avait à peine 6 mois (et une garantie de je ne sais plus combien, j'ai perdu le ***tain de papier !).
J'ai juste aspiré les trois chambres, sans tirer sur le fil, sans surchauffe, sans rien faire de mal.
Il s'est éteint, pour ne plus se rallumer.

Merde quoi !!!!!!
Ils peuvent pas vendre des trucs qui tiennent plus de 6 mois ?
C'est le 4ème en 3 ans que je bousille !
Et jamais de ma faute.
Sauf une fois.
Mais il était vieux.

Et évidemment, quand on n'a plus une tune pour un neuf !

Chier !!!

Voisine Chieuse... phase 1...

Notre nouveau nid d'amour est une maison mitoyenne, située dans une rue plus ou moins calme dont toutes les cours (ou tous les jardins) donnent sur la rue. Cours / jardins privés, bien entendu .
Bref, le genre de rue dans laquelle j'ai grandi... le genre de rue où tout le monde connaît tout le monde, où chacun se fait signe ou se dit bonjour, le genre de rue qui grouille d'enfants et de ptits chiens, de familles nombreuses ou pas, de couples de ptits vieux ou de ptites vieilles veuves.
Une rue tranquille comme il en existe des cents et des milles dans toutes les grandes villes, un peu retirée du centre-ville bruyant, mais pas si loin quand même.
Un peu à l'image d'un ptit bonheur pépère, sans ressembler pour autant à Melrose Place ni à Wisteria Lane (nous sommes des gens simples, nous).

A notre gauche, on ne sait pas qui habite là... depuis un mois que nous sommes là (+ un mois de travaux), nous n'avons encore vu personne, et les deux voitures stationnées dans la cour n'ont pas bougé d'une roue.
A notre droite, une famille (nombreuse) de Paki. Avec deux (ou trois) ados, 5 ou 6 poules et 1 coq.
Les poules caquettent toute la journée (et nous on complote à propos du menu du soir, coq au vin ou poule au pot?), quant aux humains, on ne les voit pas avant 17h environ.
Et quand je dis humains, je ne parle que des ados, qui passent leur temps à taper dans une balle dure avec des planches de bois battes (cricket, que ça s'appelle, paraît que c'est un sport national, chez eux).
Pas de quoi fouetter un chat, quoi.
Sauf que...
Leur balle tombe continuellement dans notre cour.
Pas grave, me direz-vous.
Sauf que...
Sauf que ce sont des ados, et non plus des mômes de 4 ans qui font ça accidentellement, donc ils ont au moins 16 ans, et j'estime qu'ils sont en âge de comprendre qu'à présent la maison n'est plus vide, que la cour est privée, et qu'ils n'ont pas à pénétrer chez nous comme s'ils étaient chez eux.
Je suis du genre chacun chez soi, je ne me mêle pas à ta vie, ne te mêle pas à la mienne.
Notre cour (6,80mX5,50m) est vide, pour le moment.
Mais elle sera un jour aménagée pour que nous puissions y bronzer, ou y dîner, pour que Bad Baby y joue au ballon ou à vélo... bref, c'est un endroit privé, entouré d'une grille et d'une barrière que n'importe qui n'a pas le droit d'ouvrir.

La fenêtre du living donne sur la cour. Et le soir, à la lumière, ces intrus me voient en petite tenue (ou en pas de tenue du tout) quand ils viennent récupérer leur balle.
Je suis chez moi, et en droit de me balader à poil ou pas.

Bref, hier soir, je les ai surpris et tancés... j'ai expliqué tout ça calmement.
Et je ne suis pas sûre qu'ils aient compris.
A leur yeux étonnés, je pense que j'ai été cataloguée direct de chieuse, voire chiante.

Mouais.
Mais j'ai pô envie de sortir tous les soirs pour attacher la grille avec un cadenas.
Parce que nous habitons une maison, pas une prison.
Parce qu'ils n'ont qu'à comprendre que moi, je ne vais pas chez eux dès que l'envie m'en prend (et elle me prend souvent, quand je pense à assassiner une de leurs poules).

Donc voilà. Après un mois, j'ai mes premiers ennemis.  :)
Je me demande vraiment qui sont les voisins de gauche...  ^^

dimanche 21 août 2011

Promesse tenue...

Il y a quelques mois, nous avions promis à Bad Baby qu'il aurait des frites quand il aurait au moins 5 dents.

Vendredi, chez la Reine Mère, il a donc goûté à ses premières frites...
Hum...
S'il avait pu engloutir une assiette entière, il l'aurait fait !
Faut dire aussi que les frites de la Reine Mère sont les meilleures du monde.
Mais pour un qui refuse d'ingurgiter des patates, là, il s'est lâché, notre demi-belge !  ^^
Dans la foulée, il a même mangé ses premiers haricots verts !
Du coup, on s'est encore fait passer pour des parents affameurs, vu comment il s'est jeté sur ces nouvelles gourmandises.  :)

Prochaine étape, la bière Trappiste.

Sinon, moi, j'ai vu Doc Gynéco. Il m'a remonté le moral, m'a refilé le même traitement qu'il y a un an et demi, càd celui qui va faire de mes ovules des ovules de combat; et, c'est décidé, la prochaine fois, j'accoucherai là-bas, dans mon pays, avec mon Doc Gynéco, et non plus avec un inconnu qui n'est même pas fichu d'être là en urgence quand on a besoin de lui.

Ce ptit séjour chez la Reine Mère nous a reposé. En tout cas, moi, j'ai bien dormi. Loin des poules et des bruits nocturnes des Paki, j'ai dormi mes deux nuits comme un bébé.
Ceci-dit, la Reine Mère et ses filles (les autres, pas moi) (moi je suis géniale) sont extrêmement fatigantes, et ça fait du bien de se retrouver chez soi, au calme.
On pourrait croire que la vie en citadinie est plus bruyante qu'en ardennie, c'est mal connaître ma famille.

Autre point positif: nous avons eu une (presque trois, même) journée ensoleillée de plein de soleil ! Mais vraiment plein de soleil, hein ! On en était arrivé à douter de l'existence de celui-ci. Mais contre toute attente, il a fait beau, dans mon No Man's Land d'origine !
Comme quoi...


jeudi 18 août 2011

La rentrée...

Le Ptit Con est inscrit dans une école !
On a fait ça hier matin. Vaut mieux tard que jamais.
Mais bon, mon aîné est un garçon dont la vie sociale qui n'a rien à envier à celle de Barak Obama, et faut quasi prendre un rendez-vous trois semaines à l'avance pour avoir la chance de le croiser 15 minutes !
Bref, on a trouvé une école qui a l'air cool, avec les options qu'il voulait, pas trop trop loin de la maison, dans un cadre entouré de verdure, et tout et tout...
Reste à le reprendre en main et veiller à ce qu'il bosse sans faire le con comme l'an passé.

C'est ma première rentrée scolaire depuis 5 ans.
Avant, c'était le job de son Papa.
Va falloir que je m'y remette moi aussi, je ne sais plus comment ça se passe. ^^

Moi aussi je rentre en septembre.
En principe.

Je suis allée hier aussi (quelle journée, hier!) à mon ancien boulot, celui-là même que j'ai quitté y'a deux ans parce que la boss me gonflait grave et que valait mieux que je la quitte avant de commettre un meurtre.
De l'eau a coulé sous les ponts, en deux ans.
Je lui manque, parce que je suis la meilleure (elle n'arrête pas de le dire) (mais je le savais déjà), et elle a compris ses erreurs (qu'elle a dit aussi).
Entre temps, il y a eu la naissance de Bad Baby, et ce ptit monstre la manipule comme il veut (elle fait partie des ptites vieilles qui craquent totalement devant lui)... dès lors, elle m'a même dit de choisir mes horaires, de lui proposer, de venir " je t'en supplie " en discuter au plus vite... ce que j'ai fait hier, donc.

Et voilà ce que je lui ai proposé :
Un mi-temps (19h/semaine) réparti ainsi :
- mercredi, jeudi et vendredi --> ouverture (9h30) / 13h30
- samedi -->9h30 / 18h
- congé lundi (et dimanche et mardi puisque ce sont les jours de fermeture de la boutique)

Ce qui me ferait, en résumé, trois jours de repos, tous mes après-midi de libres, et le samedi la journée complète car c'est censé être le plus gros jour.
Et elle a dit oui.  :))
Elle a demandé à partir de quand, j'ai dit début septembre ?
Ok.
Et voilà.
Si mon boulot ne dépendait pas d'une commission paritaire réglementée, j'aurais pu demander 30€ de l'heure qu'elle aurait dit oui !  :))
Dommage.

Voilà voilà. On va tester tout ça... et bien sûr, je rapporterai toutes les anecdotes, parce que de cette boutique, en trois ans, j'aurais déjà pu écrire 6 tomes... et rien n'a changé.

9 mois + 9 mois = 18 mois de bonheur...

Bad Baby a eu 9 mois hier.
(Tonton 43 ans. lol)

Il se tient assis sans aucune aide, comme un grand, et il faut le voir se concentrer sur un livre, ou un jouet. (je parle de Bad Baby, hein) (Tonton ne se concentre pas sur des livres, LoL)
Il adore jouer en haut, dans sa chambre ou la nôtre. Parce que là, il va où il veut. Bien plus libre que derrière les barreaux du parc, il rampe derrière sa balle, se dépense, fait vingt fois le tour de la pièce, sans aucun risque de se blesser (ou presque).

Dans son bain il se tient bien également, dans son ptit siège de bain, mon Bad Boy ne pouvant plus prendre son bain avec lui (j'ai dit qu'on avait une salle de bain merdique et une baignoire minuscule ?), et prend dorénavant ses repas dans sa chaise.

Ses repas ?
Oui oui.
Plus de dix jours qu'il mange enfin du solide à midi.
Pas de patates, non.
Mais il apprécie les pâtes, le jambon, les carottes, les courgettes... tout ce que son Bad Papa lui cuisine, ça passe (sauf quand il décide de piquer une crise, comme hier) (et encore, ça passe quand même, entre deux hurlements) (quel sale caractère il a, ce Bad Baby!).

Depuis qu'il a sa propre chambre, il dort comme un bébé. Plus de soucis la nuit, longues sièstes le matin et l'après-midi (le plus souvent)... Bad Baby, bien que parfois colérique, est charmant, agréable, et est de plus en plus beau.
Et on dit que la perfection n'est pas de ce monde ? Tsssss. Montez jusqu'à Liège, les gens, et vous verrez !  ^^

Il boit presque son biberon d'eau tout seul. Faut juste un peu l'aider pour le pencher. :)

Et il commence à vouloir se lever.
'Fin... il commence à penser à vouloir se lever.
Disons qu'il s'accroche aux barreaux du parc, et qu'il tire sur ses bras.
Quand il aura compris qu'en même temps, il lui faut pousser sur ses jambes, ça sera bon !  ^^

Dans le mode d'emploi du bébé, il est écrit que bébé se sert de son pouce et son index pour attraper des petites miettes et autres petites choses...
Le soucis, c'est que chez nous, il ne traîne JAMAIS de petites miettes, parce que je dégaine l'aspi plus vite que mon ombre... donc sur ce point, il risque d'avoir un peu de retard... ou pas, on ne sait pas vérifier.  :p

Et les dents ???
Il en a quatre et demi, Madame ! Trois en bas (2 incisives centrales, 1 incisive latérale) et deux en haut (les deux incisives latérales, étrangement) (ça fait Dracu) ^^
Cet aprèm, on va dans mon Ardenne Natale, chez la Reine Mère... où il goûtera sa première frite demain !


mercredi 17 août 2011

Week end de merde...

Y'a des périodes comme ça où rien ne va comme on le voudrait.

Hier, j'ai passé la matinée à l'hosto.
J'aurais aimé que ce soit pour une cheville foulée, mais ma cheville va mieux, et je n'ai pas de certif-carottage à remettre à un boss, comme le type qui me suivait.
J'aurais aimé que ce soit la conséquence d'un long week end festif et alcoolisé, ça tombait bien, c'était la fête en Outremeuse... mais nous sommes plutôt fauchés casaniers, donc on ne sort pas.
J'aurais aimé que ce soit juste pour visiter les Urgences, ça devient une tradition, visiter les Urgences, peut-être dans l'espoir de croiser enfin George Clooney ?
J'aurais aimé ne pas y aller, en fait. D'autant que je n'aime pas George Clooney.
Mais voilà, des fois, c'est pas nous qui décidons que le malheur ne frappera pas à notre porte, pas cette fois... et pourtant.

Jeudi, il y aura une seconde prise de sang, pour la comparer à la première... mais je ne suis pas dupe, je sais bien que le taux de hcg aura diminué, et non augmenté...
La docteresse (Michaël Jordan en féminin) a tenté de minimisé la chose, mais une maman sent quand c'est grave ou quand ça ne l'est pas...

Et encore une fois, nous avons raté l'enterrement de Matî l'Ohê !

lundi 15 août 2011

Semaine de pleureuse...

Si j'avais été dans mon Ardenne Natale, cette semaine, j'aurais accompagné la Reine Mère à au moins deux enterrements.
La Reine Mère adore les enterrements. Non pas qu'ils la réjouissent, loin de là, mais ça lui fait une (voire plusieurs) sortie(s) sur la semaine, et du haut de ses presque 82 ans, elle compte le temps qui passe et les connaissances qui restent...
Cette semaine, au programme, notre instituteur primaire, à mes soeurs et moi.
Un homme adorable et adoré.
Le genre d'homme à qui tout le monde aurait chanté  " adieu Monsieur le Professeur "...

Puis Mimie, grand-mère du meilleur pote du Ptit Con, une de mes camarades de ragots et potins.

Comme nous avions prévu un rendez-vous vendredi chez Doc Gynéco Ardennais (j'ai perdu le Doc Gynéco Liégeois), nous rentrerons donc jeudi, un jour plus tôt, parce que voilà, je dois être là pour Mimie et son ptit fils.

Autre enterrement, plus burlesque, plus folklorique, celui de Matî l'Ohê, qui clôture les festivités du 15 août, à Liège.
Matî l'Ohê est un jambon à l'os, comme le laisse deviner sont appellation wallonne qui signifie Mathieu l'os. La célébration est accompagnée des larmes de nombreuses pleureuses.
L'an passé, il pleuvait comme vache qui pisse, et nous avions assisté à cette cérémonie, éberlués, devant la télé.
Demain, à 17h, on espère bien pouvoir voir ça de plus près.  :)

samedi 13 août 2011

Obsolète...

L'URSS n'existe plus.
Il faut que je me fasse une raison.
Et la Gelbique n'a plus neuf provinces, mais elle en a dix depuis 1995 !

Tout ce que j'ai appris à l'école en géo n'existe plus.
Quand Bad Baby ira à l'école, j'apprendrai avec lui. Ptêt que là, je perdrai mes automatismes ?

Tout ça est venu tout à l'heure, quand, en regardant mes statistiques, j'ai vu la Russie. Et comme je demandais à mon Bad Boy quels étaient leurs fuseaux horaires, aux Russes, et que je tapais sur mon ami Google  " fuseaux horaires URSS ", il a ri et m'a rappelé que l'URSS n'existait plus... depuis 1991 !

Mouais, bon !
Mais quelle idée aussi de changer à tout bout de champ des trucs que l'on pensait immuables !
C'est comme les paroles de la Brabançonne !
J'étais fière de les connaître... et paf, c'est plus les mêmes !

Quand Bad Baby ira à l'école, ptêt même qu'il n'y aura plus de Gelbique, mais deux, voire trois états fédéraux...

Arf.
J'aime pô quand le monde change, surtout quand c'est pas forcément en bien...

jeudi 11 août 2011

Tintin ou Bécassine ? (le retour)

(réalisé sans filet le 11/08/2011 à 12h15)
(clique pour agrandir)

(sourires)

mercredi 10 août 2011

Histoire de gènes...

Le Français, qu'il soit moyen ou pas, raffole du fameux plat  " Jambon-Coquillettes " .
Je le sais pour l'avoir lu, vu à la télé, entendu dans les pubs, ou dans l'École des Fans... c'est une institution, en France, le Coquillettes-Jambon !  :))

En Gelbique, on n'a pas été élevé à ça. Ou très peu. Ou à la frontière.  ^^

Tout ça pour dire (et me moquer aussi un peu) que Bad Baby, bien que détenteur d'une carte d'identité belge, ne peut renier ses origines paternelles.
Ce midi, sans une seule grimace, sans une once de crise de colère, sans rechigner une seule fois, ce midi donc, il a avalé, en souriant s'il vous plaît, une assiette pleine des fameuses petites pâtes au jambon (et carottes, manière qu'il s'habitue enfin à ce premier légume).

Ça doit être dans les gènes.
Plus tard, il accompagnera sans doute ce plat d'une bonne vieille Jupiler.
Je me demande comment il réagira quand il pourra enfin goûter aux frites de la Reine Mère, une fois...

dimanche 7 août 2011

Serial Killer...

Bad Baby est un véritable tueur de ptites vieilles.
Son terrain de prédilection : les bus.
Son arme fatale : ses yeux.
Son jeu préféré : crier comme un petit sot quand le bus démarre, râler à chaque arrêt, recommencer à chaque démarrage.
Le tout en lançant des regards à gauche et à droite, manière de bien accrocher ses futures victimes.

Et ça ne rate jamais. Bad Baby est un manipulateur en herbe.
Il y aura toujours quelqu'un pour s'extasier devant lui. Et il adore ça. Et il en joue.
Bad Baby est la star du 12, mais aussi du 1, du 4,...
8 mois et demi.
Ça promet...

Ses yeux, il les tient de son Bad Boy de Père.
J'n'ose plus les laisser seuls dans un bus. Ils font des ravages, et ptêt même qu'ils provoquent des crises cardiaques chez les ptites vieilles.

vendredi 5 août 2011

On ne peut pas être et avoir été...

Dur constat, mais pourtant si réel...

J'avais 16 ou 17 ans quand j'ai commencé à travailler comme étudiante chez un restaurateur italien.
Le type même de l'Italien macho au grand coeur, avec en prime, un fichu caractère ardennais de derrière les fagots. Rien ne me laissait croire que je resterais plus d'un week end sous ses ordres, et pourtant... au fil du temps, de ses déménagements, ou des miens, devenus amis,  j'ai continué à lui donner de temps en temps des coups de mains... parce qu'il n'a jamais pu garder une serveuse, et que je suis une des rares (voire la seule) à le supporter depuis plus de 20 ans. :)

Hier soir, je suis allée chez lui (il a emménagé à Liège en même temps que moi, ou presque), parce qu'il avait besoin de quelqu'un pour l'aider (et ce soir et demain)...
Un jeudi soir très calme, les gens sont en vacances, juste quelques plats à emporter, et une table dans le resto.
Pas la mer à boire, donc.

Et ben si !
Je me suis rendu compte que j'étais bonne pour l'hospice, tellement mes jambes ont souffert de rester debout trois heures (seulement trois !!!!) d'affilée!
Trois petites heures de rien du tout, et je suis rentrée comme après deux marathons consécutifs. Alors que j'étais la  " sorcio " la plus rapide de l'Italie !
Je suis vieille.
Je dois me faire une raison, je suis vieille.

mercredi 3 août 2011

La Visi-Pédiatre Mensuelle...

Ce matin, on a failli noyer Bad Baby.
Sous la pluie.
Parce que, on a beau lire sur le calendrier qu'on est au mois d'août, il pleut comme vache qui pisse.
Bel été en vérité, que nous avons là. Un mois de juillet sous la flotte, dans le froid et le vent, et un mois d'août qui suit le même chemin, à la seule différence que, pour le moment, nous avons quand même plus chaud que le mois qui vient de s'écouler. Tsssss.

Donc, c'est en partant (et en revenant) pour la visite mensuelle à l'ONE, que Bad Baby a goûté une fois de plus au bonheur de vivre en Gelbique.

Visite de routine, mais nous avions hâte de connaître le poids et la taille de notre bambin adoré (pas de balance à la maison, cet objet du Diable est proscrit), et de cafter que non Madame, il ne mange toujours rien d'autre que ses panades de fruits et ses biberons de lait !
Que oui Madame, on a tout essayé... sauf les pâtes et le riz. Ah ? On peut ? Go alors, ce midi, ça sera pâtes et carottes.
Oui, je sais qu'à son âge, il aurait déjà dû commencer la viande et/ou le poisson... mais on fait ce qu'on peut, et en gros, ce qu'il veut ! :p

Bref, il va évidemment très bien, à part ça. 8kg380, 71cm, il s'assoit correctement, il rampe, il tire sur le stéthoscope de la doctoresse, manquant de l'étrangler, mais c'était ça ou le pipi habituel, et aujourd'hui, il s'est retenu !  :)

Il a fait aussi connaissance avec deux  " grands "  d'au moins 5 ans, et s'est aperçu qu'il y avait plus bruyant que lui. Vexé, il a un peu pleurniché, et a préféré revenir dans les bras de Maman !  ^^
Le prochain rendez-vous aura lieu le 14 septembre. Mangera-t-il enfin normalement ? Suspens.
Bad Baby a, je crois, l'intention de nous faire passer pour de mauvais parents nourriciers.

[Edit de 13h00] : pâtes-carottes... OK !!!!
Il a mangé tout !  Il est donc comme moi, il n'aime pas les patates !  :))

mardi 2 août 2011

Envie de meurtre au Prince Albert...

Après avoir fait l'état des lieux de sortie de l'appartement, je devais encore rencontrer la nouvelle locataire (une vieille peau chieuse genre Tatie Danielle) pour remplir les papiers des transferts d'eau et d'électricité.

Nous avions rendez-vous hier au Prince Albert (ce n'est ni le piercing, ni l'Albert de Monac) à 15h.
J'avais peur de péter un câble en sa présence, au vu du harcèlement qu'elle m'avait fait subir tout le mois de juin pour venir mesurer encore et encore l'appart... mais contre toute attente, la rencontre s'est passée si pas amicalement, du moins très courtoisement (elle a même dit, en voyant ma date de naissance, que je ne faisais pas mon âge, mais au moins 10 ans de moins !) (du coup, ça me fait un an de moins que mon Bad Boy !) (hé hé).

C'est après. Quand le proprio m'a téléphoné pour savoir pourquoi je ne lui avais remis qu'une seule clef que j'avais finalement gardé.

KWAAAAAAAAAAA ?????? (que je hurle presque dans le portable)

Cette folle a en fait oublié les 4 clefs de la porte d'entrée, les 2 de l'ascenseur, les 2 de la boite à lettres, les 2 puces d'en bas, et les 2 des grilles de sécurité, ainsi que la clef de la cave (si je compte bien ça fait donc 12 clefs) dans la cuisine de l'appartement vide après l'état des lieux, et est allée se plaindre du fait que je les avais gardées.

Je vais la tuer.
Si je la revois, je la tue.
J'ai expliqué à mon ex proprio (qui s'est marré) et lui ai dit qu'elle était folle, et qu'il n'aurait jamais la paix avec elle.

Quant au lieu de rendez-vous... hum...
Le Prince Albert, ça s'appelle. C'est une brasserie fréquentée par des ptites vieilles. C'est d'ailleurs assez étonnant de les voir toutes attablées seules, table par table, attendant je ne sais quoi... l'amour ou la mort.
On y mange apparemment... ça sentait très bon.
Mais le personnel est hyper désagréable, l'Ice Tea n'est pas du Lipton, et, comble de l'horreur, un gros chat se balade de tables en banquettes en maître des lieux !
Un chat dans un lieu de restauration, ça me dépasse ! Ça me dégoûte !
N'en déplaise aux amis de cet animal, il n'y a rien de plus dégueu que de boire ou manger là où un chat s'est baladé et léché !  Beurk !

Ça m'a bouffé mon aprèm, mais bon, ça, c'est fait.
L'envoi de mes propres papiers, c'est fait aussi.
Reste à prévenir l'Officiel Administratif de notre changement d'adresse (ça promet de chouettes heures de file, ça), et à trouver une école pour le Ptit Con (ce qui n'est pas aussi facile que ça en a l'air).

Mais aujourd'hui, si aucun courrier rabat-joie ne vient entacher cette seconde journée ensoleillée, j'ai décidé que je glandais !!!