jeudi 14 juillet 2011

Offensive St-Joseph, jour 3...

J'avais l'impression de bien avancer dans les travaux, jusqu'au moment où le Ptit Con m'a demandé si on y arriverait un jour... euh... je voulais y croire, il m'a à nouveau découragée.

Mais je saute des lignes, là.
Rembobinons jusqu'à hier.

La peinturlureuse en chef et le Ptit Con ont abattu un boulot monstre.
Les secondes couches de la cuisine et du living se sont terminées dans l'aprèm, ainsi que la première couche de notre chambre... qui n'en n'aura pas de seconde avant un ptit temps, parce que le Ptit Con est tombé à court de peinture, que mon Bad Boy est allé en rechercher un pot, mais comme j'avais badigeonné l'étiquette (pas fait exprès, je l'jure) portant la référence du savant mélange de gris et de vert-quasi-inexistant, il est revenu avec un ton plus qu'approximatif, que je déteste, et qui finira finalement dans son bureau (lui, il aime bien).
Premier couak.

Les meubles de la cuisine ont également été montés et placés à l'endroit qui leur était réservé... lesdits meubles assez décevants au final, parce que quand même vachement abîmés (dans l'emballage apparemment)... voilà ce que c'est d'acheter du pas cher, me direz-vous... raison de plus d'y faire encore plus attention, répondrai-je.
Deuxième couak.

Aujourd'hui, le Ptit Con et moi, on est allé nettoyer la cuisine, puisqu'elle est plus ou moins terminée...
Arf...
Je résumerai la crasse et la graisse que nous avons gratté et frotté pendant plus de trois heures par un seul mot : de la merde. J'appuierai même sur le terme en le coupant et en le prononçant à la façon de Jean-Pierre Coffe : DE-LA-M-ER-D-E !!!

Je n'arrive pas à imaginer des gens vivant dans une crasse pareille. Je suis curieuse de voir la tête des anciens locataires... je me dis qu'ils ne doivent pas valoir grand-chose quand on voit l'état dans lequel ils ont laissé cette maison, qui pourrait être un véritable petit bijou (et elle le deviendrait si on en avait les moyens, mais bon) !
C'est hallucinant !
Plus je frottais, plus j'hallucinais !
Il me faudra des semaines de nettoyage pour récupérer la couleur originelle du carrelage, mais j'y arriverai, tudieu !

Nous avons aussi profité des tickets  " libre parcours d'un jour "  pour aller choisir une armoire pour ses fringues. Ça nous a donné l'occasion de visiter ce coin de Liège que je ne connais pas, et de repérer les commerces de première nécessité*.

Conclusion : une journée dans la merde, dans le froid et la pluie (climat digne d'un mois de novembre) (mon otite ne s'arrange pas, je tousse encore plus, et le rhume est pire que jamais), mais on a bien ri, et je me suis rendue compte que mon gamin de 16 ans était un chouette gamin, agréable, sympa, gentil et marrant.

(là, ça se voit pas, mais il mesure 1,82m, donc il visse en hauteur, pas moi) lol
Les premières photos paraîtront demain, parce que quand j'ai voulu photographier la cuisine peinte, propre, et en partie meublée, les piles de l'appareil numérique ont rendu l'âme !
Troisième couak.

Voilà voilà. Demain, on enlève la crasse du living, et puis on s'accorde quartier libre.

Mon Bad Boy quant à lui s'est occupé de Bad Baby, ce qui n'est pas forcément de tout repos non plus, mais a profité de la sieste du bébé pour... siester lui aussi.
Samedi, il attaque le hall et le premier palier.
Samedi, le Ptit Con sort avec ses potes.
Samedi, je pouponne à mon tour et je tente de glandouiller... et de faire mes ongles !

*quand on a un Bad Boy et un Ptit Con à la maison, les commerces de première nécessité, ce sont ceux où on vend de la bouffe !  :p

Aucun commentaire: