dimanche 24 juillet 2011

Offensive St-Joseph... je frotte toujours...

Bon, cet après-midi (on a glandouillé la matinée, parce que merde, hein, on est crevés), j'ai pris mon courage à deux mains, mon aspirateur et un seau, et je me suis lancée dans un combat contre la crasse aux étages et dans les escaliers.

Deux heures et demi plus tard, je pense pouvoir dire que j'ai gagné cette bataille-là aussi.
Mais pas sans perdre l'usage de mes doigts (articulations niquées parce que frottage à la main/à l'éponge), et toute sensibilité dans le bas du dos, le milieu du dos, le haut du dos, les pieds, les mollets, les cuisses, etc, etc...
Chui trop vieille pour ces conneries, moi !
Mais bon sang, pourquoi on n'a pas choisi une maison propre qu'il suffisait juste d'aménager ????

Mais c'est propre, et c'était le but.
J'ai mis une interdiction de monter pour le proprio et ses fils, qui sont en train de nous installer une nouvelle baignoire en travaillant comme des porcs.
C'est bien gentil, pour la baignoire, mais putain, tout avait été nettoyé, et tout est à refaire, au rez de chaussée !
GRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR !!!

Comme j'étais lancée, j'ai également fait (une première fois, parce qu'il en faudra d'autres) la cour.
4 seaux d'eau javelisée plus tard, elle est un rien plus propre et commence à ressembler à une cour.

Le prochain qui tape un mégot de cigarette devant MON seuil dans MA cour, je l'explose !!!!!!!!! Et je ne rigole pas. Parce que c'est mon dos que je suis en train de niquer !

A part ça, je suis contente, faut pas croire.  :)
Toutes les caisses de bouquins, de disques, de dvd, de cd's, de vaisselle(s), de déco sont déjà sur place.
Il me faudrait une voiture demain pour le linge de maison, mais bon...

Mercredi, on passera notre première nuit là-bas... va falloir secouer le proprio et ses fils, parce que jeudi, j'aimerais AUSSI prendre une douche et commencer la seconde phase : le nettoyage final et le rangement final.
J'vais pas camper une semaine dans la crasse avec un bébé de 8 mois, c'est mal me connaître.

Aucun commentaire: