mercredi 29 juin 2011

Done...

Coup d'oeil sur ma checklist :

- trouver une maison, c'est fait,
- les caisses à bananes pour les armoires du salon, c'est fait,
- le coiffeur, c'est fait,
- trouver une toilette pour le mariage du 2 juillet, c'est fait (et pour moi, et pour le Ptit Con, et pour mon Bad Boy),
Reste à emballer ce dont on ne se sert pas... à faire dès notre retour de mon Ardenne Natale.

Finalement, le coup de la liste, ça marche. A refaire. :)

En attendant, cool Raoul, et ce jusque lundi. Grosse envie de profiter de ces 4 jours de battement...
Bon week end, les gens ! A lundi.

Le Ptit Con et la carotte miracle...

Un sms hier après-midi :

" J'ai réussi ! Pas d'exam de repeche " !

Le Ptit Con a réussi son année !!! Chui toute contente contente !

En fait, il la doublait, n'ayant rien foutu (mais RIEN foutu) l'an passé.
Mais il s'en est mordu les doigts, en se rendant compte, à la rentrée, que non seulement il perdait ses potes, qui eux avaient réussi, mais qu'en plus, il retombait dans une classe de gens plus jeunes d'un an (et ça, ça l'a vexé, quelque part).
Ajoutons à ça la carotte de Maman (après les remontrances habituelles dans pareil cas) (tsé, genre  " je te l'avais dit, j'ai vécu ça avant toi... c'est malin, t'avais les capacités et tu fous tout en l'air "), soit : " tu réussis ton année sans un seul examen de repêchage, je t'offre le Sonisphère, et mon Bad Boy (qui lui, le mérite) (et qui veut voir Metallica, surtout) t'accompagne ".
Le reste du deal étant de réussir les trois années qui viennent et qui le conduiront jusqu'en Rétho (le Bac, en France).

Nouveau départ dans une nouvelle maison, avec à nouveau sa maman (c'est moi, hihi) et son ptit frère (c'est Bad Baby) (lui, il réussi à ramper pour attraper sa sucette)... on y croit !
Il va finir Prix Nobel, mon Ptit Con !

lundi 27 juin 2011

Ebullition...

On imagine pas le boulot que fait une cervelle pendant la nuit.

La mienne en tout cas est en ébullition constante depuis que :
1° j'ai pris rendez-vous mercredi passé pour visiter cette maison trouvée sur un site d'annonces immobilières
2° nous avons la clef de ladite maison, premier coup de coeur depuis l'arnaque à l'appartement, premier coup de coeur aussi depuis la maison que je louais dans mon Ardenne Natale avant de venir à la ville (j'adore cette expression, ça fait un peu  " Martine  " ) (j'adorais cette maison).

Quand je parviens à m'endormir, mon subconscient (ou mon inconscient ?) se concentre exclusivement sur les peintures, sur les vinyles, ou sur la disposition des meubles... sur nos maigres économies, aussi...
Parce qu'il va falloir trouver une cuisine.
Et un lit pour le Ptit Con.
(et accessoirement, penser à l'inscrire dans une école)

La déco, je la vois dans ma tête. Jeudi, nous allons faire une première exploration peinturale chez Gamma...

Mon Bad Boy, qui n'imagine pas à la même vitesse que moi (pas qu'il soit plus lent, mais bon, c'est un homme, hein), me freine dans mon élan à coup de   " attends de voir... "  et autres   " faut qu'on la revisite une fois "...

Han, mais j'ai pô besoin de la revisiter, je sais !

J'ai toujours été comme ça. Soit je sais, et voilà.
Soit je ressens rien.
Qu'est-ce qu'il croit, lui... quand j'ai vu ses mollets la première fois, j'ai su !
Et j'avais raison.... :))
(j'en vois un bondir, celui-là même qui a tenté de me rassurer lors de mes doutes, mais voilà, si moi je savais, j'étais pas sûre que Lui le sache, hein ^^ ).

Bref, j'ai hâte, mais vraiment hâte, d'avoir un rouleau en main et de commencer à peindre !

On s'est mis d'accord sur les tons de la chambre de Bad Baby, de la cuisine, du hall des paliers et de la cage d'escaliers, sur les tons du bureau, aussi... pour notre chambre, y'a encore quelques hésitations, mais le living est encore en pourparlers... Quant à la chambre du Ptit Con, elle sera bleue. Quand je lui ai dit qu'il faudrait qu'il vienne choisir ses couleurs, il a juste dit  "bleue, mdr "...  (des fois, il parle en langage sms... des fois, c'est vraiment un ptit con) .

Quand on commencera, je posterai les photos avant-après. J'ai toujours rêvé de faire des avant-après ! J'ai des rêves tout con, hein ! :)

samedi 25 juin 2011

Happy House...


Bon alors... le coiffeur, c'est fait, ma colo, c'est fait, et la maison... tadam... c'est fait !!!!!!

On l'a visitée... elle nous a plu (enfin, moi j'avais déjà craqué), et voilà ! Proprio sympa, on a déjà une clef pour commencer les travaux quand on veut ! Hé hé.

Et voilà à quoi ressemble l'extérieur :

(clique pour agrandir)
Elle a de la gueule, hein ouais ? ^^
On est contents contents ! Bon, y'a vraiment pas mal de boulot, mais ça va l'faire !
Et en septembre, pour mon annif, ça sent la crémaillère... à suivre.  :)

Les chiens ne font pas des chats...

A l'heure actuelle, mon grand bébé, la chair de ma chair, mon Ptit Con préféré, est à son premier festival rock avec son Papa (sa belle-mère, et ses demis frère et soeur): le Graspop .

Pour mes 16 ans, j'étais moi aussi à mon premier concert... c'était un tout autre genre, Front 242 (que j'ai vu 8 autres fois par la suite).

Hier, il m'a envoyé ceci :
" j viens d'allé voir Sepultura, tu peux dire à Bad Boy que le nouveau chanteur est excellément! "
" c'étais un put*** de concert ! mdr "
Et alors que je m'inquiétais et que je lui disais de faire attention, il m'a répondu  " oui oui tkt... bisous "

Un sms plein d'enthousiasme et plein de fautes, c'est tout lui, ça. Mais apparemment je ne dois pas m'inquiéter et il s'amuse bien.

C'est marrant, y a 4 ans, je voulais l'emmener voir Limp Bizkit, mais il n'était pas prêt, la musique ne l'intéressait pas... cette année, il fait au minimum 4 festivals durant l'été (dont un avec mon Bad Boy).

Je suis heureuse de ne pas avoir fabriqué un fan de Lorie... mais en même temps, là, je me rends compte que mon premier bébé n'est pas si loin de s'envoler tout seul...
Bad Baby, lui, commence à être fan de Marvin Gaye, les Ramones, et Amy Winehouse...  à 7 mois, le Ptit Con s'endormait avec Metallica. :)

 (Bad Baby et son t-shirt des Ramones)

vendredi 24 juin 2011

Autres perspectives...

En ce qui concerne la tenue pour le mariage du 2 juillet (...), j'ai toujours eu en tête de me trouver un petit truc sympa, en lin, pas trop cher, et que je puisse remettre le reste de l'été, l'été prochain, l'été d'après, et ainsi de suite (je suis assez économique, en général, en tant que non-fashion-victim)...
Jusqu'au jour, où, dans une vitrine, j'ai vu une jolie petite robe genre Charleston, dans les tons taupe, et que j'ai craqué... sans l'acheter parce que pas possible d'entrer essayer avec Bad Baby et son char d'assaut...

J'y ai pensé beaucoup... faut dire aussi qu'en pas mal d'années, c'est la première fois que je craque sur une petite robe, étant donné que je n'en mets JAMAIS.

Tantôt, je suis repassée devant cette vitrine, et en plus de la jolie petite robe, j'ai vu mon reflet...

Hum... avant Bad Baby, je mettais du 34, au pire du 36... et là, je redescends seulement (et péniblement) vers un 38, mais la descente est longue...
Il va falloir que je cesse de penser mince (ou éventuellement cesser les chips et autres gougouilles, mais, euh...), et oublier cette petite robe Charleston, qui m'aurait rendue super mimi il y a 17 mois.

Demain, je vais donc aller voir après des petites tenues sympas, en lin, pas trop chères, que je pourrai remettre le reste de l'été, l'été prochain, celui d'après, et ainsi de suite, parce que je suis finalement très économique, comme nana.

jeudi 23 juin 2011

Olvarit... Hourra !

 (clique pour agrandir)

Ayé !!! Bad Baby a enfin mangé une purée de légumes !!!!

La moitié du petit pot !

Bon... c'est un peu vexant, ceci dit. On lui avait quand même préparé de bonnes purées faites maison, et il préfère le ptit pot, mais c'est un bon début !
Suis toute contente contente !

Solde qui peut...

En France, le moment des soldes est déjà arrivé. Je suis sûre que les deux Bad Girls (soeurs de mon Bad Boy) s'en donnent à coeur joie.

Chez nous, c'est beaucoup plus tard. Le 1er juillet.
C'est con, j'aurais aimé en profiter plus tôt, pour une fois, manière de trouver une toilette pour le mariage du 2 juillet (pas celui d'Albert et Charlene, non), et éventuellement un sac... mais ça me paraît un peu short, vu que le 1er juillet, nous retournons dans mon Ardenne Natale pour ledit mariage, et que Ardenne Natale, belles boutiques et soldes, ça ne se combine absolument pas.

De toute façon, je ne suis pas douée pour ce genre de truc. On peut penser que le don des soldes, c'est inné chez nous, les filles, mais apparemment non.
Ou alors j'ai été fabriquée un soir de pleine lune ? Ché pas...
Quoiqu'il en soit, je suis incapable de sortir d'un magasin avec au moins 1 article soldé. Incapable. Et c'est pas faute d'essayer.

Cet été (qui n'a d'été que le nom, vu qu'il pleut comme vache qui pisse depuis 10 jours), je tâcherai de faire mieux, mais dans un autre domaine que les fringues.
Je veux, voudrais, aimerais bien, trouver des tonnes de pots de peintures en solde.
Pas que subitement je sois devenue Picassette, non. Je parle de peinture pour murs.

Parce que voilà ce qui s'est passé hier : j'ai trouvé une maison.
Une vraie maison, avec même un emplacement privé et fermé pour mettre la voiture qu'on aura jamais ! (en gros, dans notre cas, ça s'appelle une cour).
Prix correct, belle situation, 4 chambres...
Mais pas mal de travaux à faire.
On la visite samedi matin. Je sais, je ne devrais pas déjà en parler, ça porte malheur. Mais cette nuit, j'ai rêvé des tons que je voudrais pour la chambre de Bad Baby, je me voyais choisir avec le Ptit Con... J'ai peint et décoré toute la nuit (chui crevée).
Et en parlant du Ptit Con (il a 16 ans aujourd'hui !!), je lui ai téléphoné hier pour l'embaucher de force avec Un Ami pour des travaux de peinture durant le mois de juillet, il était ravi (pour de vrai) et il a dit ok ok !
(Un Ami, c'est son meilleur pote... quand il reçoit un sms (il en reçoit 250000 par jour) et que je lui demande  "c'est qui ? " , il me répond toujours  "Un Ami " )
(Un Ami est venu loger une fois, je l'adore, il m'a offert une énorme boite de chocolats)
J'vais ptêt un peu vite, mais je me vois déjà dans cette maison...
On verra samedi... Et on croise les doigts.

Donc, si tout se passe comme je le veux, voudrais, souhaite, les soldes, je les ferai dans les magasins de bricolage !

mercredi 22 juin 2011

L'affaire n'est pas dans l'sac...

Cela doit faire à peu près deux ans que je cherche, en vain, LE sac (à main) qui pourrait éventuellement me tenir compagnie jusqu'à la fin de mes jours.
Pourquoi si longtemps ?
Parce que je ne suis absolument pas une pépèt qui se la joue fashion, que les sacs et autres accessoires, ce n'est définitivement pas mon truc, et que ce que je recherche avant tout, c'est le côté pratique de l'engin, genre j'ai un sac qui me sert à mettre des trucs dedans, point barre.

Les trucs en question, jusqu'à y'a pas longtemps, c'était un portefeuille/monnaie, un gsm avant dernier cri (genre dinosaure Nokia), un paquet de Black Devil et le briquet Punk assorti (ou pas), un paquet de mouchoirs en papier, un petit flacon de machin antibactérien pour les mains, l'horaire de la ligne de bus 1011, un agenda vieux de minimum 3 ans qui sert de cachette secrètes à des protèges-string... et c'est à peu près tout.

Aujourd'hui, j'ai remplacé le paquet de Black Devil (je ne fume plus depuis mars 2010) par deux langes de secours et un paquet de lingettes.
Mais... c'est évidemment trop grand pour mon petit sac de fille (style grosse pochette de soirée noire (la pochette, pas la soirée) qui s'enfile sous l'aisselle), et comme je ne trouve nulle part LE sac qui pourrait être à la fois pratique et féminin, je me trimballe avec une pochette en bandoulière, voire un mini sac à dos quand on part se promener plus loin que le centre-ville).

Mouais.
Tu comprends mon désarroi, hein ?

Dès que je sors le bout de mon nez dehors, je mate tous les sacs des filles que je croise, toutes les boutiques et autres maroquineries, les étals fourre-tout du marché... et rien ne me saute aux yeux !
Rien.
La plupart se baladent avec le sac posé au creux du coude, forçant ledit coude à resté plié, la paume en l'air (un peu comme les Barbies qu'on avait à l'époque, qui avaient toujours les coudes pliés et raides, souviens-toi) (maintenant, les Barbies peuvent tendre le bras, les voilà soulagées)...

        
Alors... de un, je les trouve ridicules. De deux, c'est pas pratique pour deux sous, de se balader ainsi, surtout quand tu dois faire des courses, ou pousser une poussette, ou les deux...
Mais c'est ce genre de sac qu'on voit partout. Le même, avec une bandoulière qu'on met à l'épaule (mais qui ne tombe pas trop bas), t'en trouves nulle part... et quand par miracle, tu croises le regard DU modèle qui convient, il est soit très rose, soit affublé d'horribles décorations bling-bling qui te donne un genre de vieille rappeuse sur le retour.

Bref, la mode pratique, ça n'existe pas, apparemment. Ou alors, elle se cache bien. Ou alors elle est dans les boutiques interdites*, ou alors c'est du pratique moche.

Je me vois mal aller au mariage du 2 juillet (pas celui d'Albert et Charlene, non) avec mon mini sac à dos Quechua...


*Ndlr : une boutique interdite, c'est une boutique où l'on vend de très jolies choses pour une somme avoisinant ton salaire & celui de ton Bad Boy.

lundi 20 juin 2011

L'appartement de nos rêves...

Voici un collage de quelques photos de l'appartement de rêve que j'ai trouvé :

(clique pour agrandir)
122m² - 4 chambres, cuisine semi-équipée avec accès sur un petit jardin privé, salon, salle à manger, grande salle de bain, grande cave, garage... le tout pour 500€, situé en plein centre de Liège. C'est presque trop beau. Trop facile.

Quand le proprio me donne le nom de la rue, je commence à douter sérieusement... déjà que 500€ + 10€ de charges, c'est quasi donné, mais rue Saint-Jean en Isle, càd dans le Carré, le quartier général des fêtes estudiantines, alors qu'il m'assure un endroit calme, ensoleillé et sécurisé (si tu connais le Carré à Liège, tu sais que c'est un dédale de rues sombres, de bars et de boites de nuit, de bruits, de hurlements et de beuveries), ça pue l'arnaque à plein nez.

C'est quand je suis retournée sur le site immobilier que j'ai eu la confirmation de mes doutes : la même annonce avec la même photo de départ (les autres, il me les a envoyées), mais dans un autre endroit...

Il espérait me pigeonner ? Raté ! En deux mails, j'avais compris. Je connais Liège, lui pas, apparemment ! :p
Je lui ai renvoyé un gros   " LOL, bien essayé  " , il m'a répondu   "ok, prenez rendez-vous avec mon agent immobilier, je vous remets son adresse mail  "  ! :))

Ceci dit, ça m'fait chier. Parce qu'il était superbe, ce faux appart à louer.

Bouillon pimenté...

Je suppose que tu connais Belgique Loisirs, la filiale belge de France Loisirs, célèbre maison d'édition créée dans les années '70...
Son concept : les adhérents doivent acheter un livre minimum par trimestre.
Ce n'est pas la mort, un livre tous les trois mois. Même si le choix n'est pas celui d'un bouquiniste bien fourni, même si les prix sont un peu plus élevés qu'ailleurs, un livre par trimestre, c'est vachement faisable. Soit.

Moi, je me suis retrouvée embarquée là-dedans à 18 ans... j'avais demandé à la Reine Mère de me parrainer, parce que je voulais absolument le Trivial Pursuit qui était offert lors de la transaction, et qui à l'époque était trop cher pour ma minable petite bourse d'étudiante (en fait, c'est pas vrai, mais je trouvais plus judicieux de dépenser mes sous en concerts et autres sorties musicales plutôt que dans un jeu qui resterait probablement emballé, jusqu'à ce que quelqu'un daigne y jouer avec moi) (j'avais la réputation d'être mauvaise joueuse) (même pas vrai d'abord !).
Plus tard, j'ai arnaqué parrainé le Papa du Ptit Con pour l'appareil à raclette (y'a pas de faux profits).
Actuellement, je travaille mon Bad Boy au corps, afin de m'approprier un superbe aspirateur (je suis une foldingue de l'aspi)... mais il résiste. (je le soupçonne d'ailleurs de profiter honteusement de nos corps-à-corps, le fourbe)

Bref... ça fait plus de 20 ans que je suis adhérente chez Belgique Loisirs. En 20 ans, j'ai eu largement le temps de compléter ma collection de bouquins sur Louis XIV (j'adore), et autres romans historiques...
En 20 ans, j'ai aussi découvert qu'il y avait moyen d'avoir plein d'autres livres pour pas cher, ailleurs ! :)
En 20 ans, je pense avoir fait le tour (plus d'une fois) des catalogues et boutiques Belgique Loisirs, c'est certain. Mais je ne me résous pas à arrêter mon abonnement. Je crois que comme la Reine Mère, je mourrai belgiloisirienne. Ça doit être héréditaire.

Alors, chaque trimestre, j'achète un truc qui me paraît sympa, et je l'offre. Ou alors je puise dans la petite collection pour ados, j'ai nommé la collection Piment.
Ce sont des ptits bouquins tout simples, sympas et amusants, qui se laissent lire facilement et rapidement quand tu n'as pas trop le temps de t'allonger en savourant des écrits plus élaborés ou des sujets plus intéressants.

J'en suis à mon huitième. Les premiers, je les avais achetés pour faire le (loooooong) voyage Liège-Brest, voyage que j'ai fait et refait jusqu'à ce que mon Bad Boy vienne vivre ici.
Voyage tellement long et assommant que seules quelques histoires légères pouvaient lui donner un peu d'agrément.
Et bien, contre toute attente, plus j'en lis, plus j'aime ce côté léger, justement, et j'ai envie de le partager.
Alors si ça te dit, voilà de quoi te détendre sur la plage :

- L'amour est un sport comme un autre, John Dearie  (bien comique)
- Prochain arrêt le paradis, Melissa Bank
- Nos amis les hommes, India Knight
- Le potentiel érotique de ma femme, David Foenkinos
- Coup de foudre au zoo, Zoë Barnes
- Jésus m'aime, David Safier
- Un peu de respect, je suis ta mère!, Hernãn Casciari  (hilarant)
- Très chère Sadie, Sophie Kinsella (marrant, mais pas encore fini)

Voilà. Ce n'est certes pas de la grande littérature, mais aucun ne m'a déçue, j'ai trouvé en les lisant ce que j'étais venue chercher : de la détente.

dimanche 19 juin 2011

Emballez, c'est pesé...

Je n'ai jamais été adepte des  "To Do-Lists " (clin d'oeil à Miss Zen)... ma Vie s'organisant d'elle-même autour de choses simples et faciles à accomplir.
Mais autant je peux être maniaque pour mon ménage ou mon rangement, autant je peux être paresseuse et procrastinatrice pour tout ce qui est officiel et important à faire (téléphoner à la banque, classer des factures, payer des factures, etc...).

Par contre, là, y'a pas mal de trucs à faire qui commencent à s'entasser, et qui commencent à urger urgemment !

Nous sommes à la fin du mois de juin, le bail de l'appart se termine le 31 juillet, la nouvelle locataire arrive le 1er août, et nous... nous ne savons toujours pas où aller !
C'est pas faute de chercher, mais c'est loin d'être évident, 3 chambres minimum.
De plus, pas le moindre petit soupçon de début d'emballage...

Cet appartement que j'occupe depuis trois ans me gonfle au plus haut point, et en même temps, ça me fait bizarre de le quitter... sans doute qu'inconsciemment, je repousse le plus possible le moment d'emballer... sais pas...

Toujours est-il que dans ma liste de choses urgentes à faire, il y a :

- trouver une maison vite vite
- commencer à emballer ce dont on ne se sert jamais (ou rarement)
- penser à aller chercher des caisses à bananes
- euh... trouver de la main d'oeuvre ! :)
- aller chez le coiffeur (ben oui, aussi)
- trouver une tenue pour le mariage du 2 juillet (pas celui d'Albert et Charlene, non)
liste non-exhaustive...

Je ne sais pas comment vous faites pour vous motiver, vous, mais moi, je viens de commencer ainsi : j'ai nettoyé l'appart (je fais souvent mon samedi le dimanche, ainsi, le samedi je suis tranquille pour faire mon jeudi...), et j'ai dit à mon Bad Boy, sur un ton sans appel :  " il me faut 4 caisses à bananes cette semaine pour vider ça, ça et ça (les 3 armoires à bordel, en fait), et la vaisselle dont on ne se sert pas ! " (il s'ra de toute façon pas là, il bosse la semaine, lui).

Euh... comment on fait pour ramener 4 caisses à bananes du GB avec une poussette et un Bad Baby ? ^^

vendredi 17 juin 2011

Sept mois de bonheur...

Aujourd'hui, Bad Baby a 7 mois !!!!

Je le regarde, dans son pyjama orange qui grandit avec lui, et, en toute objectivité, je trouve qu'il est REELLEMENT le plus beau bébé du monde.

Bad Baby  évolue très bien, tant intellectuellement que physiquement. Il fait tout ce qui est écrit dans le mode d'emploi du bébé.
Sauf se tenir assis. Et manger des carottes.
Mais aujourd'hui, il fait les Marionnettes avec les DEUX mains. Ça compense, non ?
Il tente d'avancer, et souvent, ça fonctionne, mais c'est tout en pivotant.
Ses séances de gym au sol sont épuisantes, mais pas question d'y déroger, on n'est bien que sur le dos, sur le ventre, sur le dos, sur le ventre... (je crois que c'est moi que ça épuise, au final).

Bad Baby a aussi son ptit caractère. Et il s'affirme de plus en plus. Ça ne l'empêche pas d'être souriant tout le temps,ni d'être hyper agréable. Certes, il est colérique, mais ça reste encore exceptionnel.

Bad Baby est moqueur. Sa victime préférée : la Reine Mère, qui est sa mamita. Elle est la personne qui le fait le plus rire. Mais, connaissant l'engin, je crois qu'il rit d'elle plutôt qu'avec elle.
Je me demande de qui il peut bien tenir ça.
Sûrement de son père.

Il se sociabilise petit à petit, avec les autres enfants, mais il a peu d'occasions d'en rencontrer. Sa cousine, la ptite Tételle (3 ans) l'adore, et la voix de Batiste (pas de faute de frappe, y'a pas de  "p " ) le fait mourir de rire.

Bad Baby n'aime pas être dans les bras trop longtemps. Ni dans son relax ou dans sa poussette. Il a, je crois, horreur de tout ce qui est entrave. Ce qui ne l'empêche pas, le moment venu, de faire un loooooooooooooong câlin quand il en ressent le besoin. Bad Baby est assez câlin. Et assez indépendant.

On joue beaucoup à cache-cache, lui et moi. Ça, c'est gai. Mais il me trouve tout le temps. Va falloir que je me cache autre part que derrière son bavoir...

Tu l'auras compris, Bad Baby, c'est notre petit bonheur.

jeudi 16 juin 2011

Sauve qui peut...

A l'heure où je te parle, il y a le feu à côté.

J'ai demandé à un pompier ce que je risquais, moi toute seule ici avec Bad Baby qui devrait faire sa sieste... il a dit  "rien " .

Mais bon, je vais quand même embarquer Bad Baby et aller me promener sous la pluie... on ne sait jamais. A Liège, on n'est pas à l'abri d'une explosion...

J'te donne des nouvelles plus tard.

Edit (une heure et demi plus tard) : 

Voilà, je me suis exilée avec Bad Baby dans la boutique de Madame (mon ancienne employeuse). Puis comme Bad Baby commençait à s'énerver (l'heure de la sieste, c'est sacré, et pas question de la zapper), je me suis dit que j'allais aller voir où ça en était.
Pour rappel, quand j'ai quitté mon immeuble, tout était noir de fumée (j'ai pas eu le réflexe de photographier, sorry), et l'incendie (car c'en était un) était sur le point d'être maîtrisé.

Je suis donc rentrée sans soucis, les pompiers commençaient à remballer leur matos, et Bad Baby a pu rejoindre son lit (là, il dort comme un bébé, il lui a fallu 5 minutes avant de comater).

Que s'est-il passé ? Je n'en sais rien. J'étais inquiète, et je n'ai pas pris la peine d'investiguer. Seule, tu penses bien que j'aurais questionné et photographié à gauche et à droite !

Cependant, j'ai pris trois clichés de la fenêtre (je suis au 2ème), une fois bébé au lit :
(tu cliques sur la photo pour l'agrandir)

Tu remarqueras que le pompier de la troisième photo est plutôt cool, je pense donc que je n'ai plus de soucis à me faire et qu'on ne devra pas évacuer !  :p

Edit 2 : je trouve que mes photos sont bien faites, tiens. Serais-je en train de me découvrir un don ? A suivre...

A nous de vous faire aimer...

... le train
... les transports en commun
qu'ils disent dans les pubs.

Moi je dis mouahahahahahaha !

Et je vais te citer au moins trois bonnes raisons de préférer la marche à pied (si comme moi tu es sans permis/voiture), ou à défaut la voiture et tous ses inconvénients (voir ).

Premièrement, le prix d'un billet de train est très élevé. Ils ont beau dire que c'est plus rapide, plus écologique, plus pratique et moins onéreux que la voiture, si tu dois prendre le train pas assez souvent pour avoir un abonnement, mais assez souvent si tu as la bougeotte, ça te coûte la peau des fesses (à moins d'être étudiant, ou d'avoir moins de 26 ans, ou d'être senior).
Deuxièmement, le train fait peur. Quand on voit tous ces accidents, dus à des fautes humaines, quand on voit qu'un chauffeur de train laisse conduire un gamin inexpérimenté  "parce qu'il adore ça ", quand on voit comment, comme des mômes, la SNCB et Infrabel se rejettent les torts lorsqu'il arrive une broutille ou une catastrophe... et bien je t'assure que t'es loin d'être en confiance.
Troisièmement, les grèves.

Aaaaaaah, le TEC et la SNCB, ils s'y connaissent en grèves ! In-col-la-bles !

Prendre en otage les trois quart de la population 2 jours sur 7 (j'exagère à peine), généralement en période d'examens, manière de bien faire chier stresser l'étudiant déjà au taquet, ou d'empêcher le père de famille d'aller au turbin, ou de faire perdre son boulot à la mère célibataire qui a déjà du mal à joindre les deux bouts... pour ça, ils sont fortiches, les transports en commun belges.

Année | Total de jours de grève | Jours de grève sauvage |
2005 | 27 | 20 |
2006 | 15 | 12 |
2007 | 9 | 7 |
2008 | 25 | 19 |
2009 | 24 | 17 |
2010 | 12 | 9 |
2011 (au 15 juin) | 13 | 9 |

Le droit de grève, pour lequel nos pères se sont battus, ils l'utilisent à la va-comme-j'te pousse, de telle sorte que plus aucun mouvement n'est crédible.
Ils font grève comme d'autres prennent des vacances, ma bonne dame !
Et pendant c'temps-là, le bubu paie la note !
Et le bubu, c'est qui ? Ben c'est toi ! C'est ton abonnement qu'ils ne rembourseront pas, alors que tu ne l'as guère utilisé sur l'année. C'est toi qui dois te démmerder si tu veux garder ton taf. C'est toi qui dois trouver une solution pour amener tes mômes à l'école ou à la crèche. C'est toi, le bubu.
Parce que tu penses bien que le ministre des transports, ou le gouvernement (celui qu'on n'a pas) eux, ne sont absolument pas emmerdés du tout, dans leur limousine avec chauffeur (bon, ça fait un peu cliché, ok).

La grève, oui !
Mais modérément et intelligemment.
Mais de là à ce qu'on arrive à ça... je crois que je serai 10 fois arrière-grand-mère.

Bref, si c'est à eux de nous faire aimer les voyages en commun, c'est pas gagné, vu la façon dont ils s'y prennent.

mercredi 15 juin 2011

Si tu es...

... Pompier, ambulancier ou policier à Liège : je voudrais que tu cesses de rouler toutes sirènes hurlantes quand Bad Baby fait la sieste !!!

... un des Russes du troisième étage : tu vas arrêter de claquer ta p**$* de porte dès potron-minet, 'spèce de connard !!!

... un des chauffeurs de bus en grève : reprends du service immédiatement, que mon Bad Boy ne rentre pas trop tard du boulot !!!

... la purge qui va reprendre mon appart : tu emménages dans DEUX mois, pas la peine de déjà transférer ton courrier ici, je suis encore chez moi !

... propriétaire d'une maison de 3 chambres minimum : tu m'la loues, dis, dis, dis ?

Voilà, vu comment je suis inspirée aujourd'hui, j'ai décidé de crier un bon coup.
Ça fait du bien. :)

mardi 14 juin 2011

La carriole du Diable, sans les boeufs...


Vous avez déjà remarqué que dans chaque famille, au moins un des Sept Nains est représenté ?

Dans la mienne, ils y sont presque tous (moi, je serais sans doute Atchoum, au vu de toutes mes allergies et autres rhumes des foins).
Et l'une de mes soeurs s'apparente étrangement à Prof. Sauf par la taille.

Quand Prof s'adresse à toi, il te fait en général la morale, ou te dit ce que tu devrais faire. Pour ton bien.
Même si tu as 40 ans, il te regarde d'un air sévère et te dit  "tu dois " ou  " tu devrais ".
Eventuellement, si Prof se rend compte qu'il est trop tard, il lève les yeux au ciel en disant   "tu aurais dû "...

Ce week end, Prof est revenu sur le fait que je n'ai (toujours) pas mon permis de conduire.
C'est un tort ! Le permis, c'est la Vie, c'est la Facilité, c'est la Liberté ! Avec un permis de conduire, tu peux tout faire, si tu l'as pas, tu as raté ta Vie (merde, je n'ai ni permis ni Rolex, chui définitivement foutue) !

Sauf que... si tu as un permis, tu as (sans doute) une voiture, et pour moi, tu vois, la voiture, c'est tout le contraire de la Liberté (du moins telle que je la conçois) (parce que je ne me sens pas du tout prisonnière)...

La voiture, c'est beaucoup de dépenses. Pas forcément à l'achat, non. Après. En entretiens, en essence (t'as vu le prix du plein ???? Ils sont cinglés!), en réparations de toutes sortes, en taxes (là non plus ils ne se mouchent pas du pied) (ils = les voleurs) (les voleurs = le Gouvernement) (nous on n'a pas de Gouvernement, mais il arrive quand même à nous voler) (ils sont trop forts ces Belges !) !
Sans compter qu'en ville, si t'as pas de garage, ta voiture, elle risque tous les jours sa vie. Puis faut passer un temps fou dans les files et embouteillages, pour chercher une place de parking, pour éviter les tarés, etc, etc, etc...

 (vue de ma fenêtre à 8h50)

J'habite sur le boulevard, et le rot de Bad Baby, on le fait devant la fenêtre, en regardant tous ces gens enfermés depuis le matin dans leur bagnole à attendre, à klaxonner pour aller plus vite (ils n'ont pas compris que pour aller plus vite, c'est la pédale d'accélération)... et on rit. Et on les plaint aussi.
Vraiment, je préfère dépendre des grèves des horaires des transports en commun, plutôt que de m'énerver chaque jour aux mêmes heures pour les mêmes raisons (le connard qui n'avance pas, la pétasse qui se maquille et qui bloque le passage, le petzouille au téléphone qui vient d'accrocher mon rétro...).
Je préfère aussi acheter un ptit jouet à Bad Baby, ou aller manger un bout au resto, ou offrir un bouquin ou un disque à mon Bad Boy, plutôt que de me serrer la ceinture à cause du prix de l'essence.

La voiture, c'est une question de choix.

J'ai choisi il y a longtemps de ne pas en avoir. Et je vis très bien sans. Sans trop dépendre des autres (j'avoue que parfois, mais pas souvent).
Tout est question d'organisation. Et de priorités. Et ce ne sont pas les miennes.
Et puis de toute façon, j'ai peur en voiture.
Et puis ça pue.
Et j'ai horreur de la ceinture.
Et puis voilà quoi.
Prof a trois voitures. Moi j'ai tous les bus de la ville. Hihi.

Quant à mon Bad Boy, il l'a, lui, son permis, mais il ne possède pas de voiture, et ne conduit pas du tout, pour à peu près les mêmes raisons, et d'autres bien plus écologiques.

On est un peu comme ce peuple gaulois, qui résistait contre l'envahisseur, non ?! :p